Partagez|

Je ne suis pas perdu, juste égarée...[Pv Gil ~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lyria Bezarius
avatar
Messages : 149
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 23
Localisation : Euh...*sort une carte*...perdu ?
MessageSujet: Je ne suis pas perdu, juste égarée...[Pv Gil ~] Dim 23 Sep - 2:37

Un ciel foncé, où les étoiles sont étouffées par les lourds nuages épais remplie de pluie et d’orage. Ils ont beau se déverser, il continue de pleuvoir à torrent et à grogner d’éclair. Mais qui peut bien être assez fou pour sortir en pleine nuit par ce temps, et bien une personne le fait, pas à pied tout de même en diligence, elle n’est pas si folle que ça alors. Cette personne dort paisiblement dans la diligence qui semble la ramener chez elle. Mais la calèche se stop brusquement, et fait tomber la jeune fille sur le sol de la voiture. Elle ouvre les yeux encore dans un état second, à se demander où elle est maintenant. Elle entend dehors le cochet qui tourne autour de la voiture. Lyria secoue la tête pour se réveiller puis regarde par la fenêtre.

-Tient une roue cassée, bon sang il est quelle heure ? Je suis où ?


Lyria regarde le paysage dehors malgré la forte pluie qui le rend bien flou. Elle pense reconnaitre cet endroit, ce chemin, comme si elle l’a déjà prit. Plusieurs petites lumières sont distingues un peu plus loin dans le paysage, comme des esprits de feux follets. Lyria fait de gros yeux, puis ouvre la porte violemment et court vers cet endroit comme hypnotisée. Elle arrive devant un bâtiment complètement trempée, Pandora, elle connait cette endroit elle y passe quelques fois pour certaines petites missions confier par sa famille mais n’a jamais pu atteindre ailleurs que le hall. Lyria reste quelques instants dehors puis décide de rentrer par effraction, car autant profiter de la nuit et de ce temps pour faire certaine recherches non autorisé. Elle casse une fenêtre et entre dans un bureau. Elle se dirige vers le couloir avec beaucoup de précaution en ouvrant la porte mais personne. Autant en profiter et elle se balade dans les couloirs sans trop de difficulté, laissant quelques traces de son passage avec tout l’eau qui tombe de ses cheveux, quelques flaques d’eaux sur le sol qu’elle ne remarque pas derrière elle. Puis elle entend des gens courir dans les couloirs, elle se planque contre un mur, et attend leurs passages en ne faisant qu’un avec le mur. Mais elle tombe vite en arrière car elle n’a pas remarquée la porte derrière elle. La voila sur le sol dans une pièce bien sombre et inconnue. Elle se retourne pour voir l’endroit où elle est tombée dans le bon sens. Des feuilles rangées sur le bureau parfaitement bien posé pas une qui dépasse de leurs tas, s’en est presque une merveille quand ont regarde bien. Elle s’approche de ce tas bien compacte et examine les feuilles et remarque que c’est les récents Chain aperçus répertoriés. Celle-ci ne peut s’empêcher de chercher parmi tout le tas quelque chose qui semble lui tenir très à cœur.

-Non, il ne semble pas être répertorié, tant mieux…enfin cela voudrait dire qu’il…non…il n’a jamais existé…ce n’est qu’un rêve…mais pourquoi je ne peux empêchée de vérifier cela…

Après avoir complètement détruit le parfait rangement de ce bureau avec toutes les feuilles par terre mélangées, elle regarde par la fenêtre de ce bureaux, se fixe complètement et voit la lune qui lui fait prêter un sourire. Puis tout à coup elle sent une main toucher son épaule, Lyria écarquille les yeux, et ne peut s’empêcher de se retourner violemment, et afflige un coup de pied pour faire perdre prise à l’inconnu et de prendre la fuite. Elle ne sait pas qui ou quoi elle a frappée, mais cela est très mauvais pour elle, qui n’est pas du tout censé se trouver ici. De l’agitation se fait entendre dans tout Pandora, est ce de sa faute ? Elle ne le sait pas du tout elle est complètement confuse dans tout cette animation dans le bâtiment, même les personnes qui la crée le semble aussi, en fait personne ne parait ne pas savoir qui fait quoi ici. La Bezarius tente de se créer un chemin parmi tous les couloirs sans se faire trop remarquer de personne car elle est très remarquable déjà par sa chevelure orangée mais aussi par ses vêtements qui ne sont pas du tout pareil que tout ces gens qui font parti de Pandora. La rouquine espère que la personne qu’elle a frappée n’est pas une personne qui de un la connait et qui l’a reconnu mais de deux une personne très importante dans l’enceinte de ce bâtiment. La Bezarius décide de partir de cet endroit qui risque de créer pas mal de problèmes pour sa famille. La voila en train de se ronger l’ongle du pouce car elle commence à se torturer mentalement à comment se sortir de là et à réfléchir aux conséquences si elle se fait attraper. Après quelques minutes de réflexion le mieux est de partir comme elle est venue ici. Elle commence à courir dans les couloirs ne prêtant presque plus attention à rien, tout ce qu’elle veut c’est sortir de là. Mais la pauvre semble ne plus savoir dans quelle partie du bâtiment elle se trouve et la voila dans un cul de sac. Lyria est complètement désespérée qu’elle fait une tête blasée tellement elle touche le fond. Puis des pas résonne dans le couloir où elle se trouve, il se rapproche, encore, encore. Lyria prend son courage à deux mains et ne trouve plus qu’une solution complètement irréfléchie sortir une de ces armes à feu et la pointe dans la direction de ce bruit.

-Qui...est là ? Sachez que je suis non violente !…des fois….enfin si vous êtes de Pandora je fais que passer ! Je suis pas une voleuse…ni un espion…ou quoi que ce soit...juste venu me balader c’est tout voila, je me suis perdu dans le bâtiment…et ne me demandais pas qui je suis car…je suis personne voila !


Lyria a vraiment touchée le fond cela se voit elle ne sait même plus ce qu’elle dit, il serait mieux qu’elle reprenne ses esprits très vite vu dans la situation qu’elle se trouve maintenant.


Dernière édition par Lyria Bezarius le Dim 23 Sep - 3:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: Je ne suis pas perdu, juste égarée...[Pv Gil ~] Dim 23 Sep - 2:39

Quelle pluie, autant le mauvais temps n'est pas vraiment dérangeant pour moi, mais là. Sortir par cette pluie revenait à dire qu'on avait piqué une tête dans un étang. Mais je n'avais pas vraiment le choix, je devais me rendre à Pandora, comme toujours me diriez vous et bien oui. Et non, je ne pouvais pas éviter ce passage obligatoire, je n'étais pas de repos aujourd'hui et comment partir en mission si l'on ne sait pas quelle est cette mission justement. Ainsi, mettant mon chapeau sur mes cheveux en bataille je sortais de mon petit appartement pour me rendre au Q-G. Temps de chien, c'était le cas de le dire, à peine j'avais fait quelques pas dans la rue déserte que j'étais déjà trempé. Rah.. pas possible ça, pour sûr il n'y avait pas vraiment de question à se poser sur le fait qu'il n'y avait personne dans les rues. Au début c'était un mélange de terre, de pavé et d'eau, bien sûr, vivant dans les bas quartiers de la capital je ne devais pas vraiment espérer avoir des rues en très bon état, par beau temps cela ne pose pas vraiment de problème mais par pluie.. c'était une autre histoire. Essayant de ne pas marcher dans les flaques qui étaient plus fait de terre et de boue que d'eau j'avançais dans les petites rues de la villes. Pour finalement déboucher sur des rues plus grandes, des quartiers plus riches avec des rues entièrement pavés, ici.. je ne pouvais croiser que des flaques. Roh et puis, un peu plus ou un peu moins trempé je n'étais plus à ça prêt. Ainsi je ralentis tout de même l'allure, les cheveux dégoulinant, le chapeau faisant presque office de gouttière tellement il était trempé. Enfin le bâtiment était en vu, au bout de la rue, passant par le grand portail puis traversant l'allée entouré de jardins, j'arrivais finalement devant la grande porte. Même s'il était plutôt tard, il y a souvent du monde ici et pourtant l'entrée était déserte.. c'était vraiment à se demander pourquoi. Poussant la porte j'entrais, ici est un autre monde, où l'Abyss était plus important que tout. Entre les employés qui se baladent avec des tas de papiers, les autres qui reviennent de mission, les témoins qui rapportent des faits sur des Chains aperçut en ville. Le monde qu'il y avait rien que dans le hall d'entrée, cela n'avait rien avoir avec le vide que j'avais eu tout le long de la route.

Bref, direction une salle où était archivé un bon nombre de Chain et de contractant qui étaient recherchés. Il y avait d'autres personnes dans cette salles, pour divers raisons, j'avais accroché mon manteau près de la cheminé qui chauffait la salle, ainsi que mon chapeau, histoire que cela sèche un peu. Bon, j'étais trempé quand même mais peu importe. Fouiller dans tous c'est papier, étudier les Chain, leur façon d'agir et le lieux où ils étaient supposé être. Un bon nombre de recherches que j'effectuais afin de trouver les cas qui me semblait les plus urgents. Lorsque je ne devais pas être avec Oz à courir après des souvenirs ou encore être poursuivit par des Baskervilles, alors c'était moi qui courait après les embrouille. Mais bon, cette mission était assez banale, pour ne pas dire quasi quotidien, les Chains faisaient partit de ma vie en gros. Je ne me pressais pas, je n'avais pas vraiment envie de sortir tout de suite dans cette pluie à nouveau, j'étais bien mieux ici. Mais je ne pouvais pas passer trois heures non plus à feuilleter des documents, déjà c'est pas vraiment mon trucs de chercher dans des papiers tout un après midi, surtout lorsqu'il n'y a pas vraiment d'utilité. Finalement, après avoir rangé le tout, j'embarque mon chapeau et mon manteau. Ils étaient chaud, et secs, au moins c'était ça, même si je savais pertinemment que cela n'allait pas rester ainsi, vu que le temps dehors ne semblait pas vraiment avoir changé. Maintenant c'était presque pire, il y avait de l'orage. Ah.. finalement je me demandais si j'allais partir en mission de suite, je voulais bien partir sous la pluie battante mais bon tout de même.

J'étais dans les couloirs lorsque je vis des membres de Pandora s'agiter. Tient.. non, ne me dites pas que certains avaient peur de l'orage ? Ah.. non, ils parlaient que quelqu'un s'était introduit ici et qu'il était en cavale. Je n'avais pas vraiment envie de m'en occuper, je ne savais pas qui avait eu l'audace de s'introduire en plein Q-G de Pandora mais maintenant qu'il était repérer il avait peu de chance de s'en sortir. À moins qu'il ne connaisse les lieux, il ne pouvais pas s'échapper, ces bâtiments sont de vrai labyrinthes et il n'est pas difficile de s'y perdre si l'on est pas habitué. Ainsi je reprit ma route vers la sortie, même si je ne comptais pas partir de suite en mission et attendre que le temps se calme un peu j'avais décidé de rentrer chez moi. Les couloirs étaient plus sombre, éclairé à quelques endroit seulement et de temps à autre par la foudre qui frappait. Donnant un aspect fantomatique aux gens qui couraient dans tout les sens. Depuis l'annonce d'un intrus, les couloirs étaient devenu plus silencieux, tout le monde était à sa recherche, lui courant certainement après. Il ne devait pas être dans le coin... Calme, silence quand soudain des bruits de pas. Enfin plutôt le bruit de quelqu'un qui court. Encore un membre de Pandora qui était en train de lui courir après ? Peut-être. Relevant la tête, plus par réflexe qu'autre chose je m'attendais à croiser quelqu'un mais rien, les pas tourner. Heu.. c'était un peu un impasse par là. Finalement poussé par la curiosité de l'idiotie de ce geste je finis par prendre à mon tour cette impasse. Il faisait bien trop sombre pour voir correctement ainsi je m'approchais...

Le bruit d'une arme à feu sortit et des paroles. Heu.. pour tout vous dire, ces paroles n'avaient pas vraiment de sens. Bon.. déjà c'était une fille plutôt jeune que j'avais là et.. je ne savais pas trop pourquoi mais elle se justifiait du pourquoi elle était ici. Déjà.. je ne lui avait rien demandé, mais c'était maintenant ce comportement que je trouvais anormal. Je continuais de m'approcher même si une arme était pointé sur moi, peut importe, elle ne va pas tirer. Mains dans les poches, je pu enfin apercevoir à la lumière des bougies qui étaient le long du mur, voir cette inconnue plus qu'étrange. C'était une.. fille, avec de longs cheveux oranges et une grande robe. Une noble.. du moins c'était se que j'en avais déduit en la regardant vite fait, mais la question était.. que faisait une noble en train de courir armé dans les couloirs de Pandora en pleine nuit ? C'était pas mal de chose qui était contre elle. La regardant d'un air un peu dépité je lui adressais la parole sur un ton plutôt calme, contrairement à elle qui était visiblement sur les nerfs.

- Heu.. si vous voulez. Dites moi plutôt se que vous faites ici. Et qui êtes vous.

Au moins, cela avait le mérite d'être clair. Deux questions qui attendaient des réponses simples et précises. Cependant.. je ne savais pas pourquoi cette fille me disait quelques chose, non.. pas que je l'avais déjà vu, enfin.. je ne crois pas. Mais cet air me rappelais légèrement quelques chose mais quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyria Bezarius
avatar
Messages : 149
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 23
Localisation : Euh...*sort une carte*...perdu ?
MessageSujet: Re: Je ne suis pas perdu, juste égarée...[Pv Gil ~] Dim 23 Sep - 3:33

Une sorte de panique règne dans le bâtiment de Pandora. La cause de tous ceci, un intrus a pénétré dans l’enceinte du bâtiment. Mais ce soit disant intrus a déjà il semble été retrouvé par un homme vêtu de noir et aux yeux d’or, mais celui-ci à une arme pointé sur lui par cet inconnu qui n’est d’autre qu’une Lyria paniquée. Déjà par cet homme quand même imposant par sa taille et sa tenu vestimentaire, mais aussi par l’expression qu’il donne… Aucune c’est ça le problème, quand on n’a une arme pointée sur nous il est rare de se sentir bien, pourtant lui semble avoir tellement confiance en lui qu’il ne sort aucune arme enfin s’il en a une déjà. La Bezarius hésite entre se rendre ou bien tenter une résistance qui sera bien faible face à cet homme qui décide de répondre à la superbe parole de la rouquine ou de briser cette tension qui y a entre eux

- Heu.. si vous voulez. Dites moi plutôt se que vous faites ici. Et qui êtes vous.

Bien sûr Lyria va tout de suite dire à cette personne qui elle est, comme si tout le monde dit à tout le monde « je suis tels et toi ? ». Non mais ce type est vraiment naïf ou juste stupide car même un aveugle aurait tout de suite comprit par le ton de la voix de Lyria qu’elle ne va pas répondre facilement à toutes les questions sur elle, mais il faut quand même que cette question vienne sur le tapis. La rouquine fait un pas en arrière sans baisser son arme même si sa main tremble montrant une grande hésitation en elle. Que doit-elle faire ? Elle n’en n’a strictement aucune idée même une combine dérisoire ne lui vient pas à l’esprit, pour la première fois Lyria ressent une véritable peur à cause de ce bâtiment car sinon cela ferait longtemps que sa Chain serait sorti mais même lui sait qu’il ne le faut mieux pas. Des bruits de pas de plusieurs personnes se font entendre. Il semble tous venir dans cette direction. Lyria regarde partout mais c’est une impasse et comme sa définition le dit : y a pas d’issu sorti ni même de secoure! Les membres de Pandora s’arrête derrière l’homme au chapeau qui semble ne pas remarquer que nous somme à l’intérieur mais bon passons ce détail futile.

- L’intrus...Est ici…bon travail !

Cet homme qui l’a trouvée fait donc partie de Pandora…bon c’est vrai que c’est facile de le deviner quand même car comme homme de ménage, on le voit mal avec ce manteau et ce chapeau avec un balai et passer la serpillière. Tous bouchent un peu si l’on peut dire le seul endroit de fuite pour emprisonner notre pauvre petite Lyria qui n’a rien demandée de tout ceci. La Bezarius regarde partout et ne trouve plus qu’une solution, l’attaque car si elle ne fait rien on va dire bonjour aux interrogatoires et aux punitions. Elle reprit un peu de son courage et stop enfin cette main tremblante. Les gens le remarque et pointe eux aussi leurs armes contre elle. Tous attendent que l’un attaque le premier et donc tout le monde ne fient aucun geste au point qu’on se croit dans un musée de cire. Quand tout à coup un coup de feu retentit, un membre de Pandora se retrouve au sol en sang, où même il semble plus mort que vivant vu le cri qu’il a fait avant de tomber droit dans les bras de la mort. Tous regardes Lyria, qui ne bouge pas, puis part inadvertance une balle part cette fois de l’autre coté et frôle la joue de la rouquine qui se met à saigner. Ce qui fut le déclenchement d’une réaction ce qui fait bougée Lyria qui cette fois n’hésite plus et fonce dans le tas en courant tête baissée dans les couloirs.

-Rattrapez la elle vient de tuer un de nos membre, l’intrus est une jeune fille attrapez là et n’hésitez pas à la blesser !


Cette parole résonne dans tout le bâtiment. Des paroles profondes qui voulaient tout de suite dire dans quel état d’urgence est le bâtiment maintenant. Dans un des coins du couloir, se trouve notre Bezarius dans la plus pire des situations qui existe. Elle met sa main sur sa joue pour voir les dégâts mais ils ne sont rien à coté de ce mort.

-Tsss ils ont qu’a dire de me tuer carrément…je crois que je suis vraiment dans la pires situation possible, si je me fais attraper je risque gros. Raah je vais lui dire quoi à mon Oncle ou même à mon frère. Et puis ce type à la chevelure noir me dit quelqu’un mais je n’arrive pas à me souvenir de qui, de plus dans cette situation je me vois mal le lui demander .Je me vois bien me pointer devant lui et lui dire « Coucou c’est encore moi, t’es qui t’à déjà était un serviteur d’une famille ? » Non très peu pour moi. Pourtant c’est n’est pas…

Lyria se stop dans son monologue qui est des plus discret que même le type à l’autre bout du couloir peut l’entendre et dieu sait que le couloir est très long. Mais pourquoi la rouquine c’est elle stoppait car encore et toujours un bruit vous allez vous dire, eh bah non faut varier des fois. Cette fois c’est une ombre qu’elle voit se projeter au tournant du couloir, elle ne peut pas distinguer qui c’est, elle tente donc de reculer très discrètement, mais ce mot va aussi bien qu’à Lyria qu’une paire de lunettes de vue pour un aveugle. Donc c’est sur cette magnifique tentative de fuite que la Bezarius fait tomber un vase qui comme par hasard trônait là et se brise et la question est mais qu’est ce qu’un vase fait ici, peut être que son propriétaire l’a oubliée, ou qu’il a été posée ici pour que quelqu’un le prenne enfin il y a beaucoup d’explication pour cet objet et son pourquoi est il ici.

Le boucan qu’a fait cette décoration semble avoir alerté l’ombre qui se dirige vers le lieu où se trouve la demoiselle qui semble vraiment désemparée face à ça et sa malchance qui semble vraiment s’acharner sur la pauvre jeune fille qui pourtant n’a rien demandée. Que va t-elle encore inventer pour réussir à s’en sortir…enfin si elle y arrive déjà à en trouver une car pour le moment Lyria semble aux abonnée absente tellement elle est désemparée dans cette situation qui risque de lui causer pas mal de soucis surtout pour une noble qui de plus fait partie d’une des quatre familles Ducales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: Je ne suis pas perdu, juste égarée...[Pv Gil ~] Dim 23 Sep - 12:33

J'attendais une réponse de la jeune fille en face de moi. Jeune.. enfin c'était un peu comme une façon de parler, elle avait surtout l'air d'une gamine, mais je n'allais pas le crier sur tout les toit en la traitant ainsi. De plus vu sa façon de s'habiller et non d'agir, elle n'était visiblement pas une fille du peuple loin de là. Mais ça façon de parler ne correspondait pas vraiment au vocabulaire que devrait employer une fille de son statut. Enfin.. c'était bien des déductions faites à partir des apparences. Elle n'avait pas l'air décidé à répondre à mes questions pourtant simple. Avait-elle quelque chose à se reprocher ? Sinon elle répondrait c'était logique non ? Et pourtant, que ferait une personne mal intentionné habillé de cette façon, ce n'était pas vraiment une tenu fait pour se faufiler discrètement dans un bâtiment, ni même pour fuir. Qui était-elle ? C'était une question que tout le monde à ma place se serrai posé, surtout au vu des circonstances. Et pourtant, oser espérer attendre une réponse n'était même pas dans les possibilité, comment la faire parler ? Par la force ? Ce n'était pas vraiment mon genre.. enfin bref. Divers possibilités vinrent se bousculer dans mon esprit, mais je n'étais pas vraiment capable de dire qui elle était, ni se qu'elle faisait ici. Peut-être que j'aurai pu finalement réussis à la faire parler, qui sait ? Mais l'intervention d'autres membres de Pandora n'arrangeait pas vraiment la situation. Déjà que la fille en face de moi me semblait assez sur les nerf, maintenant c'était pire, c'est sûr. Imaginez que vous êtes prit en flagrant délit.. si vous vous faites prendre par plusieurs personnes vous allez certainement plus paniquer, vous sentir d'avantage coincé. C'était un peu pareil. Je ne laissais rien paraître, mais leur intervention ne m'arrangeais pas vraiment, je me disais à ce moment là que cela ne pouvait que déraper. Je voyais assez mal les chose s'arranger aussi facilement.

Évidemment, se qui était si prévisible arriva. Les membres de Pandora se posèrent les même questions que moi plus tôt. Mais au vu de leur nombre et de leur agressivité, la gamine avait du se sentir prit au piège. Rien de pire pour un animal que de se sentir coincer, cela le rend encore plus agressif et imprévisible. Un coup de feu retentit, je ne savais pas si c'était moi, mais j'avais tout de même eu l'impression que cette balle passa assez près de moi. Je n'avais pas vraiment vu le coup venir, c'était si soudain. Heureusement pour moi elle ne semblait pas vraiment viser, sinon j'étais mal. Mais elle n'avait fait que tirer dans le tas, mais hélas quelqu'un n'avait pas eu autant de chance que moi. Un cri, suivit d'un bruit mat de quelqu'un qui s'écroulait au sol. Le gémissement disparu assez rapidement, l'homme était mort... Ni une ni deux, la petit intruse en profita pour se faufiler dans le tas, profitant ainsi de la pagaille que le coup de feu avait produit. Entre les membres qui se précipitaient vers l'homme mort ayant encore quelques espoirs pour lui, et ceux qui ne savaient où donner de la tête entre aider leur collègue en vain ou tenter d'attraper une gamine rousse qui partait en courant. Il ne fallait pas la laisser ainsi, Dieu seul savait se qu'elle pouvait fabriquer encore, et puis elle n'avait pas hésité à tirer et tuer quelqu'un. Quelqu'un qui est innocent n'agirai pas ainsi, c'était se que je me disais. Ainsi, ignorant la pagaille qui était autours de moi je suivais du regard la petite rousse. Elle courait dans les couloirs sombre, s'éloignant du groupe de Pandora qui était dans dissout. Quittant à mon tour ce groupe, je m'enfonçais à une allure plus ou moins vive dans les couloirs sombre à mon tour. Étant de temps à autre éclairé par un orage qui frappait.

Le silence était à nouveau de maître ici, mais cette fois ci je savais que je n'étais pas seul. A moins que notre intrus ne connaisse parfaitement les lieux, il ne pouvait pas être bien loin. Ainsi, avançant dans la pénombre, je restais en alerte. Tout bruit, tout mouvement qui pouvait être suspect, je devais rester attentif. Ah.. je ne pensais pas que ma soirée allait se terminer en partie de cache-cache dans les couloirs de Pandora. C'était pénible, mais bon, je n'allais pas rentrer tranquillement chez moi et faire comme si je n'avais rien vu. Un bruit.. c'était un vase qui se brisait, il était là tout près. J'avançais en direction d'où le bruit provenait, tu parles d'une discrétion, c'était à croire qu'elle le faisait exprès. Elle ne pouvait pas vraiment aller bien loin, de plus même si elle essayait de s'enfuit je courrais nettement plus vite qu'elle, cette partie de cache-cache avait assez duré, ça suffit. La voyant, je m'arrêtais une nouvelle fois à une assez bonne distance d'elle, j'avais pu constater par moi même qu'elle pouvait être dangereuse. Tirer ainsi.. elle était parfaitement capable d'en faire de même pour s'en sortir. Main sur mon propre pistolet, je me préparais à toute réaction de sa part.

- Toi. Ça suffit, tu ne pourra pas aller plus loin. Au lieux de faire tout un cinéma dis plutôt se que tu es venu faire ici. De toute façon tu ne pourra pas t'échapper.

Comme pour appuyer mes parole, je sortis le pistolet pour le braquer sur elle. En gros, cela voulait dire, ne fais pas le moindre mouvement suspect, ni même une tentative de fuite. Même si cette tête me disait légèrement quelque chose, je ne devais pas hésiter. Personne ne devrait intervenir, la pagaille qui avait été semé là bas les occuperaient bien assez pour le moment, entre les paniqué, et le mort. C'était tout de même triste, être tuer ainsi. Enfin peut importe. Je la regardais dans son ensemble, non.. je ne l'avais jamais vu, mais pourquoi cette expression où même certains trait de physiques me ra pellaient quelque chose.. mais quoi. Mais par dessus le marché.. je l'avais entendu se faire un monologue dans le couloir. Bon.. déjà s'amuser à se faire un monologue dans le couloirs alors que t'es poursuivie hein.. pas la meilleure idée. Mais j'étais persuadé qu'elle m'avait mentionné, parlant d'un brun et d'un serviteur. Bon.. ce n'était pas vraiment un secret que j'avais travaillé chez les Bezarius et que je restais pour certain le serviteur dévoué d'Oz, mais.. comment savait-elle ça, et puis surtout en quoi cela la regardait ? Elle devait essayer de fuir d'ici au lieu de parler de la vie des gens qu'elle croise. Mais je n'allais pas non plus discuter de tout et de rien avec elle, je voulais en venir au fait, pour en finir. Ainsi, je restais en face d'elle, la fixant en silence, l'arme braqué sur elle. Pourtant.. je ne savais pas pourquoi mais, je me disais que je n'étais pas prêt d'en finir. Cette fille m'avais l'air assez impulsive.. vous savez ? Le genre de personne qui bouge sans arrêt et qui n'arrête pas. Ah.. quelle galère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyria Bezarius
avatar
Messages : 149
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 23
Localisation : Euh...*sort une carte*...perdu ?
MessageSujet: Re: Je ne suis pas perdu, juste égarée...[Pv Gil ~] Dim 23 Sep - 13:02

Le bruit de ce vase qui est partit en mille morceaux sur le sol causant un bouquant pas possible dans tout le couloir, que toute personne normale serait alerté par un bruit pareil, et c’est le cas hélas pour notre pauvre Lyria. L’homme au chapeau apparait devant elle, enfin devant elle à une distance quand même grande. Il semble se méfier d’elle depuis ce qui c’est passé il y a peu, car on peut voir sa main sur son pistolet, n’imaginez même pas les yeux que Lyria fait tellement ils sont écarquillés, la pauvre tout de même.

"Toi. Ça suffit, tu ne pourras pas aller plus loin. Aux lieux de faire tout un cinéma dis plutôt se que tu es venu faire ici. De toute façon tu ne pourras pas t'échapper"

Après cette parole quand même pas très rassurante pour notre Bezarius, cet homme sort maintenant son arme à feu pour bien appuyer ses dires et la pointe sur Lyria et reste fixe comme un lampadaire. Un long silence se fait pendant quelques minutes sur ce geste. Pour la première fois on pointe une arme sur elle, ce n’est ni un rêve ou un mirage mais belle et bien la réalité. La Bezarius hésite entre sortir la sienne ou bien fuir mais il semble bien décidé à la faire parler. La rouquine est impuissante et elle le sait très bien hélas et ça la dérange énormément de se faire dominer comme ça par un homme qu’elle ne connait pas du tout.

-Je ne dirais rien c’est clair je n’ai rien volée ou fait quoi que ce soit, alors je vous prie de bien vouloir me lâcher !

Suicidaire voila un mot qui convient parfaitement à cette phrase, car malgré la situation Lyria à son caractère bien à elle alors elle n’a pas froid aux yeux. Et comme toute personne normale faut bien trouver un moyen de protection et quoi de plus normal de pointer une arme à feu elle aussi sur celui qui menace. Elle n’hésite pas le bras bien tendu qui n’a aucun tremblement, tenant une arme bien dangereuse quand même pour elle.

-Ca m’énerve un peu d’user l’une de mes balles ici, mais bon pour une de perdu, cela ne sera pas grave pour sortir d’ici… Et ne tentez pas de tirer ou vous serez au devant de graves ennuies !

La rouquine ne tient pas à user une balle pourtant une venait d’être tirer alors soit sa mémoire est défaillante ou alors y a un truc qui ne va pas du tout. Bon au moins elle est gentille elle prévient qu’il va avoir des ennuis, mais si elle disait qu’elle est une Bezarius ça serait beaucoup mieux mais là c’est trop demander pour Lyria. Maintenant nous voila dans une série « Far West » où les comptes se règlent à la gâchette, d’un coté un homme sombre qui a commencé tout ceci et de l’autre une demoiselle qui répond à ça. Mais Lyria semble assez préoccupé par autre choses. Qui est cette personne ? Elle sait qu’elle le connait mais d’où et pourquoi. Elle cherche dans sa tête mais ne se souvient pas d’un homme qui menace les gens a coup de pistolet, pendant un instant elle lui a fait un regard blasé qui lui est belle est bien destiné car elle ne trouve pas du tout qui il est.

-Toi…. Dites moi qui vous êtes au lieu d’attendre que je me défile et que je baisse mon arme ce qui va être impossible !

Bon enfin elle se décide à demander qui est cette personne à sa façon certes. Elle n’espère pas trop que cet homme réponde car peu de gens donne leur identité à une inconnue qui est très suspecte et lui non plus ne doit pas faire exception à la règle mais l’espoir fait vivre donc autant tenter après Lyria verrat sa réponse. Mais un problème se pose va-t-elle dire qui elle est si il lui dit ou va-t-elle devoir inventer un pseudo le plus stupide possible. Elle vient juste de penser à ceci en fait au problème que va poser cette question qu’elle vient de lui demander donc cela ne l’arrange pas du tout, en plus si la personne lui répond comment serait elle qu’il ne ment pas. Elle commence à se torturer l’esprit que va-t-elle lui dire ? Ça y est elle voit les conséquences de sa question et sont visage commence à montrer toute la torture mentale qu’elle se fait. Lyria est vraiment douée pour se créer des problèmes toute seule comme une grande et elle le fait à la perfection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: Je ne suis pas perdu, juste égarée...[Pv Gil ~] Dim 23 Sep - 15:34

La petite rousse en face e moi était coincée. Elle ne pouvait pas partir, de plus elle était sous la menace d'une arme à feu. Et même si elle ne le savait pas, je savais très bien m'en servir, le moindre mouvement de fuite serai une action veine de sa part. Mais au lieux de répondre bien gentiment et de se rendre elle se contenta une nouvelle fois de clamer son innocence. À quoi bon clamer son innocence si on ne veut pas définir les causes de sa présence ici ? Si elle était si blanche qu'elle le prétendait, au fond.. pourquoi s'enfuirait elle ? Elle n'avait qu'à dire pourquoi elle était là et si c'était vraiment le cas qu'elle n'avait rien faire on la conduirait à la sortie. Mais nan, soit cette fille était idiote et préférait se compliqué la vie, soit elle avait quelque chose à se reprocher. Et pourtant non, elle continuait de parler sur le même ton autoritaire. Pour qui elle se prenait ? Quel que soit son statut elle n'était pas en position de force, de plus est ce qu'elle avait réalisé que je pointer une arme contre elle. Peut importe au moindre geste suspect je n'hésiterais pas à tirer, ce n'était pas vraiment mon genre de faire des manière avec des intrus, peut importe leurs origines et leur sexe. Mais au fond quelque chose me dérangeais chez elle.. non enfin comment dire. Peut être comme une sensation de déjà vu quelque part, mais je ne me rappel pas du tout avoir déjà croisé cette fille. Oh et puis ce n'était pas le moment de partir chercher dans sa mémoire où est ce que j'aurai pu croiser cette fille. Pour le moment je devais me contenter de régler le problème épineux qu'elle était. Et Dieu sait que j'avais du travail devant moi. Elle ne semblait pas du genre obéissante la petite...

Et ses gestes confirmaient ma pensée. Elle sortie à son tour une arme pour la braquer sur moi. Me menaçant en quelque sorte d'en faire usage pour se débarrasser de moi. Elle avait du cran cette gamine oui.. mais en fait ça m'énervait presque de devoir perdre d'avantage de temps ici parce qu'elle avait décidé de jouer les intrus en se baladant en pleine nuit dans les couloirs de Pandora. Je suis peut être quelqu'un d'aimable et de gentil, mais je peux tout aussi bien être froid. En l'occurrence je ne peux pas dire que j'avais l'envie de l'aider. Elle n'avait qu'à faire se qu'on lui disait et ça éviterait une perte de temps pour tout le monde. C'est vrai quoi ? Sale gosse retourne donc au lit. Ce n'était certainement pas une fillette avec un pistolet en main qui allait me faire reculer ah non ! Même si elle savait très bien s'en servir et qu'elle n'hésiterait pas à tirer sur moi si besoin.. ainsi, je ne changeais pas de position, pointant toujours le canon de mon arme vers elle. Ce n'était peut être pas le meilleurs moyen de pression sur elle après tout ? Mais maintenant qu'elle avait sortie une arme à son tour c'était tout de même mieux que de rester les mains dans les poches nan ? Allons bon.. voilà qu'en plus maintenant elle exigeait des présentations, enfin non. Plutôt que je me présente. En quoi cela l'avancerait-elle ? Qu'elle sache qui je suis ou non ne changerait rien à la situation. Et puis, ce n'était pas en me demandant ainsi sur ce ton tout en me menaçant d'une arme qu'elle allait obtenir quoi que ce soit de moi. Cette plaisanterie avait assez duré. Elle faisait bien beaucoup de bruit pour une gamine. Elle voulait jouer la forte ? Okay...

Mouais. Tu ne crois pas qu'avant d'exiger à quelqu'un de se présenter le mieux et de commencer par soit même ? Je ne vois pas en quoi mon identité te regarde. Alors baisse gentiment cette arme maintenant. Si tu n'as rien à te reprocher dire se que tu faisais ici ne devrait pas te poser de soucis normalement..?

Et bien comment dire. Je me moquais d'elle ? Oui à moitié. Car je trouvais simplement tout ceci ridicule, surtout pour une gamine prise en train de se balader dans les couloirs de Pandora. Mais le pire je pense c'est quand la dite gamine est une vrai tête de mule. Un sourire s'étira sur mon visage. Oui.. c'était risible et moi je perdais mon temps là dedans. Ce n'était pas vraiment mon genre de me rajouter des heures supplémentaire de travail de moi même, mais là... Menacé par une arme ou non je m'en fichais, toujours en affichant ce sourire qui n'avait rien d'un sourire exprimé par la joie. Tendant toujours l'arme devant moi je mis une main dans ma poche pour sortir un paquet de cigarette. Et bien quoi ? Non.. je n'avais pas peur qu'elle tire.. j'approchais le paquet de ma bouche pour en tirer une cigarette avec mes dents. Je glissais à nouveau le paquet dans ma poche pour dans un même geste sortir de quoi allumer la dite cigarette. C'est ainsi que je me mis à souffler la fumée blanchâtre, prenant ma dose habituelle de nicotine. Aucune hésitation, ni dans mes geste ni dans mes paroles.

- Bon si tu as terminé de faire ton cirque peut être que tu vas gentiment me répondre cette fois au lieux d'avoir recours à la fuite. Pourquoi quelqu'un d'innocent prendrait il la fuite hm ? Allez présente toi et arrête tout ça.

Oui bon hein, c'était devenu énervant de devoir presque la menacer pour obtenir quelque chose d'elle. Si elle parlait tout simplement, peut être que nous serions déjà repartit chacun de notre côté. Mais nan mademoiselle veut faire les fortes tête. Quelques cendres tombèrent au sol.. j'attendais. Prêt à réagir au moindre mouvement de fuite et à la moindre mauvaise réaction de sa part. Elle semblait tout de même assez prévisible. Et puis.. si elle se présentait je serai enfin fixé sur cette sensation de déjà vu que j'éprouvais. Même si c'était peut être voir certainement idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyria Bezarius
avatar
Messages : 149
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 23
Localisation : Euh...*sort une carte*...perdu ?
MessageSujet: Re: Je ne suis pas perdu, juste égarée...[Pv Gil ~] Dim 23 Sep - 16:52

Le temps ne semble pas vouloir se calmer tout comme l’atmosphère à Pandora. Deux personnes ce braque une arme à feu, une demoiselle et un homme. Lyria ce trouve être cette demoiselle en question hélas. Oui on connait la chanson à force, elle c’est encore attirée des ennuis mais on lui à jamais pointée d’arme dessus, au moins y a de la variance.

-Mouais. Tu ne crois pas qu'avant d'exiger à quelqu'un de se présenter le mieux et de commencer par soit même ? Je ne vois pas en quoi mon identité te regarde. Alors baisse gentiment cette arme maintenant. Si tu n'as rien à te reprocher dire se que tu faisais ici ne devrait pas te poser de soucis normalement..?


…Et la galanterie, un homme doit se présenter en premier ! Ce type connait pas la politesse, il a été éduqué où celui là ? Et puis pourquoi ça le regarde tant que ça de savoir ce qu’elle fait ici, ça va lui changer sa vie, bon peut être qui bosse ici c’est vrai mais elle lui à rien fait…bon la balle c’est un accident rien de plus et puis elle voulait blesser rien d’autre. Il sourit…attendez, il se moque de Lyria là, non mais il se prend pour qui ? Lyria fait de gros yeux car la moquerie y a qu’elle qui a le droit pas les autres ou alors tant que ce n’est pas à son égard. Puis l’homme plonge sa main libre dans sa poche et là une liste de tous les objets possible de mettre dans une poche ce fait dans la tête de la rouquine : une autre arme, une barre à manger, des biscuits, une carte d’identité, une fleur, un crayon bref pleins de trucs soit logique ou improbable aussi. Un paquet de cigarette, bon il fume et alors, son Oncle aussi donc elle a l’habitude. Il refait le même mouvement et sort après de quoi l’allumer, le tout avec une main, il est fort celui là. Si les dangers du tabac pouvez tout de suite faire leurs affaires pour qu’il la laisse ça serais un miracle ça.

- Bon si tu as terminé de faire ton cirque peut être que tu vas gentiment me répondre cette fois au lieu d'avoir recours à la fuite. Pourquoi quelqu'un d'innocent prendrait il la fuite hm ? Allez présente toi et arrête tout ça.

Un cirque non instinct c’est différent monsieur et la fuite c’est l’accessoire assortit ce n’est pas merveilleux, il a les deux pour le prix d’un. La fumer est très désagréable ce qui fait un peu tousser la demoiselle qui n’aime pas sentir plus cette odeur et utilise son autre main libre pour enlever l’odeur. Elle réfléchit tout en serrant les dents car elle ne sait mais pas du tout quoi faire. Si elle bouge il tire et si elle fait rien ce type a pas l’air patient quand même donc la Bezarius est cernée totalement la. Elle regarde un peu partout mais l’option fuite et vraiment trop dangereuse, mais elle ne veut pas se présenter à cet homme car bon un ça va signifier qu’elle a perdu et bon perdre elle n’aime pas ça du tout et de deux dire Bezarius comme ça c’est mauvais. Elle médite un long moment, mais cette impression que ce type lui donne est désagréable, pourquoi cette chose et là dans sa tête à un moment pareil, si elle l’a déjà vu elle n’imagine même pas leur précédente rencontre là, la pire sûrement vu se que cet homme noir lui montre. Elle poussa un long soupir et baisse l’arme dans l’espoir qu’il fasse la même chose car bon parler sous menace ça montre une faiblesse et de plus elle a mal au bras à force de le tendre. Puis une lumière de génie lui arrive et décide de la lui faire partager à cet homme comme quoi Lyria et généreuse et intelligente…Parfois.

-Déjà on dit s'il te plait et je te retourne ta parole précédente avant celle-ci mon cher, avant d’exiger une identité donne la tienne en premier non sinon tu te contredis toi-même.

Un rire se fait entendre, Lyria et fière de cette parole au moins ça doit être la seule, mais bon tant qu’il y a une personne c’est bon on va dire. Elle n’a pas froid aux yeux d’utiliser les paroles des personnes contre eux-mêmes, mais bon il a cherché donc il a trouvé on va dire à force de vouloir savoir qui elle est. Pourtant en y pensant si elle lui avait dit peut être lui aurait dit la sienne et après tout ce serais arrangé mais non Lyria fait dans l’unique et la pur tête de mule mélangé à un peu d’audace. Bref elle le regarde avec un grand sourire tout innocent et se permet de reprendre la parole.

-Conseil baisse ton arme car bon tu risque d’avoir des problèmes avec une famille Ducale à part si tu as envie de t’en faire mais bon personnes ne veut de problèmes avec les Ducs non ?

Bon la survie en premier donc autant faire peur ou donner des indices car elle n’a pas confiance en l’arme et le type qui la tien. Elle espère surtout que celui-ci recule ou baisse son arme car souvent quand on dit ça, les personnes fuit ou croient que c’est un mensonge, donc à voir dans qu’elle catégorie va se classer le noiraud. La première est pas mal, comme ça Lyria peut tranquillement se sauver comme ci de rien n’est. Elle attend fixe, bras croisés en affichant toujours un sourire face à cet homme en attendant la réaction de celui-ci car en fait pour le moment tout dépend de lui donc Lyria ne peut rien faire à cause de l’arme enfin pas pour le moment…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: Je ne suis pas perdu, juste égarée...[Pv Gil ~] Dim 23 Sep - 17:09

Quel magnifique tableau hein.. ? Me voilà face à une gamine survoltée, elle avait déjà tiré sur un membre de l'organisation, pourquoi elle ne recommencerai pas hein ? Je devais resté prudent avec elle, c'est vrai quoi, imaginez que l'envie de tirer à nouveau pour s'enfuir lui vienne en tête. Je suis dans une situation plutôt délicate et pourtant, je ne pouvais m'empêcher de rire face à situation pour le moins étrange. Elle voulait montrer qu'elle avait la situation en main, qu'elle pouvait s'en sortir facilement, c'est pour cela qu'elle avait retourner mes dires contre moi. Hors, n'est ce pas au fond une preuve de manque d'arguments, ou de réplique ? Un légers sourire d'amusement se dessina lorsqu'elle me demanda une nouvelle fois de me présenter avant elle. C'était elle l'intruse et Mademoiselle pensait pouvoir commander les choses comme elle le voulait ? Un peu risible oui... Cependant je devais avouer qu'elle n'avait pas tord sur un point, parler avec quelqu'un tout en pointant une arme chargé et prête à faire feu sur lui, ce n'était pas les meilleurs conditions pour avoir une conversation calme. Je me disais qu'elle allait très certainement me demander de baisser l'arme en premier, ce qui nous conduirait dans une nouvelle impasse puisque que j'aurai refusé. Mais non, à mon grand étonnement elle baissa d'elle même son arme, me laissant seul avec mon arme sortie et pointé. Bon okay.. elle avait fait un effort je l'avoue. Soupirant, je finis par baisser en silence mon arme à mon tour, la gardant cependant un main par pur précaution. Ranger mon arme comme ça serai une erreur... Bon, la situation avait légèrement évoluer, mais cela ne me disait toujours pas qui était cette gamine rousse. Elle, portait une robe, heu.. attend, mais toutes les demoiselles de la ville ne portent pas de robes aussi encombrantes comme celle ci. Faisait elle partie de la noblesse ? Dans ce cas quelle famille ? À moins qu'elle ne soit qu'une voleuse, ayant déjà dépouiller une noble. Je pouvais faire diverses hypothèses, mais je ne pouvais être certain d'aucune d'entre elle. La belle affaire, j'étais incapable de déduire qui elle pouvait être, elle pouvait être trop de chose à la fois. Alors que j'étais encore perdu dans mes réflexion, laissant ma cigarette se consumer d'elle même entre mes lèvres, elle coupa rapidement le silence une nouvelle fois.

L'éternel question des présentation revint sur le tapis, mais cette fois ci, quelque chose dans sa phrase attira mon attention. Famille Ducale ? Elle ? C'était ça qu'elle voulait faire comprendre ? Qu'elle faisait partie d'une famille Ducale.. ? Je n'avais jamais entendu parler d'elle, et pour être franc je ne me souvenais pas l'avoir déjà croisé. De quelle famille une gamine comme elle pouvait elle faire partie ? Certainement pas les Nightray, je pense que je serai le premier au courant, et puis elle n'a pas vraiment le.. profil ? Les Rainsworth.. Les Barmas.. ? Non, pas les Bezarius tout de même, je l'aurai déjà croisé tout de même non ? Raaah, mais c'est embrouillant tout ça ! Et puis, le pire dans tout ça, c'est que je ne prenais pas ça pour un mensonge. C'était tout de même un peu gros pour être un mensonge... Je ne savais plus trop quoi faire, il n'empêche que je voulais encore plus savoir qui elle pouvait être. Que ferai une duchesse d'une famille Ducale dans les couloirs de Pandora en pleine nuit hm.. ? Un peu exaspéré de ne pas savoir et surtout de me poser autant de question, je pris la cigarette qui était presque totalement consumer entre mes doigts. Je fis quelques pas sur le côté, faisant un sorte de toujours resté face à elle, je jetais mas cigarette dans un cendrier prévu à cet effet dans le couloirs. Ben oui, je ne suis pas le seul fumeur non plus... Lui faisant face je finis par prendre la parole.

- Ducale dis tu... Saches dans ce cas seulement mon nom. Nightray, donc ne pense pas pouvoir utiliser un nom quelconque pour t'en sortir. Maintenant que tu as mon nom présente toi enfin précisément..

Il est vrai qu'elle pouvait très bien utiliser son nom de famille pour penser pouvoir m'échapper. Même si je n'étais pas du genre à utiliser mon nom d'adoption pour utiliser justement les avantages d'un nom Ducale, je faisais comme ci. Je ne voulais pas faire la guerre à cette fille, peut être qu'elle n'avait rien fait, mais je voulais savoir se qu'elle faisait ici. En plus cela faisait partie de mon travail.

- Tu sais. C'est pas parce que tu vas dire ton nom et se que tu faisais ici que je vais te dénoncer hein..


Je voulais lui faire comprendre qu'elle pouvait parler. Je voulais essayer de la mettre en confiance. La dénoncer.. ce n'étais pas encore dans mes plan, je me disais que j'aviserais selon ses réponses. Mais une chose est sûr, je ne voulais pas perdre indéfiniment mon temps dans ce couloir en sa charmante compagnie. Si cela durait trop, j'allais certainement faire mon possible pour l'appréhender et cette fois ci la dénoncer publiquement. Après ce qui lui arrivera ne sera pas mon problème... Si elle faisait vraiment partie d'une famille Ducale, elle devrait savoir qu'il vaut justement mieux qu'une seule personne soit au courant plutôt que cela soit officiel... Ah.. tant d'histoire pour une gamine. Et le pire, c'est que sa couleur rousse et ses yeux bleu ne me disais rien de bon. Pourquoi ? Simplement parce que cela me donnait parfois une légère impression de déjà vu. Mais j'étais incapable de m'en rappeler.

Bah.. je devais certainement me faire des idées... Un éclair blanc éclaira le couloirs, donnant un aspect fantômes-que à nos deux visages. Pourquoi.. cette lueur espiègle dans ses yeux me faisait parfois légèrement penser à Oz.. ? Non.. il faut que j'arrête de divaguer, je devais très certainement être sur les nerfs et bien trop souvent m'inquiéter pour lui. Oui.. voilà, c'est ça... Seul le bruit de la pluie et de l'orage dehors se faisait entendre. C'était le silence total mis à part ça. Il valait mieux pour elle qu'elle donne une réponse assez rapidement tout de même, d'autres membres de l'organisation allaient très certainement débouler d'un moment à l'autre. Faut dire que niveau discrétion elle avait fait fort. Tuer un membre de Pandora n'était pas vraiment le meilleurs moyen pour s'en sortir. Elle avait en ce moment même tout les hommes de l'organisation sur place à ses talons. Je me disais que j'étais certainement trop gentil avec une gamine qui venait de tuer... En fait je ne savais même pas comment cette histoire allait se terminer. Bien mouvementé, cette nuit hein...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyria Bezarius
avatar
Messages : 149
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 23
Localisation : Euh...*sort une carte*...perdu ?
MessageSujet: Re: Je ne suis pas perdu, juste égarée...[Pv Gil ~] Dim 23 Sep - 19:32

Le bonheur c’est d’avoir tout le monde qui nous remarque, pourtant pendant cette nuit Lyria aurait préférée un peu le contraire si on peut dire. Pandora est un peu en désordre à cause d’elle, mais elle y peut rien si la balle est partie toute seule, pourtant la mort de cet homme ne lui fait pas vraiment peur car après tout elle a déjà tuée quelqu’un plus jeune donc…Bref nous nous égarons. Elle a décidée de baisser son arme face à cet homme habillé de noir pour le forcer à en faire de même et c’est ce qu’il fait comme, il est gentil celui là, un peu manipulable mais gentil. Par contre, il fume toujours…oui bon là elle ne va pas faire une crise pour ça tout de même. Elle le voit toujours sourire à cause de ce qu’elle a dit, la Bezarius est certes un peu à cour d’argument mais elle y peut rien ce type est un vrai mur. Mais elle se sent épier, il est normal à cause de sa parole, il doit chercher qui est donc cette jeune fille et à qu’elle famille elle appartient des quatre ducales, pourtant s’il était un peu informé les rousses à couettes y a qu’une famille qui a ça mais bon passons ce petit détail. Sa cigarette se consume à vue d’œil il en aura pas profité, c’est dommage sa coute cher ces trucs, mais bon c’est son argent à ce type donc après c’est son problème pas celui de Lyria qui a déjà pas mal de problèmes à elle. Après avoir reposé l’éternelle et favorite question depuis qui se sont vue l’homme bouge pour jeter le reste de ces cendres dans un cendrier détail futile certes mais en y pensant Lyria aurais pu profité de ceci pour fuir…eh Zut !

- Ducale dis tu... Saches dans ce cas seulement mon nom. Nightray, donc ne pense pas pouvoir utiliser un nom quelconque pour t'en sortir. Maintenant que tu as mon nom présente toi enfin précisément..

Amen elle a un nom ! Enfin sa l’avance à rien mais elle a un nom. Bon déjà c’est sûr ce n’est pas le futur Duc car Oz lui en a parlé et il ne lui ressemble pas du tout donc on élimine ceci. Mais bon ça ne l’avance guère quand même, elle aurait plus préféré un prénom mais bon faut faire avec faut croire.

- Tu sais. C'est pas parce que tu vas dire ton nom et se que tu faisais ici que je vais te dénoncer hein..

Lyria fait des gros yeux. Elle a presqu’envie de lui faire confiance mais tant qu’elle ne dit pas son nom sa famille n’aura pas de problème, mais ne pas le dire la fait passer pour suspecte. Tout ceci donne un peu mal à la tête, mais pourquoi elle est venue ici en pleine nuit ! Bon la rouquine tente d’oublier son problème de nom pour essayer de mettre un nom à ce type. Des cheveux noir, des yeux jaune semble t-il…Pourquoi d’un coup elle voit son passé venir, non mais c’est vachement le moment de ce souvenir des moments passé, pourtant…cet impression de déjà vu persiste. Faire confiance à ce type ou foncer dans le tas, c’est vrai le temps qui reprend son arme elle a le temps de fuir, quoi que c’est un peu suicidaire ça et Lyria le sait bien. Bon autant faire un truc penser et réfléchis, un pseudo ? Non il a l’air de connaitre certaines familles donc cette solution et idiote…tout comme cette escapade mais bon. Elle s’avance vers lui pour effacer la distance entre elle et lui car elle entend des pas de son côté se multiplier donc s’il la voie au tournant c’est perdu pour elle. Un long silence bien pesant ce fait depuis que l’homme a parlé. Normal pour Lyria il lui faut là un long moment de réflexion la dessus. L’orage persiste et fait pas mal de lumière quelques instant, donnant toujours une impression de déjà vu…Mais bon il est grand temps pour Lyria de faire un choix car les pas se rapproche et cela commence à devenir de plus en plus pressant. Bref la Bezarius décide donc de se présenter vue que cela ne sert vraiment à rien d’attendre à que l’autre ne se présente car il a décidé que c’est non donc la fierté de la petite duchesse en prend quand même un certain coup.

-Tu es naïf de croire que je te dise comme ça mon nom comme ci j’aillais le dire à n’importe qui. Mais bon faut croire qu’il va falloir que je le fasse…même si cela ne m’arrange pas du tout ça va attirer des problèmes à mon grand frère….bref je m’égard….Je suis….Ly……Lyria….

Elle se stop tout de suite, entendant les pas se faire plus proche. Elle se retourne et fait donc dos au jeune homme. Que doit elle faire, sortir l’arme et retirer dans le tas ou gentiment se laisser faire, mais pour Lyria l’option numéros trois qui vient de se présenter arrive ; la fuite mais le souci c’est qu’il y a un mur noir derrière elle. La Bezarius et donc cerné à part si un miracle va se faire mais pour Lyria cette chose et bien rare…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: Je ne suis pas perdu, juste égarée...[Pv Gil ~] Lun 24 Sep - 15:37

La situation semblait s'être calmé tient. J'avais donné un nom, je m'en servais pour faire moyen de pression sur elle, mais aussi pour la contenter un peu. La petite Demoiselle semblait bien capricieuse, autant jouer un peu sur la prudence. Même si j'avais une certaine confiance dans mes réflexes de tireur, je ne voulais pas vraiment voir la situation dégénéré comme s'était arrivé tout à l'heure. Elle ne semblait pas vraiment impressionner par le nom de famille que je venais de lui sortir. Bon.. au moins j'étais quasiment certain qu'elle venait bel et bien d'une famille Ducale. Remarque cela m'étonnait à peine pour être franc. Au moins elle n'était plus arme en main en train de faire la maligne pensant que j'allais la laisser partir comme si de rien n'était. Elle devait se sentir plus ou moins coincé, même si je n'étais pas agressif avec elle. Mais j'attendais toujours la même chose, une réponse à ma question que je lui avais retournée. J'avais fournis une réponse elle pouvait tout de même en faire de même non ? Mais le monde n'est pas obligatoirement aussi bien fait hélas, enfin bref. Après avoir bafouillé pendant quelque instant une série de syllabe à moitié compréhensible, une réponse et une phrase complète se fit enfin entendre. Et là miracle ! Un prénom ! Elle avait enfin cédé il était temps. Cela commençait à devenir lassant à tourner en rond comme ça. Ce n'était pas le nom que j'avais mais c'était toujours mieux que rien. Pourquoi s'être présenté à l'opposé de moi ? Moi un nom, elle un prénom, la belle affaire...

Lyria.. Lyria... Pourquoi ce nom me trottait en tête ? Un peu comme s'il signifiait quelque chose dans mon esprit. Mais sur le coup je ne savais même plus où je pouvais avoir entendu ce mot. Une petite rousse se nommant Lyria.. je m'en souviendrais tout de même ! Alors pourquoi ça me dit tout de même quelque chose... Pendant un court moment j'étais plongé dans mes pensées, essayant de comprendre pourquoi ce prénom m'était familier. En fait j'étais tellement perdu dans mes pensées que sur le coup je ne vis même pas que des membres de Pandora nous avaient retrouvés. Ils étaient arrivés en face de moi. Coupant toute issus à la fille. Plusieurs membres de Pandora devant et moi derrière. Ben.. pour le coup elle ne pouvait pas vraiment aller plus loin, elle était coincée. C'était terminé ? Qu'est-ce qu'elle allait devenir.. oh et puis.. qu'importe nan.. ?

Et là, la lumière fut dans mon esprit. J'ai eu comme un déclic. Oui, je savais bien que ce prénom me disait quelque chose. La première fois que je l'avais entendu c'était il y a très longtemps. Oh.. il y a plus d'une dizaine d'année de ça. Lorsqu'Oz était toujours dans l'Abyss et que je cherchais toujours un moyen de le ramener. C'était au manoir des Bezarius, je devais y faire un passage éclaire pour Pandora bien que cela ne m'enchantait guère d'y aller. Depuis mon départ j'évitais tout contact avec la famille, bien trop honteux d'avoir fui même s'ils ne m'en voulaient pas du tout. Enfin bref, je devais y faire un visite pour des raisons professionnelles, c'était mes début dans Pandora encore, c'était une manière comme une autre de me lancer dans le travail. J'espérais ne pas devoir croiser un membre de la famille Ducale, histoire de faire un passage ni vu ni connu. Une fois dans le manoir je me contentais de faire ce que j'étais venu faire, c'était en rapport avec la porte de l'Abyss se trouvant dans les sous-sols du manoir. Alors qu'un domestique m'y conduisait je vis une gamine en robe arriver en courant vers moi. Oh elle n'avait que cinq ans de moins que moi, mais elle avait vraiment l'air gamine. Des domestiques lui courraient après. Elle devait être une des enfants adopté par la famille dont j'avais entendu parler auparavant. Une domestique lui courait derrière en hurlant son prénom. Quand elle arriva à ma hauteur bien sûr j’interceptai la fille au passage par le col. Oh elle avait beau se débattre, même si je n'étais pas bien grand encore à l'époque j'avais assez de force pour la tenir en place le temps qu'une domestique la ramène. Me reconnaissant la domestique me remercia, un simple « Merci Gilbert », mais bon.. c'est toujours étrange de voir qu'on ne vous oublie pas. Je ne vous raconte même pas le regard que le dite Lyria me jeta, me reprochant d'avoir stoppé sa partie de chat certainement. C'était la première fois que je la rencontrais concrètement et pourtant j'avais déjà entendu parler d'elle avant.

Maintenant je savais, relevant la tête, émergeant de mes pensées je revins à la situation actuelle des choses. Et oui j'étais toujours dans ce couloir entouré d'une bien bonne compagnie. Et c'est en fait à ce moment-là que je me rendis enfin compte qu'elle était prise au piège. Agissant rapidement je pris les devants. C'était un peu plus simple pour moi d'agir maintenant que je voyais très bien qui elle était. Alors qu'elle me faisait dos pour faire face aux nouveaux venus, je m'approchais rapidement d'elle par derrière, d'une main je me saisis de l'arme qu'elle avait plus tôt sortit et lui empoigna le bras pour qu'elle ne tente rien. Elle pouvait protester je ne comptais pas la lâcher. Et puis j'étais un peu en train de la sortir d'affaire, donc bon.. elle avait plutôt intérêt à se tenir à carreau. Levant la tête vers les membres de Pandora je m'adressais à eux.

- C'est bon, je m'en charge. Vous pouvez retourner à vos occupations. Je m'occupe moi-même de son cas...

C'était tout de même dans ce genre de moment qu'on est content d'avoir un certain grade, et un certain statut même si on ne préfère pas s'en vanter. Serrant un peu plus le bras pour bien leur montrer que j'avais la situation en main, rangeant l'arme de Lyria dans ma poche de manteau, je la tirais en arrière. La forçant à avancer devant moi, le bras dans son dos pour qu'elle ne puisse pas se rebeller, je nous éloignais d'eux. Marchant plutôt rapidement au début, je fis ralentir l'allure au détour d'un couloir. Continuant pendant un instant de marcher en silence je la forçais toujours à avancer. Finalement je la poussais comme je pouvais dans une pièce et ferme la porte derrière nous. La poussant un peu pour l'éloigner de moi et pouvoir l'avoir à l'œil, appuyé contre la porte je la fixais un instant. La pièce était sombre, elle était seulement éclairée par la lune et les éclaires passager qui déchiraient le ciel.

- Lyria... Non mais t'es malade ? Qu'est se que tu fiches ici ?


Ma manière de lui parler était totalement différente de tout à l'heure. C'était peut être toujours aussi autoritaire et sûr de moi, mais cette fois-ci l'on pouvait sentir que je la connaissais. Que je savais à qui je parlais. En fait je voulais surtout avoir des explications et la faire sortir de là sans faire trop d'écho. Les Bezarius n'avaient pas vraiment besoin d'avoir ce genre de problèmes inutiles. Elle avait tout de même une certaine chance d'être tombée sur moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyria Bezarius
avatar
Messages : 149
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 23
Localisation : Euh...*sort une carte*...perdu ?
MessageSujet: Re: Je ne suis pas perdu, juste égarée...[Pv Gil ~] Mar 25 Sep - 18:53

Ne pas paniquer une phrase facile à dire et pourtant dur à faire. Lyria regarde devant elle, des membres de Pandora, elle regarde derrière l’homme noir, des membres de Pandora…Bref madame est repérée, madame est dans la pire galère au monde. Il n’y a aucun échappatoire car elle est dans un couloir donc pas d’issu de secoure ou de fenêtre. Malgré la pénombre les éclairs qui pourfende le ciel font de la lumière donc Lyria ne peut pas profiter de cela pour fuir. Elle tente de se calmer et réfléchit tête reposée, enfin elle essai car elle recule mais il y a ce type noir qui ne semble pas bouger perdu dans ses pensées, n’est ce pas magnifique… Depuis qu’elle a dit son prénom il est plus là celui là, ce Nightray a vraiment un souci sûrement la nicotine qui lui monte au cerveau et qui l’affecte ça peut être que ça. Bon Lyria pense qu’elle devrait peut être encore tiré dans le tas, mais la première fois la balle est partie toute seule, donc que faire elle a déjà fait pas mal de problèmes, elle ne veut pas encore en faire à sa famille. Bon deux option lui vient à l’esprit soit 1. Elle fonce dans le tas 2. Elle s’évanouit …bah quoi tant qu’on ne voit pas et qu’on n’est pas conscient on peut rien nous faire et nous accuser de rien, logique non ? Le numéro deux est la plus pratique peut être mais comment s’évanouir comme ça. Après tout personne tombe dans les pommes comme ça en claquant des doigts, c’est bien dommage sa servirai ce talent. Bon reste plus que la un alors donc Lyria se prépare à encore tirer mais d’un coup elle senti une main prendre son poigné et saisir son armes. De gros yeux se dessine sur son visage…Elle l’a oublié celui là, il était tellement perdu dans ses pensées qu’il était transparent et maintenant son erreur devient sa sentence elle c’est faites attraper. Il lui tient son bras derrière elle et le serre.

« Non mais t’es malade, Lâche moi ! Ne me touche pas ! »

Oui bon par réflexe elle se débat quand même, mais bon vue la carrure de ce Nightray elle peut bien oublier de gagner hélas le monde l’a fait faible cette pauvre petite Lyria.

- C'est bon, je m'en charge. Vous pouvez retourner à vos occupations. Je m'occupe moi-même de son cas..

De gros yeux se dessinent sur le visage de la Bezarius, il entend quoi par « m’occuper moi-même » Il va lui faire quoi ? A ce moment Lyria souhaite que les membres de Pandora refusent cela et qu’il l’emmène eux et pas lui. Ils reculent tous…Donc ce type a un rang plus haut que cela, bon normal il a Nightray en nom de famille mais quand même. Il serre encore plus le bras, mais il veut lui broyer ou quoi ?! Elle crispe un peu le visage et se fait d’un coup tirerais en arrière avec celui-ci. L’homme la fait avancer devant lui d’un pas rapide pour partir loin de ses membres qui pendant un instant était l’espoir de Lyria. Elle avance donc réticente, d’un coup la marche ralentit dés qu’ils atteignent un détour du couloir, le silence est roi pendant cette marche, mais vous voulez qu’elle dit quoi, elle a rien pour menacer ou même ce défendre. D’un coup la Bezarius sent enfin son bras libre, mais au moment où elle va bouger, elle se fait pousser dans une pièce, et quand t-ont pousse Lyria il est logique qu’elle tombe par terre. Lyria entend la porte fermer, et se relève un peu en s’assoyant par terre, elle voit que l’homme se trouve contre la porte à la fixer, enfin c’est ce qu’elle croit vu que la lune sert de lumière d’éclairage, et les éclairs de passages aussi.

- Lyria... Non mais t'es malade ? Qu'est se que tu fiches ici ?

Son ton a changé d’un coup, comme s’il l’a connait depuis longtemps. Bon déjà sa veut dire que Lyria le connait aussi mais d’où bonne question car elle ne sait pas du tout comment elle peut connaitre un type pareil. Elle se lève au bout d’un moment tapote sur sa robe pour la remettre, tout en réfléchissant qui est ce type, noir, yeux dorée…yeux dorée…..Oz ? Pourquoi Oz lui vient à l’esprit mais ce n’est pas vrai pourquoi Oz n’est pas là tient, sa irais plus vite ! Elle se gratte la tête en tentant de voir qui c’est, mais c’est dur Lyria à pas une mémoire des visages. Bon elle essaye de voir dans l’entourage d’Oz avant qu’il ne plonge dans cet endroit sombre, qui était tout le temps avec lui. Bon c’est sûr ce n’est pas Ada, ni Oncle Oscar, ni même quelqu’un de la famille…Gilbert ? Le serviteur d’Oz….le peureux des chats, Oz lui parlé des fois de lui et elle a déjà vue donc peut être...

- Euh…faudrait le vieillir de 10 ans, plus le gran…dir, avec un peu plus des trait mas..culin… de gros yeux se dessine sur le visage de Lyria et pointe l’homme. Mais t’es le serviteur peureux d’Oz !

…Lumière ? Pour une fois Lyria a réfléchis longuement et sa paie. Bon le peureux c’est rajouter entre deux vu que quand Oz parler de lui bah ses c’était pour raconter les exploits de ce qu’il a fait à son pauvre serviteur. Bon maintenant qu’elle pense enfin à avoir trouvé qui c’est, elle lui laisse même pas le temps de parler et reprend tout de suite la parole.

« Non mais pour qui tu te prends de me traiter comme ça, je vais le dire à Oz moi ! Et puis ce que je fais ici ne te regarde aucunement c’est privée ! Maintenant tu me laisse partir d’ici !"

Oui bon c’est plus de bruit que de parole censée certes, mais bon c’est Lyria après tout. Mais ce qui surprend le plus est qu’elle s’avance vers lui et tire son bras pour…le faire avancer hors de la porte car il bloque le passage. C’est vrai que maintenant qu’elle le connaît, elle a plus peur de lui au contraire maintenant. Bon là, elle a plus l’air ridicule à tirer sur son bras pour le bouger car elle n’a pas beaucoup de force mais même avec son poids il ne va pas bouger à part s’il prend pitié mais il semble têtue à savoir pourquoi la petite sœur adoptive de Oz est ici. Pourquoi veut-il absolument le savoir en plus sa va l’arranger à quoi de savoir sa raison, ça va pas lui changer sa vie, ni même ses habitudes donc bon. Mais après tout si Oz a déteint sur lui, il va être aussi persévérant que lui est voudra absolument savoir la raison de tout ceci, mais pourquoi Lyria est tombée sur lui elle aurait préférée n’importe qui qu’une personne qui la connait mais qu’elle malchance…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: Je ne suis pas perdu, juste égarée...[Pv Gil ~] Mer 26 Sep - 15:59

J'avais enfin réalisé qui était cette jeune fille. Depuis le temps que je me disais que sa tête et ses cheveux orange me disaient quelque chose. Maintenant cela me paraissait tellement évident, cette gamine qui avait été adopté par les Vessalius pour une raison que j'ignore encore. Je l'avais déjà croisé, je savais comment elle s'appelait mais sans plus. En fait je ne voulais pas le savoir, je n'avais jamais eu besoin d'en savoir plus sur elle. Je peux seulement en déduire son âge. Enfin bref, au moins maintenant je savais à qui j'avais affaire, et je me permettais même de l'engueuler. Exactement, l'engueuler, comme lorsqu'on réprimande une gamine qui fait des bêtises. Parce qu'au fond c'était le cas. Qu'est se qu'elle venait foutre ici franchement ? Par une adoption dont j'ignore les circonstance elle portait désormais le nom des Vessalius et je considérais qu'elle devait faire honneur à ce nom. Mais.. ce n'était pas parce qu'elle le portait que j'allais la considérer comme supérieure à moi. Il n'y a que deux personnes que je respecte, mon maître Oz bien sûr et son oncle Oscar-sama. Elle il ne fallait pas qu'elle compte sur son nom une nouvelle fois pour faire pression sur moi. Finalement la lumière se fit à tout ses étages pour elle aussi. Et bien il était temps ! Son ton changea, tout comme le mien. Alors que depuis tout à l'heure ce n'était que des paroles distantes dites sur une ambiance lourde, maintenant cela ressemblait plus à une engueulade de famille. Quelle retournement de situation. Effectivement.. au moins elle ne s'était pas trompée, j'étais bien Gilbert, le jeune serviteur d'Oz, enfin ça c'était autrefois... Quant à l’appellation le peureux.. je pense que cela pouvait être en option mais bon. Au moins j'avais le plaisir de voir la réputation qu'Oz me donnait...

Alors qu'elle n'avait pas vraiment fière allure quelques minutes plus tôt, la gamine reprit vite du poil de la bête et reprit son air supérieur. Mais.. d'où elle me parlait comme ça ?! Ce n'était pas parce que je suis le serviteur d'Oz qu'elle pouvait se croire tout permis. La preuve.. le père d'Oz.. je n'ai absolument aucun respect pour lui, et pourtant c'est le chef principal de la famille Vessalius, c'est pour dire... Ensuite elle me menaça comme quoi elle allait tout répéter à Oz. Heu.. rapporter quoi ? Je lui avais sauvé la mise là ! Est ce qu'elle se rendait seulement compte de cela ? Elle n'a certainement pas le droit d'être ici, les quartiers de Pandora sont fermés aux personnes extérieurs à son services. Pourquoi une gamine aussi arrogante avait-elle été adopté par la famille franchement ? Enfin qu'importe, j'allais la calmer une bonne fois pour toute, même si je ne comptais pas la livrer à Pandora, cela ferai mauvaise figure pour la famille. Toujours des emmerdes pour rien.. non mais je vous jure. Bloquant toujours la porte pour qu'elle ne prenne pas ses jambes à son coup, elle essayait de me faire bouger de là. Non seulement ses menaces verbales ne me faisait pas bouger d'un pouce, mais ce n'était pas en plus avec sa force qu'elle allait me faire bouger d'un millimètre. La regardant faire, je ne bougeais pas. La laissant s'énerver à tirer de toutes ses forces pour me faire bouger du passage. Pour être franc s'en était presque marrant comme spectacle, enfin bon...

Regarder une personne s'escrimer contre vous pendant plusieurs minutes cela peut être marrant mais à la longue ça devient lassant. Sans pour autant bouger du passage je lui attrapais les poignets. De manière à ce qu'elle arrête déjà de s'agiter dans tout les sens. Aaah.. c'est pas bien haut mais ça bouge dans tout les sens. Une fois ses bras immobilisés je la fis se retourner pour qu'elle me fasse dos. Les bras ainsi maintenu dans le dos comme plus tôt, elle ne pouvait plus faire grand chose. Elle n'avait pas la force de me résister. Soupirant devant ce spectacle un peu pitoyable je repris la parole sur un ton cette fois ci plus calme que plus tôt. Cela ne servait à rien de gueuler, de toute façon on n'allait rien gagner à savoir qui gueulait le plus fort. J'étais plus fort qu'elle point barre ! Et je comptait bien avoir le dernier mot !

- Bon maintenant tu te calme ok ? Maintenant que les présentations sont faites, je te conseil plutôt de te calmer. Te livrer à Pandora ça je peux le faire, hors je ne pense pas que la famille Vessalius serai ravie d'apprendre que tu te sois faite arrêter. Et ne met pas Oz dans le paquet ! Ça ne sert à rien ! Explique moi se que tu fiche ici et c'est bon on en parle plus !


C'est vrai que cela ne servait à pas grand chose de mettre Oz dans le tas. Mais quand il s'agissait d'Oz.. même là c'était très difficile pour moi de garder mon calme. Bon.. qu'elle m'explique se qu'elle fabriquait ici et c'était bon ! Cela me suffisait ! Ensuite je la ferai sortir d'ici pour ne pas faire ébruiter de trop cette affaire et basta ! Simple non ? Enfin.. si seulement ça pouvait se passer de façon aussi simple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyria Bezarius
avatar
Messages : 149
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 23
Localisation : Euh...*sort une carte*...perdu ?
MessageSujet: Re: Je ne suis pas perdu, juste égarée...[Pv Gil ~] Ven 28 Sep - 17:45

Cette soirée commencer vraiment a tourné dans tout les sens, en moins de temps on a eu : un mort, une confrontation, une course poursuite et enfin….des retrouvailles ? Drôle de retrouvailles vu que sa hurle toujours. Lyria n’a mais plus vraiment envie de rester là à être fixé par un type bizarre, bon certes c’est le valet d’Oz mais quand même. Mais le problème est que Gilbert reste devant la porte tout droit, mais Lyria n’a pas peur et tente de le déloger au moins c’est le coup d’essayer.

Au bout de quelques minutes d’inutilités totales, Lyria a bien remarqué que sa force n’est pas du tout suffisante pour bouger monsieur « je pourris la vie de Lyria ». En plus vu comme il la regarde, elle sent bien qu’il se marre bien au fond de voir une pauvre demoiselle désespérer à vouloir le bouger. A la fin la Vessalius en eu marre et lâche le bras…mauvaise idée ! Elle eu à peine desserrée sa prise que Gilbert lui saisie les poigné pour l’immobilisé, puis la fait se retourner et le bras dans le dos…sa dois sont truc a ce type faut croire car il n’arrête pas de faire ça… Pendant tout ce petit moment Lyria avait eu de gros yeux car bon comparé a elle, lui la tranquillement bouger sans peine sans est presque vexant !

- Bon maintenant tu te calme ok ? Maintenant que les présentations sont faites, je te conseil plutôt de te calmer. Te livrer à Pandora ça je peux le faire, hors je ne pense pas que la famille Vessalius serai ravie d'apprendre que tu te sois faite arrêter. Et ne met pas Oz dans le paquet ! Ça ne sert à rien ! Explique moi se que tu fiche ici et c'est bon on en parle plus !

Cette parole dit sur un ton calme pour éteindre un peu tout cette tension ne va pas calmer la Vessalius qui en a ras le bol de ses airs à celui là. Elle hésite même s’il faut se casser le bras pour se sauver par la fenêtre, mais le souci c’est que sa fait mal déjà et que elle en aura besoin de son bras donc option à oublier. Lyria n’a pas du tout envie de raconter sa vie comme ça à tout bout de champ, surtout sur un point sensible…Elle serre les dent car elle en a vraiment marre, les larmes ne vont pas non plus marcher alors peut être le mensonge autant tenter on va dire mais sur quoi ? Car Gil connait Oz et sa famille donc en fait c’est plus délicat que prévus

- De un je me calme si je veux ! De deux je n’ai pas à te raconter ma vie ! Je ne te connais pas et ne voit aucunement la raison de te parler de cela, même si cela parait semblable de te la dire maintenant !

…Sans est presque une parole d’adulte. Mais elle se voit mal dire « Je cherche mon frérot que j’ai peut être tué de mes propre mains en le voulant » non mais oh, Lyria n’est pas idiote quand même, de plus si elle avait eu le temps elle aura fait quelque recherche sur un Cheval blanc de l’Abyss…

- Et arrête de vouloir tout le temps me mettre dans cette position ! C’est gênant…

Petit détail qui est important pour elle de souligner car elle en tout aussi marre de la question de sa présence mais aussi de cette satané position de dos et de bras dans le dos. Elle chercher aussi un moyen de gagner du temps en changeant le sujet le temps qu’elle trouve comment se tirer de la mais c’est plus facile à penser qu’à la faire. Mais Lyria peut être parfois plein de ressources, mais juste parfois, donc l’option la suivante et….faire sans réfléchir ! Sa Lyria c’est très bien le faire, c’est même une pro la dedans. Elle ferme les yeux et ne bouge plus même elle laisse tout son poids tomber comme ci elle est tombé dans les pomme. Elle attend un petit moment dans le calme puis d’un coup elle tente de lui donner un coup pied en arrière pour lui faire perdre l’équilibre ou quelque chose du genre. Mais vu qu’il est grand elle ne sait pas où cela va finir…dans l’espoir que Gil reste un homme il faut prier, mais pour Lyria elle n’as vraiment plus rien à perdre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: Je ne suis pas perdu, juste égarée...[Pv Gil ~] Sam 29 Sep - 14:06

Penser que Lyria allait se contenter de me répondre bien sagement et de faire ce que je lui avais dit aurai été trop beau. Hélas, même si mes souvenirs d’elle sont assez vagues, ne l’ayant croisé que quelques fois. Ce n’était pas un membre de la famille avec qui j’aimais trainer étant gamin si je puis le dire ainsi, Oz aimait me faire tourner en bourrique, je pense qu’elle aurait certainement été pire vu son sale caractère. Pourquoi s’obstinait-elle à résister hm ? Elle n’avait toujours pas compris qu’elle n’avait aucune chance, que le rapport de force était bien trop inégal et qu’il ne jouait pas en sa faveur. Enfin qu’importe toujours est-il, qu’elle n’avait toujours pas répondu à ma question, prétendant ne pas me connaitre et ne pas devoir me répondre. J’étais certain qu’elle me connaissait, ce n’était qu’une excuse parmi tant d’autre pour ne pas parler c’est tout. Finalement elle enchaina en disant que cette position était gênante. Quoi.. ? Non mais il fallait qu’elle arrête d’avoir des idées bizarres celle-là, si déjà elle se tenait tranquille… Soupirant devant cette scène, j’étais exaspéré, en fait je ne savais pas comment cela allait se terminer, et je ne savais même plus comment faire comprendre quelque chose à cette gamine têtu comme une mule. Cela aurait pu s’arrêter là, non, vous allez rire. Lyria certainement en espérant se libérer tenta de donner un coup de pied arrière. Woh ! Hé ! Après c’est moi qui ai les idées tordus et les gestes mal placés ? Hop hop hop pas touche nan mais ! Là c’était une question de survie, sans même réfléchir je la lâchais, la poussant par la même occasion. Fallait juste qu’elle ne me touche pas et qu’elle s’éloigne de moi. Nan mais.. c’est quoi ce délire ?? Elle pouvait s’étaler devant moi comme une merde ! Rien à faire ! C’est personnel là ! Plaçant par réflexe mes mains pour protéger cette partie importante. Enervé autant qu’étonné, mon visage se disputait ces deux expressions.

- Nan mais t’es pas bien toi ?? C’est moi qui ai les idées mal placées après ? On ne touche pas ! Sale gamine !


Je restais un instant silencieux, reprenant mon souffle. Et oui, qu’est-ce que vous imaginez ? Ça en fait des émotions et des frayeurs. On n’est jamais content de se prendre un coup de pied dans les bijoux de famille… Adossé à la porte, je faisais barrage tout en me remettant de mes émotions. Si elle pensait que j’allais la laisser partir sans me donner d’explication après ça.. elle se mettait un doigt dans le nez jusqu’à l’œil. Au moins une chose était sûr, je ne comptais plus l’immobiliser, ah non, croyez-moi, je n’ai pas envie de le prendre ce coup de pied, il fallait juste qu’elle se tienne un peu tranquille pour une fois et c’était parfait. Non mais franchement.. où est-ce que les Vessalius avait trouvés et adoptés une gamine pareil ? Je ne l’avais toujours pas compris, et je ne m’étais jamais risqué à poser la question. Bon, maintenant que j’étais calme, je repris. De toute façon même si elle voulait profiter de sauter par la fenêtre cela ne servait à rien, déjà nous étions trop haut, de plus il n’était pas conseillé de sortir avec un temps pareil.

- Tente pas de sortir par la fenêtre ça ne sert à rien. La seule issue est cette porte derrière moi. Ne fais pas genre que tu ne sais pas qui je suis, tu réponds toi-même à ces questions, où je vais en parler à la famille Bezarius.


Pour le coup je me sentais capable d’aller leur parler, surtout que cette fois ci, c’était pour des raisons professionnelles. Ce n’était pas ce qu’elle faisait qui me dérangeait tant que ça, mais plutôt le fait qu’elle puisse nuire à la réputation de la famille Ducale. Cette fille je pense garder un œil sur elle de temps en temps. Histoire qu’elle ne fourre pas trop souvent son nez n’importe où. Peut –être que je devrais en parler à Oz aussi... Après tout c’est sa sœur, mais.. je ne savais pas si je devais l’inquiéter d’avantage, déjà que tant de chose tournent autour de lui. Hm.. je ne sais pas. Oscar-sama sinon ? Peut-être était-il la meilleure personne à qui en parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyria Bezarius
avatar
Messages : 149
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 23
Localisation : Euh...*sort une carte*...perdu ?
MessageSujet: Re: Je ne suis pas perdu, juste égarée...[Pv Gil ~] Dim 30 Sep - 9:59

Tentative de castration fut un échec pour Lyria vu que Monsieur à cet endroit, il l’a pousse violemment loin de lui.

- Nan mais t’es pas bien toi ?? C’est moi qui ai les idées mal placées après ? On ne touche pas ! Sale gamine !

Dit-il en protégeant cet endroit, non mais quel peureux celui-là, c’est qu’un vulgaire coup de pied, ce n’est pas non plus la mort. Après s’être fait lamentablement ratatiné par terre, Lyria se retourne pour voir la pauvre victime qui a faillit ne plus être un homme pendant un court instant. Elle regarde un peu partout, mais refixe Gilbert qui commence à lui parler.

- Tente pas de sortir par la fenêtre ça ne sert à rien. La seule issue est cette porte derrière moi. Ne fais pas genre que tu ne sais pas qui je suis, tu réponds toi-même à ces questions, où je vais en parler à la famille Vessalius.

Genre la menace du siècle, à qui va-t-il dire que Lyria… n’a rien à Pandora à part la bêtise de retirer à un membre. Il ne va pas le dire à Oz, il ne voudra pas l’inquiéter plus, ni même à Oscar qui à trop de travail, certes c’est sa nièce mais si Gil à un peu de cervelle il n’ira pas le déranger pour si peut. Manquerait plus que Gil trouve son père adoptif qui est introuvable sa serait la meilleur du siècle. Bref Lyria cherche un moyen de déloger cette chose noire devant la porte, comment faire ? Vu qu’ils sont dans un bureau il doit bien avoir quelque chose d’utile quand même. La Vessalius se lève et regarde le bureau, ouvre les tiroirs en jetant les feuilles rangées qui la dérange, on dirait qu’il pleut des papiers. Elle trouve un ravissant pot d’encre noir seul au fond d’un tiroir, abandonné de sa plume, sûrement un divorce de celle-ci, a-t-elle trouvé mieux ? Bref ne nous préoccupons pas de la vie d’un pot d’encre que Lyria saisit et l’ouvre. Que va-t-elle faire ? C’est facile a deviné elle se dirige en courant devant le briseur de promenade de nuit, et lui jette tout le contenue et le pot sur lui. Rien à faire pour la lessive il la fera lui-même il a cherché il a trouvé.

- Vas y donc, va voir ma famille elle n’a pas assez de soucis comme ça. De plus qu’est ce qui t’intéresse à savoir ce que je fais ici, maintenant que tu sais qui je suis ? Si je suis Vessalius, peut très être venue accompagné un membre de ma famille ou j’ai pus très bien rendre service à l’un d’eux pour aller chercher des dossiers. Donc je ne vois vraiment aucun intérêt à ce que tu sache ma vie, ou sinon faut croire que ta craquer sur moi.

Sur cette parole, la rouquine retourne vers le bureau et saisit le magnifique vase qui ne fait que rendre plus beau un bouquet, sûrement offert, le regarde un moment. Par compassion, elle retire les fleurs et jette... vraiment les fleurs sur le jeune homme. Bah quoi on peut avoir du goût et aimer la poterie, quoi que… l’eau et de trop dans se récipient donc, elle jeta aussi l’eau, sûrement dans l’espoir de tremper Gilbert ou alors de donner un peu d’eau aux fleurs. Lyria pose le vase sur le bureau et décide d’ouvrir la fenêtre... Envie de suicide ? Non de liberté, voilà se l’objectif de la demoiselle ! Quoi que ce soit haut, trop haut, et de plus il fait froid et le vent souffle trop fort au point de lever un peu la robe de Lyria. Non il fallait qu’elle le fasse, elle devait le faire, elle referma la fenêtre car elle à froid de plus, la pluie la trempe trop. Donc la fenêtre est une option à oublié, cela risquerait d’emmener Lyria voir un médecin. Elle chercher partout un endroit, ou une chose à faire pour se sortir de ce pétrin. La demoiselle pense à tout ce qui c’est passer et là une idée lui arrive, un peu stupide mais cela peut être marché. Lyria se met devant Gilbert, à quelque pas environ de distance. Et d’un coup elle saisit le bas de sa robe et craque à la longueur pour faire une fente, craque ses manche, et même son col pour faire un ravissant décolleté bien fendu. Elle se laisse tomber par terre, défait l’une de ses couettes et se met à pousser un hurlement assourdissant qu’ la du résonner dans tout Pandora.

-Au secours ! Aidez-moi ! Un pervers tente d’abuser de moi !

Sa c’est dit, c’est vraiment le dernier recoure de Lyria, on voit a qu’elle point celle-ci est à court d’idée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: Je ne suis pas perdu, juste égarée...[Pv Gil ~] Lun 1 Oct - 14:18

Dire que Lyria avait entièrement tord serai mentir, surtout de ma part. Il est vrai que je n’avais pas vraiment envie d’ameuter tout le monde uniquement parce que la petite Demoiselle avait décidé de faire des siennes. Et putain elle faisait chier quoi. J’avais envie de dire que je n’en avais strictement rien à faire de ce qu’elle pouvait bien faire ici. Je ne peux pas dire que je sois spécialement attaché à elle, pour ne pas dire pas du tout. Pour moi ce n’était qu’une gamine qui avait eu la chance immense de se retrouver dans cette famille pour des raisons que j’ignore et que je préfère ignorer. Bon, que faire ? Si je décidais de totalement l’ignorer et de la laisser vaquer à ses occupations nocturne jusqu’à ce qu’elle se fasse choper par un membre de Pandora bien moins patient et sympathique quoi moi ? C’était une solution qui me déplaisais pas vraiment pour être franc, d’un je me débarrassais d’elle et de deux elle allait se démerder seule dans ses petits ennuies personnel et voilà tout le monde est content. Moui.. pourquoi pas après tout. J’étais partie dans ma petite réflexion tout en continuant de bloquer la seule sortie de cette pièce, il faut dire que ce n’était pas avec son gabarit qu’elle allait pouvoir me bouger de là avec la seule force de ses bras. Mais hélas j’avais oublié qu’avais affaire à une teigne doublé d’une têtue. Quand je trouvais Oz plus têtu qu’une mule, et ben là c’était pire qu’une mule que j’avais en face de moi, dire que c’était Lyria suffisait apparemment pour justifier un tel comportement de sa part. La gamine fouillait dans les tiroirs du bureau et revint pour.. me jeter de l’encre à la figure.. ? Me prenant bêtement le pot d’encre vide sur la tête je la fixais avec un air comment dire… Surpris ? C’est ça… Lyria Bezarius venait de m’agresser avec de l’encre. Bravo. Mon foulard et ma chemise étaient maintenant tâchés, bordel mais c’est qu’elle faisait chier cette gamine !

Je ne savais même plus quoi dire face à cette attitude vraiment grotesque. Passant la manche de mon manteau sur mon visage pour tenter d’enlever un peu d’encre voilà que je me prenais une pluie de fleur sur la tête et.. de l’eau. Elle allait me jeter le contenu de cette pièce encore longtemps ?? Les cheveux dégoulinant, et quelques filets d’encre dégoulinant à cause de l’eau le long de mes joues, je la regardais exaspéré. Il n’y avait vraiment rien à en tirer d’elle. Je finissais presque par croire que c’était uniquement sa bêtise qui avait poussé la gamine à se promener dans Pandora la nuit. Dire que je n’étais pas au bout de mes surprises. Mes yeux devinrent plus grands lorsqu’elle commença à déchirer sa robe. Nééééé ?? Que ? Quoi ? Pris totalement au dépourvu je me retrouvais bêtement à la regarder faire. Elle s’allongea par terre et se mit à hurler, criant presque au viol… Hein ? Quoi ? Où ça un viol ?? Direct je me précipitais sur elle pour lui mettre la main sur la bouche.

- Idiote ! à quoi tu joues ?! T’es bête à ce point ?!

Espérant la faire arrêter de crier quelque secondes, je ne voulais cependant pas garder ma main sur sa bouche… Pourquoi ? Ben j’ai compris la leçon hein, pas envie de me faire mordre par cette furie. D’un geste rapide je pris mon foulard blanc désormais tâché de noir pour la bâillonner. Elle ne pouvait pas être plus forte que moi, tant pis j’allais devoir utiliser la force pour éviter qu’elle ne fasse encore des siennes. Une fois le nœud bien serré pour qu’elle ne puisse plus hurler des bêtises à tout va, je l’attrapais par les deux poignets pour qu’elle ne retire pas le foulard et ainsi la tirer en courant. Tant pis pour ses petites jambes, elle n’avait qu’à suivre le rythme. La tirant hors de la pièce dans le couloir, je me mis à courir dans Pandora, trainant la petite derrière moi. Comment elle courrait ? Ce n’était pas mon problème, après tout c’était sa faute si j’étais dans cette situation. Un peu paniqué à l’idée de me faire prendre je courrais de plus en plus vite sans m’en rendre compte. Connaissant les couloirs de ce bâtiment par cœur, je n’eus aucun mal à atteindre une des portes de sortie. Déboulant ainsi dans le grand jardin qui entourait le bâtiment de Pandora. Nous voilà désormais sous une pluie battante, quelques éclaires continuant d’éclairé de temps à autre le ciel sombre. Trempé jusqu’aux os je m’arrêtais de courir après seulement avoir mis une certaine distance entre moi et le bâtiment. Ça aurait été gênant de me faire prendre avec elle, surtout vu l’état de sa robe. Il en allait de ma réputation ! Une fois à l’arrêt je lui lâche les poignets et me retourne vers elle pour lui coller une claque monumentale.

- T’es vraiment qu’une idiote ! Faire tous ce cirque pour ça ! Ce n’est pas parce que tu portes le nom des Bezarius que je vais te considérer en tant que tel ! Sale gamine prétentieuse ! Tu dégage !


D’un geste sec je lui retirais sans la ménager le foulard de sa bouche. J’étais sur les nerfs. Elle m’avait énervé au plus haut point avec son comportement à deux balles. Ça ne m’intéressait même plus ce qu’elle pouvait fabriquer ici. Tout ce que je voulais c’était qu’elle dégage et qu’elle finisse par se faire prendre. J’avais bien compris que de tout manière ça ne semblait pas vraiment être son truc de parler, alors c’est bon, terminé le gentil. La prochaine fois que je la pinçais à faire des bêtises il était clair que je n’allais pas la ménager comme j’avais pu le faire là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyria Bezarius
avatar
Messages : 149
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 23
Localisation : Euh...*sort une carte*...perdu ?
MessageSujet: Re: Je ne suis pas perdu, juste égarée...[Pv Gil ~] Mer 3 Oct - 20:43

Ce Gilbert commençait vraiment à énerver Lyria, pourquoi veut-il tellement savoir le pourquoi du comment ? Vraiment, comme Oz fait pour être son ami ! Ça Lyria se le demande quand même, car bon à force là, on se pose des questions. Mais pour le moment Lyria a décidée de l’enfoncer un peu, faisant croire à une tentative perverse du noir, au peut être membres de Pandora qui passent par là, fallait oser ! D’un coup il se dirige direct sur la rouquine et lui met la main sur la bouche… C’est vraiment un pervers ?

- Idiote ! À quoi tu joues ?! T’es bête à ce point ?!

Ce type n’est pas si réfléchit que ça s’il avait compris à quoi elle joue, il aurait compris la subtilité… Mais bon passons ce détail. Elle le regarde blasé, elle n’a pas envie de répondre, alors qu’elle s’apprête à le mordre, elle se retrouve avec un bâillon du foulard de celui-ci, il la connait trop là, c’est énervant ! Mais alors que celle-ci tente de l’enlever, il lui prend les deux poignées et l’emmener en courant. La Bezarius a du mal à suivre la cadence de Gilbert, il pourrait ralentir un peu, elle pourrait tomber, cet alors que la voilà dehors, la robe déchirée, sous cette pluie froide. La demoiselle regarde partout puis se fait lâcher par Gil et elle le voit se retourner vers elle et……la claque ?!

- T’es vraiment qu’une idiote ! Faire tous ce cirque pour ça ! Ce n’est pas parce que tu portes le nom des Vessalius que je vais te considérer en tant que tel ! Sale gamine prétentieuse ! Tu dégage !

Lyria a du mal à tenir sur ses jambes, elle est violente cette claque. De plus, c’est la première fois qu’on la gifle, personne ne l’a fait, même pas sa famille. La demoiselle se frotte la joue avec de gros yeux, la pluie et encore plus froide, elle n’a même pas écoutée la fin de ce que ce type a hurlé. Mais, comme toute personne normal, elle devrait peut être se remettre en question, ce mettre à pleurer, non elle ne va pas lui faire ce plaisir. Elle serre les dents, le regarde méchamment, la colère monte de plus en plus. Lyria serre son poing qui ne tient pas sa joue, elle ne pleura pas, elle ne veut pas redevenir cette fille pleurnicharde qui a fait l’irréparable… Elle prend une respiration froide de ce temps, puis elle prend cette parole monopolisée par cet homme.

« …Idiot…..Idiot…..Tu te crois tout permis parce que monsieur et plus haut et fort que moi ! Tu crois que c’est parce que monsieur ma fichu une claque que je vais t’obéir ! Tu peux crever ! Tu mérite pas l’amitié de Oz tu n’es qu’une pourriture ! Si t’avais pas posé tout ces questions on en serait pas là, tout est de ta faute, tu n’es même pas un Nightray tu n’es qu’un vulgaire type chanceux ! Si c’est comme ça je dirais à père ce que tu m’as fait, même si cela ne m’enchante pas de voir ce type qui fait souffrir grand frère ! Tu es vraiment le pire homme au monde, je te déteste ! »

Sur ces paroles son poing est parti sur le visage du jeune homme, en retour de la claque, par chance elle a défait juste à quelques secondes près pour que cela ce transforme en une claque. La Bezarius respire fort, complètement déchainée, elle sait bien que ce type n’est pas un vrai Duc vu qu’il servait Oz avant.

« Tu…n’es qu’un vulgaire valet stupide, minable ! Tu crois que je dois avoir peur de toi ?! Tu ne me feras jamais peur, j’ai vu bien pire, t’es qu’un petit chaton à côté de ça ! Alors maintenant tu te la ferme ! Je ne veux plus te voir, ni même t’entendre, la prochaine fois c’est mon père que tu verras ! »

Lyria a complètement changée de caractère, elle passe à la menace et aux insultes. Certes son père ne peut pas voir Oz, mais pour ces filles sa peut aller un peu, elle peut lui parler quand elle le voit enfin juste un bonjour et encore… Mais Lyria n’a pas envie de faire ça à Oz mais s’en est trop… à force elle se demande pas si elle doit s’éloigner le plus loin de lui… Elle lui fait tant de mal parfois à son grand frère…. Non ce n’est pas le moment de déprimer! Elle décide de se mettre à courir, le plus loin possible de ce type, après tout il pourrait bien la frapper, mais bon il lui fait pas peur, mais revenir dans un état pareil à la maison ne va pas le faire déjà avec cette robe en état déplorable et cette pluie qui va la rendre malade, cela ne va pas arranger le tableau. Mais pour le moment Lyria court pour oublier cette colère qu’elle ne veut pas voir, cela ne lui plait pas de s’énerver comme ça… C’est comme ci elle se révéler sous son grand jour et ça, elle n’aime pas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: Je ne suis pas perdu, juste égarée...[Pv Gil ~] Jeu 4 Oct - 9:38

Je pensais être enfin débarrassé d’elle. J’estimais avoir perdu déjà suffisamment de temps avec elle, quelle histoire juste pour une gamine tout de même. Mon regard s’était déjà détourné d’elle, je comptais vraiment oublier cette soirée, cette prise de tête idiote et rentrer chez moi. Moi qui pensais rester de marbre face à toutes ses paroles idiotes, mais le fait que je ne méritais pas l’amitié d’Oz… Alors là ce fût le déclic. Je fis volteface, comment osait-elle me dira ça cette peste ? La claque de tout à l’heure ne lui avait pas remis le cerveau en place apparemment, dans ce cas c’était clair ! Elle n’en avait pas ! Irrécupérable ! Moi un gars chanceux ?! Uniquement parce que j’avais été adopté par les Nightray et avait donc gagné le statut de Duc par la même occasion ? Elle ne me connaissait pas ! Elle n’avait rien compris ! Être Nightray n’a jamais été une fierté, et ce n’est pas pour le gain de ce titre que j’avais accepté cette adoption. Idiote ! Mais ça.. elle ne pouvait pas le comprendre, bien trop sûre d’elle. En parler à son père ? Très bien ! Qu’elle le fasse ! ça m’arrangeait même ! C’est ce que j’avais envie de lui dire. Je n’ai plus peur de cet homme qui a osé envoyer son propre fils dans l’Abyss. Je n’eus même pas le temps de d’émettre la moindre parole pour tenter de la couper dans son élan. Je venais de me prendre une claque…

Plus surpris par la nature du geste que par la claque en elle-même, mes yeux devinrent plus grands. Passant ma main sur ma joue, je continuais de la regarder. Encore plus sur les nerfs que tout à l’heure. Je ne sais pas si c’était un don chez elle me foutre comme sa furax… M’ordonnant de la fermer et de ne plus lui parler, elle prit la fuite. Me laissant comme menace comme quoi la prochaine fois ce sera son père que je croiserais. Très bien ! Je pourrais lui coller une balle entre les deux yeux comme ça ! J’avais qu’une envie, lui faire ravaler toutes ses paroles une à une, qu’elle comprenne que la vie ne se résume pas à boire une tasse de thé dans un salon. J’avais eu de la chance moi ? Et elle ? Qu’avait-elle à dire sur son propre cas ? Nan mais.. ce n’était pas une gamine qui allait avoir le dernier mot sur moi. Surtout qu’elle venait de s’en prendre à la chose la plus précieuse pour moi.. l’amitié qu’il y a entre Oz et moi… Ce n’était pas avec ces petites jambes qu’elle allait pouvoir me distancer. Je me mis à lui courir après assez rapidement. Elle était juste devant moi, quelques foulés plus grandes de ma part et elle était à portée de main. Ce que je fis… Une de mes mains prirent en pleines courses une poignée de ses long cheveux oranges qui étaient désormais en bataille et trempés. Tout en tenant cette longue touffe de cheveux, je stoppais net ma course. Mon but ? Tout simplement l’arrêter à ma manière.

- Espèce de conne ! Tu n’as même à toucher l’amitié qu’il y a entre Oz et moi ! Moi qui dois me la fermer parce que j’ai eu la « chance » de me faire adopter ?! Regarde toi un peu de causer et apprend à te la fermer ! Que penses-tu être ? Tu n’es qu’une gamine qui a eu la chance de te faire adopter par cette famille ! Ce ne sont pas tes parents ! T’en as pas !


Je considérais peut-être moi aussi cette famille comme la mienne. Mais je m’étais toujours contenté de la servir… Ce n’est que depuis le départ d’Oz que je me suis détaché de celle-ci et que j’ai commencé à vivre ma propre vie. Enfin en quelque sorte. Bref. Toujours aussi remonté contre elle, je l’a pris par la gorge et la soulève pendant quelques secondes au-dessus du sol. Elle se retrouvait pendant quelques secondes à ma hauteur. Je repris la suite de mon discours.

- J’en ai que faire que tu me haïsses, et c’est pareil pour ton « père ». Cet homme n’est qu’une pourriture qui ne mérite que la mort ! Alors je t’en prie ramène le vers moi si ça te fais plaisir, il sera à portée de mon arme !


Je ne suis pas un meurtrier non plus… La lâchant soudainement pour lui faire retrouver le sol. Après que ce soit brutal ou non, je m’en fichais totalement. Je reculais d’un pas. Pff.. me mettre autant en colère à cause d’une gamine… Passant le revers de ma manche là où elle m’avait donné une claque quelques instants plus tôt je continuais de reculer doucement. Je veux rentrer chez moi… Rentrer chez moi et me calmer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyria Bezarius
avatar
Messages : 149
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 23
Localisation : Euh...*sort une carte*...perdu ?
MessageSujet: Re: Je ne suis pas perdu, juste égarée...[Pv Gil ~] Jeu 4 Oct - 14:27

La colère, une chose qu’elle ne ressent que rarement d’habitude. Ne voulant pas aggraver les choses comme elle l’a fait il y a peu. Les paroles dites, Lyria les assument quand même. La rouquine court sous la pluie, les vêtements déchirés, les cheveux trempés, bref pas l’état le plus superbe. Mais d’un coup elle entend des pas la poursuivent, non ce n’est pas possible pas lui… pas encore ! La Bezarius court le plus vite qu’elle peut mais une douleur se sentit sur l’une de ses couettes. Cela la stop immédiatement et finit sur le sol humide et boueux.

- Espèce de conne ! Tu n’as même à toucher l’amitié qu’il y a entre Oz et moi ! Moi qui dois me la fermer parce que j’ai eu la « chance » de me faire adopter ?! Regarde toi un peu de causer et apprend à te la fermer ! Que penses-tu être ? Tu n’es qu’une gamine qui a eu la chance de te faire adopter par cette famille ! Ce ne sont pas tes parents ! T’en as pas !

Elle écoute les paroles, ne dit rien. Pour elle la famille Bezarius est sa seule famille. Pourtant elle a de vague souvenir, d’un homme et d’une femme, et de cet enfant qu’elle appelait grand frère… Non ce n’est pas le moment de devenir nostalgique. La chance ? Il est drôle celui là. Certes la famille Bezarius la trouvée sur le palier de la porte, et l’ont prise. Peut être que maman et papa avait besoin d’un troisième enfant, qui sait ? Lyria ne cherche pas à comprendre ça. A quoi bon chercher une chose que l’on à décidé de ne pas savoir ? Après sa parole, qu’il n’a pas finit semble t-il car il saisit Lyria par la gorge et la soulève, les jambes qui bat dans les airs, elle tenait le poigné de cet homme par reflexe. Il ne va pas la tuer cela serait risqué, c’est ce qu’elle pense.

- J’en ai que faire que tu me haïsses, et c’est pareil pour ton « père ». Cet homme n’est qu’une pourriture qui ne mérite que la mort ! Alors je t’en prie ramène le vers moi si ça te fais plaisir, il sera à portée de mon arme !

Il n’a pas tord la dessus, Lyria est du même avis, son père n’est qu’une pourriture. Tout ce qu’il fait à Oz… Au moment où son regard commence à s’attrister, elle re-touche vite le sol sur les fesses car Gil la lâche d’un coup. Elle frotte son cou tout en regardant le sol. Essayant de calmer sa respiration, la colère monte, cet état commence à lui faire peur, ce n’est pas elle, comme ci au fond d’elle ce cache une ombre de ténèbres, comme ci une autre personne était là en elle. Serait-ce le vrai visage de la jeune fille ? Elle se met à sourire en se disant, que dans tous ses souvenir peu nombreux, elle « lui » ressemble… Lyria met son visage dans ses mains, puis ses épaules bouge, elle bouge au rythme de son rire… Non de son fou rire… Elle est totalement déboussolée, au point qu’elle réagit bizarrement, non elle n’est pas folle. Mais c’est le trop plein, la rouquine sait qu’elle ne fait pas le poids face à cette touffe noire. Elle se relève poing serrés, souriante, regardant le sol, elle voit l’homme qui recule toujours énervé. Puis d’un mouvement de lancé, elle lance de la boue sur Gilbert, de façon à attirer sont attention. Il n’aura pas son dernier mot… peut importe comment.

« Eh bien quel état ! Tu te mets dans cet état juste pour une gamine ? Tu es minable juste pour ça, puis toi qui dis que tu veux flinguer mon père, il est toujours là mon pôpa alors qu’attends-tu ? Tu as peur ? Tu ne veux pas blesser Oz c’est pour ça ? Alors pourquoi tu parle de tuer ? Ce n’est que de vulgaire parole qui sont emporté dans la pluie ! Tu crois vraiment être capable de tuer mon père ? Certes c’est vrai ce qu’a fait mon père et t’ignoble, mais je ne vois pas l’intérêt de se salir les mains pour lui »

Adulte ? Les paroles de Gilbert aurait sortie la véritable Lyria de 17 ans ? Serait-ce enfin le moment où elle grandi ? Lyria remet sa robe un peu mieux, elle a une drôle d’impression, cette nostalgie ne veut pas partir mais pas grave, elle fait comme ci de rien n’est. Elle fixe l’homme qu’elle a sûrement tartiné de boue en la lançant sur lui. Elle l’a bien décoré celui-là. Elle défait les couettes qui ne servent plus à rien, avec toute cette pluie elles sont toutes tombées. En y pensant ses cheveux sont vraiment grand mais passons ce détail inutile pour le moment.

« Au fait tu parle pour rien au sujet de ma famille. Je suis au courant moi-même, pas besoin de me le dire que les Bezarius ne sont pas ma vraie famille, mes cheveux et mes yeux me le démontre assez. Mais je ne dirais pas que c’est de la chance, loin de là, sûrement un caprice du destin ? Je ne cherche pas à savoir pourquoi je porte leurs nom, ni-même pourquoi je suis ici à présent »

…Où est Lyria ? On a remplacé notre rouquine là, c’est qui cette adulte là. Lyria est très lunatique, elle ne s’en rend peut être pas compte, mais là c’est un changement brusque, elle cherche juste à obtenir son calme à elle. Il vaut mieux qu’elle parle d’un ton calme et presque sérieux. Mais cela peut-il calmer ce type noir ? Elle ne sait pas, mais si sa continue, la Bezarius pense que cela va finir combat dans la boue et elle sait qu’elle n’aura pas le dessus, au moins c’est bien d’avoir conscience de ses faiblesses non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: Je ne suis pas perdu, juste égarée...[Pv Gil ~] Dim 7 Oct - 17:25

La pluie continuait de tomber doucement. Les cheveux dégoulinant, je respirais de façon saccadé sous le coup de la colère. Et la pluie n’arrivait même pas à me calmer, malgré le fait que je commençais à avoir légèrement froid sous cette averse. Mon manteau et mon chapeau ne me servait même plus à grand-chose en fait. Lyria devait être pire que moi de son côté. Trainé dans la boue, la robe déchirée, certainement autant sur les nerfs que moi. Voilà un beau spectacle. Non sérieusement, nous étions ridicule. La rousse se leva pour me balancer de la boue, attirant ainsi mon attention sur elle. Tirant la tronche bien sûr, je passais brièvement ma main sur mon visage pour retirer cette boue dégoulinant sur celui-ci. Oh ! Elle allait me foutre la paix celle-là ? J’essayais de me calmer là ! Les yeux froncé, j’écoutais sans bouger ce qu’elle me disait. Heureusement qu’il pleuvait tient, au moins cela avait le mérite de retirer toutes ces saletés. Elle parlait. Et étrangement, je trouvais qu’elle n’avait pas totalement tord dans ses propos même si je n’appréciais pas vraiment ce qu’elle était en train de me dire. Le Duc Vessalius hein… Des paroles en l’air ? Peut-être pas. Pour être franc la seule chose qui m’empêche de le tuer est Oz. Cependant j’approuvais totalement le fait qu’il est bête de se salir les mains pour lui. Je ne réagissais plus, ne cherchant même plus à la stopper dans ses paroles j’attendais. Cette rousse, cette sale gamine faisait bien plus mature d’un coup. La regardant dans les yeux, une étrange pensée me traversa l’esprit. Pourquoi ce côté mature passager me faisait penser à Oz qui me faisait la même de temps à autre ? Je secouais la tête. Fallait que j’arrête de penser des bêtises un peu.

Le silence tomba entre nous deux, ne laissant entendre que la pluie battante qui faisait un bruit de fond plutôt assourdissant. Le calme entre nous deux ? Tient donc c’était possible ? Cela n’avait pas arrêté d’explosé depuis le début de notre rencontre… J’avais perdu assez de temps. Et d’ailleurs elle aussi ! Nous ne nous entendons pas, c’est un fait. Mais de toute façon nos querelles n’aboutiront à rien. Tant que nous sommes tous les deux du côté d’Oz. Soufflant légèrement, je m’approchais à nouveau d’elle d’un pas ferme. Peu importe ça réaction, qu’elle ait peur d’un retour de son jet de bout, de toute façon elle ne pouvait pas me faire grand-chose au vu de la différence de force entre nous deux. Sans dire mot, j’empoignais son avant-bras. Sans même lui demander son avis ou autre, je repris la direction du QG de Pandora, la forçant à m’emboiter le pas. Le trajet se passa dans le plus grand des silences de mon côté. Ma poigne était ferme, de façon à ce qu’elle ne puisse pas bêtement se dérobé, mais cette fois-ci je ne lui faisais pas mal. Du moins je ne forçais pas assez pour le faire. Après être entrés par une des portes de derrières qui menaient aux jardins du bâtiment, je la tirais toujours pour se rendre dans une pièce non loin de là. Me contentant de la lâcher au milieu de la pièce, toujours sans dire mot je me tournais pour fouiller dans un petit placard. Nous étions en fait dans la salle où étaient rangées diverses affaires mis à disposition pour les membres de l’organisation. Tel que des casiers pour les uniformes, des serviettes, des affaires de rechange. Un peu de tout au cas où, les missions pouvaient se montrer bien périlleuses parfois.

Je pris deux serviettes blanches. Je balançais l’une d’elle sur la jeune rousse et commençais à m’essuyer rapidement la tête avec l’autre. Prenant la direction de le porte qui était restée ouverte, je continuais de m’essuyer.

- Maintenant tu déguerpis. Assez perdu de temps. Et t’as intérêt à te tenir à carreaux.

Il était vrai que j’en avais assez de cette dispute, surtout pour ce soir. Etait-ce le fait qu’elle s’était montrée un peu plus mature qui m’avais calmé ? Peut-être. Quant à la fin de la phrase, qu’importe si elle comptait m’ignorer ou me prendre pour un idiot. Je l’avais en ligne de mire… Je voulais rentrer chez moi, me sécher et dormir. Cette engueulade sous la flotte m’avait épuisé. C’était un coup à tomber malade en plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyria Bezarius
avatar
Messages : 149
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 23
Localisation : Euh...*sort une carte*...perdu ?
MessageSujet: Re: Je ne suis pas perdu, juste égarée...[Pv Gil ~] Lun 8 Oct - 15:13

La pluie expie les pêchés ? Faut croire que c’est vrai car le pêché de colère chez Lyria commence peut à peut à s’estomper. Son côté mature a prit le dessus alors qu’elle n’aime pas l’être, enfin, elle n’aime pas le montrer, on se demande pourquoi tient. Après avoir sortie une espèce de tirade à Gilbert, un silence voit le jour, miracle ! Le silence et le calme est possible entre les deux enfin. La dispute a peut être enfin trouvé son termes, comme quoi réagir comme une adulte sert, mais Lyria n’aime pas car après il lui vient cette impression de connaitre une personne comme ça. Oz est un peu comme ça, mais c’est une autre personne appelée « Grand frère » est-ce le produit de son imagination, elle aimerait bien le savoir. Alors que l’orage continue, les deux n’ont pas l’air de bouger faut croire, ils ont bien perdu de temps pendant cette soirée. Lyria voudrait vite rentrer être au chaud, loin de cet homme, loin de son sentiment qu’elle ressent, être juste comme d’habitude, être normal pour elle. Elle pose une main sur son visage complètement fatiguée, la rouquine en a marre, oui Lyria a aussi des limites ! Elle voit Gilbert s’approcher, ce type n’a vraiment aucune limite, il va encore la frapper ?! Lyria n’est pas du tout d’accord ! Elle se prépare à toute riposte quand même car bon une gifle sa lui suffit pas deux dans une soirée ! Elle recule un peu, ce type n’a pas le droit de s’approcher, elle le déteste, ça beau être le meilleur ami d’Oz, elle ne peut plus le supporter !

Alors qu’elle allait le frapper pour défense, il lui saisit l’avant bras… que ? Elle se fait trainer derrière lui. Faut croire qu’il adore lui prendre les bras quand même, sa va lui faire des marque à ses pauvres bras. Mais cette fois c’est comme différent. Il ne serre pas de façon à faire mal, il veut juste qu’elle le suit… Non, Lyria ne pense pas du tout que ce type et un psychopathe, qu’il ne va pas la kidnapper, comment ça c’est vrai ? Bref ! Lyria le suit en regardant partout un peu effrayée à l’idée de ce qui va ce passé là. Ils rentrent dans le bâtiment à l’abri de cette satanée pluie qui mouille beaucoup au point d’en choper la crève ! On se trouve maintenant dans un vestiaire de Pandora, pour les pauvres membres qui ont eu du mal pour leurs missions, comme quoi la vie d’un membre peut être dure !

Elle remarque que le noir a lâché prise enfin. Lyria regarde un peu partout, essor ses cheveux trempés. D’un coup, il fait tout noir ! Ah non, c’est juste une serviette qui lui a finit sur la tête. Elle ne dit même pas merci à ce type, un peu de fierté quoi ! La rouquine essaie de sécher ses cheveux long mais avec du mal. En plus sa robe est ruinée, elle tente de ses réchauffer du mieux qu’elle peu aussi.

« Maintenant tu déguerpis. Assez perdu de temps. Et t’as intérêt à te tenir à carreaux. »

Elle ne fixe même pas d’où vient la voix, elle l’a assez vu celui là. Elle médite plus à comment rentrer chez elle, le cochet n’est même pas au courant d’où elle se trouve. Faudrait un miracle pour que quelqu’un sache où elle se trouve… Lyria soupire, elle ne va pas rentrer dans cette tenue toute seule quand même ! La Bezarius s’essuie les cheveux toujours, un moyen, n’importe quoi qui pourrait vite la ramenée à la maison.

Mais faut croire que le destin est avec elle ou presque avec elle. On entend des pas courir dans cette direction. La porte s’ouvre violement et sur toutes les personnes existantes, il faut que ce soit miss Kate qui apparait. Lyria fait de gros yeux face à elle, en fait d’un coup elle aurait préférée rentrer seule…

« Mademoiselle Lyria ! J’étais morte d’inquiétude quand le cochet et revenu sans vous ! Encore une chance qu’on vous a retrouvée, enfin vous a reconnue ! Vous avez beaucoup de chance que messire Gilbert vous a récupérait qui sait sur qui vous serez tombée, en plus vous avez blessé gravement une personne !.......C’est quoi cet accoutrement ?! »

…Elle ne sait même pas ou elle se trouve, mais Lyria recule effrayait de miss Kate, non mais plutôt mourir que supporter sa colère ! La chance d’avoir eu ce type et puis quoi encore ! Miss Kate saisit le bras de Lyria et l’emmène direction la maison… tant mieux on va dire.

« Au fait je n’ai pas à t’écouter Gilbert. »

Une première qu’elle dit son prénom depuis la rencontre. C’est peu être pour montrer que la dispute et surement terminé, enfin. Lyria monte dans la diligence sous les sermons de miss Kate. Alors que Lyria regarde par la fenêtre, elle sentit comme un mal de ventre, la gorge qui pique un peu et qu’il faisait chaud. Un éternuement se fait entendre… c’est comme ci elle allait être... Malade?!

« Ah non je veux pas ! Tout es de sa faute à ce... ce... Crétiiiiiiiin ! »

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Je ne suis pas perdu, juste égarée...[Pv Gil ~]

Revenir en haut Aller en bas

Je ne suis pas perdu, juste égarée...[Pv Gil ~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts Times ::  :: Manoir Momento :: Hall&Couloirs-