Partagez|

La porte étrange [Pv Gilbert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Oz Bezarius
avatar
Messages : 153
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 23
Localisation : Partout !
MessageSujet: La porte étrange [Pv Gilbert] Dim 23 Sep - 16:00

[ Je tiens a préciser que le sujet La porte étrange ; ce n'est pas moi qui a Répondu mais Icare, étant donner que la personne avec qui qui l'a fait y tient beaucoup je le reposte mais les droit d'auteur revient à Icare Sync ♥]

Oz Bezarius s'était levé avec un projet en tête. La porte des Nightray agissait selon Pandora de manière étrange ces derniers temps comme si elle allait se brisait. Certains membres soupçonnaient qu'un chain poussait la porte de toute sa force et de toute sa pugnacité. Les portes néanmoins étaient loin d'être ordinaire,, elles avaient été spécialement étudiées pour résister aux assauts. Ou alors l'autre hypothèse serait que cette porte aurait comme vieilli, ce qui lorsque l'on arrivait devant pouvait paraître plausible mais qui en vérité ne tenait pas la distance. Oz ne se fit pas vraiment annoncer à l'entrée du manoir, il pénétra disons plus ou moins clandestinement. Vêtu d'une longue cape grise, il pressait ses pas vers cette porte en espérant ne pas se tromper de salle. Les portes se ressemblaient toutes comment trouver celle conduisant au sous sol. Il finit après quelques tentatives infructueuses par trouver l'issue qui lui fallait...

Le hall était large, si large qu'on était obligé de se pencher en arrière pour voir le plafond, on était obligé de se contorsionner au point de manquer de se coincer le cou. Oz retira sa cape noire et la jeta au milieu du hall carrelé. Lentement, il progressa en soulevant ses chaussures à lacets mouillées encore par la pluie de l'extérieur. Il plaça sa main contre la porte puis parcourut les nervures comme s'il cherchait à connaître les raisons de toute cette agitation. Il y avait comme un air pesant dans cette pièce, un de ces airs que l'on sentait oppressant et qui se calait sans pouvoir se décider à quitter notre esprit. Oz promena à nouveau son regard, il n'y avait rien...Il décida donc de s'asseoir et d'attendre assis sur son tas de vêtement.

Tout d'un coup, il leva ses yeux et se mit à se contorsionner.. Sa poitrine lui faisait légèrement mal. Cela le chauffait, le brûlait comme si un incendie s'était déclenché en lui, puis soudain tout s'arrêta. Il desserra son poing et respira en sifflant quelque peu... Il reposa lentement son bras le long de son corps en attendant que se manifeste un événement....


Dernière édition par Oz Bezarius le Dim 23 Sep - 16:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: La porte étrange [Pv Gilbert] Dim 23 Sep - 16:04

Il faisait sombre, le ciel était d'une couleur grisâtre, qui se rapprochait beaucoup du noir. Levant ma tête pour regarder le ciel, je pouvais facilement deviner qu'il allait bientôt pleuvoir et pas qu'un peu. Dire qu'il fallait que je sorte par un temps pareil, la poisse, mais bon.. je n'avais pas vraiment le choix. La raison de ma sortie était assez simple, une simple formalité en toute logique, je devais me rendre au Manoir des Nightray afin de faire une inspection de routine. Rien de bien extraordinaire quoi; il faut bien sûr que ces portes sont assez étroitement surveillées, et bien sûr c'était moi qu'on envoyait pour celle-ci. Pourquoi ? Je porte le nom des Nightray, et on me fait certainement plus confiance à moi qu'à mon frère.. Vincent. Prenant mon chapeau et réajustant mon manteau je sortais du QG de Pandora pour me rendre sur place. Au moment où je mis les pieds dehors, le vent s'engouffra par l'entrée, faisant voler au passage les papiers des employés qui passaient par là. Désolé pour eux, mais je n'avais pas vraiment envie de perdre du temps ici, surtout que le temps n'allait pas tarder à se gâter. Tenant mon chapeau pour qu'il ne s'envole pas, j'avançais en direction du manoir qui m'avait servis de demeure pendant quelques années de mon enfance.

Je marchais sur le chemin qui était un coup des pavés, soit un mélange de terre et de cailloux. Je dois dire que ce n'était pas vraiment pratique vu la pluie qui se mit à tomber. Oui.. la pluie commença à tomber peu après que je sois sortie du QG, et pas que quelques gouttes, croyez moi. A peine une dizaine de mètres et j'étais déjà trempé. Je porte bel et bien un manteau et un chapeau.. oui, mais ils ne sont pas vraiment fait pour ce temps, c'est plus par.. comment dire ? Esthétisme ? Oui c'est cela. C'est ainsi que j'arrivais devant la porte du manoir trempé jusqu'aux os, dégoulinant. Mais en fait, cela m'importait peu, j'étais ici pour ma mission et rien d'autre, je me concentrais donc sur mon objectif pour en finir le plus rapidement possible.

Bon.. j'avais deux possibilités, soit j'entrais en frappant à la porte et j'attendais que l'on m'ouvre pour me conduire là où je le souhaitais. Sinon j'entrais sans le présenter... Je n'avais pas envie d'avoir affaire avec ma pseudo famille d'adoption, ni même avec un domestique, c'est pour cela que je finis par pousser la grande porte d'entrée sans même signaler ma présence. Entrant dans le grand Hall du manoir, il n'y avait personne, aucun domestique rien... Heureusement, cela m'aurai évité de perdre du temps à expliquer les raisons de ma présence ici, même si je n'étais pas ici en toute illégalité.. j'étais là pour une mission officiel, de plus officiellement j'étais chez moi, officiellement... Mais je ne me sentais pas chez moi. Je ne me sent jamais à l'aise, toujours des regards pesants sur moi, des regards de reproche, de dégout.. à quelques détail près c'était le genre d'atmosphère que je ressentais. Bref, avançant dans l'immense pièce assombrie par la tempête externe, je me dirigeais vers la porte qui menait aux sous sol du manoir. Ce n'était pas la première fois que je m'y rendais, Vincent m'y avait déjà conduit peu de temps après mon arrivé, de plus pour passer un contrat avec Raven... Cela faisait longtemps mais je retournais devant cette grande porte noire, devant cette porte qui mène à l'Abyss.

Poussant la petite porte en bois, je m'enfonçais dans les profondeurs du manoir, progressant dans un escalier sombre éclairé par la seule lumière des bougies. J'avançais en silence, ayant pour seule compagnie le bruit de mes pas, et des gouttes d'eau qui coulaient le long de mon chapeau ou de mes cheveux. Après avoir passé un petit moment à progresser dans ce véritable labyrinthe que je connaissais plutôt bien, je finis par déboucher dans une salle plus grande, plus éclairée. C'était une salle assez haute, avec un plafond composé de voutes en pierres et munis de divers piliers qui maintenaient le plafond. Cette salle ne date pas d'hier, cela se voyait avec son architecture.. bref ! Je n'étais pas ici pour parler décoration ! Je fis à peine quelques pas dans cette immense salle quand soudain je vis que je n'étais pas seul, ce.. c'était.. non, pas possible ?! Oz ! Que faisait-il là ? Pourquoi doit-il toujours se mettre en dangers ? Tout de suite je me précipitais vers lui, l'interpellant.

- Oz !

Arrivant vers lui, ralentissant l'allure de mon pas, je le regardais affichant une expression d'anxiété sur mon visage. Je m'inquiétais pour lui je ne voulais pas qu'il lui arrive quelques chose, et lui il venait ici seul... A quoi pensait-il ? J'allais faire mon travail et me dépêcher de le ramener en sécurité à Pandora.

- Que fais tu ici ?? Tu devrais être à Pandora..!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oz Bezarius
avatar
Messages : 153
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 23
Localisation : Partout !
MessageSujet: Re: La porte étrange [Pv Gilbert] Dim 23 Sep - 16:05

Sa poitrine lui faisait mal comme si des tenailles le tenaient et retenaient par un fil qui non content d'être fin se tordait en tout sens. Oz avait des nausées, sa tête lui faisait également de vilains tours en lui offrant une vue assez trouble de la porte avec ses encadrements massifs et ses clous d'ornements aussi gros que pouvaient l'être un poing. Il était là juste en face de cette porte immense ses doigts crispés sur sa poitrine à l'endroit exact où la douleur se faisait pugnace et virulente. Elle ne voulait pas s'en aller et lui envoyer des décharges assez conséquentes comme si des fouets s'agitaient sur son dos. Des pas se firent entendre, il étaient voilés par une semelle humide, signe que l'individu ne pouvait venir que de l'extérieur et qu'il avait dû pour venir jusqu'ici affronter la pluie. Aussitôt Gilbert appela Oz qui s'empressa aussitôt de feindre cette douleur en espérant qu'elle disparaisse, ce qu'elle fit progressivement à son plus grand soulagement.

- Bonjour Gilbert, alors eux aussi t'ont envoyé ici ?

Sa question était parfaitement évidente mais il la posait tout de même pour justifier sa présence ainsi que pour signifier à son ami qu'il connaissait les risques qu'il encourrait.

- ... Il pleut dehors, non ?

Là il sentait un silence pesant alors il le dissimulait derrière une parole anodine suivi d'un sourire. Il posa sa main sur le bras de Gilbert en le tapotant avant de se retourner vers la porte. Il fit glisser son regard de bas jusqu'au sommet de la porte et ne put s'empêcher une remarque :

- ... Je me demande comment ça s'ouvre... Il faut frapper tu crois?

Comme Oz ne reculait pas devant des actes, il se mit à tendre le bras vers la porte et à donner de petits coups réguliers qui n'eurent même pas le mérite d'avoir de l'écho. Vu l'épaisseur de la porte, c'était presque normal que l'effet de coups si minimes ne fussent pas forts. Oz tourna les talons à la porte pour regarder Gilbert en haussant les épaules pour signifier son impuissance face à cette énigme. Il ne savait pas comment ouvrir cette porte si lourde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: La porte étrange [Pv Gilbert] Dim 23 Sep - 16:18

Oz.. toujours le même, il ne devait pas être ici, de plus il savait très bien que je n'aimais pas qu'il se mette ainsi en danger, c'était à m'en rendre malade. Et lui non, i l passait toujours son temps à jouer ainsi avec mes nerfs, même s'il ne voulait pas me faire du mal c'était ainsi, j'étais ainsi et je n'étais pas prêt de changer. Je le fixais toujours, il disait avoir été envoyé, allons bon.. Pandora manquait-il à ce point d'effectif pour faire appel à lui ? Peut-être ce n'était certainement pas l'organisation qui allait avoir des remord à l'utiliser, surtout depuis que Jack avait parlé à travers lui, depuis à Pandora on ne le lâchait plus une seule seconde. C'était justement se que je me disais, qu'on ne le lâcherait pas que je pouvais donc partir en mission plus concentré sur mon objectif sur se qu'on m'avait demandé de faire, mais bien sûr j'aurai du m'en douter, il était parfaitement capable de leur fausser compagnie. D'ailleurs.. ce stupide lapin n'était pas là non plus, il l'avait donc laissé derrière ? Au moins c'était une source d'ennuis en moins, parce que déjà avec Oz il était certain que quelque chose allait se passer, donc ne pas avoir à s'occuper de cette gamine c'était déjà ça.

Et puis d'abord.. d'où il me parlait du temps dehors ? Cela ne m'annonçait rien de bon, qu'est se qu'il avait l'intention de faire une fois encore, c'était vraiment impossible pour lui de se tenir en place ? Le silence tomba, s'était un silence lourd, je ne voulais pas vraiment de se genre d'ambiance mais..que dire face à ça ? J'étais inquiet pour lui et il devait très certainement le sentir et le savoir, il voulait certainement changer de sujet mais sans grand succès. Comment me concentrer sur la mission que j'avais à faire ? Je sentais bien le truc.. embarquer Oz pour le ramener au QG et revenir ici. Au fond, si j'y réfléchissais bien ma mission n'avait rien de dangereux, mais le simple fait qu'il s'approche de trop de l'Abyss et donc des portes me donnait des frissons, il était dans cet endroit pendant dix ans, je ne voulais pas ça recommence cela me faisait peur. Oui, je n'ai aucune honte à dire que cela me faisait peur. Il fit quelques pas vers la porte, tentant d'ouvrir la porte avec la force de ses bras, frappant de plusieurs coups secs et réguliers. Mais bien sûr une porte conduisant à un monde tel que l'Abyss se doit d'être solide, ainsi de simple coups n'allait même pas la faire frémir, pas le moindre bruit même, la porte était beaucoup trop épaisse. Oz voulait lui aussi ouvrir cette porte.. pourquoi ? De toute façon j'allais devoir l'ouvrir, mais pourquoi lui ? Qu'est se qu'il était venu faire ici ? Enfin.. peut importe, le connaissant je n'allais certainement pas pouvoir le ramener au QG, autant que je continue se que j'avais à faire tout en gardant un œil sur lui, il ne devrait rien lui arriver, ce n'était pas comme si on m'avait envoyer contre un Chain et que je l'avais trouvé sur place hein..? Il me regardais avec un air qui montrait qu'il ne savait comment l'ouvrir, e donc que c'était à moi de le faire. Aaah.. soupirant je m'avançais vers la porte, lui demandant de reculer un peu. Je le vais les yeux vers le haut de l'immense porte, que de souvenirs.. la dernière fois que j'étais venu ici c'était pour passer le contrat avec mon Chain Raven.

J'enlevais un de mes gants blanc et posais ma main contre la porte, le fait d'avoir passer un contrat avec le Chain qui vivait en ce lieu me facilitait certainement la tâche, mais en plus Raven me donne accès au différentes dimension alors... Je fermais les yeux et.. par ce simple geste la porte s'ouvrit, non pas en grand mais laissant comme une simple ouverture pour qu'un être humain puisse passer. La porte ne devait certainement pas s'ouvrir en grand cela pouvait être dangereux, mais cette simple ouverture pourrait être une occasion pour ces créatures, voilà pourquoi il fallait être prudent. Me retournant vers Oz je le regardais avec sérieux.

- Pourquoi es tu là ? J-J préfère que tu restes ici...

Détournant la tête pour ne pas montrer davantage que j'étais inquiet je me tournais vers la porte. Bon.. il fallait juste que je regarde que tout est en ordre et en règle pour empêcher aux Chains de sortir de là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oz Bezarius
avatar
Messages : 153
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 23
Localisation : Partout !
MessageSujet: Re: La porte étrange [Pv Gilbert] Dim 23 Sep - 16:23

Gilbert tournait le dos à Oz qui comprit aussitôt son inquiétude, ils avaient été pendant un temps ensemble tout de même. Cette enfance qu'ils avaient partagée faisait d'eux des amis d'enfance, des frères même ! C'était tout du moins la vision du jeune duc. Gilbert permit l'ouverture de la porte qui sans grincer décrit son ouverture sans autre bruit que le silence. Oz regarda Gilbert puis se rapprocha pour contempler les ténèbres que contenaient cette dimension si particulière. L'atmosphère changea aussitôt, elle se fit plus mystérieuse, plus.. elle en devenait indescriptible. Pour dénouer tout ce suspense, Oz se tourna vers son ami :

- Que crois-tu que nous allons trouver là dedans? Y a t-il seulement quelqu'un ?

Oz se pencha légèrement vers l'avant sans toutefois oser un pas puis il le fit timidement un pas, puis un second avant de s'arrêter à nouveau.

- C'est...intimidant tout de même... C'est ici que tu as... ?

Gilbert ne parlait peu ou à vrai dire jamais de son contrat passé avec Raven et même si la menace d'une attaque pouvait se déclarer d'une seconde à l'autre, Oz profitait de ce contexte si particulier pour tenter de connaître ce récit. Il ignorait tout de ce qu'avait enduré son ami, il y songeait souvent... Mais souvent Gilbert prenait cet air sérieux et se refermait à toute autre question.

- Enfin si tu ne veux pas m'en parler... Tu es libre et... Tiens qu'est ce que c'est?

Une lumière blanche brillait depuis les tenèbres. Le jeune homme blond s'y dirigea prestement pour ainsi délivrer son ami de ses questions restant sans réponse. La lumière changea de localisation à l'approche d'Oz, elle agissait comme une luciole rebelle. Oz la poursuivit avec une rigueur presque grotesque jusqu'à ce qu'elle disparaisse.. Et alors les tenèbres brutalement sur la salle où se trouvait Gilbert comme si tout le lieu venait d'être relié à la dimension des chains et que la bête venait d'y pénétrer. Oz se rappelait le chemin qu'il avait parcouru et avança tout en plaçant ses bras devant lui...

- Tu veux jouer avec moi ?

- Qui parle ?

- Hihihi et toi là bas, tu veux aussi ? =D

La petite voix se faisait enfantine et particulièrement joueuse. Une luciole brilla près de l'oreille de Gilbert ce qui donna à Oz l'occasion de voir où se situait son ami et de se rapprocher.

- On joue à cache- cache? Oh oui que je veux, je veux !

Aussitôt la lumière revint. C'était comme si une scène venait de s'éclairer. Oz revint tout aussi perplexe...

- Tu vas bien Gilbert ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: La porte étrange [Pv Gilbert] Dim 23 Sep - 17:07

La porte était ouverte, je mettais légèrement décaler afin de la laisser s'entrouvrir. Derrière celle-ci, et bien il n'y a rien, juste les ténèbres encore et toujours, le noir à perte de vue, comme un gouffre sans fond. Que de souvenir, voilà un bon nombre d'année maintenant que je n'étais pas venu ici, la dernière fois c'était pour ma dernière rencontre avec Raven pour passer ce contrat. Lorsque je me trouvais devant cette porte, je savais que je pouvais ne pas en ressortir vivant mais cela avait peut d'importance. Devant la grande porte noir, je me disais que c'était peut-être la dernière fois que je voyais le soleil, ou même simplement la lumière. Que j'allais m'engouffrer dans ces ténèbres sans fond pour ne plus jamais en ressortir, où seul la mort m'attendait suite aux caprice d'un Chain imbu de sa personne. Mais je n'avais pas peur, pour la seule et unique raison que je n'avais plus rien à perdre à ce moment là, j'avais perdu Oz, j'avais perdu ma lumière ainsi.. c'était comme si j'étais déjà plongé dans ses ténèbres. M'y enfoncer un peu plus au risque de ne plus en sortir pour tenter de retrouver cette lumière.. c'était quelque chose de censé et réfléchie non..? Clignant un instant des yeux je sortais de ses pensées et de ses souvenirs. Il ne s'était écoulé que quelques secondes et pourtant j'avais l'impression que tant de temps s'était écoulé, tant d'années... Oz s'avança vers la porte, non, pourquoi faisait-il ça ? Je ne voulais pas qu'il s'approche de cet endroit où il avait été enfermé pendant dix longues années, il ne devait pas disparaître à nouveaux, ainsi je le fixait pour l'en dissuader, sachant très bien que je n'étais pas capable de l'en empêcher physiquement.. là tout de suite.

Il avançait prudemment, bien sûr il devait savoir qu'il ne devait pas s'en approcher.. que je ne voulais pas qu'il s'approche. Alors tel un enfant qui était en train de faire un bêtise, il avançait pas à pas, voyant jusqu'où il pouvait aller, et moi je n'étais capable de le regarder, prêt à l'éloigner de cette endroit maudit à tout instant, prêt à le protéger. Jetant un regard dans l'Abyss, il évoqua le moment où j'avais passé le contrat, épisode de ma vie qui restait assez secret pour tout le monde mis à part Elliot qui en avait eu un résumé peu après. Après il y a la version officielle, mais elle ne raconte absolument rien.. ce passage était un peu comme une épreuve pour moi et en même temps un épisode assez étrange quoi. Je ne voulais pas vraiment en parler, Oz n'avait pas à savoir se que j'avais traverser pour le retrouver, tout simplement parce qu'en comparaison à mon but, se que j'avais accomplis était bien peu à mon goût. Comme souvent je ne répondais pas, me contentant de détourner le regard de ses yeux émeraudes qui me connaissaient si bien. Le silence s'installe, je n'aimais pas qu'il y ai ce genre de silence entre nous et pourtant.. il y en avait de temps à autre, je ne voulait pas vraiment, et pourtant...

Oz soudain semblait avoir aperçut quelque chose dans les ténèbres et il s'y engouffra. Que.. quoi ? Je n'avais pas vraiment compris se qui s'était passé, alors qu'il passait juste à côté de moi il disparut dans l'Abyss. Ni une ni deux, je me retourne la tête la première dans l'Abyss, l'appelant. Pourquoi était-il retourné là dedans, Dieu seul sait se qu'il avait vu et il pouvait être en dangers. Mais quelque chose clochait, alors que j'étais tout simplement encore dans le monde extérieur à l'Abyss, soit notre monde à nous, tout autours de moi devenait sombre et noir. Un Chain.. c'était évident, mais quel type de Chain avait pu sortir aussi rapidement de sa prison..? Je ne savais pas, j'étais en alerte, m'attendant à voir surgir n'importe laquelle de ses créatures. Mais.. quelques chose de bien plus important, Oz ? Où était-il ? Je le cherchais du regard, mais non rien à faire je ne voyais rien. Il y avais de la lumière que là où je me trouvais mais tout autour de moi était aussi sombre que l'Abyss. Je le cherchais toujours du regard, le moindre bruit, le moindre mouvement qui pouvait être perceptible. Des bruits de pas, quelqu'un qui m'appelais. C'était Oz, il revenait en courant vers moi, ouf.. au moins il était sain et sauf, j'étais soulagé. Il me demandais si j'allais bien, je ne pris même pas la peine de lui répondre, en fait j'allais plutôt lui retourner la question mais visiblement il n'avait rien. Tout de suite je le tire par le bras pour le mettre derrière moi, action un peu simplet mais je préférais...

- Reste derrière moi Oz..

Le Chain était là, autour de nous. Il riait, demandant à tout va si nous voulions jouer avec lui, qu'il voulait s'amuser. Je n'aimais pas ça, je n'avais jamais vu ce genre de Chain, et par dessus tout je ne voulais pas qu'Oz court le moindre dangers. Je devais l'éloigner pour me concentrer sur cette créature qui ne semblait pas vraiment du genre à lâcher prise facilement. Haussant le ton de ma voix je m'adressais au Chain essayant de me montrer presque entreprenant, pour ne pas dire inconscient. Le tout en montrant qu'il ne me faisait pas peur, pour la simple et bonne raison que je devais rester pour Oz qu'il devait être protégé à tout prix. Faisant quelques pas en avant je m'adressais au Chain directement.

- Tu veux jouer ? Et bien on va être deux à jouer. Vas-y je t'attend.


Un petit rire se déclencha, il devait être ravi que quelqu'un entre dans son jeu ainsi de son plein grès. Continuant d'avancer je voulais en fait attirer son attention sur moi, ainsi Oz ne serra pas blessé. Prenant un pistolet dans une main je m'attendais à toute réaction de sa part et j'étais plus ou moins prêt à réagir, m'éloignant un peu d'Oz tout en le gardant cependant dans mon champ de vision.. on n'était jamais assez prudent hein...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oz Bezarius
avatar
Messages : 153
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 23
Localisation : Partout !
MessageSujet: Re: La porte étrange [Pv Gilbert] Dim 23 Sep - 17:55

Alors que Oz inquiet de la tournure que prenait les événements s'était avancé vers Gilbert, ce dernier manifesta comme toujours son envie de le protéger, lui, Oz Bezarius. Le jeune homme observa son ami d'un oeil toujours nouveau, toujours fasciné. Mais Oz vit le jeu de Gilbert qui consistait à rabattre la créature vers lui. Il serra les poings, il se demandait comment aider Gilbert. Oz chercha du regard quelque chose bien que l'obscurité interdisait toute vision étendue... Et puis ce rire c'était épuisant vraiment, surtout qu'il était impossible de.. Une lumière venait de s'allumer et virevoltait dans la noirceur tout en poussant des petits cris sans doute de joie, mais ce bruit c'était comme une joie malsaine, une envie de s'amuser au détriment de toute loi; c'était stressant.

Gilbert avait sorti son pistolet, enfin il ne l'avait pas braqué comme la cible n'était pas visible mais Oz avait entendu glisser quelque chose et il connaissait bien la prudence de son ami, il ne s'était pas aventuré sans arme... Lz jeune noble s'avança vers Gilbert et lui posa une main dans le dos et aussitôt il sentit qu'une main se posait sur le sien. Oz ne bougea pas... et tomba au sol inaminé ou plutôt inconscient tandis que le chain avait pris sa place derrière Gilbert. Oz luttait, luttait, il eut alors l'idée de tenter de saisir le chain en question comme il se trouvait près de lui mais avant qu'il ne puisse faire quoi que ce soit... Le chain qui ressemblait à une sorte de diablotin comme ceux des boîtes à ressorts disparut dans l'orifice de l'arme et en chassa les munitions pour s'y trouver à son aise. Il était assuré que personne ne viendrait le chercher là et qu'il pourrait poursuivre ses envies tranquillement et la lumière revint alors tout aussi inquiétante qu'éclatante... avec Oz au sol.

"Nooon Gilbert, ce n'est pas moi, c'est lui fais attention!"

C'était comme s'il dormait ... Il marmonnait plus qu'il n'esquissait des paroles et dans tout ce bredouillage il se mettait à gigoter jusqu'à se saisir de la jambe de Gilbert. Il la serra de toute ses forces comme si une vague tentait de l'emporter dans son élan.. Que pouvait donc rêver le jeune futur duc Bezarius?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: La porte étrange [Pv Gilbert] Dim 23 Sep - 19:15

Le noir nous entourait, devenant de plus en plus épais à chaque seconde. Il était presque impossible de savoir où nous nous trouvions. Cet endroit.. il devait ressembler à l'Abyss un peu, je ne m'y étais jamais rendu mais de ce que j'en avait entendu, c'était un lieux sans fin, où seul les ténèbres y régnaient. Quel était notre ennemis, comment le trouver ici ? J'étais armé, prêt à lui faire face, mais comment affronter un ennemis que l'on ne peut pas voir..? Pourtant, on avait beau me traiter de trouillard mais je n'avais pas peur. Peut-être pour la simple raison qu'Oz était avec moi, et que je devais le protéger. Et puis, au bout de dix ans, j'avais tout de même un peu changé, je m'étais renforcé dans mon caractère, je ne pense pas être encore vraiment le même, bien qu'Oz m'aie affirmé le contraire. Je ne le laisserais pas lui faire du mal, mon Maître qui est aussi mon meilleur ami est beaucoup trop précieux pour moi, une fois cette erreur, pas deux. Les rires devenaient à la limite stressant, vous savez ? Comme si un fantôme était en train de tourner autours de vous, vous narguant, sachant très bien que vous ne pouvez pas l'atteindre. Et pourtant vous savez très bien qu'il n'est pas loin, mais vous ne pouvez rien faire. Et bien voilà, c'était un peu ma situation. Hors, je n'aime pas vraiment me retrouver dans l'incapacité d'agir, d'être dans l'incertitude de pouvoir protéger Oz. Car au fond, comment protéger quelqu'un de quelques chose que l'on ne voit pas. Je devais venir pour une simple inspection de routine, mais un Chain semblait s'être décidé pour faire des siennes. Profitant peut-être de l'inattention de l'un ou de l'autre.

Je restais en avant, comme Oz avait du s'en douter, je voulais attirer l'attention du Chain sur moi. Ainsi, cela évitait toute casse. Croiser des Chains, c'est une habitude pour moi, j'agirai certainement mieux si je ne suis pas préoccupé à protéger Oz. Espérant qu'Oz veuille bien rester en arrière je scrutais les alentours, essayer de discerner quelque chose dans cette obscurité. Pour être franc, je ne savais même pas se que j'étais censé voir ou trouver. Bien beau de se battre contre un ennemis dont on ne sait même pas à quoi il ressemble. Un touché dans mon dos se fit sentir. Cela devait être Oz.. tel que je le connaissais il ne resterait pas ainsi en arrière à regarder. Même s'il ne sait pas quoi faire il reste malgré le dangers qui pouvait peser sur lui. Quelque chose que j'aimais chez lui.. que j'admirais et qu'en même temps je maudissais. Le fait qu'il soit ainsi à mes côtés me réconfortais, je me sentais moins seul et me rappelais autrefois. Mais cela impliquait aussi le fait qu'il se mettait en dangers. Chose que je ne pouvais accepter, c'était en commettant des imprudence que je pouvais le perdre à nouveau. Mais cette fois ci je n'ai rien dit, je ne m'étais même pas retourner, préférant ne pas tourner dos à notre ennemis. Mais ce que je ne savais pas, c'est que c'était déjà le cas. La présence que je sentais derrière moi n'était pas mon Maître, mais simplement ce fameux Chain qui jouait à cache cache depuis tout à l'heure. Mais je ne le savais pas.. comment n'avais je pas pu le sentir tout de suite ? Comment n'avais je pas remarqué qu'il était arrivé quelque chose à Oz..? Je ne suis qu'un incapable...

Ce qui me fis perdre un peu pied, se fut au moment où j'entendais marmonner derrière moi. Même si je ne comprenais pas se qui était dit, je reconnaissait la voix d'Oz qui se faisait légèrement entendre. Sans même avoir eu le temps de me retourner pour savoir se qui se passait, un sensation le long de ma jambe, quelqu'un était en train de s'accrocher à celle ci. Premier réflexe bien sûr c'était de baisser la tête, je ne savais se que c'était, et j'étais pris au dépourvu, ne sachant à quoi m'attendre. Mon expression se figea un instant au moment où mes yeux se posèrent sur la personne qui était ainsi agrippé à moi. C'était Oz ! Que lui était-il arrivé ? Mais alors.. qui était cette personne derrière moi..? Rapidement je me retournais et là je vis enfin ce Chain. Tel un petit diable sortit tout droit d'un coffret à jouet, celui ci me fixais avec un grand sourire. Personnellement il me donnait froid dans le dos. Ni une ni deux, je m'accroupis rapidement pour soulever Oz qui était au sol pour faire un bond en arrière. Maintenant Oz contre moi d'une main, et tenant l'arme de l'autre, sans même prendre le temps de réfléchir je tirais sur la créature, se que je voulais.. c'était lui faire payer se qu'elle avait pu faire à Oz, et lui effacer ce sourire de son visage.

Bien sûr se serrai trop simple. Mes balles ne le touchèrent même pas, il disparut à nouveau dans les ténèbres, laissant derrière lui un rire strident qui résonnait. Je ne savais même pas si nous étions encore dons notre monde... Malgré ce rire qui résonnait encore et toujours, ayant pour but de semer la panique chez ses victime, je tournais toute mon attention sur Oz. L'appelant, voulant savoir se qui c'était passé, s'il allait bien. C'était avant tout lui.. il avait prit un nouvelle fois la première place de mon centre d'attention. Une erreur peut-être.. Oz semblait comment inconscient de se qui se passait autours de lui, aucune réaction à mes appels. Je ne comptais pas m'arrêter ainsi.. mais quelque chose me stoppa dans mon élan. Un choc dans le dos qui me coupa brièvement la respiration, ce fut une surprise, lâchant Oz je m'affaissais un instant en avant. Le Chain.. il ne comptait pas laisser le centre d'attention lui être volé. Restant un instant affalé au sol je reprenais mon souffle pour finalement me redresser. Je ne pouvais rien faire dans ses conditions.. Oz était dans un état critique, je ne pouvais pas le laisser ainsi. Je le pris alors par les épaules pour le secouer un peu plus, me faisant plus insistant.

- Oz ! Réveille toi !


Le Chain tournait autours de nous encore et encore. Passant de près de loin, riant toujours. Il se jouait de nous. Et moi.. je devais sortir Oz de là.. il n'aurai jamais du venir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oz Bezarius
avatar
Messages : 153
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 23
Localisation : Partout !
MessageSujet: Re: La porte étrange [Pv Gilbert] Dim 23 Sep - 19:22

Oz réveille toi oui, réveille toi de ce rêve car là il était emprisonné, encagé dans une réalité auquel il ne participait pas réellement. Le temps de cela on pouvait entendre des petites griffes s'agripper sur les murs en riant. C'était un rire aigu d'enfant heureux d'avoir joué un bon tour. Le jeune homme qui accompagnait le jeune duc le prit par les épaules en faisant tous les efforts pour le tirer de ce mauvais pas, rien n'y faisait. La créature se faisait de plus en plus moqueuse en répétant "stupides humains, stupides humains". Elle se payait ouvertement leurs têtes tout en restant dissimulé dans l'ombre comme si elle ne faisait qu'un avec elle. Depuis que lka lumière était revenue, les zones d'ombre s'étaient amoindries bien qu'il ne soit pas difficile dans une aussi grande maison de trouver un coin et de s'y glisser. Oz tourna la tête mais ses yeux demeuraient clos. S'il avait ouvert les yeux il aurait pu voir le visage inquiet de son serviteur mais tout ce qu'il lui dit ce fut :

" Tu aimerais savoir qui tu es.. qui tu es... tu t'aides de moi... pour te faire une identité... mais qui es-tu..qui es-tu?"

Sa tête bascula à nouveau vers l'avant, il tressaillit à nouveau et il se mit à rire tout comme le chain avant de regarder Gilbert :

" C'est qu'il est charmant ton petit maître, il s'inquiète pour toi plus que sa propre personne...C'est un peu pathétique... "

Le corps d'Oz redevint à nouveau lourd et il bascula à nouveau sa tête pour de nouveau transmettre ses rêves. Il y avait une différence quand le chain le posséder et lorsqu'il était dans son rêve. Alors qu'il bougeait les lèvres pour donner des mots insignifiants, une boule noire se matérialisa juste devant eux. Un petit diablotin très petit en sortit, il faisait 1m 54 tout juste. On aurait pu le prendre pour un enfant ordinaire s'il n'avait pas eu ces deux cornes sur la tête et ses paires d'ailes.

" Je me présente Morpheus, j'ai beau détester les humains et leur monde, je me plais à vivre des révélations. Je *rires*.. Mon monde est celui des ombres et des rêves... Comme j'aime les bouleversements et que vos quotidiens m'ennuient, mais alors même une fourmi me paraît plus distrayante... J'ai possédé ton ami et l'est plongé dans un rêve bien spécial... J'étais sûr que tu volerais vers lui... si prévisible"

" Gilbert... Vincent est ton frère, il t'aime tant, il a tant sacrifié... Ma famille t'a trahie... te ment... Va t'en !! Tu vaux plus que cela, crois moi, tellement.."

"Ah oui par compte ces révélations coûtent beaucoup à la vie de l'hôte comme tu pourras le voir... regarde son nez ! Mais que vaut la vérité sur sa vie sans payer un prix symbolique... Et moi j'aurais droit à ma pitance comme ça tout le monde sera heureux."

Le nez d'Oz se mit à saigner doucement tandis qu'il parlait toujours de plus en plus distinctement tout en déblatérant ses mots toujours avec fermeté et rapidité.

" Va voir Vincent, il sait pour toi.. Tu lui dois tant....Sabrie, tu la connais cette ville j'en suis sûr bien avant moi...oui avant."

" Il est pas costaud ton ami, regarde le il tremble... il ne résistera pas longtemps".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: La porte étrange [Pv Gilbert] Lun 24 Sep - 15:36

Je ne comprenais plus vraiment se qui était en train de se dérouler sous mes yeux. En fait Oz était sous l'emprise du Chain enfin.. je crois. J'avais beau le secouer rien n'y fait, il n'avait aucune réaction. Que faire.. ? Comment le sortir de là ? Comment aider mon maître... Alors que je tentais de réfléchir rapidement, il se mit à débiter des paroles, ses paroles avaient pourtant un sens mais.. je ne les comprenais pas. Je ne comprenais pas pourquoi il me disait cela, pourquoi à moi, pourquoi maintenant. Ça, ne pouvait pas être lui non.. je ne pouvais pas le croire. Mon identité comme il le disait, cela faisait bien longtemps que je n'en avais aucun souvenir. Mais.. me servir de ma loyauté pour me raccrocher à la vie, combler ce vide en moi. Était ce vraiment le cas.. ? Le doute s'installa en moi, mon esprit était perdu entre une solution pour le sortir de là et ses paroles qui me tournaient dans la tête. Mes yeux devenaient un peu vide, j'étais attristé, et à la fois un peu perdu par cet événement soudain. Cela n'aurai pas du arriver. Si Oz n'étais pas venu il serai en sécurité et ne me balancerait pas ce genre de parole. Mais.. pourquoi est ce que cela me touchais ainsi.. ? Peut être parce que qu'au fond c'était tout de même un peu vrai. Cette loyauté sans faille était pour moi une manière de me donner une identité, moi qui n'en n'avait pas. Est ce vraiment mal.. ? Oh le Chain avait réussis à semer la pagaille pour sûr. Soudain Oz releva la tête et se remit à parler, mais cette fois ci c'était différent. Ce n'était pas du tout son ton, ni sa manière de parler. La Chain.. alors, Oz pensait vraiment se qu'il disait ? Que de questions inutiles puisque je ne connaitrai pas la réponse.

Finalement le Chain fit enfin son apparition en face de moi. Oh.. il n'était pas bien impressionnant, un petit diablotin n'atteignant pas les un mètres soixante, mais.. il ne faut pas se baser sur la taille d'un Chain, tout dépend de son pouvoir. Et d'ailleurs je n'avais toujours pas compris se qu'il avait fait à Oz pour le faire parler ainsi. La créature se présenta, oh.. pour sûr je m'en fichais bien, pour moi ce n'était qu'un monstre, qu'un dangers. Et là, enfin un information qui pouvait m’intéresser, il était plongé dans un rêve un peu spécial ? Comment ça ? Ah ben.. ça ne m'avançais pas vraiment en fait. Et là Oz recommença.. qu'est se qu'il.. qu'est se qu'il raconte ? Pourquoi me demander de partir, que sa famille me mentait et m'a trahit ? Ce n'était que des conneries ! Je n'en croyais pas un mot ! Je ne voulais pas en croire un mot ! Serrant les poings je cherchais à chasser ses paroles de ma tête, pour le coup je voulais qu'Oz se taise. Ces paroles me faisaient perdre pieds et mes moyens. Je voulais me débarrasser de ce Chain et sortir Oz de cette situation mais au final, je ne faisais plus rien de ça. Je voulais réfléchir, m'égarer dans mes pensées rien de plus. C'était idiot.. c'est ça le pire. Mais ce qui me fit reprendre conscience de la situation c'est lorsqu'un liquide rouge se mit à couler du nez d'Oz. Que.. cela était dangereux pour lui ?! Saleté ! Je devais réagir.

Hélas, Oz se remit à parler. Pourquoi continuait-il.. ? Pourquoi il me déstabilisait autant ? Et surtout.. pourquoi est ce qu'il me parlait de Vincent et de Sabrie ? Mon passé ? Non.. impossible. Y avait pas à dire, c'était embrouillant tout ça. Mais Oz saignait toujours, et cela risquait d'empirer si je ne faisais rien. Il commençait même à trembler. Sans même réfléchir, agissant plus par réflexe qu'autre chose je sortis mon arme et tirais directement sur le petit diablotin. C'était quasiment à bout portant... Je ne savais pas si ma balle l'avais touché ou même si elle avait eu le moindre effet mais direct de mon autre main je mis un gifle magistrale à Oz. Et bien.. s'il était dans un rêve il fallait le réveiller non ?

-Ça suffit maintenant ! Ferme la toi ! Et Oz réveille toi bon sang ! Ça suffit de dire des conneries !

Je voulais agir et en même temps me convaincre moi même une nouvelle fois. Car quoi que je dise, j'étais bouleversé par ses paroles, et je me surpris à nouveau à vouloir découvrir mon passé. Chose que j'avais cessé de faire il y a de ça bien longtemps. De plus j'espérais que le Chain soit touché par mon tire et en être débarrassé une fois pour toute. Et surtout.. Oz réveille toi bon sang ! Tu ne dois pas être blessé.. tu dois sortir de là et.. tu me dois des explications...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oz Bezarius
avatar
Messages : 153
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 23
Localisation : Partout !
MessageSujet: Re: La porte étrange [Pv Gilbert] Mar 25 Sep - 18:58

Le petit diablotin était trop occupé à se moquer de cette situation pour prévoir la moindre éventualité, aussi lorsqu'une balle le frappa en plein coeur; il fut projeté loin en arrière. Oz après avoir été secoué, fut arraché à Gilbert puis projeté à son tour loin derrière. Sa tête heurta la porte légèrement, son corps frissonna... il avait froid, très froid. Le chain observa Gilbert, ainsi il pouvait lui faire perdre ses moyens réellement en utilisant ce morveux. A nouveau il se mit à rire en se redressant. Son corps noir avait un trou énorme qui le transperçait. Il n'avait pas de coeur, n'en avait jamais eu... Certes ce serviteur l'avait visé, certes il ne l'avait pas loupé mais manque de chance il n'avait pas visé au bon endroit.... Le diablotin fit un sourire immenses tout en touchant la tête d'Oz de ses longs doigts effilés. Sa cavité dans sa poitrine ne saignait pas, mais ne se refermait pas non plus. Il était impossible de savoir vu de l'extérieur si cela l'avait affaibli ou non. Alors qu'un nouveau silence s'était créé après ce coup de feu, le chain tout en massant les tempes d'Oz répondit à Gilbert :

" Que dirais-tu que ce cher maître que tu apprécies tant devienne l'un des miens... tu pourrais le tuer ? S'il devient un chain empoisonné par mon contact que feras tu ? Il sera libéré du lapin, hein ce n'est pas cela que tu veux ? Que tout redevienne comme tu l'as connu.. Enfin je le laisse te parler de cette époque, moi j'ai un petit massage à lui faire..."

Oz tressauta lorsque le chain se mit à le masser plus durement, ses yeux se mirent à pleurer comme si ces manipulations se faisaient encore plus douloureuses que les précédentes.

" Le lapin tu le hais... et ce n'est pas nouveau... Alors tue la, fais ce que tu n'as pas pu faire... Vincent... te protège.. Il voudrait... Ahhhh...."

" Mais que.. que... que il n'est pas normal ce jeune homme... je ne contrôle plus rien ! Je... Tire lui dessus toi, il n'auraiit jamais du naître, ah j'essaierais de le maintenir mais...."

Tout d'un coup alors que le chain exprimait davantage son pouvoir, une lumière rouge scintilla sur son front..c'était son point faible. Tout son corps n'était pas vraiment de chair mais cette pierre c'était sa vie... Voyant qu'il dévoilait à son ennemi sa faible, il relâcha son emprise. Il se mit à ramper vers la porte pour retourner dans son monde rapidement en espérant que ce serviteur n'en profiterait pas. Le garçon peut lui importait les complications, il lui fallait fuir...
Oz restait immobile... Ses yeux fixés sur le plafond, son teint devenu blafards, sa frange devenu plus blanche que d'habitude et son souffle bruyant. Lui aussi en son fort intérieur, il voulait que tout cela s'arrête "Dussé-je en mourir" avait-il pensé. Son désir passa de son corps jusque dans la tête du chain, ce qui l'avait beaucoup affaibli. C'était une créature cauchemardesque, elle était habituée aux supplications non qu'on lui dise "tue moi". Il avait alors laissé Oz aussi froid que la pierre au sol...

Le sang ne coulait plus de son nez, il avait séché... Le jeune héritier des Vessalius toussa, se retourna vers Gilbert. Il se tenait à quatre pattes, il avança vers lui en répétant un même mot " pardon ". A un moment il tendit son bras vers Gilbert tout en pleurant des sangs peu ordinaires...des larmes d'eau et de sang...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: La porte étrange [Pv Gilbert] Mer 26 Sep - 16:01

Je pensais en avoir enfin terminé avec ce Chain. Cette créature qui ne pensait qu'à faire souffrir son prochain. On pouvait au moins avouer qu'il avait touché mon point sensible. Remuer ainsi le couteau dans la plaie. Jonglant entre mon désir de protéger Oz et ce désir au fond de moi qui m'étais encore inconnu. Ce vide qui avait toujours été présent depuis que l'on m'a trouvé dans le jardin des Vessalius m'avait toujours fait peur, mais depuis quelque temps, je ressent de plus en plus souvent un certain malaise. Comme s'ils y avaient tant de chose que j'ignorais et que devrais savoir. Pourtant j'étais décidé à mettre ce passé à part, pensant pouvoir simplement m'accrocher à la vie à travers Oz. Même si je commence à en douter de plus en plus... Ces paroles me tournaient dans la tête, et le pire dans tous ça c'est que c'était Oz qui me les avaient dites. Sabrie, Vincent.. selon ces dires se sont des éléments qui me concernent, mais en quoi ? Vincent me cacherait-il quelque chose comme je l'avais bel et bien soupçonné bien qu'il m'affirme toujours le contraire. Et c'était pourtant de cet état de réflexion que j'avais pu réagir. La balle que j'avais tiré toucha sa cible, laissant un fracas sourd se répandre dans ce lieux qui était noir et vide de tout. Les seuls son perceptibles étaient ceux que nous faisions nous. Cet endroit était oppressant.. je me sentais mal. Je voulais qu'une seule chose, sortir d'ici et surtout le détruire. Lui et ces maudites paroles, qu'il ne puisse plus émettre le moindre son. Cela me donnais mal à la tête.. ce mal de tête qui ne cessait de croitre plus les secondes s'écoulaient, plus je pensais.

Quelques gouttes de sueur perlaient le long de ma tempe, il fallait mettre fin à tout ça. Même si je l'avais touché cela ne l'empêchait pas de toujours se tenir debout, de me tenir encore tête en me sortant le même genre de phrase. Il voulant encore s'en prendre à mon entourage. Ah.. cela avait toujours été ainsi. Toutes les personnes se trouvant autours de moi finissent par le payer. Oz, les Nightray, Icare.. et ça recommence, c'est pareil pour tout le monde encore et encore. Oz avait mal, il avait mal à cause lui. Donc.. il doit mourir. Logique.. non ? Les yeux vides, je regardais le Chain qui continuait son spectacle sous mes yeux. Aucun mouvement de ma part. Qu'est ce qu'il cherchait ? Une réaction de ma part ? Laquelle ? Oh.. qu'importe. Relevant doucement la tête vers lui je vis alors quelque chose qui contrastait avec tout ce qui nous entourait. Une lueur provenant du front de la créature en face de moi. Tient.. si une balle traversait cet endroit.. ? Fixant cette partie avec insistance pendant quelques instants, le diablotin changea de plan et décida de s'éloigner. Où crois tu aller comme ça ? D'un mouvement lent mais précis je serrais mon arme et fis un pas dans sa direction comme pour le suivre. Oz était par terre en train de me tendre le bras... Je ne le vis pas. Bien trop préoccupé à vouloir mettre fin à ses agissements. D'un seul coup, sans prévenir je me mis à courir vers lui pour le rattraper. Une balle, deux balles, trois balles... Les balles que je tiraient étaient quasiment à bout portant au final, mais je continuais de vider mon chargeur. Je ne visais pas, tant que je le touchais. Le prenant par le cou, je le soulevais et tirais à bout portant sur la petite lueur qui brillait sur son front. Étrangement, le silence se fit au même moment. Seul l'écho de mes balles résonnaient, il avait beau pendre au bout de ma main comme un vieux bout de tissu, je continuais de vider mon chargeur. Les éclats produits sur le corps du aux impacts des balles projetais dans les airs un mélange étrange. Cela faisait un liquide rougeâtre, certainement le « sang » de la créature. Quelques gouttes sur le visage, sur les mains, sur les vêtements, qu'importe ! Ce n'est pas le mien, juste celui d'une créature abjecte. On ne pourra pas me reprocher de le tuer hein ?

J'étais en train de.. perdre la tête ? Peut être. Mais j'avais l'impression que ce n'était pas la première fois, et que c'était naturel. Pourquoi cette envie furieuse d'éliminer. Je ne sais pas.. pas de question, de tout façon je n'ai pas les réponses. Pan.. pan.. pan. Seul le bruit des balles se faisaient entendre. Où était Oz ? Certainement derrière moi.. je suppose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oz Bezarius
avatar
Messages : 153
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 23
Localisation : Partout !
MessageSujet: Re: La porte étrange [Pv Gilbert] Ven 28 Sep - 15:35

La créature avait beau lui jeter un regard repentant les balles s'ajoutaient, se multipliaient faisant des trous dans son corps vide de tout sentiment. Le chain avait envie de griffer le visage de celui qui osait par de multiples façons l'achever sans vraiment le tuer immédiatement. Chez les chains, on prenait plaisir à voir agoniser des créatures, mais jamais ô grand jamais un être vivant un être vivant ne témoignait une telle hargne. Il l'avait saisi avec une telle détermination, une seule envie brûlait dans ses iris d'or. Le sang du chain comme un brouillard froid les enveloppait tout deux. Il sentit son point faible mis à jour, c'était comme si son armure venait d'être percée, alors il se mit à rire ne pouvant éprouver ni remords ni regret seulement le fait que son existence et donc sa mission venait de toucher à leur terme. Il n'aurait plus de compte à rendre à personne, il serait libre enfin. Peut-être pourrait-il retourner dans l'abysse dans une prochaine vie et revenir? Certains humains parlaient de leurs vies antérieure ? Etait-ce une chose admise? Comme épitaphe à toute une vie de massacre gratuit et de sadisme profond, le chain usa de sa dernière énergie pour suspendre la course de la balle atteignant son front.

" Mon véritable nom est Alexander. Et je m'apprête à devenir ton cauchemar vivant"

Sitôt prononcé ces mots, il laissa la balle percer le sorte de joyau qu'il portait au front qui gicla à la figure de Gilbert. La matière noire s'attaqua aux yeux du jeune homme aux cheveux noirs rendant ses si beaux yeux sombres. En mourant le chain avait concentré toute cette haine qui se dégageait de ce personnage pour comme ultime cadeau d'adieu lui balancer toute cette matière noire qu'il ne comprenait pas. Ainsi même si Oz avait repris ses esprits et s'était dirigé vers lui; ce n'était pas Oz tel qu'il le connaissait qu'il voyait, mais une personne mauvaise. Cette personne avait le même physique que lui mais s'avançait vers lui avec un poignard à la main au lieu d'un mouchoir. Le jeune garçon tenait en effet entre ses doigts un petit morceau de tissu joliment brodé sur lequel il avait pleuré? Dans l'esprit embrumé de Gilbert, il s'agissait d'un poignard. Et Oz avançait vers lui selon sa vision avec un air malfaisant alors qu'il était juste très inquiet. C'est alors qu'il s'avança pour poser la main sur l'épaule de son ami en disant :

" ça va? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: La porte étrange [Pv Gilbert] Ven 28 Sep - 16:12

Le bruit des balles de mon arme résonnaient encore dans ce gouffre sombre où nous étions. Pour être franc je n’entendais plus que ce bruit, j’avais l’impression d’être seul en ce lieux, pendant un instant j’avais oublié Oz, qui était pourtant la personne pour laquelle j’étais en train de me battre. Pour qu’il aille bien c’est tout. Cela partait de bonne intention à la base si je puis dire, mais ces paroles me tournaient en tête, pourquoi parler d’un passé oublier ? Pourquoi ne pas le laisser là où il est ? C’est-à-dire dans le néant de l’oubli. Finalement pour qui je m’acharnais sur ce Chain ? Était-ce vraiment pour Oz comme je le prétendais ? Où était-ce plutôt pour moi et pouvoir continuer de me voiler la face. Avais-je peur de ce qui pourrait être la vérité ? La vérité de mon existence, de ce que je pouvais être me faisait-elle peur à ce point ? Il semblerait… Savoir si c’était par bonté d’âme ou pour une crise de folie, à ce moment je n’étais pas capable de le savoir, en fait je n’y pensais pas. Je ne voyais pas que je devenais aussi cruel et froid que pouvait l’être cette créature. Des larmes de sang le long des joues, je continuais ce massacre gratuit sans même me rendre compte que j’étais en train de me perdre dans ma propre haine. La tête vide de tout sauf de cette envie de le tuer. Tuer, un seul mot en tête.. n’est-ce pas là l’esprit d’un simple tueur ? Alors que le point lumineux qui était le point faible du Chain se brisa, l’instant juste avant une voix se fit entendre. Ce n’était ni la voix d’Oz, ni la mienne, mais bel et bien celle du Chain. Cette voix était différente de celle juste d’avant, elle semblait un peu plus humaine. Cela signifiait qu’à cette instant le moins humain de nous deux était moi.. ? Son nom était Alexander, et prétendais qu’il allait devenir mon pire cauchemars… Un léger sourire ironique se dessina sur mon visage, mon pire cauchemar pour moi je le vivais déjà, perdu au néant de paroles, de souvenirs et de haine.

La balle qui devait l’achever atteignit son objectif, le joyau sur son front se brisa. Non en mille éclat brillant comme on pourrait le supposer, mais plutôt un liquide visqueux noir éclata, comme si l’apparence d’un joyau n’avait été qu’une illusion. Une douleur vive me prit aux yeux. Lâchant sur le coup mon revolver qui tomba au sol dans un léger fracas. Les mains sur mon visage, ou plus précisément sur mes yeux, je tentais de frotter. Cela faisait mal, qu’est-ce c’était ? Je ne savais pas, la seule chose que je pouvais savoir c’est que cela faisait un mal de chien. Le Chain n’était plus.. mais moi je restais sur place, tombant à genoux, penché en avant toujours le visage masqué par mes mains. Des cris étouffés par la douleur, c’était le seul son que j’étais là capable de produire. Les yeux clos, je n’osais les ouvrir, mais il fallait bien s’y résoudre… Ainsi, écartant lentement les mains de mes yeux, je fixais mes gants. Ils étaient blanc, tâchés de quelques gouttes de sang. Je me disais que je n’avais rien d’anormal finalement, la douleur s’estompa lentement, bien que mes yeux me lançaient encore un peu. Les battements de mon cœur se calmèrent.. fixant toujours mes mains, je me disais que tout était enfin terminé. Plus de haine hein ? C’est ça ? Hélas si seulement je savais, je n’étais pas capable de voir que tout était loin d’être terminé. Mes yeux habituellement d’une couleur doré éclatante étaient désormais d’un noir profond… Modifiant ma perception des choses autours de moi.

Je sentis un contact léger sur mon épaule. Sursautant légèrement je tournais la tête vers cette personne qui me demandait si j’allais bien. Je croisais alors le regard émeraude que je connaissais si bien. Du moins, je me disais que je pensais le connaitre. Mais.. pourquoi Oz tendait un poignard vers moi ? Que voulait-il faire ? Me tuer ? Pourquoi ? Pourquoi ? Je n’ai rien fait ! Je ne voulais que le sauver ! Oui voilà ! C’est ça ! Je ne voulais que ça ! En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, je repris mon arme à feu et fis un bond pour m’éloigner d’Oz. Pointant cette fois-ci mon arme sur lui. Qui l’aurai cru… Moi pointer mon arme sur mon Maître que j’aime tant, ce Maître pour qui je donnerais ma vie sans hésiter. Voilà que maintenant je le menaçais avec mon arme. Le regard dur, d’autant plus accentué par la couleur sombre dont mes yeux étaient teintés, je le fixais. Je ne comprenais pas, et en même temps j’étais en colère face à cette situation. Il me voyait comme quoi finalement ? Une menace ? Oui.. pour la première fois de ma vie j’éprouvais de la colère pour ce petit blond.

-Que fais-tu Oz ?! Tu crois que j’ai complètement perdu les pédales hein ? Que je peux être une menace ? Où c’est simplement que tu veux plus m’avoir près de toi ?! M’éliminer est donc la solution la plus simple hein ? Mais.. mais moi ! Je ne veux pas mourir ! Je.. ah ah.. non je n’ai rien fait pour mériter ça… Je n’ai fait que servir loyalement le jeune Maître. Ah ah.. s-s’il le faut ! Il faut tuer pour le Maître, éliminer tout ce qui peut être nuisible pour lui oui oui ! Je n’ai fait qu’appliquer ce qu’on m’a appris !


En fait, si on me demandait qui avait pu m’enseigner ceci.. là tout de suite, je suis dans l’incapacité de dire qui cela pouvait bien être. Mais une chose était sûr, c’est que ce raisonnement je ne l’inventais pas. J’étais bien trop perdu pour inventer quoi que ce soit. Les mains tremblantes à force de serrer de plus en plus fort mon arme, je ne baissais pas celle-ci. Je repris la parole, toujours sur un ton un peu étrange, comme quelqu’un qui pars dans son délire mais.. tout seul.

-Maintenant le jeune Maître va poser ce couteau… Oui… Car le jeune Maître ne peut pas tuer son valet, sinon le valet va tirer sur le jeune Maître, car le valet ne veut pas mourir. Le valet n’a rien fait.


Ah ah.. on peut dire que je nageais en plein délire. Qu’importe, c’était ce que je voyais, plus un mélange de sentiments et de pensées qui me venaient de je ne sais où.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oz Bezarius
avatar
Messages : 153
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 23
Localisation : Partout !
MessageSujet: Re: La porte étrange [Pv Gilbert] Ven 28 Sep - 16:15

Pourquoi Gilbert paraissait si tendu ? Oz eut un mouvement interdit comme s'il cherchait à saisir ce qui se déroulait sous ses yeux. Ses doigts se desserrèrent sitôt que Gilbert s'écarta de lui. La surprise se lisait sur tout son visage qui se consummait dans une unique question « Tu as peur de moi? Que t'ai-je donc fair? ». Chacune de ses paroles comme un effet boomrang lui revint en tête, ainsi il avait dit toutes ces choses à son meilleur ami... La honte le submergea, mais il n'osa protester comme il lui semblait normal qu'on lui démontre de la méfiance. Il croisa ses bras dans l'attente qu'un noeud se déficelle, qu'un voile tombe sur cette atmosophère suffocante. Pourtant le chain avait été éliminé ! La menace avait donc été éradiquée, ils étaient tous les deux en sûreté, pourquoi Gilbert tenait-il donc son pistolet prêt à servir vers lui? Le canon tremblait sous l'impulsion nerveuse de son propriétaire qui ne savait s'il devait ou non le tenir ? Son maître dans son habituel costume se tenait aussi immobile que s'ils furent deux statues gêlées par le temps. Cela le renvoyait des années en arrière, sur cette séquence qu'il n'oublierait jamais : l'instant où Gilbert s'était fait blesser... Son poing serré au niveau de son coeur décrit la longue blessure qui à présent se trouvait sur Gilbert, mais également dans son coeur, et si elle se trouvait dans son coeur, elle se trouvait également dans celui d'Oz. Tout ce qu'endurait Gilbert, Oz le partageait, l'éprouvait comme s'il fût son frère de sang. Il était ce qu'il avait de plus cher au monde, son amitié valait bien plus que n'importe quel bonheur qu'il pourrait obtenir. Jamais il n'avait ressenti de lien si fort alors à le voir si terrifié, si morcelé en d'innombrables morceaux cela lui fendait le coeur.

« Gilbert.. est ce que je peux... t'aider? Je suis là, tu le sais bien.. »

-Que fais-tu Oz ?! Tu crois que j’ai complètement perdu les pédales hein ? Que je peux être une menace ? Où c’est simplement que tu veux plus m’avoir près de toi ?! M’éliminer est donc la solution la plus simple hein ? Mais.. mais moi ! Je ne veux pas mourir ! Je.. ah ah.. non je n’ai rien fait pour mériter ça… Je n’ai fait que servir loyalement le jeune Maître. Ah ah.. s-s’il le faut ! Il faut tuer pour le Maître, éliminer tout ce qui peut être nuisible pour lui oui oui ! Je n’ai fait qu’appliquer ce qu’on m’a appris !

« Mais ??? Gilbert ! Comment peux-tu penser que... »

-Maintenant le jeune Maître va poser ce couteau… Oui… Car le jeune Maître ne peut pas tuer son valet, sinon le valet va tirer sur le jeune Maître, car le valet ne veut pas mourir. Le valet n’a rien fait.

En dépit de tout ce qu'il lui disait, Oz avança, il progressa de manière singulière puisqu'au lieu de marcher vers lui droit sur ses deux jambes... il s'agenouilla et progressa sur ses genoux en tournant ses paumes vers le plafond pour qu'elles apparaissent les plus vides et les plus neutres possibles. Le jeune noble avait par mégarde laissé tomber son mouchoir au sol qui gisait tout rabougri sur le sol gêlé.

« Excuse moi Gilbert, si tu as cru que je te menaçai ou que j'en voulais à tes jours, il n'en est rien... J'aurais préféré attenté aux miens... Rester près de toi...

Sa tête embrumée d'émotion se souleva alors, ses yeux étaient si fins qu'on peinait presque à les distinguer. Ses genoux égratignés avaient perdu de leur noblesse, mais son titre n'avait jamais été qu'un mot. Ce mot aurait pu tout aussi bien être un autre. Ecartant les bras tout en le fixant sans déroger d'une oscillation de cil, il était là parfaitement stable et parfaitement vulnérable.

« Si tu doutes de ma sincérité, je préfère que tu m'abattes... car dans ce cas je me serai trompé, mais je sais l'homme, l'ami que tu es Gilbert. J'ignore si c'est la cause du chain. Mes mots, je ne les pensais pas, respire »

Ses deux mains se plaquèrent au sol tachant sa chemise branche virant au gris vu les circonstances. Il se hissa devant lui, il avait le canon contre sa poitrine. Non, il ne craignait pas Gilbert, il ne l'avait jamais craint. D'un élan assuré et sans faille, il lui répondit :

« La seule chose que je crains est de te perdre mon ami... »

A cet instant qu'importe qu'il tire ou non, Oz lui sourit et posa ses deux mains sur les épaules de son valet en les tapotant comme s'il cherchait à le soulager de son mieux. Il le sollicitait trop, il devrait être plus indépendant... Gilbert était toujours là, là où il fallait alors que lui c'était l'exact contraire et pourtant même si vu ce raisonnement il ne pouvait vivre sans lui. La raison de son existence était...

" Tu sais pour les Baskerville, je n'aurais jamais du exister... Tu veux savoir ce que j'en pense là contre ce revolver... Moi je suis heureux d'exister qu 'importe ce que l'on dise et si j'ai besoin de toi, ce n'est pas pour me protéger... mais pour partager mon ami."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: La porte étrange [Pv Gilbert] Sam 29 Sep - 18:42

Devais-je tirer ? Oui ou non ? Je ne savais pas, j'étais perdu. J'avais peur, de ce qui pouvait m'arriver, de ce que j'étais capable de faire, de la vérité de tout. Pendant quelques secondes je me demandais pourquoi je pointais mon arme sur cette personne que je désignais comme plus important que tout. Et l'instant d'après je me rappelais menacé, perdant peu à peu pied. Les deux mains sur mon arme, j'avais les bras qui tremblaient, les nerfs visiblement instables. Oz fit un pas vers moi, puis deux, lâchant le couteau qu'il avait dans les mains, il ne semblait pas vouloir me menacer. Mais je ne baissais toujours pas mon arme, je ne savais toujours pas pourquoi en fait. N'avais-je pas confiance en lui ? Pourquoi d'un seul coup je n'aurai plus confiance en cette personne ? À cause de ce qui avait été dit plus tôt ? Pourtant ce n'était que des mensonges. Je ne voulais pas que cela soit vrai, pas de mensonge et de manipulation. Pas besoin de tout ceci. Sans bouger d'un pouce, je le regardais s'avancer vers moi. Peut-être que ma vision était brouillé, mais j'étais parfaitement capable d'entendre ce qu'il me disait. Et cette fois ci rien n'était faussé par le pouvoir du Chain, c'était la stricte vérité. Je ne voulais pas reculer, mais lâcher l'arme était physiquement impossible pour moi, alors je le laissais parler. Les yeux grands ouverts, comme apeuré par quelque chose qui ne peut se voir, je l'écoutais. Ne me fiant plus à ce que je pouvais voir autours de moi mais seulement à ce que j'entendais, sa voix que je connaissais si bien. Que de paroles rassurantes. Cela eu pour effet de légèrement me calmer, je n'étais non plus prêt à tirer, mais plutôt prêt à laisser tomber mon arme au sol. C'est finalement après quelques pas fait de manière prudente qu'Oz se retrouva juste devant moi, mon arme collé contre son torse. Si je tirais, à bout portant ainsi, la mort serait immédiate pour lui. Cette idée me fit peur, sans compter qu'Oz ne semblait pas vraiment décider à se pousser de devant le canon de l'arme. Me prenant par les épaules, il continua de me rassurer, toujours de façon prudente, ayant certainement peur d'une réaction brutale de ma part.

C'est alors que le fracas de l'arme se fit soudainement entendre... Non je ne venais pas de tirer avec celle-ci, elle venait de heurter violemment le sol, les mains dans le vides, elles tremblaient, comme si elles venaient de réaliser ce qu'elles avaient failli faire quelques instant plus tôt. Le souffle et la parole coupé, je le regardais dans les yeux, c'est à ce moment de calme intérieur que je me rendis enfin compte que je n'étais pas capable de percevoir l'émeraude de ses yeux. Qu'est ce qui se passait ? Je ne comprenais pas. Trop de chose d'un seul coup, la peur de le perdre mêlés à tout ça. Fatigué de tout ceci, je me laissais tomber à genoux. La tête penchée en avant, je laissais mon regard fixe sur le sol. Tout paraissait si sombre et pourtant j'avais les yeux parfaitement ouvert, comme si mon regard ne voulait que me montrer les mauvais côtés de ce monde, s'accaparant de la lumière. Sans même relever la tête, ma voix se fit entendre. Cette fois-ci elle était nettement plus calme que tout à l'heure, le calme après la tempête. Seul aspect particulier.. ma voix était cassé, comme hésitante, ou encore épuisé d'avoir hurlé tant de bêtises quelques minutes plus tôt.

– Qu'ai je fais Oz... Comment ai-je pu... ? Ce n'était qu'un cauchemar, ce monde sombre n'existe pas hein... ? Pardon.. pardon...

Finalement quelques choses d'humide coula le long de ma joue gauche. Une larme, une seule et unique larme venait de jaillir de la noirceur de mon œil. J'avais la tête qui tournait, mais c'était uniquement à cause du surplus d'émotion. Je regrettais d'être un idiot, d'agir comme je l'ai fait. Et de n'avoir pas assez cru en Oz, d'avoir bêtement douté de lui. Déjà que le lieu en lui-même était sombre, le voir d'autant plus noir ne m'aidais à voir le côté positif de la chose. C'est vrai quoi, nous étions en vie tous les deux, et le Chain n'était plus. Mais ce n'était qu'une bien mince victoire selon moi. Nous avions pris bien plus que des coups pendant ce combat. Les jambes lourdes, je ne bougeais plus. Et je ne savais pas quand je comptais le faire. La larme restant coincé sur ma joue, ayant fait son petit bout de chemin entre les quelques taches de sang du Chain. Un éclat de pureté au milieu de la désolation que j'exprimais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oz Bezarius
avatar
Messages : 153
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 23
Localisation : Partout !
MessageSujet: Re: La porte étrange [Pv Gilbert] Dim 30 Sep - 10:01

Oz se mit à fermer les yeux pour ne pas sentir l'hésitation monter en lui, non il ne mourait pas, il ne pouvait pas mourir. Gilbert était ce qu'il avait de plus cher, s'il s'était trompé alors mieux valait ne plus vivre dans un monde où le mensonge régnait. Il était convaincu d'avoir raison, qu'il avait raison d'y croire, de vivre pour cet ami au coeur pur. S'il avait agi de la sorte, il devait y avoir une raison. Il n'y avait pas d'autre possibilité. S'il pouvait le rassurer par sa seule présence, il aurait tout gagné, sinon tout perdu le calcul était simple, il attendait juste l'addition de tout cela. Il s'étira sur ses jambes comme pour paraître plus grand et ainsi se donner du courage. Le revolver tremblait, son courage s'altérait parfois. La seule manière qu'il avait de rester debout c'était de se croire grand, invincible. Oz avait beau être un ami dévoué, il avait tout de même comme tous cette peur si commune et pourtant si compréhensible qui le hantait. Un son de délivrance résonna dans ses oreilles, il n'osa y croire. Ne sentant plus aucune pression contre sa poitrine, il tomba sur Gilbert d'épuisement mais se rattrapa tout juste avant de le percuter en vacillant. Alors il les vit ces yeux de noirceur, il en eut le coeur pincé en songeant que Gilbert l'avait protégé... et qu'il avait dû perdre pour combien de temps cet or qui sommeillait tant dans son coeur que dans ses yeux.

Gilbert était tant affaibli qu'il se laissa choir après avoir adressé un regard repentant mais en cet instant c'était Oz aussi qui s'en voulait horriblement. Ses mains se tenaient devant sa bouche tant cette découverte le chagrinait. Il ne l'avait pas remarqué avant, il n'avait pensé qu'à sa propre personne en songeant à ce qu'IL avait pu lui dire pour le mettre dans un tel état alors qu'il souffrait.... Comment avait-il pu être aussi aveugle. La voix de Gilbert était à peine audible, à peine perceptible pourtant ces mots étaient puissants et terriblement émouvant.

– Qu'ai je fais Oz... Comment ai-je pu... ? Ce n'était qu'un cauchemar, ce monde sombre n'existe pas hein... ? Pardon.. pardon...

Aussitôt Oz s'agenouilla devant lui, il lui ôta son chapeau qu'il plaça sur sa tête, il entoura de ses bras sa taille pour le redresser. Gilbert ne tenait plus debout, il semblait ne tenir que sur des jambes en coton, rien que deux brindilles. Cela l'avait brisé. Oz s'en voulait terriblement, il le prit dans ses bras comme un frère en lui disant " pardon, pardon j'aurais dû voir avant que ça n'allait pas. Tes yeux sont noirs, c'est le chain ... tu n'aurais pas dû prendre autant sur toi... je suis désolé". Le chapeau tomba en arrière. Oz continuait de soutenir Gilbert par les épaules, il avança avec lui, se pencha pour ramasser son précieux chapeau et lui remit droit sur sa tête à cette place, qui lui allait si bien.

" Jamais plus ... je ferai toujours attention à toi plus que ma vie car tu es ma vie mon ami... Je ne peux vivre sans toi... Je te ramène à Pandora, ils t'aideront, il le faut. Je ne pourrai vivre sans toi ! "

Ensemble ils traversèrent les longs couloirs du manoir. De temps à autre, Oz observait le visage de Gilbert en lui soulevant ses mèches qui dissimulait son visage. Sa tête était si basse... Oz se rappela alors... de cette larme si discrète qui avait brillé sur la joue de son ami.

" Je soulagerai tes souffrances Gilbert... jamais je ne serai loin, sois en sûr !"

Sa voix vibrait tandis qu'ils sortaient du manoir. Une voiture tirée par deux chevaux noirs eux aussi les attendaient. Gilbert semblait avoir repris un peu conscience, enfin il semblait... Oz se tenait près de lui, il se tiendrait toujours, ici et à jamais car tel était son choix et il osait y croire sa destinée. Dès le jour où ils s'étaient connus, il avait su qu'il le protégerait, vivrait pour lui tout comme lui avait fait le même serment. Il était autant son serviteur qu'il était le sien, il aurait tout donné pour le voir sourire en cet instant.. tout. Et tandis que la calèche s'éloignait, il fixait avec inquiétude Gilbert tout en le souriant pour le rassurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La porte étrange [Pv Gilbert]

Revenir en haut Aller en bas

La porte étrange [Pv Gilbert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts Times ::  :: Nordia :: Sous-Sols-