Partagez|

Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité
MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle] Ven 28 Mar - 17:01

Eh bien… Pour une surprise, c'était une surprise. Si on avait dit au Baskerville en se levant le matin même qu'il finirait complétement nu dans le lit présent dans son laboratoire avec sous lui, une Kyrielle tout aussi dénudée, il ne l'aurait certainement pas cru. Pourquoi donc ? Tout simplement parce qu'ils avaient tous les deux parlé d'attendre… Eh bien qu'ils avaient vraiment attendu pour se retrouver dans ce genre de situation, il ne faut pas se mentir, le jeune homme aurait cru qu'elle lui résisterait tout de même plus longtemps que cela. Un an ou deux peut-être bien… Bon d'accord, il ne faut pas exagérer non plus, mais avec une fille aussi traumatisé par la chose que la petite chain, il ne fallait pas non plus s'attendre à avancer rapidement et être patient. Oh ça, Angeler pouvait l'être, autant qu'il le faudrait, pour la simple et bonne raison qu'il était amoureux. Follement amoureux même, ce qui amenait aussi le problème qu'il la désirait plus que tout à cause de cela… C'était beau les contradictions non ? Dans un sens, Kyrielle avait de la chance d'être tombé sur un homme comme lui, aussi doux et compréhensif, mais en même temps, s'il était comme cela, c'était bien parce qu'il était tombé sur elle… C'était elle qui faisait de lui un homme bien, car il fallait bien l'avouer, le bougre entrait dans la catégorie des connards de première en temps normal. Si elle l'avait rendu meilleur ? Moui… Avec elle en tout cas, il était un meilleur homme. Après avec les autres, il ne risquait pas de changer, il ne fallait pas abuser non plus hein.

Disons simplement qu'il restait un salaud, mais avec des élans de gentillesse envers la seule personne qui comptait vraiment pour lui, à savoir Kyrielle. Et encore, élans de gentillesse, c'était un terme bien faible en sachant tous ce qu'il pourrait faire pour elle le pauvre… A peu près tout et n'importe quoi en fait, il lui suffirait de demander, même s'il n'était pas vraiment sûr qu'elle avait conscience de cela la pauvre. Un jour, elle finirait bien par se rendre compte à quel point le Baskerville était amoureux, mais pour le moment, celui-ci était pratiquement sûr qu'elle en doutait encore. Comment douter alors qu'il se comportait comme un parfait gentleman avec elle franchement ? Bon, le terme était peut-être un peu fort là, mais il était gentil… Plus gentil qu'il n'aurait jamais cru l'être en tout cas. Où était-il donc passé le scientifique sans foi ni loi qui n'en avait rien à foutre des autres ? Oh, il était toujours là, seulement, quand Kyrielle était dans les parages, il se cachait pour laisser place à un amoureux transi… Il ne fallait pas grand-chose pour qu'il ressorte hein, juste que quelqu'un d'autre s'approche ou lui parle, mais au moins, il restait le meilleur homme du monde avec Kyrielle, ce qui était déjà pas mal selon lui. Le pire dans tout ça, c'est qu'il n'avait même pas à faire d'effort pour être aussi attentionné, c'était beau tout de même.

Et du coup, qu'allait-il se passer ici aujourd'hui ? Eh bien… Une fois que le jeune homme se fut occupé de la chose, il ne restait plus grand-chose à l'un comme à l'autre pour se cacher du regard de son conjoint. D'accord, ils s'étaient déjà vu nus et avaient même pris un bain ensemble, mais Kyrielle n'avait pas osé regarder en bas dirons, ce qui faisait déjà une étape de passé aujourd'hui et peut-être pas la dernière. Maintenant qu'ils étaient dans un lit et nus tous les deux de surcroit, qu'allait-il se passer ? Eh bien, ils allaient se rhabiller bien gentiment et retourner à leurs occupations bien sages… Non ? Ah ben… S'ils avaient envie de faire autre chose, c'était leur droit après tout, ils étaient majeurs et vaccinés comme on dit, consentant qui plus est, donc il n'y avait pas de soucis. Vraiment pas de soucis ? Mouais, pour la demoiselle, c'était une autre histoire puisque Angeler était sûr qu'elle allait maintenant se mettre à stresser comme une folle la pauvre. C'était normal pour une première fois après tout, surtout après ce qu'elle avait vécu, mais du coup… Ce stress était un peu communicatif pour le Baskerville, qui lui avait peur de ne pas savoir s'y prendre, de la braquer, pire de la dégouter de lui… Faire peur à sa compagne, c'était bien la dernière chose qu'il souhaitait le pauvre. Il voulait la rassurer, lui montrer à quel point il l'aimait, mais doutait qu'elle comprenne cela aussi clairement à cause de lui et de son manque de… Tact ? Mouais, disons-le franchement, le jeune homme n'était pas très doué pour parler de ses sentiments… Ni même pour les montrer d'après lui, bien que Kyrielle ne s'en plaigne pas. Être amoureux, c'était nouveau pour lui aussi après tout, du coup, il ne fallait pas s'étonner qu'il se trouve maladroit également.

Bien qu'il ne se trouve pas tellement pressant et qu'il faisait tout pour ne pas l'être d'ailleurs, la jeune femme n'avait pas tardé à glisser ses bras sur sa poitrine dénudée comme si elle cherchait à se protéger de quelque chose… Ou plutôt de quelqu'un en l'occurrence. Il avait fait quelque chose qu'il ne fallait pas ? Il avait été trop vite ? Trop brusque peut-être ? Oui, un simple geste peut amener bien des questions dans l'esprit d'un homme qui a peur de mal faire. C'est pourquoi, doucement, il se contenta juste de caresser la joue de sa compagne, cherchant à la rassurer comme il le pouvait. Cela sembla marcher en tout cas, puisqu'elle ne tarda pas à se détendre un petit peu… Ou en tout cas à repasser ses bras autour de lui, comme pour lui faire comprendre qu'il ne devait pas partir. Ah ça… Il n'en avait vraiment aucune envie, tout ce qu'il voulait pour l'instant, c'était être avec elle, quel que soit ce qu'il pourrait se passer ensuite. D'ailleurs, c'était l'objet de la question qui suivit bientôt, puisque Kyrielle voulait justement savoir ce qu'il se passait ensuite… Eh bien… Pour le coup, Angeler ne savait pas trop quoi lui répondre pour tenter de la mettre plus à l'aise, du coup, il choisit de faire comme souvent en étant parfaitement honnête avec elle. L'honnêteté, c'était beau non ? On ne pouvait pas lui en vouloir pour cette simple phrase soufflé délicatement sur les lèvres de sa compagne tout de même.

" Maintenant ? Je compte te faire l'amour ma chérie, sauf si tu y vois une objection. ~ "

…. Bon ok Angeler, il faut vraiment que tu arrêtes de parler ! C'est quoi cet air de séducteur pour lui sortir un phrase pareil oh ?! Ce type était fou… Oui, fou amoureux, ça on le savait, mais pour sortir de telles phrases, il devait bien être dérangé à la base dans sa tête hein. Embrassant doucement la jeune fille, il descendit lentement sa main de sa joue jusqu'en haut de sa poitrine pour sentir son petit cœur s'emballer une nouvelle fois. Ah ben oui, quand on sort des phrases pareilles, il faut bien s'attendre à un résultat hein. Mais à sentir la jambe de Kyrielle qui bougeait légèrement pour effleurer sa jambe à lui et sa hanche, cela n'était pas forcément mauvais signe hein. Doucement, el Baskerville glissa donc sa main dans le dos de la demoiselle pour le masser doucement, établir un contact entre eux, bien que cela ne soit pas encore trop pousser. Il voulait la sentir contre lui, sentir sa peau douce sous ses doigts… Ce n'était pas encore trop demander non ? Enfin cela, elle finirait bien par lui dire, puisqu'il lui avait tout de même laissé le choix, ce n'était pas un monstre non plus. Bafouillant d'une manière tout à fait adorable aux yeux du jeune homme, Kyrielle finit par s'excuser encore une fois de ne rien y connaitre, ce qui fit sourire tendrement le brun qui frissonnait doucement en sentant sa petite main sur son torse. Certes elle n'y connaissait rien la pauvre, mais pourtant, elle savait déjà le mettre dans tous ses états, sans même le vouloir. Déviant un peu vers son cou pour le lécher doucement avant de souffler dessus, le jeune homme ne tarda pas à lui répondre d'une voix douce.

" Mais moi je te trouve justement adorable avec tes gestes hésitants et tes petites joues rouges. Ne t'inquiète pas Kyrielle, tu ne feras rien de mal… Je tiens à toi et rien ne changera mes sentiments. "

Pour une fois que c'était le Baskerville le plus bavard hein, lui qui n'aimait pas tellement aligner trois mots, avec Kyrielle au moins, il n'avait jamais cette flemme, même dans ce genre de moment. Continuant de déposer quelques baisers dans son cou, il descendit toujours en douceur sa main jusqu'à sa hanche pour caresser doucement celle-ci, rapprochant encore un peu son corps de celui de sa compagne. S'il mourrait d'envie d'elle ? Bien évidemment, mais il ne pouvait pas non plus lui sauter dessus et la prendre en vitesse, un peu de romantisme oh ! C'était un moment unique tout de même, sa première fois avec la femme qu'il aimait… Et sa première fois tout court à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Kyrielle Hollystone
avatar
Messages : 123
Date d'inscription : 14/03/2013
Age : 23
MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle] Sam 29 Mar - 21:44

Etait-il imaginable pour Kyrielle de pouvoir perdre sa virginité un jour ? Oh, vous l'auriez rencontré quand elle était encore seule à la rue, je pense que la réponse la plus probable de sa part aurait été un non ferme et définitif suivit d'une claque, voir même de quelques insultes. Si vous êtes un homme hein. Mais depuis qu'elle était avec cet homme, celui qu'elle aimait à la folie, on va dire qu'elle avait petit à petit sa vision sur les choses qui changeait. Moins farouche, du moins avec lui, ne vous avisez même pas à effleurer une partie trop intime à son goût ou autre, elle trouverait le moyen de vous en coller une. Mais avec lui, ça allait. C'était même devenu normal, qu'il puisse promener ses mains sur elle, l'embrasser, ou même simplement la couvrir de baiser. Au début, tant de marques d'affections la stressait, suivit de ce sentiment amoureux qu'elle n'arrivait pas à gérer, lui donnant alors l'impression de n'avoir aucun contrôle sur elle-même. Chose assez désagréable quand on est craintive. On préfère savoir ce qu'on fait de son corps, décider où on va et ce qu'on veut. Mais c'est un peu dur quand on a du mal à se décider non ? L'amour avait grandement aidé oui, mais son homme aussi y est certainement pour quelque chose. Pour doucement avoir tenté de se rapprocher d'elle, s'arrêter pour voir comment elle réagissait, ne pas en faire d'avantage si la demoiselle était trop tendue ou autre. Mais à recommencer. Dit comme ça, n pourrait croire que notre homme était du genre à vouloir la presser, voir un peu trop insister. Mais pas du tout, Angeler avait largement sût faire la différence entre insister et inciter ! Bien que ces deux mots se ressemblent encore une fois. De toute façon, je pense que vu la petite vierge effarouchée qu'est la demoiselle, il n'était pas plus préférable d'attendre sagement qu'elle se décide. Car même si une certaine envie pouvait se faire sentir pour son brun, ce n'est certainement pas avec le peu de confiance en elle que Kyrielle allait être capable de prendre les choses en mains et faire comprendre qu'elle est capable et prête à aller plus loin avec lui. Tout reposer à lui, sur sa façon de la juger. Et pour l'instant c'était un parfait sans faute.

Même s'il pouvait y avoir bien des questions dans l'esprit de la demoiselle qui pouvaient apparaître dans ce genre de moment, la première qui franchit la barrière de ses lèvres fût. Et ensuite.. ? En gros. Eh bien oui. Ils étaient nus l'un sur l'autre à se câliner et s'embrasser. Il n'y avait plus beaucoup d'étape entre maintenant et éventuellement un premier rapport sexuel entre les deux hein. On pourrait même dire qu'il lui suffisait de bien la placer pour la prendre dans les secondes suivantes. Chose qui n'arriveraient pas heureusement. D'ailleurs le fait qu'elle ait posée cette question démontrait un besoin de savoir. Bien qu'il faille faire attention à ne pas lui balancer la chose n'importe comment au risque de la choquer en fait. Voir même de l'effrayer. Oui, en fait c'est plus cette option qui est possible. Comment il arrivait à l'emmener à lui dire la chose ? Eh bien étonnement, il ne fit pas plein de détour, au contraire. Il fût très clair et précis. Il eut cependant la finesse de choisir des bons mots. Oh bien sûr, cela ne pouvait que l'emballer, autant que cela pouvait la stresser, mais il y avait bien quelque chose qu'elle ne pouvait nier. Dit comme ça, cela semble beaucoup moins effrayant... Il voulait lui faire l'amour hein ? C'est presque beau, c'est romantique... Enfin. La finalité est la même quand même, mais on peut dire que c'est fait avec amour quoi. Sa réaction ne se fit pas attendre, la pauvre fille qui espérait se détendre, ces simples mots avaient tout fait rater. Le cœur qui s'emballe, ses joues qui reprennent un peu plus de couleurs des fois qu'on la trouverait trop pâle, mais aussi ses mouvements qui se faisaient un peu plus tremblant encore. Bien sûr hein, des fois qu'elle n'était déjà pas assez sûr d'elle, il fallait que des simples mots la fassent s'emballer. Il avait dût le remarquer d'ailleurs vu son manque de réaction oral et vu qu'il alla poser sa main sur sa poitrine comme pour s'assurer de la chose. Les seuls sons qui purent s'échapper de ses lèvres furent.

- Heu.... je.... Hm.... Ang... Non... Rien....

Quoi ? Coment ça il n'y a que deux mots compréhensibles dans le tas ? Mais pas du tout, vous n'êtes juste pas branché sur le même décodeur qu'elle va. Son brun doit l'être lui ! Ou pas... ? En tout cas il pouvait se venter de la faire fondre en parlant avec un air séducteur seulement...  Kyrielle vous dirait certainement que c'est déjà pas mal hein. Incapable de faire quelque chose, elle ne pouvait que subir, soufflant de façon légèrement saccadée dans le cou de son amour qui lui embrassait le cou, ou encore le lui léchait tout en caressant son dos. Il tenta de la rassurer, affirmant qu'elle était parfaite ainsi, même adorable à ne pas trop savoir quoi faire. Mais rien à faire, de toute façon, c'est sa première fois, il est quasiment impossible pour elle qu'elle avance sereinement. Peut-être arriverait-elle à se détendre une fois lancée sur le fait, mais avant non. Car même si son esprit est bien souvent occupée  réagir à ce qu'il lui fait et à s'accrocher aux mots qu'il pouvait lui dire. La Chain ne pouvait s'empêcher d'appréhender ce moment... Est-ce que ça fait mal ? Même un peu... Aurait-elle tout de même peur bien qu'étant certaine de vouloir se laisser aller dans ses bras à lui ? Beaucoup trop de question... Et très franchement, appréciant ses marques d'affections, la demoiselle n'avait nullement envie de tout faire arrêter pour demander tout ça. Cependant... Elle osa tout de même souffler doucement une question, nerveuse...

- Est-ce... Cela fait mal... ?

C'est presque débile de lui demander ça franchement. C'est un homme, pas une femme. Il ne voit pas la chose de la même façon et ne la vit certainement pas comme elle bien qu'il peut l'apprécier tout autant voir plus. Mais à qui le demander franchement.. ? Elle n'avait aucune connaissance féminine actuellement à qui poser des question avant le moment fatidique. Et visiblement, il est de toute façon trop tard pour se renseigner maintenant. Effleurant sa joue du bout des doigts, cette main qui était avant sur son torse glissa alors pour aller retrouver nerveusement la main de son amour. Préférant avoir ce genre de contact pour la rassurer, tandis que son autre main incitait au final le jeune homme à garder son visage proche du sien pour lui souffler sur les lèvres. Les effleurant même légèrement.

- Je t'aime Angeler... Plus que tout...

Pourquoi dire ça à un tel moment ? Comme pour s'affirmer et lui affirmer se sentiment... Attrapant un bref instant sa lèvre entre les siennes, elle les lâcha à nouveau pour souffler sur ses lèvres. Bien qu'hésitant un bref instant, la demoiselle finit par réussir à lever les yeux vers lui pour le regarder. A l’exception de sa jambes située entre les siennes, je crois bien qu'il n'y avait plus beaucoup de marge, elle n'avait d'ailleurs pas oser bouger son corps d'un pouce. Mis à part lorsque sa main libre effleure doucement sa peau. Rouge pivoine, elle le regardant. Attendant. Certainement incapable de prendre la moindre décision, elle était... toute à lui... ?

~~~~~~~~~~~~

Parce que j'aime aussi le vava d'Ayu et de Lyria♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle] Lun 7 Avr - 14:58

Bon, Angeler mon grand… C'est le moment d'assurer là. S'il devait être moins stressé que sa compagne ? Oh ça… Ce n'était pas bien dur, puisqu'elle de son côté était une véritable boule de stress et cela était un peu de sa faute à lui tout de même… Franchement, lorsqu'une jeune femme stress à cause de sa première fois, on ne s'amuse pas à lui dire d'un ton charmeur ce qu'on compte lui faire… Ahem, bon d'accord, c'était Angeler en même temps, il n'avait jamais été très doué pour communiquer, encore moins quand il fallait avoir un certain tact… Ce n'était pas son truc le pauvre, laissez-le donc tranquille ! Quoi qu'il en soit, il avait beau faire le fier et savoir lui ce qu'il devait faire et comment s'y prendre, cela ne l'empêchait pas d'avoir le cœur qui s'emballer aussi… Pourquoi donc ? Tout simplement parce qu'il avait peur de mal faire, qu'après ça, Kyrielle le déteste et refuse qu'il la touche, ne serait-ce que pour la prendre dans ses bras. Ce serait tout de même dommage de tout gâcher tout simplement parce qu'il était maladroit non ? Eh puis… Il était tout de même avec la femme qu'il aimait plus que tout, cela ne pouvait que le mettre encore plus dans tous ses états. Le cœur battant, le souffle court, le Baskerville promenait délicatement ses mains sur le corps de la jeune femme, doucement, comme s'il avait peur de l'effrayer encore d'avantage ou de lui faire mal par de simple geste.

On ne pouvait pas faire plus tendre que lui à cet instant pourtant, ne se voulant pas pressant pour un sous, il prenait tout son temps histoire d'essayer de mettre la jeune femme en confiance. Ce serait idiot de bousculer les choses après tout non ? Le meilleur moyen de la faire se braquer et de lui donner un mauvais souvenir de la chose selon lui, du coup, il profitait tout simplement de l'instant passé avec elle, embrassant son cou, caressant sa peau pâle… Elle était belle, son adorable petite Kyrielle et toute à lui en plus. Que demander de plus ? Le faire ? Oui bon, ça ce n'était pas loin… Et il ne courrait pas qu'après ça, ne soyez pas mauvaises langues oh ! Il l'aimait et tous ce qu'il voulait c'était son bonheur, alors s'il pouvait lui faire comprendre que la chose n'avait rien d'effrayante avec la personne qu'on aime, il aurait déjà fait un grand pas en avant… La prochaine étape étant de donner à Kyrielle plus confiance en elle par la suite, ce qui n'était pas gagné vu le niveau d'où ils partaient. Au pire, cela ne pourrait pas empirer au moins… Du moins l'espérait-il. En tout cas, cela n'allait pas se faire en un jour, pour preuve sa réponse à la phrase qu'il lui avait dite… Si on pouvait vraiment qualifier ça de réponse hein. Quelques mots bafouillé, même pas à la suite, qui ne voulaient rien dire de cohérent… Enfin, d'après ce qu'avait compris Angeler, elle avait une question à lui poser… Ou quelque chose du genre, mais n'avait pas eu le courage de finir sa phrase, préférant s'empourprer encore une fois.

Il ne pouvait pas s'en plaindre en même temps, c'était de sa faute, il n'y avait rien à répondre à cela… Il aurait même était très surpris si sa petite Kyrielle avait trouvé de quoi lui répondre. Non franchement, bredouiller quelques mots, c'était encore ce qu'il y avait de mieux à faire dans ce genre de situation… Au moins, elle n'avait pas rejeté en bloc sa proposition bien qu'il lui en est donné l'occasion, ce qui était déjà une bonne nouvelle en soit. La laissant tranquille le temps qu'elle reprenne un peu ses esprits, le jeune homme continua de souffler doucement contre sa peau, dans son cou, sur ses joues, sur ses lèvres, se collant en douceur contre elle pour sentir son contact. S'il était accro à elle ? Oh que oui, plus qu'il ne pouvait l'admettre certainement ou que Kyrielle voudrait bien le croire. Pourtant il attendit, bien sagement, qu'elle retrouve assez de courage pour lui parler, lui répondre, lui dire n'importe quoi, mais qu'elle parle, qu'elle prouve qu'elle n'était pas terrifiée par lui. Elle pouvait bien lui dire non encore si elle le voulait, il préférait le savoir plutôt que d'aller trop loin sans qu'elle ose lui dire et le regretter après… Mais ce n'était visiblement pas le cas, malgré l'appréhension, elle voulait simplement lui poser une question… Seulement voilà, Angeler n'avait pas la réponse à cette dernière pour une fois. Qu'est-ce qu'il en savait si ça faisait mal ? Franchement, en tant qu'homme, il n'avait pas d'expérience personnelle là-dessus et ne pouvait pas se baser sur ce que des femmes lui auraient dit puisqu'il n'avait jamais couché avec une vierge… Pas qu'il le sache en tout cas. Peut-être que s'il était déjà resté avec une femme assez longtemps, elle lui aurait raconté sa première fois… Mais non, n'ayant jamais été amoureux avant, le Baskerville n'avait jamais eu le droit à ce genre de confidence, du coup, il était un peu mal placé pour lui répondre le pauvre. Mais bon… Puisque les femmes recommençaient après en général… C'est que ça ne devait pas être si terrible ou traumatisant non ? Puis Angeler comptait bien être doux de toute manière… Un peu déstabilisé par la question, il ne tarda tout de même pas à lui répondre histoire qu'elle ne s'inquiète pas pour rien.

" Tu sais bien que je ne te ferais aucun mal voyons… " Il caressa doucement sa joue. " C'est quelque chose d'agréable entre deux personnes qui s'aiment, il n'y a pas de quoi s'inquiéter mon cœur. "

Comment ça il mettait ? Mais non, en fait, il n'en savait vraiment rien si cela faisait mal ou non… Du coup, il ne pouvait que dire la vérité qu'il connaissait réellement, à savoir que le faire avec quelqu'un qu'on aime quand on le veut vraiment, cela n'a rien à voir avec la mauvaise expérience qu'elle avait vécu étant gamine. Approchant ses lèvres tout près des siennes, le jeune homme écouta la petite brune lui dire qu'elle l'aimait, plus ce que tout, ce qui fit apparaître un sourire sincère sur son visage. Oui, juste entendre cela le rendez vraiment heureux, comme quoi, il ne fallait pas grand-chose quelques fois… D'une voix basse et tendre, il lui répondit donc.

" Mais je t'aime encore plus fort Kyrielle… "

Oui, c'était pire qu'un gamin, il voulait absolument l'aimer plus… Comme si l'amour se mesurer franchement, ils étaient vraiment marrant à voir quand ils s'y mettaient ces deux-là. Soufflant doucement sur ses lèvres, il finit par aller chercher un baiser, très tendre et bref avant de la regarder à nouveau dans les yeux. Lentement, sa main glissa le long de la hanche de la jeune femme pour passer sur sa cuisse, puis son genou, qu'il fit remonter doucement pour lui faire passer sa jambe autour de sa taille à lui. Collant son bassin contre le sien, il resta un instant ainsi avant d'aller glisser ses lèvres contre sa peau pour lui faire un suçon dans le cou… Il avait bien le droit de laisser ses marques lui aussi après tout. Remontant son visage au plus près du sien, il lui vola alors un baiser, plus profond, passionné, comme s'il voulait l'occuper uniquement avec cela… La main maintenant remonté sur sa hanche, il glissa la seconde vers le bas… Juste entre ses cuisses si c'est la question que vous vous posez. Lui donnant quelques caresse, il ne tarda à aller chercher le point sensible de toute les femmes, comme s'il voulait lui prouver que c'était une chose agréable qu'il comptait lui faire, bien que cela ne soit pas tout à fait la même chose tout de même. Il sépara alors un instant ses lèvres des siennes pour la laisser respirer, car oui, il n'était pas un montre tout de même et continua son petit jeu jusqu'à ce qu'il juge qu'elle avait assez profité de l'avant-gout qu'il lui offrait. Un léger sourire au coin des lèvres, il murmura doucement au creux de son oreille.

" Ce n'est pas désagréable non ? "

Eh bien quoi ? Il avait le droit de s'informer hein, même si bon… il savait ce qu'il faisait tout de même et serait très étonné qu'elle lui dise non. Léchant doucement son oreille, il se permit même le luxe de la mordiller un peu avant de retourner jouer au même petit manège sur ses lèvres, sa main alors occupé à… Se promener rejoignant alors son dos pour le masser doucement de nouveau. Et maintenant ?... Eh bien… S'il attendait que la chose vienne de Kyrielle, ils allaient certainement s'endormir là les pauvres. Voilà pourquoi, il alla lentement chercher la langue de sa compagne pour jouer un peu avec et l'embrasser. Notre homme étant multitâche, il continua donc de l'occuper en haut tout en collant doucement son bassin contre le sien en bas…. Pour s'approcher plus que jamais de la zone sensible. Très lentement, il commença donc à passer aux choses sérieuse dirons-nous… Entrant un peu en elle, il attendit, laissant son corps s'habituer à son rythme à cette présence inconnu avant de tenter de s'immiscer encore un peu plus, recommençant le même manège, non sans continuer à l'embrasser et en guettant ses réactions. Pas sûr qu'elle apprécie la chose tout de suite la pauvre… Mais au moins, le Baskerville était tendre et ne cherchais pas à accélérer les choses, lui laissant le temps de s'habituer petit à petit jusqu'à ce qu'il soit vraiment en elle. Là, il ne bougea plus, le souffle court, il la serra doucement dans ses bras comme pour la rassurer.

" Mon cœur… ça va ? "
Revenir en haut Aller en bas
Kyrielle Hollystone
avatar
Messages : 123
Date d'inscription : 14/03/2013
Age : 23
MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle] Mar 8 Avr - 19:36

Il était impossible de faire marche arrière. De toute façon, au point où ils en étaient, ce serait certainement assez embarrassant pour les deux qu'ils s'arrêtent ici et fassent comme si rien ne c'était passé. Un peu plus tôt cela aurait été encore possible, lorsqu'ils s'embrassaient tout les deux dans le laboratoire. Son homme l'ayant juste posé sur la table pour qu'elle soit assise à sa hauteur. Certes, leurs deux corps étaient assez proche et suggérait clairement une suite, mais cela n'aurait pas été plus choquant que ça de voir les deux jeunes s'éloigner pour faire comme si de rien était après un instant un peu trop rapproché entre eux. Mais on va dire qu'à partir du moment où il l'avait emmenée dans le lit à l'arrière du laboratoire, à l'abri des regards pour se dévêtir comme elle l'avait demandé. Ce serait presque idiot d'en arriver là pour ne rien faire. Bon, d'accord, Kyrielle ne voyait peut-être pas les choses exactement comme ça. D'ailleurs, que pensait la demoiselle de tout ça ? Difficile à dire, tout ceci c'était passé un peu trop rapidement pour que son cerveau n'arrive à prendre du recul sur tout ça. Pourtant, la journée avait commencé comme d'habitude, ne laissant pas grand chose se présager à l'horizon. Après une mission un peu trop mouvementé ils avaient juste pris beaucoup de repos, pour finalement descendre dans le laboratoire de son bel homme pour se voir retirer les restes de menottes de la veille. C'est tout... Ensuite faire un petit cours de potion ? Si ce n'est pas mignon ! Il partage sa passion avec sa compagne qui semble plutôt réceptive à cette dernière, pour ne pas carrément dire qu'elle s'y intéressait d'une certaine façon. Ben oui, ils étaient adorable comme ça tous les deux à faire leurs petite mixture pour pourrir la vie de quelqu'un d'autre. Et pourtant, il avait fallut de quelques gestes pourtant anodins et de paroles pourtant pas si vicieuse que ça pour que tout bascule... A commencé par Angeler qui semblait réclamer un peu d'attention de la part de sa douce et tendre. Quelques câlins et baisers ? Oh ça, elle savait faire maintenant, ce n'était donc pas dérangeant de répondre positivement à cette demande non ?

Moui, du moins. Je ne pense pas qu'elle avait prévu l’enchaînement d’événements juste après la petite. Pour ne pas dire que son esprit pur et innocent n'aurait pas pût y voir quelque chose d'un minimum pervers. Elle était avec l'homme qu'elle aimait, dans ses bras, c'était le plus important. Il n'y avait de toute façon ici personne pour la juger mis à part son homme lui même donc bon, elle faisait bien ce qu'elle veut non ? Eh bien à force de faire ce qu'elle veut de dire ou faire ce qu'il lui passe par la tête, la jeune fille c'était à son tour retrouvée nue, mais cette fois-ci sous son brun. Eh oui. Elle était passée de totalement habillée à ça. Un grand changement ? Oh, j'ai envie de dire qu'ils sont un couple, ce n'est pas quelque chose d'extraordinaire à la base. Si on retire le fait que c'est leurs première fois ensemble et tout simplement la première fois de la demoiselle oui c'est seul coup un événement beaucoup moins notable entre eux. Mais non rien à faire. La pauvre demoiselle rouge comme une pivoine à subir les caresses de cet homme était bien une jeune fille amoureuse qui allait peut-être franchir le pas aujourd'hui avec ? D'accord, elle avait ouvertement affirmée que c'était avec lui qu'elle voulait le faire et tout, mais il faut avouer qu'entre le dire et le faire. Il y a une grosse différence. A commencer par le manque de savoir faire de la jeune fille qui faisait obstacle. L'empêchant alors de savoir ce qu'elle devait faire ou répondre à lui. Ou même comment se rassurer. C'est toujours affreusement stressant comme situation au début... Peur de ne pas être à la hauteur, que ça fasse mal peut-être, qu'on soit ridicule. Bref,  pleins de choses. Et pour une vierge un minimum effarouchée je pense que se donner à quelqu'un pour la première fois n'est pas rien, mais bel et bien quelque chose de significatif... Kyrielle aime Angeler, c'est tout, pas besoin d'aller chercher la chose plus loin. Mais alors pourquoi elle ne pouvait s'empêcher de vouloir absolument garder le plus de contact simple avec lui ? Comme pour se rassurer ? Hm...

Elle ne pût s'empêcher de demander si cela faisait mal, bien qu'elle réalisa une fois la question posée que c'était complètement idiot de lui demander une telle chose... Mais trop tard c'était dit. Angeler ? Eh bien, il parut surprit un instant de la question, mais finit tout de même par lui répondre. On va dire que rien ne lui affirmait que pour sa première fois ce serait quelque chose d'indolore ou autre, mais il avait la certitude qu'ils s'aimaient, donc faire l'amour ensemble n'aurait rien de désagréable. En cet instant elle pût avoir une légère pointe de jalousie émerger en elle. S'il disait ça, c'est qu'il avait déjà fait l'amour à une autre... Non... ? Sa question ne resta pas longtemps en tête, elle partit bien loin au plus profond de son esprit lorsqu'il affirmait l'aimer encore plus qu'elle ne l'aimait. Impossible... Ce fût d'ailleurs le seul mot qu'elle pût souffler, à peine...

- Impossible...

Rien de plus. De toute façon la situation ne l'aidait pas vraiment à parler. Et ça n'allait pas aller en s'arrangeant. Puisqu'il se mit alors en mouvement. Toujours aussi proche d'elle, son homme alla alors chercher un baiser, bien qu'au début on pouvait sentir un peu de non confiance en elle pour le lui rendre, la demoiselle rentra bien rapidement dans son jeu, glissant ses bras autours de lui pour lui rendre de la même façon qu'il le lui donnait. Laissant sa main guider sa jambe, cette dernière se mit bien sagement là où il voulait qu'elle aille, c'est à dire autours de la hanche d'Angeler. Lui laissant pour ainsi dire... L'accès... Subissant à nouveau ses lèvres, tels que des suçons au autres baiser. Avant de finalement tenter de suivre le mouvement de ses lèvres, tandis qu'une main un peu baladeuse s'aventurait vers l'endroit interdit... Non sans montrer clairement un sursaut dans sa respiration, Kyrielle ne bougea cependant pas, gardant même assez bien le rythme plutôt passionné du baiser qu'il avait engagé entre eux. Bien que le « touché » d'Angeler lui fit à un moment quelque chose d'assez drôle. Un frisson la parcouru, l'obligeant à arrêter net le baiser, heureusement qu'il semblait sur la même longueur et la laissait respirer la pauvre. Le souffle coupé, quelques fois reprenant de façon saccadée, elle ne savait visiblement pas quoi faire, mis à part souffler sur ses lèvres. Cependant, elle trouva largement le courage de le regarder dans les yeux... Cela ne dura pas très longtemps, mais c'était largement pour mettre en marche le corps de la demoiselle hein, je pense qu'il pouvait largement sentir que son corps était prêt à le recevoir. Reste à voir l'esprit de la jeune fille... Eh bien, tout aussi retournée. A tel point qu'elle ne pût que begayer une chose de difficilement compréhensible.

- N-Non.... ?

Pourquoi un ton qui démontrait une interrogation ? Eh bien, parce qu'elle n'était sûre de rien en ce moment, mais je pense que la prise que la jeune fille avait sur la nuque et le dos de son homme pouvait démonter qu'elle n'avait pas pour seule envie de le repousser loin d'elle. Ce serait certainement déjà fait de toute façon si elle le voulait. Il vaut d'ailleurs mieux pour eux que personne ne rentre dans le laboratoire, ce serait un peu idiot, et il faut avouer bien embarrassant...  Ahem. Mais visiblement, personne ne comptait rentrer, et avec un peu de chance la porte était fermé et personne n'entendrait quelqu'un toquer. Son regard s'accrochant au sien, ses mains prirent la légère liberté de caresser ses cheveux, attendant... La suite ? C'est ça oui. Elle ne tarda pas à arriver, puisqu'il recommença à jouer doucement, tendrement... Lui léchouillant et mordillant l'oreille. Retournant caresser son dos pour laisser pendant un bref instant le bas tranquille. Mais cela ne dura bien sûr pas longtemps. A peine les battements de son cœur étaient-ils en train de se remettre à un rythme un peu plus normal, que le voilà en train de recoller ses lèvres sur les siennes pour aller chercher sa langue et engager un baiser un peu plus fougueux comme ils savaient si bien les faire. Sauf que la différence se situait plus bas... En effet. Cette virilité pointé jusqu'à maintenant vers elle fût plus proche que jamais, l'effleurant un instant avant de finalement commencer à franchir la barrière qui était jusqu'à maintenant fermée. Lentement mais sûrement comme on dit. Autant être franc, la réaction de la demoiselle se fit bien plus visiblement pour le coup. Un léger sursaut, un baiser totalement manqué, le souffle coupé. Tandis que ses petites mains finir par s'agripper de manière peut-être un peu trop brusque aux cheveux de son homme. Cette sensation était étrange, et autant être franche, ce n'était hélas pas quelque chose de très agréable sur le coup. Comme si cette chose n'avait absolument rien à faire en elle. Et pourtant, on peut dire que la nature avait fait en sorte pour que ça passe bel et bien... Tenant cependant bon, il était de toute manière notable qu'elle n'était plus aussi fougueuse dans sa façon de rendre son baiser, pour ne pas dire qu'elle était totalement à côté de la plaque, seuls ses doigts s’agrippaient de plus en plus à sa chevelure, pour finalement glisser un peu sur ses épaules et légèrement enfoncer ses ongles dans sa peau.

Jusqu'à ce qu'il aille jusqu'au bout de sa progression, lui retirant par la même occasion toute virginité, la demoiselle semblait tendu. Le stress mélangée à cette sensation anormale et inconnue pour elle. Eh oui. Un intrus en elle hein. Ce n'était pas pour autant une torture hein. Mais je pense que lorsque leurs lèvres se séparèrent et qu'il demanda si elle allait bien, arrêtant tout mouvement de bassin, la demoiselle fût incapable répondre. La Chain ne bougeait pas d'un pouce. Le souffle court, mordant légèrement la lèvre inférieur de son homme, comme essayant de s'en remettre... D'une main visiblement tendue et tremblante, elle chercha celle de son homme pour la serrer fortement. Là. Elle osa décrocher son regard des lèvres de son amour pour le regarder dans les yeux, bien blottie dans les bras de son homme, le silence était tombé. Bien qu'on puisse clairement voir son corps qui bougeait au fil des battements cœurs rapides de la jeune fille... Toute la partie basse de la jeune fille semblait figée... Elle finit par souffler très difficilement.

- O-oui....

Elle n'avait que peu de conviction dans ce simple mot, mais en même temps elle ne pouvait pas d'un seul coup hurler oui et lui faire un déhancher pour commencer des ébats endiablés hein. D'ailleurs, le fait de respirer de façon un peu trop irrégulière la faisait parfois sursauter légèrement et ainsi... Déclencher un léger frisson chez elle on va dire. Ses ongles caressant doucement la peau nue de son aimé, elle tenta de se calmer. Fermant un instant les yeux pour se reprendre. Bon. Un homme était en train de lui faire l'amour ça va c'est rien c'est... Non. Angeler était en train de lui faire l'amour bordel ! Son cœur s'emballa à nouveau tout seul, il fallait pas rester à ne rien faire comme ça, la demoiselle ne faisait que stresser d'avantage.  Elle souffla alors.

- Ne... Ne t'arrête pas comme ça... ça me stress encore plus....

Oui bon, c'est presque étonnant de sa part qu'elle demande à ce qu'il continue, mais elle ne voulait pas rester sur l'incertitude et la première sensation de la pénétration, on ne va pas dire que pour une petite vierge comme elle c'est forcément le plus agréable à en retenir il faut une suite. Ramenant sa main qui tenait la sienne contre elle, pour la serrer toujours, voulant se rassurer, elles les remis à leurs place, c'est à dire à côté de sa tête. Tandis que son autre main attira de nouveau le visage contre elle pour effleurer doucement ses lèvres, les sucer très légèrement avant d'engager un baiser maladroit... 1,2,3 on recommence. Elle souffle, et recommence son baiser.

~~~~~~~~~~~~

Parce que j'aime aussi le vava d'Ayu et de Lyria♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle] Mar 15 Avr - 13:44

Bon, tout était normal, tout se passait bien, très très bien même… Ahem, ou pas ? On ne pouvait pas vraiment dire que les choses se passaient mal, ce serait mentir, mais il fallait bien avouer que la situation ne semblait pas propice à se dérouler dans le calme complet et dans la zenitude la plus parfaite… Pourquoi donc ? Oh, tout simplement parce qu'après une longue attente, des étreintes sans conséquences et de chastes baisers, Angeler était enfin parvenu à son " but "… Si on pouvait vraiment qualifier cela de but bien entendu. En fait, Angeler n'aspirait plus qu'à une chose, être avec la femme qu'il aimait, la protéger et vivre le plus longtemps possible à ses côtés… Que de belles choses n'est-ce pas ? Mais vivre en couple, cela inclus aussi d'être proche de l'autre, par les émotions… Comme par le physique. On ne pouvait donc pas en vouloir au Baskerville de désirer plus que tous sa compagne, non ? Ce serait plutôt le contraire qui serait inquiétant selon lui, aucun homme n'aime une femme sans être attiré par elle… A moins d'avoir 4 ans et demi peut-être et encore, il y a toujours des précoces. (ne pas écrire après avoir regardé GoT…. – sbaf - ) Quoi qu'il en soit, Angeler était un homme tout à fait normal… Si si, on vous le jure sur la tête d'Oswald Baskerville s'il le faut… Comment cela sa tête a déjà était coupé ? Hum, intéressant comme info. En tout cas, quand il s'agissait d'amour, le brun était parfaitement normal et on ne pouvait donc pas lui en vouloir d'être un homme et de désirer sa femme au point de se retrouver au lit avec elle. Que celui qui n'a jamais péché lui lance la première pierre… Reposez cela Duc Barma.

Bien sûr, Angeler n'avait pas prémédité que cela se déroulerait aujourd'hui. Bien au contraire, il n'avait eu que des idées très sages jusque-là et n'avait pensé en se levant qu'à vouloir faire visiter le lieu où il travaillait à sa petite femme. Comme quoi, il peut se passer de drôle de chose sur un lieu de travail… Enfin, du moment que les Baskerville ne se mettaient pas en tête de venir lui rendre une petite visite là, tout de suite, il n'y avait pas de problème à choisir ce lieu plutôt qu'un autre. De toute façon, ils auraient pu être dérangés de la même manière dans sa chambre, comme l'autre fois pour cette mission suicidaire à Pandora… Alors de toute manière, ils pouvaient bien choisir l'endroit qui leur plaisait, qu'ils aillent se faire voir les autres. Tous ce qui était important à présent aux yeux d'Angeler, c'était Kyrielle et le reste importait peu… En fait, le manoir pouvait bien se mettre à cramer qu'il ne s'en rendrait même pas compte le pauvre. Il était un peu… Occupé pour le moment dirons-nous. Tant son esprit que son corps étaient sollicité pour ce moment intime avec sa chère Kyrielle. Le pauvre ne pouvait pas s'arrêter de penser pour le moment… Si prenait-il bien ? S'il dégoutait pour toujours sa chère et tendre de ce genre de… Rapprochement ? Il avait beau savoir y faire, quand il s'agissait de le faire avec la femme dont il était amoureux, c'était une autre histoire. S'il avait cru pouvoir gérer cela sans encombre au début, il avait vite fallut qu'il se rende à l'évidence, lui aussi était stressé.

Sûrement pas autant que sa Kyrielle, c'était une autre histoire tout de même, mais son cœur s'emballait à lui aussi… Chaque geste, chaque contact de sa compagne sur sa peau le faisait frémir, lui donnait de drôle de frissons… Non, il n'avait pas froid, il aimait simplement ce contact, sentir la peau de la brune contre la sienne, ses baisers, son petit cœur qui battait si fort… Au moins, on pouvait dire qu'ils se faisaient de l'effet mutuellement, les choses n'étaient pas à sens unique, même si c'était plutôt à l'homme d'agir pour le coup. Préparant la jeune femme à la suite à sa… Manière délicate et pleine de doigté dirons-nous, Angeler finit par lui redonner encore un nouveau baiser avant de passer aux choses plus sérieuses. S'il attendait que la demoiselle le réclame ou fasse le premier pas vers lui, il pouvait toujours attendre le brun, car c'était bien à lui de prendre les choses en mains pour cette fois. Soufflant contre ses lèvres, il s'était donc rapproché, encore, jusqu'à être le plus proche possible et ne faire plus qu'un avec sa bien-aimée. En douceur, il l'avait donc prise, mais pas pour chercher son propre plaisir à lui. Au contraire, il cherchait surtout à être le plus tendre possible et à une surtout pas lui faire mal. Mission impossible peut-être ? Il n'en savait rien le pauvre et ne pouvait qu'imaginer vaguement ce que ressentait une fille pour sa première fois, il n'était pas fait pareil après tout… Il aurait peut-être fallu que Kyrielle en parle à une autre fille avant non ? Eh bien… Il était un peu tard pour y penser, mais oui, cela aurait peut-être pu la rassurer la pauvre.

Tant pis, après tout, elle n'était pas non plus tombée sur le pire des bourrins hein. Le faire avec un homme fou amoureux qui ne pense qu'à son bonheur, il y avait certainement pire pour une fille hein. Soufflant doucement sur ses lèvres, se retenant de lui voler un nouveau baiser pour ne pas lui couper une nouvelle fois le souffle, le jeune homme resta ainsi au-dessus de sa compagne, incertain de ce qu'il devait faire ou non… Enfin, techniquement, il savait quoi faire, il en mourrait en plus, mais il voulait savoir si Kyrielle elle aussi le voulait avant. Voilà pourquoi il lui avait demandé d'une voix douce si cela allait. La réponse… Bien que positive démontré à quel point la jeune femme était peu sure d'elle, ce qui eut du mal à rassurer le brun. Serrant la main de sa compagne dans la sienne comme s'il voulait la rassurer ainsi, il n'osa du coup pas vraiment bouger, restant encore ainsi jusqu'à ce qu'elle ajoute que cela la stressait qu'il ne fasse… Rien. Bien joué Angeler, tu stress ta petite femme en cherchant à faire exactement l'inverse ! Un peu déstabilisé, le Baskerville se reprit comme il put, penchant son visage sur celui de la jeune femme sans pour autant lâcher sa main pour aller déposer un baiser rassurant sur son front.

" Désolé mon cœur… "

Oui… Désolé, il ne voulait vraiment pas la stresser d'avantage la pauvre, ce n'était vraiment pas son but. Glissant sa main libre sur la peau de la jeune femme, il la fit aller de sa hanche, en passant délicatement le long de ses côtes, pour que sa main finisse sa course sur son sein qu'il enveloppa doucement d'une caresse. Fermant les yeux, Il dériva doucement pour aller embrasser le cou de sa compagne, y laissant même un petit suçon avant de se mettre à bouger… En bas cette fois-ci. Commençant alors de doux va et viens, il ne put retenir un soupire d'aise en frissonnant légèrement. Eh bien… Oui, ce n'était pas désagréable, bien au contraire, la seule chose qui freinait son plaisir, c'était d'avoir peur de mal faire et de dégouter Kyrielle de ce genre de rapport à jamais. Remontant légèrement, il alla lécher légèrement ses lèvres avant de rechercher sa langue pour un nouveau baiser, sans pour autant arrêter ce qu'il faisait en bas. Elle arriverait bien à s'y habituer, non ?... Rompant un instant le baiser, il reprit juste après lui avoir glissé une nouvelle fois quelques paroles à voix basses.

" Je t'aime Kyrielle… "

Oui… C'était le moment pour dire ça, des fois qu'elle ne serait pas encore au courant hein. Merci Angel , tu es l'homme de la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Kyrielle Hollystone
avatar
Messages : 123
Date d'inscription : 14/03/2013
Age : 23
MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle] Jeu 17 Avr - 16:26

Quoi ? Vous voulez rentrer dans le laboratoire pour dire quelque chose à Angeler ? Non mauvaise idée. Très mauvaise même en fait. Finalement je vous interdit carrément de rentrer dans cette pièce. Ne cherchez pas ! De toute façon je vous interdit de toucher même à la poignée de cette porte. Bon il n'est pas certain qu'ils vous entendent, mais finalement il vaut ne pas du tout les déranger. Il travail ? Moui. On va dire ça. Disons qu'il travaille à habitué sa petite femme adoré à avoir des contact un peu plus poussé avec l'homme de sa vie. Il faut avouer que ce serait bien embêtant qu'elle ne veuille pas qu'il la touche alors que c'est visiblement le seul homme sur terre qui aurait ce genre d'autorisation... Autant en profiter ? Hm. Non, le mot profiter ne convient certainement pas à la situation, personne ne profite de personne, que les choses soient bien claires ! Ceci est un rapprochement entre deux êtres qui s'aiment et qui sont consentants. Il est de toute façon obligé que l'un guide l'autre, l'incite à aller plus loin. Car bon, bien que Kyrielle ne l'avouera jamais, elle avait certainement déjà ressentie certaines envies vis à vis de ce bel homme qui était rien qu'à elle. Mais son esprit était encore relativement fermé à ce genre de chose, l'empêchant alors de vouloir tenter la chose comme d'autres l'auraient fait à sa place. En effet, c'est tout de même bien plus agréable et rassurant d'avoir quelqu'un qui nous prend la main pour ne guider sur un terrain qu'on ne maîtrise pas du tout mais qui en plus nous effraye un peu. Bon ok, elle avait toujours un peu peur. De toute façon inutile de le nier, je pense qu'on pouvait le voir à sa tête qu'elle n'était pas des plus à l'aise, le contraire serait d'ailleurs bien étonnant. Je pense qu'en cet instant même Angeler avait la preuve même qu'elle ne lui avait pas raconté n'importe quoi, elle était bien une jeune femme pure... Finalement ça a quelque chose de beau qu'elle ait sût se préserver pour la bonne personne... De toute façon il est évident que vu le caractère de la jeune fille, si cette dernière n'était plus vierge c'est parce qu'elle aurait aimé quelqu'un d'autre. Mais non, ce n'est visiblement pas le cas du tout. Tant mieux pour Angel?~

Enfin demoiselle pure. Je pense qu'actuellement ce statut était un peu plus discutable depuis quelques secondes. Hm ? Quoi ? Il vous faut un dessin ? D'accord, je vais chercher du papier et unc crayon ne bougez pas. Bien sûr que je vais pas vous faire un dessin de ça ! Je suis pas une perverse non mais ! Comme Kyrielle ! Ne me confondez pas avec Angeler et sa narratrice. -oui je sais où est la sortie merci.- Ahem. Bref, c'est simple, l'homme venait de s'introduire en elle, tout simplement, laissant la demoiselle dans un situation autant inhabituelle qu'étrange. Oui. J'ai bien dis étrange. Je vous laisse bien sûr imaginer que ce genre de situation étant totalement inédit pour elle, la demoiselle n'est nullement habituée à ce genre de sensation et d'intrusion en elle. Verdict ? Sa façon de s'agripper à lui en fermant les yeux, ce n'est clairement pas la chose la plus agréable sur le coup. On passe tous par là hein. Il y la première fois, les premières sensation, l'adaptation suivie des premiers frissons si le partenaire et bon. Mais je pense que de ce côté là elle ne devrait pas avoir trop de soucis. Non sans faire part de son stress, la jeune fille ne souhaitait visiblement pas qu'on s'attarde toutes les trente secondes sur comment elle allait en arrêtant tout. Avoir l'impression qu'elle pourrait faire quelque chose de mal en disant le mot de trop, ou même une action mal placée, cela mettait encore d'avantage de stress sur ses épaules. Il valait mieux continuer, qu'elle découvre lentement mais sûrement la chose, mais qu'elle avance. Blottie dans le creux de ses bras, tenant fermement une de ses mains pour se rassurer, visiblement son homme parut un peu surprit de la réaction de la brune. Ah... Avait-elle dit quelque chose qu'il ne fallait pas ? Ou peut-être pas comme il faut. Au final c'est peut-être idiot. Mais lui stressait certainement à l'idée de mal faire quelque chose vis à vis d'elle, mais la jeune fille se disait également qu'elle ne voulait pas lui faire trop peur. Après tout, il n'a rien fait de mal, il n'est pas comme cet homme... Caressant très doucement sa man du bout des doigts, elle répondit très doucement à ses excuses. Ne voulant pas qu'il s'affole. Quand bien même ses paroles ne servent à rien...

- Ne t'excuses Angel...

Elle aurait voulu ajouter qu'il n'avait rien fait de mal. Mais le sentir bouger légèrement la fit arrêter net. Sa main doucement remontée sur un de ses seins, lui arrachant un léger sursaut. Sans compter son mouvement de hanche doux et léger qui commença. Eh bien comment dire.... ? Dans un premier temps le souffle lui manqua, comme si elle ne savait comment se caler, comment réagir face à ce qu'elle ressentait. Ce fût pire encore lorsque son homme vint chercher un baiser. N'arrivant pas vraiment à le rendre, au final c'était surtout lui qui l'embrassait. Kyrielle subissait. Enfin si je peux appeler ça subir hein. Sa deuxième main effleura la sienne qui était logée sur sa poitrine, comme pour signifier qu'elle appréciait qu'elle soit à cet endroit. De temps en temps le baiser était rompu de façon un peu trop précipité à cause de son souffle qui se faisait soudainement manquant. Le cœur battant à toute vitesse, cette main alla presque violemment s'agripper à sa tignasse brune lorsqu'il s'arrêta un instant pour souffler qu'il l'aimait... Toujours dans l'optique de la rassurer ? Ce qui est certain, c'est que plus les secondes passait plus ses va et vient réguliers la mettaient dans tout ses états. Le souffle avait visiblement du mal à se réguler correctement. Soudainement elle rompit le contact de leurs lèvres. Incapable de reprendre son souffle, la demoiselle se mit alors à souffler fortement sur les lèvres de son homme. Quelques brides de mots sortirent de ses lèvres, toujours autant agrippée à lui, comme si le simple fait de le lâcher la ferait tomber on ne sait où. D'ailleurs ses genoux participait grandement à cette impression qu'elle dégageait. Serrés sur les hanches de son homme.

- Frissons.... part.... tout. Chaud...

Elle tentait de communiquer ce qu'elle ressentait. Elle avait l'impression que le moindre contact avec lui donnait des sensations multipliée. La rendant incapable de faire les choses correctement. D'ailleurs, un très léger bruit se fit à peine entendre du fond de sa gorge. Elle tenta de retourner l'embrasser, mais les lèvres à peine posées sur les siennes qu'elle ne savait plus gérer son souffle déjà. Sa main libre lâcha doucement ses cheveux pour descendre lentement, faisant glisser ses ongles le long de sa colonne. Et là. Elle effleura une partie du corps de son homme visiblement en mouvement. Quoi ? Ben à votre avis y a quoi en bas du dos hein ? Quelques rougeurs supplémentaire firent leurs apparition, elle releva sa main un peu plus haut.

- P-Pardon....

Pourquoi s'excuser ? Je sais pas, impression que le moindre geste pourrait être une bêtise. Et pourtant tout son corps s'affolait et réclamait plus d'attention et de contact encore avec son homme. Mis à part qu'elle ne savait pas comment se gérer, je pense que la Kyrielle enfouit désirant son homme apparaissait. De toute façon, impossible de faire marche arrière, autant rendre cette première fois la meilleure que possible ? Cet homme était à elle. Et elle... à lui...

~~~~~~~~~~~~

Parce que j'aime aussi le vava d'Ayu et de Lyria♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]

Revenir en haut Aller en bas

Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts Times ::  :: Les ruines de Sablier :: Repaire des Baskervilles-