Partagez|

Chapitre 1 : Début d'une amitié

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
MessageSujet: Chapitre 1 : Début d'une amitié Jeu 4 Oct - 14:28

Icare avait décidé d'aider les Baskerville en leur prêtant main forte, il voulait faire ses preuves en tentant une mission de haut vol.. Il allait pénétrer dans le QG de pandora et dérober des documents pouvant servir la cause du nouveau clan auquel il voulait adhérer. Alors qu'il allait entrer, un chat tigré passa non loin de lui, Icare eut un sourire et toucha l'animal pour ne faire qu'un avec son apparence. Il prit chacun de ses traits du bout de la queue jusqu'aux moustaches blanches lissées. Il trottinait à travers les couloirs sans vraiment prêter attention à ce qui l'entourait.. Il croisa une foule de gens avec des dossiers, d'autres qui parlaient... Il pénétra alors dans un bureau, bondit sur la table, éparpilla des documents, secoua la tête et descendit.. Il en fit plusieurs ainsi en soignant ses entrées et ses sorties. Il avait beau n'être qu'un chat, un chat qui sort dans un bureau pour entrer dans un autre aussitôt, cela pouvait paraître suspect voire très suspect. Il eut honte mais pour ne pas être découvert, il dut jouer avec une pelote de laine qu'on lui présentait...

Alors il se débattait avec en faisant mine de s'amuser mais éprouvait toujours une crainte lorsqu'une main s'avançait vers lui pour le toucher. C'était instinctif, il se reculait toujours en crachant et en pestant contre toutes ces mains remplies de tendresse excessive.. Il finit par trouver un petit salon.. assez vaste où il observa les tapisseries en inclinant la tête. On aurait pu croire qu'il visitait un musée, en vérité il se désespérait de trouver une information intéressante. Mise à part prendre des risques là il n'avait rien tenté... alors il entendit une porte se fermait et quelqu'un partir en courant. Son nez rose s'agita et ses quatre pattes suivirent le mouvement, il passa sa tête dans l'encadrement de la porte et poussa cette porte qui avait été précédemment ouverte... Là il découvrit enfin des informations pouvant être intéressante, des missions où certains membres de pandora avaient été envoyés... Les Baskerville pourraient donc peut être mieux prévoir leurs déplacements... Il fallait juste qu'il se souvienne de certaines choses ou qu'il les note....Il observa à droite puis à gauche et prit entre ses pattes un stylo. Il se mit à écrire ou plutôt gribouiller des noms avec des lieux.

*** Leverru.... port de... rue de...**

Rien ne lui échappait mais alors des pas vinrent vers cette pièce, il sursauta, lâcha le stylo brutalement ce qui l'envoya vers la porte...Erreur grossière... Aussitôt tel un éclair orange, il se cacha sous le bureau et fila entre les jambes de cette personne et gagna le couloir... Il avait eu le temps maladroitement d entourer son collier de la bandelette si précieuse de papier... Mais là il se mettait à courir rapidement... très rapidement avec pour objectif unique : sortir, sortir tout de suite et maintenant....
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Début d'une amitié Jeu 4 Oct - 16:27

Aujourd’hui était une journée comme les autres, je me trouvais comme à mon habitude au QG de Pandora, car bien sûr je suis obligé de passer par là avant d’accomplir une mission, voir tout simplement rédiger des rapports de mission. Raaah.. non vraiment je ne supporte pas de rédiger des rapports, c’est d’un ennui, en plus comme c’est généralement break qui relie tout mes rapport il trouve toujours quelque chose à dire. Mais bon.. puisqu’il faut le faire à chaque fois, je m’y colle, au moins cela m’occupe. Je me trouvais donc dans la bibliothèque de Pandora, c’est le lieu où pas mal d’entre nous travaillons sur les rapports où même pour s’occuper de tout ce qui est administratif. Et puis c’est un endroit tranquille, je savais que personne ne viendrait me déranger dans une bibliothèque. Surtout avec l’archiviste qui passe son temps à passer entres les étagères afin de vérifier que tout est en ordre, le moindre livre mal ranger, c’est la catastrophe, alors je vous laisse imaginer sa réaction si elle se rend compte que vous n’êtes pas ici pour travailler en silence. Mais au moins, Pandora avait une bonne réputation, et il est plus facile de travailler rapidement et efficacement dans un lieu en ordre. Il faut dire que nous avons encore tant de chose à faire, même si je ne suis pas rentrer dans cette organisation pour les même raison que la plupart d’entre eux…

Après avoir passé plus d’une heure à rédiger un rapport d’une mission effectué il y a quelques jours, je prit la pile de dossier et de papier afin de me diriger dans le bureau où je devais remettre tout cela. Aaaah.. et voilà enfin terminé, en espérant que Break ne viendra pas mettre son nez dedans. La pile de papier dans les bras je marchais dans les couloirs, un peu l’esprit ailleurs, je ne regardais pas vraiment devant moi. En fait je dirais plus que je me dirigeais par automatisme, et puis, pourquoi être à l’affut de tout comme à l’extérieur ? Nous ne somme pas dans le Q-G de Pandora pour rien non ? Cet endroit est censé être le lieu le plus sécurisé qui soit, après tout, ici on pouvait trouver de grands Ducs, voir même les chefs des quatre grandes familles Ducales, quoi de plus normal qu’un lieu qui accueil de telles personne ne sois pas parfaitement sécurisé. Et puis, pas mal de membre de Pandora ont une formation assez bonne au combat, sans compter les personne ayant un contrat avec des Chains plus ou moins puissants.. non vraiment je n’avais pas à m’en faire. Sauf que voilà.. je ne m’attendais pas à me retrouver nez à nez avec le pire monstre qui existe en cet terre… Co..comment un monstre pareil peux se balader ainsi dans les couloir ?? P..pourquoi un chat est passé en courant entre mes jambes hein ???? Premier réflexe probablement stupide, la surprise me fit lâcher tout mes documents que j’avais en mains, pour faire quelques pas en me collant au mur le plus proche. Cette bête monstrueuse que je venais de croiser.. je.. je… ahhh non ! Tout mais pas ça !! Mais.. quelque chose m’interpella, que.. que faisait un chat en plein milieu des couloirs de Pandora ? Même si personne n’a réagit face à cela, pour moi ce n’était pas normal. Non ! Ce n’est pas uniquement parce que c’est un chat n’allez pas croire ça ! J’aurai, pensé la même chose si j’avais croisé un chien non mais ! Peut-être était ce une action complètement débile, et je devais paraitre totalement ridicule devant tout le monde.. quoique, cela devait déjà être fait à cause de ma grosse frayeur en voyant l’animal… Bref, le nombre de fois où mon instinct ne m’avait pas trompé, je me disais qu’il fallait que je lui fasse confiance une nouvelle fois. Essayant d’oublier cette.. créature ou du moins, ce qu’elle était, je prit un livre qui était tombé au sol avec me documents et le jeta sur le.. le chat… ! En fait, ce qui m’avais interpelé, c’était son collier, car oui, j’ai peur des chat et j’étais empressé de me cacher, mais le fait qu’un animal portant un collier se balade ici c’est.. étrange. Je veux bien que tout peu exister dans ce bas monde mais bon… Mon but était de stopper l’animal. Non pas que je l’approchais non mais et puis quoi encore.

Tout c’était passé en un instant. Avais je touché l’animal ? Si c’était le cas, il ne serrai pas assommé mais au moins le choc le stopperai pendant un instant. Et puis.. je suis sûr d’avoir aperçut un bout de papier coincé dans ce fameux colliers.. faudra-t-il que je prenne mon courage à deux mains que je m’approche de l’animal pour voir si je n’avais pas rêvé ? Brrr, je n’osais même pas y penser. Regardant dans la direction du chat, je regardait pour savoir si je l’avais eu ou non.. j’avais bonne vue, et je touchais systématiquement ma cible avec un pistolet.. pourquoi pas avec un livre ? Mais bon.. j’étais peut-être fatigué et peut-être que j’étais tout simplement en train de me faire des film parce que j’avais croisé un chat. Si c’est vraiment la cas.. j’ai vraiment besoin de repos.. on doit me prendre pour un fou d’être là à fuir les chats et de leur balancer de livres dessus.. car oui, aussi étonnant que cela puisse paraitre.. tout le monde aime les chats généralement. Je ne comprend pas pourquoi d’ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Début d'une amitié Jeu 4 Oct - 18:30

Comment décrire cette scène autrement que sous les traits d'une parfaite comédie où le chain incarnait ce ridicule qui dérideraient certainement des femmes enracinées dans leur ennui. Icare bougeait tout son corps comme si un ressort agitait ses jambes ou qu'un fil de marionnettiste le commander de mimer un artiste sur une patinoire. C'était assez irrégulier comme enchaînement et même intriguant, Icare remuait de partout, il faisait des cercles tel un vautour autour de sa proie, proie qui était un membre de pandora au qg de Pandora alors que lui Icare n'y était qu'un intrus, un espion...
Sortir.. oui certes mais pour aller où ? Dans la précipitation, on ne prenait pas garde alors les plans, les stratégies on oubliait assez vite.. Icare aurait bien été jusqu'à prolonger ses remises en question jusqu'à ce qui lui arrive dans la face un livre. Le choc l'envoya contre le mur, il respira bruyamment avant de tenter de se reprendre. L'homme qui s'en était pris à lui était plutôt grand, avait un chapeau qu'Icare trouva laide mais par esprit de contradiction, il trouvait laid tout ce qui appartenait au monde civilisé qui lui avait fermé la porte. D'accord lui il portait bien des vêtements, mais pour lui le chapeau était une bien autre affaire... C'était une sorte de raffinement réservé à une sorte élite d'après ce qu'il en avait vu. Il haïssait toute cette hiérarchisation d'élites qui écrasaient et dominaient les autres. Lui même s'était fait dominer par tant de personnes, par le voyage il s'en éclipsait.

Les boucles de l'homme lui retombaient de chaque côté de son visage, il ne semblait pas ravi de cette rencontre. Etant un chat, Icare se dressa sur ses pattes en hérissant son poil mais aucun son ne sortit de cette manifestation de colère. Le chat roux était tout hérissé, mais alors qu'il reculait, il cogna dans quelque chose... Il se retourna et se vit dans un miroir qui avait été posé sans doute dans l'attente d'être installé dans un bureau. Quel hasard que cet objet fut posé ici ! Ce poil ras, chamarré et ma fois un peu mal brossé c'était lui mais il se sentait étrange comme si quelque chose s'échappait de lui et en effet une fumée verte se dégagea de lui... Icare réagit aussitôt, ses bras revinrent ainsi que ses jambes et puis l'ensemble de son corps devint visible. Un jeune homme d'une assez bonne taille, les cheveux fous couleur prairie et un masque, vestige de sa carrière d'ébéniste...

En fait non vu de face, cet homme paraissait bel homme comme quoi changeait de vue. Icare maintenait le chat et lui caressait le chat en le laissant émettre un puissant ronronnement. Doucement, il glissa ses doigts sous son collier pour se saisir du morceau de papier. Un sourire narquois naquit juste sous son masque, il s'amusait de cette situation. Il avait toujours été prudent notamment lorsqu'il se retrouvait seul. Même si cela n'était pas encore très officiel, il voulait que batte en lui ce coeur de Baskerville, une identité. Icare bien sûr en faisait trop là, il paradait presque... Dressé sur ses deux jambes, il observait sous son masque celui qui lui avait envoyé le livre...le ramassa et le renvoya de façon à ce qu'il le récupère...

** J'ai bien assez d'un livre à ma ..... charge O.O.....***

Effectivement, il venait de se rendre compte qu'il avait rendu le mauvais livre, qu'il s'agissait de son livre qui n'avait aucun autre jumeau capable de le remplacer.... Mais il ne fallait pas que cet homme devine qu'il tenait entre ses mains un tel objet. Le chain prit son petit air vengeur, de celui qui a rendu la monnaie de sa pièce. Ensuite comme il était assez agacé de lui avoir filé un tel objet... il prit le chat par la peau du cou, se métamorphosa de nouveau en chat et se jeta sur cet homme sans viser obligatoirement son livre d'ailleurs, mieux valait ne pas éveiller chez cet inconnu l'importance de cette objet et de la bêtise qu'il venait stupidement de commettre... Il ne pouvait emprunter la force de ce cheval blanc sans son livre, il devenait tributaire de ses fusions...
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Début d'une amitié Ven 5 Oct - 12:00

Je regardais dans la direction de l'animal.. enfin, même si pour moi ce genre de bestiole ressemble davantage à un monstre qu'autre chose, bref cette chose avait-elle été touché par mon livre qui avait servis de projectile ? Oui.. il.. le chat a littéralement volé, s'écrasant au passage contre le mur. Le tir avait eu l'effet escompté, le chat se retrouvait immobilisé pendant quelques secondes. Étourdit par le choc qu'il venait de recevoir, le chat ne se releva pas de suite, restant quelques secondes au sol, certes ce n'était pas beaucoup mais ce petit moment où il resta immobile me permis de voir quelque chose pour le moins étrange. Un papier, oui c'est cela, j'avais bien vu un détail qui clochait chez cet animal, il avait bel et bien un morceau de papier coincé dans son collier. Ce chat.. ce.. il est vraiment étrange.. non pas le simple fait que ce genre d'animaux existe non.. mais pourquoi un chat munit d'un morceau de papier dans les couloirs de Pandora hein ? Bon.. maintenant le truc c'est qu'il faudrait que je récupère ce morceau de papier pour voir se qu'il y avait dessus, hors petit problème ! Le papier est comme qui dirait SUR le chat, se qui voulait dire que je devais bien sûr m'en approcher et le toucher pour le prendre... Non..non pas moyen, il est hors de question que je touche cette chose ! Alors que j'étais en train de me débattre intérieurement pour savoir si je me décidais ou non à approcher ce foutu chat, celui-ci reprit ses esprit, sifflant, visiblement peu ravis de sa précédente rencontre avec le livre. Hors.. là une chose encore plus étrange une fumé verte se dégageait du chat, déjà que je déteste cet animal et que je le trouve effrayant, si en plus de la fumé étrange s'en dégageait ! Ou va le monde ?? Et pour tout vous dire je ne semblait pas le seul surpris, l'animal regarda le miroir, comme s'il comprenait se qui se passait, puis tout devint un peu flou, je ne sais pas exactement comme cela s'est produit, mais une seconde plus tard il y avait en face de moi un homme qui tenait le fameux chat dans ses bras.

D'où sortait-il ? De plus le chat qui se trouvait dans ses bras semblait beaucoup plus.. comment dire ? Animal ? Comme si c'était cet homme qui le contrôlait depuis le début... Attend ? Qui serai capable d'une telle chose ? Quel être humain serai capable de contrôler ainsi des animaux sans faire appel à un Chain ? A moins que.. était-il humain ? Je me le demandais pour tout vous dire, il faut avouer qu'il avait un style assez spécial, avec ses cheveux en batailles et son masque qui lui cache une grande partie du visage. Il arborait un sourire, mais c'était davantage un sourire moqueur qu'un sourire chaleureux, brrrr alors comme ça il peut prendre possession des corps ? Voilà qui est plutôt effrayant comme pouvoir, ce qui me fit davantage me poser des question sur cette personne qui s'était invitée d'elle même dans le QG de Pandora. Aucune personne à l'extérieur de l'organisation ne doit y pénétrer, raison de plus de ne pas le laisser filer, s'il avait une autorisation il ne serait pas rentré de cette manière. A vrai dire, nous somme rester un tout petit instant à nous dévisager l'un et l'autre, mais durant ces simple secondes, divers idées et hypothèses se bousculaient dans ma tête.. et l'idée que j'avais peut-être affaire à un Chain m'effleura l'esprit.. mais rien de bien concret pour le moment. Caressant cette odieuse bestioles, il souriait bêtement, puis sans prévenir, sans décrocher le moindre mot, il se baissa et me renvoya le livre.. livre que je rattrapa aussitôt.

Je n'ai pas vraiment tout compris, tout se passa relativement vite, pour une raison que j'ignore, au moment où le livre atterrit dans mes mains, son expression changea et rentrant littéralement dans le chat, il me sauta dessus sous la forme de celui-ci. Qu..quoi ? Pourquoi me sautait-il dessus ainsi ? Et puis surtout sous la forme d'un chat.. il avait déjà compris que je ne supportais pas ces créature ? Raaaah, pourquoi un chat ? Pourquoi ne s'était-il pas transformer en chien ?! Je vous jure, il y a des jours où on se dit qu'on ne devrait pas aller travailler.. même si je n'ai strictement rien d'autre à faire, je l'avoue... Bref, réflexe complètement stupide, je mit mes mains ainsi que le livre que je tenais devant devant moi, comme si ce vieux livre allait me servir de bouclier efficace contre ce genre de chose. Attends.. ce n'est pas le livre que je lui ai lancé tour à l'heure, celui là me semble plus vieux.. d'où sort-il ? Pour le moment je ne me posait pas trop la question, tout se que je voulais c'était me débarrasser de ce monstre à quatre pattes. Je n'avais pas le choix, tenant le livre d'une main, de l'autre je tentais de le repousser.. pas moyen, des Chains je peux les combattre les un après les autres, mais un chat.. c'était déjà trop pour moi. Ma main qui repoussait tant bien que mal le petit monstre qui semblait savoir comment utiliser ses griffe, se retrouva acéré par l'arme principal du chat...: ses griffes ! Mon gants était en lambeau, et du coup je.. brrr.. je touchais le poil de cette créature.. Mon Dieu ! Le chat me semblait si proche de moi, mon cœur battait à une vitesse fulgurante à cause de la peur, ma respiration était saccadé.. j'avais peur, j'étais mal. Hors.. une chose se produisit au moment où ma main toucha directement l'animal.. Raven ? C'était donc un Chain ? Le pouvoir de Raven s'était activé à son contact, scellant ses pouvoirs où du moins.. une partie de ses pouvoirs. Ainsi, son pouvoir de « fusion » avec l'animal allait-il être stoppé ? Peut importe, je ne pouvait plus rester une seconde de plus avec « ça » sur moi. D'un geste vif, sans même attendre une réaction de ma précédente constatations, je donnais un grand coup de livre à nouveau, pour repousser le chat. Gardant le mystérieux livre entre mes mains, je le regardais, les cheveux encore plus ébouriffé qu'à l'habitude, haletant. Rien à faire.. les chats sont mes pires ennemis et les êtres de mes cauchemars...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Début d'une amitié Dim 7 Oct - 17:18

Tout se passait si bien, on aurait presque dit un rêve; tout du moins dans la tête d'Icare cela se représentait ainsi... Il avait réussi à égratigner le gant de cet homme, avait même réussi à faire naître en lui cette lueur si particulière qu'il affectionnait. A force de se retrouver seul, il avait fini même par apprécier l'incompréhension qui naissait parfois dans le regard de quelqu'un qui avait été témoin de ses transformations. Seulement voilà, il y eut un .... contretemps, Icare sentit sur son dos une main, il n'eut pas le temps d'exprimer son mécontentement que déjà son coeur bondissait violemment dans sa poitrine. Alors qu'il était déjà sonné par ce contact, l'homme réaffirma ce choc par un nouveau, infligé par ce livre si précieux...quelle ironie. Le choc avec le livre le propulsa au sol mais le sépara du corps qu'il avait emprunté... Sur le carrelage se trouvaient donc allongés deux êtres un chat et un homme aux cheveux verts. Cet homme avait interrompu la fusion de son contact, Icare le sentait. Il se sentait perdu comme si quelque chose était mort en lui, c'était perturbant, c'était, c'était....

- PUREEE MAIS QU EST CE QUIL M'ARRIVE ENCORE !!!!... BON BON RESAISIS TOI ICARE, resaisis toi, c'est pas le moment de .....respire, de s'énerver. T'as juste à sortir de, raaaah purée j'ai mal, il va regretter de...ah purée mais je parle, je, je...ATTENDS c'est quoi cette mauvaise blague....

Icare tâta sa bouche comme si elle lui était étrangère, comme si tout ce qui venait de sortir n'était pas de son fait... Et pourtant c'était bien SA voix.. mais où était-elle tous ces mois? Alors qu'il s'essuyait un peu de sang qui s'écoulait de sa bouche, il se releva et darda un doigt accusateur vers l'homme.

- Que m'as-tu fait toi? Et d'abord comment tu t'appelles? Non mais te jure, t'aurais pas pu demander ?.. Non?

S'il y avait une qualité qu'Icare ne tenait pas c'était la patience et la stabilité, il se renfrognait et restait mitigé entre l'énervement et une espèce de bouderie. Sa mine se refermait, ses poings se crispaient; toute cette émotion se concentrait, se concentrait doucement.

- Tu vas rester planté sans rien dire ou tu vas enfin te décoincer?

Icare s'étira doucement, puis se mit en alerte en basculant d'un pied sur l'autre, aussi actif qu'une puce prête à bondir. Il donna des coups de poings dans le vide jusqu' ce qu'il se rende compte que son livre s'était volatilisé... Alors là il se calma l'espace d'un instant, mais était si furieux qu'il en devint rouge. Son livre était derrière Gilbert pourquoi et surtout comment était-il arrivé là.? Dans son emportement, Icare ne faisait même plus attention à ce détail.. A vrai dire à quoi faisait-il attention ?

- Je sais, t'essaie de me faire péter un câble, oui hé ben essaie pour voir tu vas morfler !!
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Début d'une amitié Dim 7 Oct - 17:23

Je n'ai pas vraiment compris se qui venait de se passer. Il y a un instant à peine, j'avais en face de moi un chat fou furieux qui m'a sauté dessus, le contact direct avec lui avait activé les pouvoirs de mon Chain Raven. Et maintenant j'avais en face de moi le même jeune homme qui était apparut un peu plus tôt. Si le pouvoir de Raven s'était activé.. alors nul doute était possible, la personne en face de moi ne pouvait-être qu'un Chain, ainsi, j'avais sceller son pouvoir de fusion. Pouvoir qui peut se révéler bien pratique, mais bien sûr, pourquoi faut-il qu'il ai choisis de fusionner avec un chat ? A croire que tout le monde faisait exprès ! C'est étrange, je hais et j'ai peur des chats.. plus que tout et pourtant c'est l'animal que je croise le plus souvent je trouve. Sauf si ce n'est qu'une impression, mais bon.. peut-importe. Toujours est-il que je me demandais se que faisait ce Chain ici ? Depuis quand les Chains se baladent ainsi seuls dans les couloirs de Pandora.. bon sauf cet abruti de lapin, mais là... Le jeune homme en face de moi se releva, oui, c'était bien la même personne que tout à l'heure. Que voulait-il ? Je ne pense pas qu'il était venu à Pandora dans l'unique but de faire une visite ou de dire bonjour à quelqu'un. Surtout s'il était venu sous la forme d'un chat dans le but de ne pas se faire remarquer. Et puis.. même si c'était relativement bref, je suis persuadé d'avoir aperçut un morceau de papier sur le collier de cet.. animal. Mais désormais c'était cet homme qui l'avait en main.. fallait-il que je lui prenne ce fameux bout de papier ? Si ça se trouve, il avait des informations qui pourraient mettre en dangers Pandora.. ou même tout simplement la mettre en fâcheuse posture. Je sais, peut-être que je me faisait des films, mais.. moi je maintiens, tout ceci n'est pas normal.

Regardant un instant le.. chat qui était allongé au sol, visiblement les deux coups de livre ne lui avaient pas vraiment fait de bien, mais pour tout vous dire je m'en fichais, c'est un chat après tout, depuis quand je m'inquièterais pour « ça » ? Pour tout vous dire, les événements qui ont suivie étaient un peu confus, pour ne pas dire étrange. Le jeune semblait soudainement découvrir qu'il pouvait parler, et donc par la même occasion qu'il avait reprit forme humaine. Ensuite, j'en passe, il semblait sur les nerfs, c'était limite il m'agressait verbalement maintenant, après des attaques physique sous la forme des êtres de mes cauchemars, et maintenant ça. Non, je ne faisait pas exprès de l'énerver.. il n'avait qu'à pas être là. Et puis, il pensait que j'allais me présenter comme ça ? Si je devais lui donner un nom.. un appellation pour me désigner, il est certain que je donnerai le nom que la plupart des gens.. membre de Pandora connaissent, Raven. Ce nom est celui que j'ai porté en permanence pendant près de dix ans, Gilbert n'existait que dans l'ombre de Raven. Pourquoi me donner un nom ? Qui suis je pour en avoir un ? Alors que je ne suis qu'un être incapable de protéger ceux qui me sont chère.. du moins j'ai toujours au ce ressentis je ne sais pas pourquoi. Le laissant pendant un instant faire son cirque tout seul dans son coin, dire tout ce qu'il avait à me dire, même si cela ne servait à rien, ou même s'il était dans le faux.. il semblait plutôt du genre à s'énerver pour rien. Quoi ? Non, je ne suis pas pareil moi ! Bref, je commençais à ne plus pourvoir ainsi resté de marbre devant lui, il n'arrêtait pas de dire que je le dérangeait, que si je voulais le mettre sur les nerf que j'allais le regretter.. était-il vraiment du genre à ne pas se rendre compte de la situation ? Il n'était pas vraiment en position de me crier ainsi dessus, non pas que je pense être fort, mais Raven me permettait d'avoir un certain avantage sur la plupart des Chains, et celui là ne ferai certainement pas exception. Bref.. j'en avais assez qu'il s'agite ainsi, je finit par enfin prendre la parole, chose que je n'avais pas fait depuis le début pour la seule raison que j'avais enfin quelque chose qui pouvait parler en face de moi. Parlant d'une voix froide, plutôt neutre, il faut dire que même pour un Chain il n'avait pas vraiment une bonne façon d'engager une conversation. Et puis, après tout c'était lui qui jouait il y a un instant avec mes nerf en prenant l'apparence d'un chat.. et pourquoi être polie et sympathique avec un intrus dans Pandora ?

- Pour qui te prends tu ? Présentes toi avant de poser des questions et d'être aussi agressif. De plus tu n'es pas vraiment en position de me crier ainsi dessus...


Je me suis arrêté de parler pendant quelques instant, bon.. maintenant poser une question complètement idiote, mais.. question que tout le monde aurai posé dans ma situation. Le pourquoi était-il ici ? Il ne serait pas bête au point de me dire un « Je suis ici pour voler des informations » ou un truc de ce genre... Car surtout vu se réaction, il ne devait pas avoir le droit d'être ici.. sinon, c'est qu'il est vraiment bête.. et impulsif. Remarque, impulsif, ça j'en étais certain qu'il l'était.. après on dit que c'est moi le nerveux...

- Au lieux de parler pour rien dire, dis moi plutôt se que tu fabrique ici..


Oui, on peut dire que j'étais plutôt froid.. mais en plus, ici là j'étais à Pandora, ici je suis connu sous le nom de Raven.. et on ne peut pas dire que j'ai une réputation d'être social et sympathique avec tout le monde. Mais je ne suis pas impolie loin de là... Restant immobile, à la même place, je le regardait, le détaillant. Vraiment étrange.. tant par son comportement que pour son apparence. Allait-il continuer à être aussi impulsif ? Voir vulgaire, peut-être.. mais je n'allais pas le laisser partie comme ça. A ce moment là, je sentis quelque chose sur mon pied.. tiens le livre que j'avais utilisé pour l'assommer, me baissant pour le ramasser, je le fixais un instant. Hm ? Ce n'est pas le livre que j'avais au début en main, d'où sortait-il ? Je verrais ça plus tard, pour le moment occupons nous de notre petit intrus. Je reporta alors mon regard sur lui, dans l'attente d'un quelconque réaction, même un idiote et puérile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Début d'une amitié Dim 7 Oct - 17:24

Alors là il se recula en plaçant ses deux mains sur sa bouche. Cette voix, ce n'était plus l'hésitante d'il y avait quelques minutes. Une voix empreinte de colère et de détermination, mais une voix dont Icare n'avait plus l'habitude. Non, parler était pour lui une expérience troublante... Sa main devenait moite, ses lèvres se serraient mais il se remit en position pour affronter cet homme.

- De toute façon, j'ai pas besoin de pouvoir, j'ai vécu sans à une période et je m'en sortais bien ! Mais j'ai besoin de ce livre, tu dois me le rendre, il est à moi.

C'était un livre vierge de tout caractère qui avait notamment la propriété d'avoir un lien étroit avec Icare. Sa vie se trouvait donc entre les mains d'un parfait inconnu. Face à Lily, il avait tremblé face à la mort, mais là il voulait se battre corps et âme. Alors aussitôt, il voulut courir, mais il remarqua qu'il ne disposait plus de sa vitesse équine...forcément tout lui avait été ôté. Alors il sauta et s'apprêta à envoyer à l'homme un formidable coup de pied...

Alors en fait, Icare était piégé dans sa surprise d'avoir retrouvé la parole mais aussi dans son emportement. Alors qu'il s'agitait en tout sens et perdait le fil de sa propre pensée, il eut comme un trait de conscience... Il était là en train de s'exciter comme une puce en plein quartier général devant un illustre inconnu qui lui avait rendu la voix...alors juste pour toutes ces raisons il redressa la tête inspira puis expira pour se vider de sa colère, c'était un exercice qu'il faisait souvent lorsque son calme se rompait ainsi brutalement. A nouveau, il adopta une position moins belliqueuse mais conservait une distance comme s'il appliquait une espèce de protocole, il se mit à dévisager celui qui le faisait face de manière intense. C'était comme s'il cherchait à l'analyser et qu'il reprenait un peu de sérieux mais ce n'était qu'en apparence. En vérité, il bouillait de cette colère infantile. Il s'était fait avoir, il se sentait plus faible et en plus...on lui prenait l'unique moyen de retourner à Sabrie rapidement...son livre. Comment résumer cette situation ? Catastrophique...Alors pour ainsi dire cela aidait à se calmer ...

Mais malgré tout les remarques de cet homme lui donnait envie de grincer des dents, il n'avait pas conscience de tout ce qu'il avait sorti précédemment. Pour lui c'était comme oublier et lorsqu'il ramassa son livre, Icare tapa du pied au sol comme l'aurait fait l'équin qu'il était si seulement il pouvait encore se transformer.... Comme pour s’assurer d'une chose, il chercha le chat des yeux...l'animal n'avait pas cru bon de rester au regard de toute cette tension visiblement très présente... Comment vérifier ce que redoutait le jeune homme? Il lui fallait tenter de fusionner avec cet homme vu qu'il était la seule âme dans les environs....Mais étrangement, il se rappela de ce contact si spécial, et sur le coup, il ne put qu'avoir un mouvement de recul. Il glissa ses pieds de façon à s'éloigner tout en jetant un regard sur ce qui les environnait...

Sans sa forme équine, il ne pouvait espérer s'envoler d'une fenêtre bien qu'elles ne soient que partiellement présentes... On lui demandait de se présenter mais ne l'avait-il pas déjà fait? Sur le coup son irritation revenait par saccades ce qui donnait à son visage une mine boudeuse comme un enfant que l'on empêchait de jouer. Oui, il se sentait piégé et mine de rien cet imbécile de Pandora n'avait pas tort... crier n'était pas une solution... L'affronter? Oui peut-être .. il avait un objet précieux pour la vie d'Icare... Alors tout en posant sa main gantée sur sa hanche en gardant devant ses yeux son masque orange, il lui dit un peu abruptement encore:

- Ce que j'y fabrique? Je sortais du bureau, tu m'as surpris, cela devrait te satisfaire non ? Enfin... tu me rends ce livre et on est quitte si tu m'expliques ce que tu m'as fait....

Icare conservait encore un aplomb assez présomptueux comme s'il détenait d'autres cartes alors qu'il n'en avait plus vraiment. Il s'était néanmoins calmé et adoptait l'attitude qu'il avait envers des humains "normaux" qui voulaient lui faire du mal. Il ne montrait pas ses signes de faiblesse... Icare soupira, ce qui le détendit d'autant qu'il ferma les yeux un instant...

- S'il te plaît...que viens tu de me faire?.... Je te préviens, je n'ai pas dit mon dernier mot, se permit il à nouveau de menacer de manière plus mesurée toutefois...

Sa voix était étrange, elle n'était pas aussi stable qu'avant, c'était comme si le jeune homme sortait de maladie. Elle était de temps à autre claire, décidée et à d'autres moments rauque et atténuée. Elle illustrait parfaitement le malaise dans lequel se débattait Icare.. Mais comment allait donc réagir cet individu en face de lui? Cette réponse, il l'attendait... D'autant que...d'autres membres de Pandora pouvaient surgir et débarquer ici à tout moment. L'instant était plutôt tendu et rien ne parvenait à ce qu'il s'adoucisse. Mais Icare avait trouvé une raison de battre et cette raison avait un nom... Les Baskerville. C'était son foyer et jamais il ne leur cracherait dessus... Jamais !
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Début d'une amitié Dim 7 Oct - 17:33

Le jeune homme semblait se calmer, avait-il compris que cela ne servait à rien de s'agiter ainsi ? Au moins, c'était plus facile d'obtenir des information avec quelqu'un de calme, en face de sois, mais cela dit j'en doute. La manière de se tenir et la façon avec laquelle il avait reprit son souffle démontre clairement qu'il essayait de se calmer. Faisais je si peur que ça ? Ou.. alors il était du genre méfiant envers les humains et particulièrement les membres de Pandora, et puisque je suis dans la capacité de sceller ses pouvoirs.. il n'y a rien de plus mauvais pour un Chain que de perdre ses pouvoirs. Un Chain sans ses pouvoirs est souvent dans l'incapacité d'agir correctement, Raven avait cet avantage, il me permettait de sceller une grande partie des pouvoirs de ces créatures venant des Abyss. Même si à la base je n'ai pas passé un contrat avec Raven pour sa puissance, à dire vrai c'est plus pour pouvoir me rendre dans l'Abyss et sauver mon maître que j'ai passer cet accord.. même si les close du contrat était plutôt contraignante voir même dangereuse, mais cela m'inportait peu, tout ce que je voulais c'était ramener mon maître quoi qu'il m'en coûte. Mais bon.. ne nous éloignons pas du sujet, en ce moment je me trouvait avec un homme plutôt étrange, il fallait que j'en apprenne plus.

D'après ce qu'il me disait, il prétendait sortir du bureau quand on s'est croisé. Alors comme ça à l'entendre c'était tout à fait normal que je croise un Chain sous l'apparence d'un chat dans les couloirs de Pandora, de plus munis d'un morceau de papier.. papier qui pourrait contenir des informations sur nous. Il voulait me faire avaler ça ? S'il était vraiment là comme le serai tout membre de Pandora ou même un visiteur, il n'essayerai pas de fuir déjà, ensuite il ne serrai pas venu sous la forme d'un chat, et pour finir il ne m'agresserait pas ainsi, tant d'un point de vue physique que verbale. Bon nombre de fois où je m'entend dire que je suis bête et que je comprend pas mais franchement, je pense que pas mal de monde me sous estime. A commencer par ce.. Break, déjà il pensait que je ne serai pas capable de passer un contrat avec Raven, et pourtant.. voilà où j'en suis. Je ne pense pas être spécialement fort, mais j'en ai assez que l'on prenne souvent pour un idiot. Bref.. ensuite le petit Chain semblait ne pas trop comprendre se qui s'était passé au contact direct avec ma main, à dire vrai moi non plus je n'avais pas trop compris sur le coup, mais maintenant je savais pertinemment que c'était simplement le pouvoir de mon Chain qui s'était activé. Que faire ? Lui dire ? « Ouais bon, t'as plus de pouvoir je l'ai ai scellé en te touchant » ? Peut-être, c'était relativement bien résumé et puis, cacher ou non ne changerai pas grand chose, au contraire, cela pouvait être un moyen de pression pour moi. Qu'il sache que j'ai un contrôle sur ses pouvoirs me permettra peut-être qu'il me dise la vérité, me dire enfin pourquoi il était ici. Quel attitude adopter ? Car même s'il semblait s'être calmé il montrait toujours une certaine agressivité.. il faut se méfier, même en position peu avantageuse il pourrai agir de façon irréfléchie.. bon, c'est vrai que ayant scellé ses pouvoir et me trouvant en plein cœur du QG de Pandora je n'avais pas grand chose à craindre de lui, mais bon...

- Se que je t'ai fait ? Rien de spécial.. Dis toi juste que ton pouvoir est entre les serres de Raven. Mon Chain.


Je parlais de la même manière que tout à l'heure, je ne savais pas trop comment réagir, je restais plutôt froid et calme. A quoi bon s'énerver après lui ? Cela ne changerais rien, pour une fois j'avais l'impression de bien gérer la situation, alors.. à quoi bon stresser ? Cependant, contrairement à se qu'il m'avait demandé je gardait bien le livre dans mes mains, pourquoi voulait-il le récupérer ? Certes ce n'était pas le livre que j'avais pris au début mais.. un livre par terre dans les couloirs de Pandora devrait nous appartenir non ? Pourquoi voudrait-il de ce livre ? Je pouvais me poser encore beaucoup de questions alors, au lieux de me poser des questions dont je n'aurai pas la réponse, je me remis à parler.

- Je me répète. Que fais tu ici ? Je ne pense pas que tu sois ici en tout légalité... De plus.. pourquoi veux tu ce livre ? Il faut appartenir à Pandora pour pouvoir les consulter.

Je ne savais pas de quoi parler le livre, ma manière d'agir pouvait le pousser à me faire comprendre quel était cet ouvrage. En même temps, je répétais ma précédente question, tout simplement parce que la réponse ne me convenait pas. Allez.. je n'ai pas que ça à faire, déballes le tout cela se termine. De plus.. je devais terminer de ranger mes dossiers et mes rapports pour pouvoir être enfin libre.. et voilà que je me retrouvait face à un Chain clandestin. Finalement c'est peut-être moi qui attire les problèmes.. pas Oz, ou, non peut-être nous deux en même temps, c'est pour cela que nous nous retrouvons toujours dans des situations pas possibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Début d'une amitié Dim 7 Oct - 17:34


L'individu n'avait pas dit son nom, mais le nom de son...chain. Alors aussitôt Icare fit des yeux interloqués face à ce mot qu'il ne connaissait pas. En effet bien qu'il soit un hybride ce mot était toujours inconnu dans son esprit...

- Ton...quoi? Et Raven c'est ta main?

Icare ne s'agitait plus, il se posait de multiples questions et se mit à regarder le mur se situant derrière l'home qui lui faisait face comme s'il avait oublié sa présence. Ses yeux bleus s'étaient couvert d'une dose d'incompréhension facilement cernable tandis qu'il se frottait la joue avec ses doigts nerveusement. Au bout d'un moment, il tourna la tête de nouveau vers l'homme aux cheveux noirs pour lui répondre.

- Donc tu as un chain...c'est un pouvoir, un pouvoir de ta main? Tu fais partie des monstres que j'ai vus ?

Le terme "monstre" se rapportaient aux chains qu'il avait croisés et qui avaient voulu sa mort.... Aussitôt, il prit une position dynamique prête à envoyer des coups.

- De toute façon tu es de Pandora...

** Tu es mon ennemi.**

Et là d'un coup, il se maudit, il en avait trop dit... Cette manière dont cet individu gardait son calme et le dominait lui faisait grincer des dents. Il grattait le sol comme s'il se préparait à charger tout en plaçant son corps plus en avant... Il était près à intervenir. Lorsqu'il fut à nouveau question du livre, Icare éclata et lui dit à nouveau durement:
- CE LIVRE EST A MOI!
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Début d'une amitié Dim 7 Oct - 17:40

Pour tout vous dire, je ne savais pas trop si le jeune Chain à l'apparence humaine qui se trouvait en face de moi se moquait ouvertement de moi, s'il était idiot.. ou s'il était tout simple naïf à ce point. Il ne connaitrait pas l'existence des Chains alors qu'il en est un lui même ? De plus il ne connaitrait pas Raven, c'est pourtant l'un des Chain des quatre grandes famille Ducales. De plus Raven est un Chain relativement puissant, tout le monde a au moins déjà entendu parlé de lui.. du moins, toutes personnes connaissant l'existence de ces créatures nommé Chain. Non.. ce n'était pas possible, il se moquait de moi, je ne voyais pas d'autre possibilité. Et pourtant, certaines de ces créature ont un passé assez étrange, ce stupide lapin, B-Rabbit en est la preuve. Alors d'un côté pourquoi pas.. cela pouvait être possible, même si je trouve ce fait assez surprenant pour ne pas dire presque improbable. Mais une chose me surprit encore plus, ne semblant pas comprendre se qu'est un Chain, il associa mon pouvoir pour sceller à ma main, me prenant donc pour une créature non humaine, une créature aux pouvoirs étranges. Franchement c'est la meilleure, jamais on ne m'avait comparé à une créature non humaine.. quitte à me confondre carrément à un Chain, certes je me fais souvent appeler par le nom de celui-ci, mais tout de même là.. c'était plutôt fort je dois dire. Que faire ? Lui expliquer ? Non, trop compliqué et puis il ne semble pas le genre de personne à écouter comme ça sans rien dire et surtout sans rien faire. Ce Chain me semble être tout de même un drôle d'énergumène...

Il semblait ne plus pouvoir tenir en place, il était clair qu'il ne me portait pas dans son cœur, et que le fait que j'appartienne à Pandora lui pose un problème, prenant son élan, comme le ferait étrangement un cheval, voir un taureau qui charge, il se mit à hurler. Pas vraiment discret de hurler en plein QG de Pandora alors qu'on a pas le droit d'être ici, dire qu'il avait changé de forme pour être discret, maintenant c'était l'inverse, ce jeune garçon est pire qu'impulsif et sur les nerf. Finalement.. je ne suis pas peut-être pas aussi sur les nerfs qu'on me le dit, même moi j'y croyais et pourtant voilà quelqu'un d'encore pire. S'élançant vers moi il semblait vouloir récupérer le livre qui était entre mes mains. Je ne savais pas vraiment si c'était réellement son livre, mais il semblait y tenir.. alors il doit avoir une certaine importance.. raison de plus pour le garder. Un objet précieux aux yeux d'une personne.. non d'un Chain qui se dit ennemis de Pandora ne peut être qu'un objet utile à garder. Tenant toujours l'ouvrage dans mes mains, je le vis foncer sur moi, il voulu me décrocher un magnifique coup de pied, mais.. ce n'est pas un coup de pied donné de façon si impulsif et prévisible qui allait m'arrêter. De plus il était plutôt maladroit dans son geste, comme si quelques chose l'entravait.. peut-être le fait que je lui ai scellé ses pouvoirs, c'est une possibilité. Me décalant d'un simple pas sur le côté au moment où l'impact aurai du se produire, le jeune Chain vola pour atterrir tout simplement au sol, situation assez amusante d'un point de vue externe, c'était limite si cette situation n'avait pas déjà été écrite avant même qu'elle ne se déroule. Foncer ainsi tête baisser sur quelqu'un, ce n'était pas vraiment le genre de réaction à avoir, surtout que sa force lui avait été retiré et qu'il se retrouvait désormais en position d'infériorité d'un point de vue de force. Il prétendait pouvoir s'en sortir sans sa force mais.. personnellement je n'aurai pas autant de conviction que lui. Je ne sais pas trop se qu'il comptait faire, mais s'il continue ainsi je n'aurai pas le choix je devrais utiliser Raven pour le faire tenir en place. Pas facile d'avoir des informations avec quelqu'un qui vous saute dessus comme ça sans réfléchir.. de plus s'énerver avec se genre de personne de servait à rien, cela rend la situation encore plus compliqué, de plus je n'avais vraiment aucune raison de m'énerver. Il ne pouvait rien contre moi et ne pourrait pas s'enfuir s'il le désirait, je le tenait quoi. Je parlais alors toujours d'une voix calme posé, comme tout à l'heure, comme s'il n'avait pas tenté de m'agresser une nouvelle fois en me sautant dessus.. comme si je ne l'avais pas laisser lamentablement se ramasser au sol.

- A quoi du joue..? Tu n'as plus de pouvoir. Tu ne peux plus rien faire. De plus ne me compare pas à un monstre, je suis tout se qu'il y a de plus humain... En revanche pose toi plutôt des questions sur ce que tu es.. tu es un Chain.. sinon les pouvoirs de Raven ne se serai pas activés.

Se n'était peut-être pas une super façon d'expliquer un peu les chose, mais au moins je lui avais dit que j'étais humain.. c'était un chose qu'il ne devait pas confondre.. mon Chain et moi sommes deux être différent, je suis humain.. c'est tout. Je ne pu cependant m'empêcher de le questionner sur le livre, était-ce vraiment le siens ? Si c'est le cas que contient-il ? Pourquoi semblait-il si précieux à ses yeux ? C'était certes des questions dont je n'aurai certainement pas la réponse mais bon.. qui ne poserait pas se genre de question lorsque l'on tient un ouvrage assez étrange entre les mains ?

- Dis moi... Que contient ce livre ? Hm..?


Je ne pu m'empêcher de parcourir la couverture du regard, passant une main dessus. Il est vrai que rien que d'un point de vue externe ce livre semblait étrange. Je gardais ma main dessus, comme pour lui indiquer que s'il ne me répondait pas j'ouvrirais ce livre pour en apprendre plus. Soit je gagnais du temps avec une explication détaillé.. soit je feuilletais pour tout découvrir par mes propres moyens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Début d'une amitié Dim 7 Oct - 17:41

L'homme qui lui faisait face semblait peu enclin à répondre aux sollicitations du jeune homme, il avait même l'air fort désappointé quand Icare l'avait comparé à un monstre.. Chose compréhensible. Pour Icare les chains étaient tous de cette trempe. Il s'en méfiait avant même qu'ils ne deviennent des menaces. Son attaque fut peu concluante, l'homme se décala... Icare avait pris un tel élan qu'il ne put s'arrêta tout de suite et glissa dans le couloir jambe couchée jusqu'à *touchée le mur. N'en pouvant plus car le fait de e priver de ses pouvoirs l'avait fortement touché, il resta au sol le dos couché en haletant. En grimaçant, il ramena vers lui sa jambe tandis qu'une voix se faisait entendre juste derrière sa tête. Par pur réflexe, il inclina sa tête de côte comme pour signifier qu'il écoutait.

- A quoi du joue..? Tu n'as plus de pouvoir. Tu ne peux plus rien faire. De plus ne me compare pas à un monstre, je suis tout se qu'il y a de plus humain... En revanche pose toi plutôt des questions sur ce que tu es.. tu es un Chain.. sinon les pouvoirs de Raven ne se serai pas activés.

- ...

Icare se retourna pour se retrouver sur le ventre et pouvoir pousser sur ses bras pour se relever mais le choc était tel qu'il resta prostré dans cette position, les yeux levés vers cet homme qui lui faisait face.

- ...

Les paroles ne lui venaient toujours pas, ils serraient les poings tout en ramenant son visage vers eux. Il venait d'apprendre ce qu'il était mais il refusait d'admettre cette identité... Cela lui donnait un tel choc...Il savait qu'il avait des similitudes avec ses monstres. Il lui arrivait même de se regarder dans un miroir et d'en frissonner.

- Alors je serai..un chain tu dis...

Un soupire long et prolongé se déclencha alors comme si une corde venait de se rompre dans un bruit sec et froid. Sa voix était faible comme si cet homme venait de l'achever. Il savait qu'il ne pouvait rien, mais à cause d'une fierté il voulut se redresser aussitôt en émettant des sifflements de douleur. Une chute n'était en rien équivalente à ce qu'il venait d'apprendre...

- Mais je suis un humain moi aussi... Ton Raven a dû se tromper...

Et pourtant il savait qu'il en était ainsi, mais il avait du mal à avaler cette information. Il s'adossa au mur qu'il n'avait loupé que de peu la rencontre.

- Des questions sur ce que je suis, je n'y ai jamais rien compris.... Pas envie de basculer dans la folie...

Icare avait obtenu ses pouvoirs d'Epheri mais pour autant, il n'avait jamais rien compris de cet évènement. Il avait dû abandonner son ancienne vie, il ne s'y sentait plus à son aise. Alors cet homme faisait réagir en lui tout un passé. Quand il évoqua le livre, Icare le snoba très ouvertement d'une fierté insolente. Mais alors qu'il se crée un rempart autour de sa personne; une larme le trahit. Détournant les yeux, il les posa vers le sol puis plaça sa main sur son coude gauche.

- Ce livre, c'est ma malédiction...il est ma vie et il sera ma mort. Je suis un...un chain depuis que j'ai croisé sa route.... Remets le moi t'as pas l'air si mauvais toi dans le fond...comprends donc que j'en ai besoin...

Pour une fois, Icare parlait doucement... Puis réalisant son ton, il regarda l'homme, passa près de lui et commençait à s'éloigner... Il se rendait compte qu'il se mettait à le supplier, ce qui n'était pas son genre... Ses deux poings se crispaient tandis qu'il se parlait à lui-même:

- Crétin mais regarde toi, tu ne ressembles à rien, mieux vaut que tu t'en ailles tant qu'il te reste un brin d'honneur...

Faisant de petites enjambées, il s'éloignait de l'homme lorsqu'une masse de personnes débarquèrent... Icare observa, puis rapidement fit le choix de faire machine arrière, il se mit à courir vers l'homme aux cheveux noirs avant de tomber au sol non loin de lui...

- Ne m'approchez pas vous, j'ai encore de la ressource, je peux vous détruire.

Ils étaient quatre à être venus... Icare n'était pas en position de force, il espérait obtenir même si c'était difficilement négociable...

- VETOO ! Je m'y oppose, allez allez zou, dispersion, tentait il désespérément
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Début d'une amitié Dim 7 Oct - 17:42

Comment dire..? Je ne savais plus trop quoi penser, ni quelle attitude adopter avec lui. Le fait qu'il soit un Chain semblait être une découverte pour lui, il ne savait pas se qu'il était, un peu ironique non..? Quoique, je sais que je suis un être humain, mais que sais je d'autre ? Pas grand chose à part mon prénom. Je pouvais comprendre se qu'il ressentait, il devait être perdu, ne pas comprendre se qu'il lui arrivait, remarque c'était un peu normal il ne semblait pas porter les Chains dans son cœur loin de là. Mais au moins il avait des réponses lui.. même si obtenir les miennes n'était pas du tout dans mes désirs, au contraire. Peut importe, se qui était dit bah.. était dot, je ne pouvais pas faire machine arrière et lui non plus. Il se releva pour me faire face en silence, cette annonce, cette découverte l'avais vraiment chamboulé, quelques instants plus tôt il se ruait sur moi sans réfléchir, mais plus maintenant.. non. Gardant toujours le livre entre mes mains, j'attendais en silence, attendant patiemment qu'il s'en remette, ayant moi même « quelques » problèmes d'origine et de passé, c'était le moins que je puisse faire.

Il me semblait changé, totalement différent à cet instant. Calme, posé, ce n'était plus le jeune homme colérique qui ne tenait pas en place. Il commença alors à s'éloigner de moi, me laissant en possession du livre..? Je ne comprenais pas vraiment, il lui semblait si important, il prétendait même que ce livre était sa vie et.. même qu'il sera sa mort. Comment un ouvrage pouvait être maitre de quelqu'un ? Même pour un Chain. Cela avait-il un rapport avec ses pouvoirs ? Je ne savais pas trop si j'étais en train de partir dans du n'importe quoi, mais je voulais en apprendre un peu plus sur ce livre étrange. Je ne devais pas le laisser partir, avant tout pour son intrusion, il ne fallait pas oublier qu'il avait sur lui un bout de papier qu'il ne fallait pas négliger, mais aussi parce que je ressentais comme de la compassion à son égard. Peut-être que j'étais en train de me faire bêtement avoir , mais c'est comme ça, je ne cherchais pas plus loin. Mais étrangement, sur le moment je ne bougeais pas; je restais un peu sans réaction, ne me demandez pas pourquoi moi même je n'en sais rien, mais je releva la tête et prit l'initiative de le rattraper et de l'empêcher d'aller plus loin. Mais avant même que je fasse le premier pas, il revint bien vite vers moi, ou plutôt il s'étala juste devant moi. Bien sûr il n'était pas vraiment discret de nature apparemment, même pour son apparence, et donc des membres de Pandora prirent l'initiative de l'arrêter sans se poser de question. Je ne pouvais pas le laisser, certes il s'était introduit ici en toute illégalité et il était clair qu'il ne portait pas Pandora et ses membres dans son cœur. Mais au fond il ne me semblait pas si méchant qu'il voulait le faire croire, peut-être avait-il été entouré de mauvaises personnes qui l'ont conduit à travailler contre nous. Et puis, une personne, même un Chain qui réagit ainsi face à la découverte de sa véritable nature ne pouvait pas être foncièrement mauvais. L'enjambant, agissant peut-être voir sûrement de façon idiote je me mit entre lui et les membres de Pandora. Agissant tel un bouclier je montrait clairement qu'il fallait cesser de l'importuner, prenant la parole d'un ton plus ou moins assuré je m'adressais alors aux membres qui semblaient plutôt surprit par mon agissement.

- Messieurs, veuillez le laisser. Il.. il est avec moi ne vous en faites pas, tout va bien. Vous pouvez retourner à vos occupations.


J'avais eu un moment d'hésitation, oui j'étais persuadé que je n'avais rien à craindre de lui, mais quant à sa bonne fois, je ne pouvais me baser que sur mes certitudes et mes suppositions. Étais je en train de faire une bêtises, et de favoriser sa fuite ainsi que la perte d'informations ou de documents qui pouvaient nous être nuisible ? Je ne sais pas trop... Me tenant toujours entre les deux camp je me retournais alors vers le jeune Chain qui était toujours au sol, essayant de voir une réaction en lui, une attitude qui pourrait peut-être voir en lui. J'aurai bien aimé lui poser d'avantage de questions sur ce livre, sur sa venu ici, mais je ne pouvais pas le faire, cela ne me rendrait pas crédible devant les membres de Pandora. Tendant peut-être d'une façon idiote ma main vers lui, je lui proposais mon aide pour qu'il se relève. Tenant toujours le livre fermement de mon autre mains, je comptais bien obtenir des réponses, il ne pouvait plus vraiment faire quelques chose, maintenant qu'il avait été en quelque sorte découvert. Sans moi il sera immédiatement arrêté, en avait-il conscience ? Je l'espérais, il se tiendrait tranquille au moins. Quoi qu'il en soit je ressentais toujours au fond de moi cette envie de l'aider. Alors petit Chain ? Accepteras tu mon aide ? Ou tu t'es moqué de moi dès le début en jouant admirablement bien ton jeu..?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Début d'une amitié Dim 7 Oct - 17:44

Même à terre, Icare n'abandonnait pas; il envoyait des coups menaçants vers les membres de Pandora. Il ne cessait de s'agiter et sursauta lorsqu'il vit que cet homme l'enjambait, il se raidit aussitôt croyant qu'il allait être écrasé. Sa respiration se saccada par des soubresauts. Cette situation lui évoquait Sabrie où face à la mort, il s'était engagé pour les Baskerville. Il avait senti monter cette angoisse, si humaine, si compréhensible. Basculant sa tete en arrière, il sentit sur sa nuque le sol froid en songeant à ce corps qu'il deviendra peut être sous quelques minutes.. Il ne tremblait pas, mais il se refusait de bouger. Pourquoi ? ... Il s'était toujours assimilé à ces monstres sans réellement faire de rapprochement...

- ... Est-ce que je vaux plus que cette femme quue j'ai assassinée, murmura t-il.

Ses paupières se fermèrent rapidement, ses poings se retractèrent en se rapprochant de ses hanches et son esprit recharchait un peu de repos. L'homme s'arrêta près de lui, il osa entrouvrir un oeil pour s'informer de la situation. Lui était toujours au sol mais cet homme qu'il avait voulu affronter lui tourner le dos et s'était mis devant lui. C'était comme s'il s'opposait à une directive... Les yeux bleus verts d'Icare n'en revenaient pas, il ramassa ses mains sur sa poitrine et observa la suite des événements. Il paraissait calme, calme et hésitant dans sa formule et ce que cet homme disait ressemblait à :

- Messieurs, veuillez le laisser. Il.. il est avec moi ne vous en faites pas, tout va bien. Vous pouvez retourner à vos occupations.

Alors qu'un silence s'abattit, le regard de l'homme aux cheveux noirs obliqua vers Icare qui détourna la tête en soufflant comme faisant fi de ce qu'il pouvait bien se dérouler au-dessus de lui. Alors que sa tête s'était tournée, il n'avait pu toutefois complètement détaché son attention de cette scène. L'homme après avoir dispersé a foule lui tendait la main, Icare abaissa son regard vers ces doigts. Il écarta ses mains de sa poitrine pour les placer de chaque côté de son corps.

- Tue moi ... ce n'est pas ce que vous faites aux... chains ici?

Et pourtant, il voudrait se saisir de cette main, il se contenta de l'observer longuement. Son regard obliqua vers son livre... puis de nouveau vers la main. Finalement, il tendit sa main pour la mettre dans celle qui lui était proposé lorsque son masque glissa à nouveau. Par réflexe, il ferma les yeux mais plaça sa main finalement dans celle de l'homme sans échanger une parole. Le chain se recula, ses pieds rencontrèrent son masque qu'il brisa intentionnellement sous ses pieds. Sous ses pieds, il brisa ce masque qui lui rappelait son ancienne vie. Les débris de bois s'éparpillaient au sol sous ses bottes qui les émiettaient comme autant de souvenirs qui s'effaçaient face à une nouvelle évidence. Une fois, cette destruction exécutée, il eut pour l'homme une lueur de reconnaissance mais ne put s'empecher de lui dire:

- Pourquoi as-tu dit que j'étais avec toi ? Pourquoi m'aides tu ?...

Son visage manifestait de la stupeur, de l'étonnement...

- Qu'y gagnes-tu?

Il se préparait encore à éventuellement l'affronter à nouveau, il s'agitait encore à nouveau sur place comme s'il était monté sur des ressorts.
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Début d'une amitié Dim 7 Oct - 17:46

J'attendais toujours la main tendu, je ne savais pas vraiment s'il allait la prendre, ou s'il allait m'ignorer royalement.. oui, en gros qu'il me mette en vent. Il semblait plutôt surprit par mon action, lorsque je me suis retourner pour poser mon regard sur lui, il détourna la tête, comme le ferai quelqu'un qui a été blesser dans son orgueil. Trouvait-il cela vraiment vexant que je lui apporte mon aide ? Mais il ne semblait pas aussi sûr qu'il semblait vouloir le montrer, c'est pour cela que je restait toujours dans la même position, parce que je ne pouvait pas m'en empêcher, il me semblait avoir besoin d'aide, qu'il ne reste pas seul.. même si je l'avoue je n'étais pas vraiment la personne la mieux placer pour l'aider. Mais au moins, il ne serai plus seul... Fixant ma main, puis mon autre mains qui tenait son livre il restait au sol, puis me demanda de le tuer. Ce n'était pas dans mes intentions, depuis le début, je n'ai jamais voulu tuer cet être, ce Chain qui était en face de moi. Mais il finit par prendre ma main ganté pour que je puis l'aider à se relever. Alors qu'il se relevait, son masque glissa jusqu'au sol, je pensais qu'il lâcherait ma main pour le récupérer mais non, il se contenta de se relever, écrasant au passage son masque qui vola en éclat. Il se trouvait désormais debout en face de moi, c'était la première fois que je vis son visage. Il n'avait rien de bien exceptionnel, il s'accordait juste parfaitement à sa personne, même d'un point de vue caractère, son côté sauvage ressortait dans ses yeux qui étaient d'une couleur assez étrange. Un mélange de bleu et de vert, pourquoi cacher un regard qui reflète tant de choses ? C'est une couleur qui lui allait bien, qui collait parfaitement avec sa personnalité, pourquoi se cacher ? Preuve qu'il était un peu perdu, le fait que je pouvais voir son visage était une preuve qu'il commençait peut à peu à se retrouver avec lui même ? C'est idiot mais je l'espérais, et si c'était le cas j'étais ravi pour lui...

Bien sûr mon action de l'aider et de le sauver le perturba un peu, c'est pour cela qu'il me posa la question du pourquoi de mon aide, me regardant cette fois-ci dans les yeux.. ou plutôt cette fois-ci je pouvais lui parler dans les yeux. Peut-importe cela reviens au même. Il me demandait donc pourquoi je l'aidais, qu'est se que je pouvais y gagner. Pour tout dire je ne gagnais strictement rien personnellement en l'aidant, mais peut-être que je me sentais mieux en me disant que je pouvais peut-être être utile à des personnes, que ce soient des Chains ou des humains. Nous avions pas mal de point commun tous les deux, à commencer par notre absence de passé, lui pouvait retrouver des brides de son passé, savoir qui il était, autant l'aider, même si cela ne m'apportait rien à proprement parler. Maintenant qu'il était debout en face de moi, et que les membre de Pandora s'étaient enfin dispersé, ayant suivi ma demande, je reprit le livre à deux mains et le fixais droit dans les yeux. Tapotant légèrement sur la couverture du livre avec mes doigts, je prit la parole d'un voix un peu plus calme que lorsque que j'avais parlé aux membre de Pandora. Certainement parce que je savais se que je disais, que c'était la vérité et que cela me semblait tellement évident à mes yeux.. peut-être.

- Saches que je n'ai jamais eu l'intention de te tuer, ce n'est pas dans mes habitudes. Et si je t'ai aidé.. prend cela comme quelques chose de personnel. Juste que j'y tiens..

Au moment où j'ai exprimé tant bien que mal que je l'aidais parce que j'en ressentais le besoin, je baissais légèrement la tête à ce moment là. Cela pouvais lui paraître bête, j'en avais presque honte, mais je finis par rapidement me ressaisir pour de nouveau lui faire face. Je ne voulais pas vraiment m'attarder sur le pourquoi je l'avais aider, pas besoin de préciser que voyais un peu de moi en lui... Changeant de sujet, je voulais détourner pour le coup son attention, tout en gardant mon objectif en vu. Mais je voulais tout de même connaître les raisons de sa venu ici de sa propre voix, je ne lui en voudrait pas pour ça, cela me permettrais même peut-être de l'aider plus facilement. Reprenant la parole, je parlais de façon moins assuré, mais ayant tout de même de la conviction dans ma voix.

- Ecoutes... Sans mentir, dis moi pourquoi tu es ici. Que contient le papier que j'ai vu en ta possession tout à l'heure. Réponds.. tu ne gagnes rien à garder le silence, de plus cela te permettrait de récupérer ton livre qui semble t'être précieux.

Parfaitement, j'envisageais de lui rendre son livre. A quoi bon le tenir sous la menace, s'il ne voulait pas de mon aide je n'allais pas le forcer. Mais cependant, je ne lui rendrais son livre qu'après avoir eu sa réponse, et le fameux morceau de papier. Je ne savais pas si j'avais été clair.. s'il avait compris que je voulais vraiment l'aider. Alors je reprit une nouvelle fois la parole sans attendre une réponse, autant être clair dès le début, qu'il sache à quoi s'attendre.

- Tu sais... Je ne t'en veux pas pour ce que tu as fais, ni même pour le fait que tu dois me détester.. moi ainsi que les membres de Pandora. Peut-être que tu t'es simplement trompé de voie, tu n'as pas un fond méchant.. je crois... Je peux peut-être t'aider.


Voilà, c'était dit. Pour sûr je me sentais idiot, il avait tout à fait le droit de me prendre pour un idiot... Je semblais moins assuré que tout à l'heure, même si techniquement je contrôlais parfaitement bien la situation. J'attendais une réponse.. une réaction. Je ne savais pas comment il prendrait cela...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Début d'une amitié Dim 7 Oct - 17:49

Saches que je n'ai jamais eu l'intention de te tuer, ce n'est pas dans mes habitudes. Et si je t'ai aidé.. prend cela comme quelques chose de personnel. Juste que j'y tiens..

Icare continuait de s'agiter d'un pied sur l'autre et de faire bouger son corps aussi nerveusement qu'il en avait l'habitude. Même si cela pouvait paraître idiot, le chain était méfiant, très méfiant. Juste un mot de travers, il risquerait de lui bondir dessus. Il avait remarqué la surprise de Gilbert, il l'avait sentie; il ne savait à quoi l'attribuer, aussi il demeurait aussi vigilent...

- Ecoutes... Sans mentir, dis moi pourquoi tu es ici. Que contient le papier que j'ai vu en ta possession tout à l'heure. Réponds.. tu ne gagnes rien à garder le silence, de plus cela te permettrait de récupérer ton livre qui semble t'être précieux.

- ... Je fais ce que doit faire un Baskerville...ni plus ni moins...

Sa voix était si calme, celle d'Icare si agitée, il ne comprenait pas bien; il se sentait perdre pied. S'il revenait à Sabrie sans son livre, il n'était plus d'aucune utilité... Sa raison de vivre c'était ce livre, c'était sa manière d'exister tout simplement... Sinon, il lui faudrait à nouveau tout reprendre et redevenir l'homme errant qu'il avait été. Son regard se fit triste, pesant.. d'un coup il avait envie... oui de plus montrer ses peurs. Pourquoi? Aucune idée.

- Tu sais... Je ne t'en veux pas pour ce que tu as fais, ni même pour le fait que tu dois me détester.. moi ainsi que les membres de Pandora. Peut-être que tu t'es simplement trompé de voie, tu n'as pas un fond méchant.. je crois... Je peux peut-être t'aider.

- ... Que sais-tu de moi?... Pourquoi crois tu que j'ai rejoint ce clan ?

Le chain se mit à rire et tandis qu'il riait des larmes coulaient, en vérité il repensait à cet unique meurtre... à cette femme à qui il avait dû ôter la vie pour protéger la sienne.

- Tu as raison, j'ai besoin de ce livre... Si je te donne ces informations, puis-je véritablement le reprendre?

** De toute façon, j'ai quelques informations en tête pour les Baskerville. Bon je n'aurais pas tout mais ce livre est important. Et dire que j'ai failli partir sans...**

- Ce papier contient des informations sur les futures missions organisées, j'ai su où se trouvaient ces documents par un informateur dont je tairai le nom... j'espère que tu ne m'obligeras pas en plus à le dévoiler. En vérité... je ne suis qu'un espion... Enfin... Et pourquoi je te dis tout ça moi !!! RAAAA !!! Quand je ne parlais pas au moins personne n'aurait su......... Je suis muet... du fait de ma nature de...chain. MAIS FLUTE QUOI pourquoi tu veux m'aider? Si j'avais eu le pouvoir, j'aurais tenté de te briser en deux, tu comprends ça !!!

A nouveau, le chain gesticulait tout en s'emportant, il était perdu dans ce qu'il devait faire. Manifestement, il ne chercherait pas à arracher son précieux bien à moins que cet homme le lui remette. Et puis de toute façon, sans pouvoir, il ne pouvait aucunement rivaliser.

- Ne t'encombre pas..

Icare regarde le sol tout en tournant la tête douloureusement.

- ... de quelqu'un comme moi. Il vaut mieux que personne ne cherche à m'aider... ARRETE DE ME REGARDER comme ça tu sais tout, mais barre toi, tu m'entends BARRE TOI !

En fait, Icare n'avait plus l'habitude qu'on lui propose une aide. On lui avait offert un foyer : Sabrie mais pour ce qui était de recevoir une aide d'autant plus surprenante car venant d'un parti adverse, il ne pouvait réagir autrement qu'en haussant le ton. Il tapait à nouveau sur les dalles rageusement...

- .... va aider les tiens....
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Début d'une amitié Dim 7 Oct - 17:50

C'était un peu difficile de décrire la situation, le jeune Chain, enfin.. jeune. C'était une façon de parler, il devait être largement plus vieux que moi, avec toutes ses années passées dans l'Abyss, mais le fait que j'avais en face de moi quelqu'un avec l'apparence d'une vingtaine d'années tout juste.. enfin bref, débat sans importance. Il semblait à moitier perdu sans l'être vraiment pour autant, il semblait ne pas vouloir de mon aide et pourtant il ne disait pas non. Que voulait-il vraiment ? Que je l'aide ou non ? Il pouvait ne pas en vouloir, après tout c'était moi l'idiot de l'histoire, je voulais à tout prix aider quelqu'un qui était entré par effraction dans le QG de Pandora, quelqu'un qui avait volé des documents.. des informations pour être précis, pouvant servir des gens qui sont contre cet organisation. Mais encore et toujours ce besoin de l'aider, de plus ce besoin je le ressentais davantage maintenant que je savais qui était réellement derrière tout ça. Les Baskervilles, encore et toujours eux, pourquoi fallait-il qu'ils soient toujours partout ? Pourquoi de telles personnes existent ? Des gens qui ne veulent que faire le mal et faire souffrir les gens.. voilà des objectifs bien pitoyables. Mais par dessus tout, ce qui me dérange et me tourmente le plus, c'est le dangers qu'ils représentent pour Oz. Ils en ont après lui, et je ne veux pas qu'il lui arrive quelque chose...

Pour moi, ce n'était pas possible que la personne qui était en face de moi partage ces objectifs, il devait il y avoir quelques chose derrière tous ça. Les Baskervilles peuvent très bien manipuler les gens, il est fort possible qu'ils se servent de lui pour atteindre leur objectif, pour les servir. Ne me demandez pas pourquoi, mais je ne pouvais pas me raisonner autrement, je voyais les choses ainsi et pas autrement. Le Chain en face de moi est un être avec des sentiments, un passé et une vie.. les Baskervilles n'ont pas ce genre de chose, se sont des être sans cœur, ne voulant que détruire et tuer. Oui.. c'est vrai, comme il me l'avait fait remarqué, si je n'était pas en possession de ses pouvoirs, il aurai certainement tenté de me tuer pour pouvoir s'échapper, mais je m'en contrefichais, cela ne s'était pas produit ainsi, j'étais encore debout en face de lui, et j'ai pu voir un cœur.. quelque chose de bien vivant derrière cette façade, derrière ce masque. Pouvais je croire que le fait que ce masque soit tombé et brisé était une preuve ? Que je pouvais enfin voir qui se cachais derrière cette façade de Chain espion des Baskervilles. Je le laissais parler, s'exprimer, les mots semblaient sortir seuls de sa bouche, il se libérait et en même temps il se maudissait de parler tant, mais il ne s'arrêtait pas pour autant. Il parlait, se maudissait, puis reprenais, alors moi je le laissais, je l'écoutais en silence, il me donnait une réponse à ma question, mais j'ai pu cerner dans quelle situation il se trouvait. Même s'il travaillait pour les Baskervilles, dans l'était actuel des chose je ne voyais pas en lui un ennemis. Même si par la suite il reprit son ton d'agressivité, qu'il me demandait de finir tout ça, qu'il puisse partir, que je parte, que je le laisse.. que je le laisse.. D'après lui je perdais mon temps pour lui mais ce n'était pas le cas.. ses paroles.. le « vas aider les tiens » voulait tout dire. Cette phrase dit de façon très basse, mais que j'ai entendu très distinctement.. il ne comprenait pas pourquoi je l'aider, il pensait ne pas la mériter, c'était cela qu'il voulait dire, de façon détourné bien sûr. Mais pour le moment c'était lui qui était perdu, c'était lui qui avait besoin d'aide à l'heure actuel, pourquoi laisser quelqu'un dans la tourmente ? C'est inutile...

Je ne savais pas si je devais rendre le livre de suite, c'était dans mes intention de le faire, mais j'avais peur que mon aide lui fasse peur, et que si je le lui rendait qu'il allait s'évaporer comme un nuage de fumer.. il semblait si faible à ce moment là, tel un animal blessé. Mais ne pas rendre le livre équivaudrais à dire que je lui ai mentis quelques instants plus tôt.. hors je ne voulais pas de ça, c'est alors que je lui tendis le livre d'une main. Parlant toujours sur le même ton, je lui rendais son livre.. ne vas pas te perdre dans la nature.. alors que quelqu'un est là pour te tendre la main.

- Tiens.. reprend le... Mais mon aide, peut importe se qu'elle veut, je te la donne. Nous avons certains points commun tu sais. Alors t'aider me paraît normal. Me tuer..? Cela a bien peu d'importance tu sais, que tu y ai songé ne me dérange pas. Mais ne vas pas te perdre dans une voie sans issus, une mauvaise voie...


Un peu bête comme façon d'aider quelqu'un, mais bon. J'attendais qu'il reprenne son livre.. qu'il parte en courant après avoir reprit se qu'il voulait. J'étais un idiot, en agissant ainsi je mettais peut-être Pandora dans un situation dérangeante.. Je faisais peut-être une bêtise. Je ne sais pas.. peut-être que les larmes que j'avais vu quelque instant plus tôt n'ont fais que confirmer mon point du vue. Que vas tu faire..? J'avais des points commun avec lui mais bon... C'est une occasion pour être aider ou.. pour m'avoir en beauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Début d'une amitié Dim 7 Oct - 17:52

Icare semblait si déstabilisé en cet instant, il ne comprenait pas pourquoi on lui témoignait de l'intérêt. Il n'était qu'un espion que l'on pourrait abattre sans problème de conscience, il n'avait pas à être ici. Quand Gilbert lui tendit son livre avec un regard parfaitement conscient de ce qu'il faisait alors aussitôt Icare se calma.. il s'approcha et tendit sa mainn vers le livre pour le ramener vers sa poitrine. Il croisa ses bras fortement, ce lien tout aussi nécessaire que pesant était nécessaire... Ses yeux observaient Gilbert, ses genoux se plièrent et il s'agenouilla devant l'homme sans prononcer une parole mais en relevant la tete toutefois:

- Tiens.. reprends le... Mais mon aide, peut importe se qu'elle vaut, je te la donne. Nous avons certains points commun tu sais. Alors t'aider me paraît normal. Me tuer..? Cela a bien peu d'importance tu sais, que tu y ai songé ne me dérange pas. Mais ne vas pas te perdre dans une voie sans issus, une mauvaise voie...

Icare resta au sol tout en observant Gilbert :

- ... Merci....

Et alors qu'Icare n'était pas très tactile, il tendit sa main vers celle de Gilbert et lui serra la main avant de le fixer avec une sincérité touchante. Puis il ajouta :

- Je voudrais... j'aimerais...

Dans un geste calculé, il déchira une page du livre ce qui lui provoqua un sursaut cardiaque. Son coeur se souleva d'un coup tandis qu'il tendait une page sur laquelle s'inscrivirent un texte qui apparaissaient ligne par ligne.

" Il n'était sûr de rien, il vaquait à sa peine. Soudain sur son chemin, arrivant inopinément surgit un corbeau noir. Son nom , il le tut. Son coeur, il l'ouvrit et lentement. Alors il arracha une bride de sa vie pour l'offrir à cette rencontre afin que leur lien s'établisse. A jamais il sera relié au corbeau car son caractère le voudra et si jamais sacrilège, il y a le livre le rattrapera et le dévorera. "

Icare s'était penché en avant tandis que sa feuille vola vers l'homme. Icare souffla douloureusement pour enfin dire:

- Jamais, jamais je n'oublierai.... Voici une page de ma vie que je t'offre.. Même arrachée elle reste reliée à moi...

Le chain l'observa longtemps, attendant une réaction de sa part avant de quitter définitivement ces locaux...
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Début d'une amitié Dim 7 Oct - 17:55

Alors que je lui tendais son livre, cet objet qui semblait avoir un liens assez puissant avec lui, au point qu'il était maître de sa vie et de sa mort. Oui, je l'avoue que dit comme ça cela peut paraître étrange, dire qu'un simple livre, vous savez ? Le tas de feuille liées les une aux autres avec pleins de mots écrit dessus.. ben, être lié à ceci, ce genre d'objet. Mais après tout un livre peut cacher tant de chose.. tant par son contenu que part l'objet en lui même. Ce livre, je ne savais se qu'il y avait là dedans, je pourrai être curieux, vouloir savoir, mais en fait non, peut-être que au début j'ai voulu savoir, mais maintenant sachant se que se livre pouvait représenter, je me disais que c'était impolie de ma part.. que je n'avais pas à savoir, que ça le concernait lui mais pas moi. Bref, je lui rendait son livre, d'un geste un peu hésitant, presque.. étrange il reprit son bien, pour le coller contre sa poitrine, contre son cœur. Cela semblait vraiment le soulager de l'avoir récupérer, et à dire vrai j'étais plutôt heureux qu'il ne parte pas en courant comme un voleur une fois son livre en main, je ne m'étais pas trompé.. enfin je crois, c'est se que je me disais à ce moment là. Juste après avoir reprit son livre, il tomba à genoux devant moi, tout en gardant la tête relevé vers moi lorsque je lui parlais. Comment dire ? Il semblait si ému, si touché, à moins que je me fasse des films et que je sois incapable de retranscrire se que je voyais sur son visage, mais pour moi son expression voulait dire tous ça. Son regard pour moi ne contenais pas de la méchanceté. Certes il avait voulu me tuer, s'il en avait eu la possibilité il l'aurai fait sans aucune hésitation, mais.. comment agir de la bonne manière si on est mal entouré ?

Il n'avait pas à ce mettre à genoux devant moi, c'est les serviteurs qui se mettent à genoux devant leur maître, parce qu'ils sont dévoué à eux.. c'est moi qui me met à genoux devant Oz pour la seule et unique raison que je lui suis fidèle et que je lui resterais fidèle jusqu'au bout. Je ne suis en aucun cas supérieur à lui, je suis un humain et lui un Chain mais cela ne change pas grand chose pour moi. Oui.. les Chains peuvent être des créatures sans cœur et sans scrupules qui ne pensent qu'à passer des contrats avec les humains pour se nourrir de nous. Mais pas lui, depuis le début il a eu maintes occasions de me tuer, mais il ne l'a pas fait, non.. il ne l'a pas fait. Toujours à genoux il me regardait avec un regard qui me touchais sincèrement, il me remerciait tout en me lançant se regard qui me semblais si sincère. Comment penser que ce n'était que de la comédie, si c'était le cas il n'irai pas aussi loin, cela ne serrai pas aussi sincère... Et là.. un geste me surpris mais me toucha encore plus. Il tendit une main vers moi, c'était un geste timide hésitant, mais il finit par serrer la mienne, tout en disant qu'il aimerai.. qu'il voudrait.. n'importe qui pourrait se demander de quoi il était en train de parler, mais pour moi c'était clair. Il aimerait faire se que je lui avais dit, changer de voie, abandonner les Baskervilles, mais il ne semblait pas avoir prit la décision de le faire. Il semblait être entre deux choix impossible, il ne voulait pas laisser les Baskervilles et pourtant il ne voulait pas non plus être contre moi. C'était comment dire.. étrange et en même temps touchant.

Soudain, il ouvrit son livre et en arracha un page. Que..quoi ? Pourquoi avait-il fait ça ? Il tenait tant à son livre et voilà qu'il en avait arraché une page, de plus il semble que ce geste n'avait pas été sans conséquence sur lui. Il eu un sursaut un peu étrange, ce livre était donc vraiment lié à lui.. le simple fait d'en arraché les pages lui en avait fait ressentir des conséquences physiques. Il me tendit la page qui était vierge, tiens..? Étrange, ce livre semblait ne rien contenir du tout, je me serai posé des questions sur la véritable valeur de ce livre, mais après avoir vu son effet sur lui.. je ne me posais plus vraiment de question. Même s'il n'y avait rien d'écrit sur ce livre, je ne pu m'empêcher de poser mon regard sur la page qui.. n'était plus vierge ? Des mots.. des phrases étaient en train de s'écrire juste sous mes yeux. Les yeux grand ouvert j'assistais à ce spectacle, étonné, admirant.. admirant aussi la beauté de ses mots qui me touchèrent vraiment. Peut-être qu'il avait exprimé son ressentis au travers de son livre, mais.. il avait de l'estime pour moi, non.. mieux, il semblait s'être attaché à moi, tout comme moi je le trouvais attachant.. et sympathique, oui.. nous pouvons très bien nous entendre. Ces mots qu'il avait dit, qu'il avait retranscrit, cela comptais beaucoup pour moi.. mon ami. Tenant toujours ma main, je resserrais mon étreinte sur la sienne pour finalement le hisser à bout de bras afin qu'il se relève. Un légers sourire sur mes lèvres, je m'exprimais d'une manière un peu moins froide sans émotion que tout à l'heure.. moins neutre. Je n'étais pas loin de le convaincre de le faire changer de voie. Au moins..un ennemie en moins et une personne qui se retrouve mieux entouré.. même si je ne l'avais pas fait changer d'avis, je lui ai fait ouvrir son cœur.. même ne serrai ce qu'un peu.

- Relèves toi. Tu n'as pas à te mettre à genoux devant moi. Et.. heu.. merci. My Friend.


Un peu classique comme fin de phrase, mais je montrais que je l'aimais beaucoup. Icare nous nous reverrons je ne te laisserais pas tomber..quelque soit ton choix. Je n'ai pas pour habitude de laisser tomber les gens qui m'entourent. Il en va de même pour toi. Je lâchais sa main à ce moment là, attrapant la feuille de son livre avec l'autre. Prenant soin de ne pas froisser la feuille, je la gardais fermement en main. Je finis par lui dire..

- Nous nous reverrons..


Oui.. nos chemins se croiseront à nouveau. Tu n'es pas seul.. tu n'es plus seul, même si tu es un Chain, ne t'en fais pas...


Dernière édition par Gilbert Nightray le Dim 7 Oct - 17:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Début d'une amitié Dim 7 Oct - 17:56

Quand les doigts de l'homme se refermèrent sur ceux d'Icare, il ne cessa de l'observer. Un sourire étzait apparu sur son visage tandis qu'il le relevait. Il l'avait appelé "friend" tant d'émotions dans ce mot. Le chain se sentait de plus en plus compris, il soutint le regard de l'homme qui lui dit qu'il n'avait pas besoin de se mettre à genoux. Et pourtant il était si secoué qu'il aurait eu du mal à se lever si l'homme ne l'y avait pas aidé. Il disait qu'ils devaient se revoir, mais Icare en douter et comme ses incertitudes le poussaient à faire des mouvements, il eut dans l'idée de courir vers la sortie et alors qu'il s'élançait... des ailes vinrent le long de son corps. Il avait retrouvé son corps de chain, il n'était plus un jeune homme qui courait le long du couloir mais un étalon aux grandes ailes blanches, si fines qu'on aurait pu les croire transparentes. Le bruit de ses sabots rythmaient le sol. Il ne put s'empêcher de se retourner une dernière fois...juste pour voir s'il le regardait s'éloigner...

Poussé par cette raison, il fit volte face. Il le vit à nouveau mais lorsqu'il voulait parler... Ses lèvres s'agitèrent à nouveau sans que rien ne puisse se produire. Tout devenait silencieux...Sa voix n'était plus que silence. Son coeur se serra avant qu'il ne se retourne à nouveau pour disparaître dans un bond impressionnant et aérien. Il observa depuis les cieux le QG de Pandora mais ne demeura pas longtemps figé dans cette position. Cet homme l'avait épargné mais il doutait de la clémence de d'autres membres... Alors qu'il songeait, il vit des capes rouges s'agiter au loin et décida de les rejoindre...

On lui demanda s'il avait réussi à obtenir des renseignements. Il n'eut pas la moindre hésitation à fournir les informations dont il se souvenait. La mission des Baskervilles, celle du moins d'Icare consistait à prendre le contrôle de l'eau d'une ville.. De manière à ce que ce soit mis sur le compte d'une catastrophe naturelle. Les noms qu'Icare avait pu fournir seraient exploités et les personnes bientôt sous leur contrôle. On lui rappela qu'il fallait arrêter Pandora et l'empêcher d'annihiler sans cesse tous les efforts, ce à quoi Icare ne répondit que par un hochement de tête entendu... On l'attacha à une carriole afin qu'il contribue à un rapide retrait... Mais la charrette lui serraient le corps. Il en aurait presque étouffé.

** C'est pour la bonne cause, allez, allez, on sera bientôt arrivé*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Début d'une amitié

Revenir en haut Aller en bas

Chapitre 1 : Début d'une amitié

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts Times ::  :: Manoir Momento :: Hall&Couloirs-