Partagez|

Quand la glace rencontre le feu (PV Melvin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
MessageSujet: Quand la glace rencontre le feu (PV Melvin) Lun 1 Avr - 12:28

Après avoir eu une engueulade musclée avec d’autres Baskervilles, Icare était devenu bien énervé. Il aurait cogné sur n’importe quoi sans réelle intention. On doutait de lui juste pour quelques impairs, cela le rendait agité tant cette tension était forte. Il agitait sa main qu’il avait envoyée dans plusieurs objets pour se défouler. Etant droitier, il n’allait pas se fâcher avec sa main directrice. Il se changea dans ce bel équin blanc qui avait tant de fois prit son envol, il se rappela tous ses vols ratés où il avait failli laisser sa vie pour arriver ici. Il devait retrouver un chain qui avait la faculté de disparaître, charmant n’est-ce pas ? Il ne savait comment il procédait, mais toujours était-il qu’il était du genre furtif et habile. Dans ce ciel vide d’étoiles, il revoyait la description qui lui avait été faite, c’était un chain qui avait la capacité de voler ce qui le rendait particulièrement exaspérant pour le capturer. C’était un chain qui avait un corps menu semblable à une boule, une petite tête avec deux grands yeux et surtout deux grandes oreilles semblables à celles d’un cocker mais bien plus grandes pour lui permettre de voler. On lui avait confié cette mission sans s’occuper d’étudier plus en détail les capacités réelles de ce chain qui avait la manie de ronger le bois comme un termite. Ses lieux de passage étaient souvent des lieux inhabités pour ses bois parfois un peu vermoulus. Les Baskerville se doutaient qu’il avait dû se rendre vers ce fameux manoir puisque des signes attestés de son passage sur le chemin. Le tronc des arbres étaient marqués de coup de dents comme si une petite souris avait voulu déguster un morceau de fromage.

Icare savait pertinemment que ce qui avait poussé à le choisir lui plutôt qu’un autre était qu’il volait. On lui faisait peu confiance ces temps-ci par rapport à ses récentes actions, mais il était le membre le plus apte à suivre un chain volant en prenant sa forme de corbeau. Le cheval volant dans une bâtisse était à proscrire. A cet instant, alors qu’il se rapprochait du manoir, il eut une pensée pour Gilbert. Son poil blanc se changea pour ne devenir qu’un amas de plumes noires. Le manoir semblait fermé, semblait car en faisant plusieurs fois le tour il vit une fenêtre brisée dont les rebords avaient été rongés. Il se dit que sa proie était entrée par ici. Tout en croassant, il piqua vers cet entrée et reprit sa forme humaine un instant en rependant à Gilbert. C’était ce qui lui permettait de se transformer, c’était son amitié pour cet homme qui lui avait pour ainsi dire rendu la parole. Il l’estimait beaucoup, c’était ce qui l’avait amené à contredire un ordre. Cela ne lui était pas arrivé depuis son arrivée dans sa famille adoptive… Il connaissait les Baskerville sur le bout du doigt et les respectait comme autant de frères ou sœurs qu’il aurait pu avoir.

Un long couloir s’offrit à lui, il marcha droit devant lui les idées concentrées sur son objectif. D’accord ce n’était pas comme si on l’avait choisi pour ses performances, mais on l’avait choisi pour ses capacités et ça il comptait bien montrer qu’il était bien loin de la retraite. Il y avait de nombreuses pièces alors si le petit monstre était allé dans l’une d’elles, il fallait le débusquer et fallait croire qu’il avait assez grignoté, car il n’y avait plus de meubles ou plinthes endommagées. Icare tenta de se concentrer sur sa conscience de chain. S’il en était un de souche où irait-il s’il savait que l’on était sur ses traces. Il irait se cacher dans un placard bien sûr ! Ou dans un endroit à l’écart… Soudain, il entendit un bruit dans une pièce juste sur sa gauche. Sa curiosité le poussa à rentrer dans la pièce en poussant un « si c’est toi mon coco, je te fais ta fête !! ». Qu’y avait-il véritablement dans cette pièce.. ?
Revenir en haut Aller en bas
Melvin Legacy
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 23/09/2012
MessageSujet: Re: Quand la glace rencontre le feu (PV Melvin) Jeu 11 Avr - 12:59

Bon, qu’est-ce que notre brun pouvait bien faire dans ce coin paumé ? Un petit retour en arrière s’impose… Le voilà comme à son habitude dans l’enceinte de Pandora. Eh oui, il y passait la plupart de son temps là bas, en même temps quand on y travaille… Bref ! Pour le coup, Melvin avait eu le temps de profiter de sa nuit pour dormir et reprendre des forces bien méritées. Même si Pandora avait l’habitude de parfois surmener ses hommes, il fallait bien les entretenir un minimum pour qu’ils ne tombent pas comme des mouches en mission non ? Paré pour repartir travailler, notre homme se dirigeait tout simplement dans la salle où diverses missions vacantes du moment trainaient à disposition pour les agents. Rien de bien urgent en somme. Pour une fois qu’il ne se faisait pas intercepter à un coin de couloir pour se retrouver avec une mission qu’il ne voulait pas sur les bras. Encore heureux qu’il était mieux payé lorsqu’il partait pour ces dernières tiens ! Bon voyons quoi faire pour aujourd’hui. Un truc pas trop ennuyeux à accomplir non sans chercher dans la difficulté, pour le coup il aurait aimé passer une journée tranquille quoi. Ah tiens ? Une capture de Chain qui rodait dans le manoir du Sacre depuis un petit moment. Il ne semblait pas des masses dangereux, du moins pas assez pour être mit dans les missions important. Super. Ce n’était pas trop loin autant prendre ça. Attrapant la feuille, il fit tout le nécessaire concernant la paperasse puis rejoignit son Chain qui glandouillait chez lui pour se préparer à partir. Ce n’était pas bien long à faire ces préparatifs mais bon. Le voilà en route.

Arrivant dans ce lieu abandonné depuis un moment, il lui fallut quelques instants pour savoir où se rendre en fait. Ben oui, mais c’était bien beau tout ça, il fallait attraper le Chain ok, dans la mesure du possible vivant pour savoir quel était son tempérament et s’il pouvait être utile à l’organisation. Ou tout simplement le tuer si ce dernier réagissait mal ou autre. Au final, ça ne semblait pas être tant que ça une partie de plaisir qui se présentait mais bon. Devant l’entrée recouverte de végétation, Melvin leva un bref instant son regard vers le sommet de cette bâtisse qui restait tout de même impressionnante à son gout. Puis portant son attention sur son Chain, l’ange noir du nom d’Elès, il lui recommanda alors de prendre son envol pour tenter de l’appréhender dans son coin. L’un comme l’autre savait se défendre alors aucuns soucis à se faire. Ce denier s’exécuta donc avec le sourire pour profiter de son avantage aérien pour parcourir rapidement des distances pour le chercher. De toute façon ils n’étaient pas loin l’un de l’autre, ainsi ils pouvaient toujours garder ce petit contact mental qui les unissait. Melvin s’avança alors dans la demeure, non sans tourner une fois ou deux en rond dans ces couloirs à l’abandon. Les nobles.. toujours cette manie de faire pleins de dédales, pour rien au monde Melvin n’échangerait sa vie pour la leur, la noblesse comme il le disait souvent, ce n’est pas son truc. Mais il savait très bien respecter comme il fallait ces derniers du moment qu’ils n’avaient pas la sale manie de le prendre de haut juste pour un titre mit devant le prénom ou le nom… Il arriva alors dans une immense pièce. Rien.. bon sang combien de temps allait-il tourner en rond comme ça ? Alors qu’il comptait faire demi-tour, le bruit de quelqu’un ou quelque chose qui entra précipitamment dans la pièce attira son attention. Tout comme au final une voix qui lui hurlait dessus. Heu.. ? C’était qui lui ? Stoïque, notre homme n’avait même pas bougé d’un pouce, regardant la personne avec d’étranges cheveux vert foncer sur lui. Resserrant son écharpe autours de son cou, il était tout de même prêt à sortir les armes…

- Hey. T’es qui ? Et qu’est-ce que tu fiches ici ? Y en a qui travaille.

Quoi aimable ? C’était Melvin qui disait sa façon de penser. Bien que parlant sur un ton froid il n’était pas méchant c’était juste sa façon de s’exprimer. Bien que ne le montrant pas, il restait sur ses gardes. Qui pouvait bien trainer ici ? On ne lui avait pas dit que sa cible était une créature bizarre pouvant être invisible ? Si ce type est totalement inintéressant, autant continuer sa mission hein…

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Quand la glace rencontre le feu (PV Melvin) Sam 27 Avr - 15:06

Une fête ne se joue pas seul n'est-ce pas ? ... Hé bien, il fallait croire que oui, il allait pouvoir faire la fête ou plutôt sa fête. Son visage passa de l'amusement à une envie de le mettre en pièces purement un simplement. Qui ? Cet individu qui se trouvait juste en face de lui. Il serrait une écharpe autour de son col, depuis quand porte -on une écharpe à l'intérieur ? Il ne faisait pas sérieux, vraiment alors oui c'était à lui de ne pas le déranger dans SON travail. Ce qu'il fichait ici ? Non, mais il allait se rhabiller cet imbécile. S'il croyait qu'il allait fermer la porte sagement en disant "excusez moi, je me suis trompé de chambre, il se trompait !". D'après Icare, c'était un homme qui venait juste lui casser les pieds. En vérité, il n'était rien de tout cela, mais tout prenait des allures démesurées quand on avait les yeux et le tempérament d'Icare. Il leva un poing vengeur vers cet uluberlu en pestant, il parlait si vite que les mots étaient tout juste compréhensibles. Tout ce qu'on pouvait comprendre, c'était qu'il l'insultait de tous les noms, mais cela donnait un ensemble très incohérent que l'on pourrait résumer par ce petit extrait:

" Vas y retourne becqueter ailleurs mon poulet, ici c'est mon terrain alors tu vas chanter ailleurs sinon tu vas voir que je vais te plumer! Oui, et là je bosserai, alors ouuuh fais gaffe, ouuuuh toi fais gaffe!"

Il était si épuisé par sa longue tirade qu'il dut reprendre son souffle comme s'il venait de faire plusieurs longueurs sans échauffement. Cette personne l'énervait déjà, elle était là avant lui qui plus est. Icare se sentait trahi, mais pas pour longtemps.Il devrait apprendre qui allait avoir le dessus sur eux deux et ce serait lui, point à la ligne.

" Je sais ! Tu vas rester là et moi je finis MA mission importante! Car oui tu commences mal là, je ne te veux pas dans mes pattes.. Retourne dehors, loin de moi, ça m'ira..."

Un sourire un peu diabolique germa sur ce visage empourpré de colère. Un mauvais tour se préparait dans son esprit. Il voulait faire son travail, d'accord mais ce serait dans CETTE pièce et uniquement ICI.

" Adieu !"

Icare recula rapidement, claqua la porte, enfonça un petit couteau qu'il fit tourner dans le penne pour le bloquer. Il se sentait brillant sans savoir qu'il venait de commettre une grosse erreur,car le chain qu'il recherchait se trouvait dans un endroit bien précis du manoir. Le chain s'était caché dans la cheminée dans la pièce et s'amusait à grimper et à descendre le long de la muraille en faisant de petits grincements assez détestables. Icare rigolait encore de ce pauvre type qu'il croyait avoir bien bloqué. Sa fierté le poussa à s'adresser à la porte fermée en disant :

" Ah,a h là tu peux plus me snober hein ! T'en dis quoi là ! Je te libérerai peut-être.. si tu es sage. Laisse les grands travailler ! J'ai besoin d'espace !"

Sa voix devenait posée comme il savourait cet instant béni de victoire... enfin mieux valait qu'il profite avant de voir qu'il allait devoir réouvrir cette porte...






Revenir en haut Aller en bas
Melvin Legacy
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 23/09/2012
MessageSujet: Re: Quand la glace rencontre le feu (PV Melvin) Dim 19 Mai - 15:35

Non seulement faire des missions ce n’était pas la chose la plus amusante qui soit. Mais lorsqu’en plus on croise en cours de route des personnes dont l’intelligence ou le tact était douteux, il y avait de quoi soit sourire, soit être agacé. Dans le cas de notre brun ce n’était ni l’un ni l’autre. Lui-même pas du genre très ouvert ou sympathique aux premiers abords, il n’avait pourtant rien de méchant le pauvre. Il avait juste un certains soucis d’expression qui ne lui donnait pas vraiment la réputation d’être une bonne compagnie pour passer le temps. Dans le cas présent, notre homme c’était contenté de dire ce qu’il pensait. Il était en mission, pas le temps à perdre avec un drôle de jeune avec des cheveux vert. D’où ça sortait ça d’ailleurs ? Oh et puis qu’importe. Au même titre de ce qu’il pouvait bien faire dans un tel endroit. C’est vrai tien, un vieux manoir à l’état de Ruine qui menaçait presque de vous faire tomber un bout de plafond sur le coin de la tronche, c’est sympa non.. ? Moui, y a mieux comme endroit pour se promener ou même pour jouer. Il avait quel âge d’ailleurs ? Melvin.. il devait très certainement cesser de parler comme un vieux parfois, être trop sérieux et si peu souriant et expressif ne l’arrangeait pas le pauvre. Pourtant en apparence il ne devait pas faire bien vieux tiens. Soupirant, il ne prêta sur le coup pas plus d’attention à cet individu. La mission semblait assez ennuyante comme ça, pas le temps de jouer. Sauf que voilà, l’autre ne semblait pas du genre à se taire et faire comme si de rien était. Se mettant à parler de façon tout sauf discrète, il tenta tant bien que mal de remettre à sa place notre brun au sourire absent. Quelqu’un d’aussi nerveux que lui serait très certainement partit au quart de tour pour lui répliquer tiens, sauf que pas de chance. Immobile, son regard posé sur lui bien que donnant l’impression d’être totalement ailleurs et de ne pas l’écouter, il le regardait.

En fait. La seule chose d’intéressante qu’il trouva le moyen de dire fût lorsqu’il lâcha quelque chose à propos d’une mission. Lui ? Une mission ? D’où il sortait et surtout quoi l’envoyait ? Et pour quelle raison tiens. Ah non, c’est trop chiant ça ! Il devait être seul sur le coup c’était beaucoup trop simple ! Reste à savoir si ce môme ambulant n’était pas du genre à raconter des bêtises pour attirer l’attention sur lui… Gardant le silence. Il laissait le vert s’énerver tout seul. Décidément, dans ce bas monde peut-être était-il effectivement un peu trop sérieux tiens… Ne cessant de brailler et de gesticuler –inutilement d’ailleurs- dans tous les sens. Il finit par sortir rapidement de là. Pour finalement laisser derrière lui un silence ainsi qu’un léger bruit sur la porte. A quoi il jouait sérieusement ? En essayant comme ça d’un coup à bloquer notre membre de Pandora dans la pièce. Il lui fallait si peu de mot pour le mettre hors de lui ? Il ne devait pas être simple à vivre celui-là tiens. En partant du principe que quelqu’un le supportait… Le laissant parler à la porte si ça l’intéressait. Melvin se tourna pour retourner à son travail initial. Plus vite il aurait fini, plus vite il partirait de cet endroit ! Fouillant un peu la pièce à l’instant, suivant les traces de morsure dans le bois, le brun finit par sortir le Chain de son coin. Ou plutôt c’est ce qu’il pût déduire lorsqu’une grosse masse transparente sortie de son trou pour ensuite se précipité par la fenêtre. Laissant supposer par le traces qu’il laissait qu’il était en train de monter aux étages supérieurs. Pourquoi un manoir c’est si grand déjà ? Soupirant, informant mentalement son Chain de l’emplacement où il avait aperçu leur cible, se disant qu’en plus en tant que Chain il avait plus de chance de le trouver. Avant de se tourner vers la porte. C’est bon il avait fini de brailler lui de l’autre côté ? Tant pis hein. Sans dire mot, il sortit son arme à feu pour tirer et faire sauter la poignet, laissant un trou à la place de cette dernière. Un bon coup de pied dans la porte et la voilà en train de tomber lamentablement. Il lâcha juste histoire de.

- Attention derrière.

PAF. La porte était au sol. Ne cherchant même pas à savoir s’il avait écrasé le jeune garçon, s’il était partit ou autre, il prit rapidement la direction pour prendre les escaliers pour aller dans les étages. Saloperie de Chain tiens. Elle semblait plus être douée pour la fuite qu’autre chose en plus, la belle affaire. Gardant son arme de sortie, le voilà en haut. En espérant que le môme ne le colle plus…

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Quand la glace rencontre le feu (PV Melvin) Sam 15 Juin - 15:09

Ah qu'il était fier notre Icare d'avoir piégé ce travailleur non mais qu'il aile se rhabiller, il s'agissait de sa mission. Comme il était fier de son répondant, il resta derrière la porte pour entendre la réaction de sa " victime". Imaginez vous sa stupeur face.... à un silence. C'était angoissant, c'était frustrant, c'était perturbant. Icare se pencha tout d'abord à quelque mètres de cette porte dont il s'était éloigné, puis d'un peu plus près, toujours plus près jusqu'à ce qu'il soit en face de cette dernière. Son regard fixa la surface blanche de cette porte qui le séparait de cette pièce qui tenait son prisonnier. Y avait-il un passage qu'il n'aurait pas vu ? Était-il seulement encore présent? Icare poussé par une curiosité trop importante regarda par le trou de la serrure, mais ce qu'il vit lui fit faire un bon arrière.

Tout d'abord, il sentit une présence sortir de la pièce. Son prisonnier était tourné vers la porte avec une arme levé vers cette dernière ah il savait bien qu'il fallait se méfier de lui... mais alors pourquoi le tenait-il en face de la porte ? Par les flammes de l'enfer, il allait tirer vers lui, vers cet œil fouineur qui observait tranquillement sans craindre que quelque chose lui arrive. Icare n'attendit pas plus d'une seconde pour se décaler hors de portée de cette poignée qui semblait être la cible de ce travailleur du dimanche.

Une détonation suivit de près son mouvement comme pour certifier qu'espionner par le trou de la serrure c'était dangereux. Cela ne l'empêcherait pas bien sûr de retenter l'expérience... La balle alla se perdre dans le mur d'en face après avoir traversé la porte en laissant derrière elle une profonde ouverture. Au moins elle allait être plus facile à ouvrir après cela, la poignée avait bien valsé. Mais Icare eu la naïveté de croire qu'il, pouvait regarder à nouveau une fois le danger passé... Erreur fatale ponctuée par un "attention derrière".

Il ne put même pas voir le coup de pied qu'avait fait cet homme. Tout ce qu'i put percevoir fut ce poids qui arriva sur lui instantanément. Comme si cela ne suffisait pas, il sentit qu'on l'écrasait. Encore assommé par le choc, le fait qu'on l'écrase le tira temporairement de son état car i se devait de riposter au plus vite. Cela ne devait pas se passer ainsi ! Son nez était explosé par le choc, son torse aplati; il avait l'impression de ressembler à un tapis où on s'était poliment essuyé les pieds. Étrangement cela ne faisait pas plaisir...

En se concentrant car cela lui devenait de plus en plus difficile, il tenta de retrouver une forme plus imposante. Il pensa à de longues plumes blanches, un poil blanc immaculé fini par quatre sabots. Lentement son corps fluet doubla de volume et il n'eut aucun mal même avec ses courbatures à envoyer la porte sur le côté. Ses yeux prenaient de plus en plus une autre teinte comme si prendre cette forme jouerait contre lui à l'avenir. Ses yeux étaient à présent bleus, ses naseaux étaient dilatés de colère; là il était prêt à se défendre bec et ongles, fini de jouer ! Un filet de sang coulait toujours de ses narines... Son pauvre nez avait bien payé cette sortie épique... Comme il avait mis un certain temps pour revenir sur scène, son prisonnier s'était éloigné... ah s'il reprenait le dessus, Icare s'en voudrait mais alors affreusement.

Dans sa tête le chain répétait le rapport lamentable qu'il devrait alors formuler : " Désolé je me suis pris une porte et il m'a échappé..". Non, mais il était un Baskerville que diable et en Baskerville il réagirait, il n’abandonnerait pas. C'était dans cet esprit qu'il galopa dans les couloirs en plaquant ses ailes contre son corps pour ne pas prendre trop de place... Il retrouva Melvin dans une pièce plus loin.

" Hé toi ! Tu ne bouges pas, tu ne parle pas, tu quittes ce lieu ... sinon dans quelques temps tu ne respirera plus", fit-il en souriant de toutes ses dents nerveusement.

Personne n'a vu un cheval sourire... hé bien là c'était un tableau assez bluffant. Icare était là poitrail bombé plein  de volonté de botter les fesses à ce malotrus qui lui avait envoyé une porte dans la face... Non mais on frappe avant d'entrer et quand on prévient, on attend zut même en étant un chain, il avait eu très mal là...

" Et t'attends pas à ce que je sois clément !", ajouta-il en grattant le sol.

Il chercha du regard où était passé sa cible, oui car bon rater une mission parce qu'une porte vous était tombé dessus était presque aussi ridicule que d'échouer en s'énervant contre un imbécile sans savoir vivre... Bon d'accord Icare n'en avait pas et son échelle de valeurs n'était pas vraiment objective, mais il s'en fichait ouvertement. Cet homme s'était moqué de lui, il faisait semblant qu'il n'était rien, rien que cela n'arrangeait pas les choses...
Revenir en haut Aller en bas
Melvin Legacy
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 23/09/2012
MessageSujet: Re: Quand la glace rencontre le feu (PV Melvin) Mar 25 Juin - 15:40

Bon, si on mettait ce petit détail de côté, la mission devrait bien se passer non ? Il n’en avait rien à faire de ce gamin aux cheveux étrangement vers qu’il puisse faire joujou dans le coin, même si ce n’est pas vraiment le genre d’endroit où on s’amuse tout seul mais bon. Allez donc savoir, c’est peut-être un excentrique. En tout cas il en avait déjà l’allure ! Bref, se décidant à reprendre bien rapidement son travail, notre homme avait finalement quitté les deux pièces qu’il avait pour le moment visitées, espérant rapidement retrouver le Chain qui s’était fait la malle plus loin. Un truc capable d’être invisible, à la bonne blague. Etrangement il avait l’impression que la présence de son Chain dans l’histoire n’allait pas être de trop. Non pas qu’elle l’était d’habitude hein ! Mais disons qu’un Chain capable d’en détecter un autre cela pouvait être pratique. Arpentant les couloirs en espérant rapidement monter d’un étage, puisqu’il semblait être partit dans cette direction. Le jeune homme trouva rapidement le contact mental avec son Chain. Ce dernier ne semblait pas avoir trouvé de trace de son côté, c’est pourquoi il se décida d’aller du côté de son contractant qui était actuellement bien plus proche de ce dernier que lui. Se décidant à continuer de progresser de son côté, le jeune homme s’arrêta finalement au bout d’un moment dans le large couloir. Du bruit ? Quoi encore ? Repérant que ce dernier venait de derrière lui, par instinct surtout il se tourna. Allez savoir ce qui pouvait l’attendre, même si cela pouvait juste être le même Chain qu’il recherche depuis tout à l’heure. Etrange, il ne faisait pas ce bruit-là. Des… On dirait des bruits de sabots…

Ah bah ça n’avait pas loupé tient ! Puisqu’effectivement un cheval semblait galoper tout droit dans sa direction. Une minute… Depuis quand un cheval ça se balade dans les étages d’un manoir ? Impossible, non pas qu’il considère cette créature comme bête, mais ça n’a rien à faire ici. Aucun n’aurait eu le réflexe de monter les escaliers à défaut de rentrer dans hall en bas… Finalement, à en voir la tête de ce dernier, le brun se disait qu’il ne valait mieux pas rester dans sa trajectoire. Se faire piétiner par un équidé pouvait être mortel, ce n’est pas une nouveauté. Hors de question d’avoir une mort aussi pitoyable en mission ! Ouvrant la fenêtre, il interpella son compagnon de toujours qui était aussi son meilleur ami. Fort heureusement ce dernier ne tarda pas à arriver. Ainsi, sans plus d’hésitation, Melvin sauta par la fenêtre. Ayant de toute façon toute confiance sur le fait qu’Elès le rattrapera mais aussi qu’il pourra le monter d’un étage sans se perdre dans ce dédale de couloir en ruine. Ce n’était pas la première fois que ce dernier le portait. Il était fort certes, mais il ne fallait tout de même pas en abuser… Se retrouvant suspendu à une bonne hauteur du sol, peut-être près de dix mètres vu la hauteur des étages dans ce manoir allez savoir. Il regarda le couloir où il se trouvait quelques instants plus tôt pour y apercevoir le dit cheval. Ce dernier avait des ailes. Un autre Chain ? Ah la belle affaire. Ne percutant pas une seule seconde qu’il pourrait être le gamin vert de tout à l’heure. En même temps, allez faire le rapprochement entre ce môme et ce cheval si vous ne le savez pas hein… Il lâcha. Ayant la vague impression qu’il pouvait le comprendre. Au pire pas grave hein. Peut-être était-il trop habitué aux Chains ayant une certaines intelligence se rapprochant de l’être humain, voir même l’égalant ou le surpassant pour d’autres. Vu certains spécimen de la race humain ce n’était parfois pas bien difficile…

- Désolé. Mais je n’ai pas le temps de jouer avec toi. Une autre fois peut-être.

Comment pouvait-il savoir que dire ce genre de chose serait une nouvelle fois vexer la même personne que plus tôt. Il allait finir par croire que c’était du harcèlement à ce stade-là. Ou de l’acharnement plutôt… Bref le voilà partit avec son ange noir à l’étage plus haut. Un immense bruit se fit alors entendre. Impossible de douter. Le Chain avait fait un immense trou dans le mur et le bâtiment semblait s’effondrer à plusieurs endroits, fragilisé à cause de ce dernier. Sous la confirmation de son Chain il se planta devant une porte. Il était derrière vraiment.. ? Il fallait dans ce cas être un peu plus discret pour le voir s’enfuir une nouvelle fois alors… Tendant la main vers la poignée, l’homme s’apprêta alors à l’ouvrir.

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Quand la glace rencontre le feu (PV Melvin) Jeu 18 Juil - 18:39

Icare avait planté son regard meurtrier dans les yeux de ce qu'il prenait à présent pour son rival. Il voulait lui démonter la tête à cette imbécile. Son corps lui rappelait encore combien se recevoir une porte pouvait être douloureux. Des bleus apparaissaient peu à peu comme s'ils éclosaient sur sa peau notamment en plein milieu du front, là où le choc n'avait pas manqué de se produire. Il pouvait presque prétendre être une licorne à présent, mais bref les plaisanteries les plus courtes sont souvent les meilleures. Icare comptait lui foncer dessus en prenant garde de ne pas le tuer, oh non pas qu'il le regretterait mais il fallait savoir se montrer clément non ? Alors qu'il se campait en avant prêt à se mettre en mouvement, il vit sa cible... partir vers la fenêtre et sauter. Et tout cela en le provocant, je vous laisse imaginer la réaction d'Icare qui reprit sa forme humaine, se précipita vers la fenêtre pour voir que son rival n'était pas si fou que ça...

" Espèce de malade !!! Pas le temps de jouer avec moi, je vais t’apprendre moi tu vas voir !"

Ni une ni deux, Icare passe par la fenêtre, il regarda le sol se rapprocher de plus en plus tout en pensant fortement au corbeau. C'est alors que s'opéra un changement brutal qu'il n'avait pas prévu. Toute sa vie de chain avait reposé sur ses facultés de dissimulation animalière et là rien ne venait...rien. c'était comme si ses pouvoirs cherchaient à ce qu'il se blesse.

" Crotte ! "

Ne sachant comment se recevoir il se mit sur le côté de façon à ne pas se briser quelque chose trop nettement avec un peu de chance il pourrait... C'est alors qu'il se passa quelque chose de surprenant, le chain enfonça la porte que cet homme qui l'énervait tant allait ouvrir et rattrapa Icare au vol en le soutenant par les bras. Icare avait eu si peur qu'il avait fermé les yeux et avait un peu perdu conscience. Le chain le secoua dans tous les sens.

" AAAAAh lâche moi !"

Le chain rigola et l'envoya vers un buisson comme s'il n'était qu'un jouet cassé et fit des petits cercles dans les airs. C'était comme s'il se moquait d'eux et qu'il observait tout ce manège de son oeil malicieux. La tête dans les buissons, Icare n'en menait pas large. Il s'était enfoncé dans un buisson tête en bas et battait des pieds pour tenter de toucher un semblant de sol. Comme il pédalait dans l'air, sa patience était mise à rude épreuve aussi se mettait-il à insulter de façon royale les feuilles, les branches, la terre bref tout ce qu'il voyait depuis sa position rapprochée cela donnait à peu près cela :

" Espèce de cochonneries vertes vous allez voir si je prends le sécateur ce que vous direz. Faites les malignes, vous verrez quand je vous aurais toutes bouffées et toi la branche qui me rentre dans le flanc je vais te briser tellement que tu regretteras de plus être une graine. Saleté de graines de pourriture de punaise de crotte de ... AAAH J'EN AI MARREE !!!"

Vous avez compris, notre chain avait dépassé le stade de la pensée écologiste et voulait raser tout ce qui se colorait de vert en cet instant. Sablier lui semblait d'un coup très hospitalier...
Revenir en haut Aller en bas
Melvin Legacy
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 23/09/2012
MessageSujet: Re: Quand la glace rencontre le feu (PV Melvin) Sam 3 Aoû - 18:40

Loin de ce drôle d’énergumène qui était un vrai gamin, mais en plus un drôle de bonhomme au final. Melvin avait bien sûr pensé qu’il était un Chain, vu la façon dont il s’exprimait à son égard, mais n’allez pas croire qu’il comptait lui courir après pour le ramener à Pandora. Du moment qu’on ne lui demandait pas de le ramener, il pouvait bien faire ce qu’il voulait. Se demandant tout de même pourquoi il trainait toujours autant dans ses pattes, c’est bon, il n’avait rien dit hein. Dans le genre impassible notre homme était champion de toute façon. Alors qu’il avait décidé de lui fausser compagnie pour se concentrer sur son travail, partir vite fait et le laisser faire mumuse dans le manoir abandonnée. L’homme avait cru pendant un bref instant qu’il arriverait à le suivre, avant que l’espèce de cheval, ou oiseau ou l’homme ? Il ne savait pas trop ne tombe lamentablement. En même temps quand on a deux jambes et deux bras on ne vole pas mon cher… Soupirant. Il oublia bien rapidement se pauvre gars pour retourner à ce qu’il faisait. A savoir ouvrir une porte indiquée par son Chain. Ce dernier étant plus apte à repérer ceux qui sont comme lui. D’ailleurs il avait fini par confirmer le doute de Melvin sur la nature de Chain du drôle de machin vert plus bas. Sauf que voilà, aujourd’hui, rien ne semble se passer comme prévu. Le Chain ennemis bondit obligeant notre pauvre homme a évité de justesse sa trajectoire tandis qu’il passa à nouveau par la fenêtre. Se précipitant vers cette dernière. Il pût alors voir qu’il avait rattrapé la gamin vers pour au final l’envoyer voler dans des buissons après que ce dernier ne se soit excité dans tous les sens. Un soupire s’échappa à nouveau de ses lèvres.

Sortant son pistolet, il n’hésita pas à un seul instant à tenter de viser sa cible du jour, voyant cette dernière s’enfuir à nouveau. Ah non ! Ça suffit là ! Marre de lui courir après dans ce vieux manoir en ruine ! Sautant par la fenêtre, il était inutile de demander à son Chain de l’attraper par la main libre qu’il tendait pour le descendre en douceur jusqu’au sol. Tandis que le jeune membre de Pandora le bras droit tendu tentait toujours de viser ce Chain. Chose qu’il finit par faire, puisqu’un bruit étrange s’échapper de la créature tandis qu’il se tortillait en disparaissant derrière des arbres. Bon, en tout cas, nul doute possible. Il l’avait bel et bien touché. Une fois les deux pieds au sol, il s’apprêta à retrouver sa cible blessé avant de s’arrêter pour regarder la chose verte qui dépassait. Ayant visiblement atterrit dans du vert… Ah, ça allait avec lui au moins…

- T’as l’air fin comme ça mon pauvre.

Oui, ce fût la seule chose qu’il trouva à dire, alors que l’autre était visiblement en train de faire sa crise câble tout seul au milieu de la verdure. Haussant les épaules, notre homme estima très certainement que cela ne valait pas vraiment la peine de prête plus d’attention à lui. Demandant oralement à Elès de le suivre, il ne tarda pas à partir dans la direction où le Chain chutait. L’ange noir qui l’accompagnait jeta un regard curieux à son compagnon Chain vert, un simple « Yo ! » s’échappa de sa bouche, ainsi qu’un signe de main. Comme si c’était tout naturel, avant de suivre son contractant. Se rapprochant de l’endroit où les cris, ou bruits ? Bizarres venait, notre brun espérait bien en finir une bonne fois pour toute avec cette mission. En espérant que l’autre ne revienne pas à la charge pour l’ennuyer. Il était bien dans son buisson d’ailleurs, il était assortit avec…

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Quand la glace rencontre le feu (PV Melvin) Sam 5 Oct - 21:56

Certains avaient la tête dans les nuages, on pouvait à peine les retenir dans la réalité. Icare quant à lui avait la tête dans un fourré et plus il gesticulait et plus il s'enfonçait un peu comme dans un marais avec des feuilles qui lui barraient le visage, qui lui rentraient dans le nez. Les branches le piquaient dans les côtes. Sa tête finit par toucher le sol le faisant complètement rentrer dans le buisson. Ses jambes ne moulinaient plus dans les airs et reposaient sur des grosses branches. Il entendit une phrase prononcée comme une pique, mais il se retint d'y répondre. Pour une fois, il se vit d'une autre façon. Il s'imaginait un pauvre type coincée dans son buisson hurlant, il se serait moqué de lui nécessairement ; c'était le moins de ce qu'on pouvait attendre dans ce genre de situation. Cet homme se contentait de formuler une phrase un peu condescendante somme toute.

Son coeur se serra, il avait l'impression de se retrouver dans cette situation où il s'était trouvé une année auparavant où il était muet et qu'il n’avait rien pour communiquer. Ses bras tentaient d'écarter tout ce qui l'empêchait de respirer, mais il avait l'impression que quelque chose d'autre le bloquait. Aucun son n'était là pour rétorquer et tout ce qu'il perçut se résuma par des coups de feu sans doute tiré par cet homme. Ce son si familier le poussa à se battre comme un animal replié dans ses retranchements. Il poussa sur ses bras en se griffant auprès des branches les plus pointues. Ses bras tendus le poussèrent en le faisant un peu glisser, puis il se reprit sur ses deux jambes. Sa tête tournoyait encore quand il voulut arrêter cet homme qui allait ramasser SA proie. Il se souvint vaguement de ce chain qui le suivait et de son "yo", bien que même à présent il ne souhaitât pas donné suite à des paroles sans doute ô combien intéressantes... Ses lèvres bougèrent, mais sa gorge contractée se tut face à tout effort, il l'entoura avec angoisse en ne comprenant pas que son angoisse avait réveillé son mutisme. Tout ce qu'il parvint à faire fut de courir après cet homme avec la ferme intention de le mettre à terre sans prendre des nouvelles de sa cible qui rampait vers un tronc d'arbre pour s'y cacher... Icare allait lui en fouttre là juste entre les deux omoplates... Il allait pleurer sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Melvin Legacy
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 23/09/2012
MessageSujet: Re: Quand la glace rencontre le feu (PV Melvin) Dim 20 Oct - 17:21

Il ne lui restait plus grand-chose à faire à notre brun d’ailleurs. Disons que s’il réussissait à mettre à main sur le Chain qu’il venait de toucher il y a quelques secondes il n’avait plus qu’à le rapporter à Pandora, comme un facteur livrerait un paquet. Disons que le fait que ce paquet-là tente de s’enfuir soit plus probable que les autres mais bon. C’était sans compter cette drôle de rencontre faite sur place. Dire que ce lieux devait être abandonné depuis longtemps, qui dit abandonné dit personne sur place normalement. Personne pour courir, vous brailler dessus ou tomber bêtement la tête la première dans des buissons. Hors c’était le cas, bizarre sinon je n’aurais même pas pût vous prendre tout ceci pour exemple c’est dire si c’était un phénomène. Ils ne se connaissent pas, se parlent presque pas et pourtant le truc vert semble en avoir après lui. Allez donc savoir pourquoi. Pourtant il ne lui avait rien fait, enfin pas qu’il sache. Notre homme était toujours honnête mais jamais bien violent dans ses propos, ce n’était pas dans sa nature de toute manière dirons-nous. Il sera plutôt du genre à vous faire une réflexion, mais tout en restant calme. Comme si rien ne pouvait le perturber. C’était d’ailleurs peut-être ce côté-là de sa personnalité qui pouvait agacer ce type. Il semblait du genre beaucoup plus nerveux… Enfin ce n’était pas son problème, il était venu ici juste parce qu’on lui avait demandé, pas pour se faire une promenade de santé. Il allait donc repartir avec le Chain que ça fasse plaisir ou non à ce drôle de garçon. A se demander ce qu’il faisait là d’ailleurs celui-là. Mais bon, le bon caractère du brun ne l’obligeait pas à vouloir se mêler de tout et n’importe quoi, à commencer par la vie des autres. Ainsi, passant son chemin le voilà en train de chercher un Chain qui devrait être blessé et donc plus facilement attrapable. Sans compter le fait que son ami venait de le rejoindre depuis les airs facilitant donc grandement les recherches.

Effectivement, puisqu’il ne tarda pas à être interpellé par le Chain ailé, lui affirmant avoir trouvé la bestiole. Elès ne tarda pas à se ruer sur lui pour l’arrêter et l’empêcher d’aller se cacher plus loin dans les bois. Ce serait idiot de le perdre vu l’état où il était. La pauvre créature en  était réduite à utiliser le sol pour ramper et tenter de se cacher pour s’échapper. L’immobilisant en lui marchant plus ou moins dessus, le Chain attendit son contractant bien sagement. Ayant enfin dans son champ de vision son Chain et la cible, l’homme s’arrêta pour souffler un coup. Bon eh bien voilà, techniquement la mission n’était pas si compliqué que ça, le Chain ne semblait pas vraiment être une créature très dangereuse offensivement parlant. Des bruits de pas. Se retournant, le jeune homme vit alors le jeune garçon vert de tout à l’heure revenir vers lui rapidement. Qu’est-ce qu’il lui voulait encore ? Ça ne lui suffisait pas de s’être retrouvé bêtement la tête coincé dans un buisson ? Lui faisant fasse, il demanda à son Chain de se débrouiller pour mettre la cible hors d’état de fuite, avant de s’adresser à son compagnon de la journée visiblement.

- Eh bien. Tu es qui toi ? T’es bien collant qu’est-ce que tu veux ?

Ben oui, il était en droit de se poser la question à force, un gamin normal se serait contenté de partir pour jouer dans son coin. Du moins, à ses yeux il lui semblait être un gamin, bien que n’étant lui-même pas très âgé au final. Penchant la tête, il le regarda. Etrangement, il le trouvait bien silencieux, sachant que depuis tout à l’heure il n’arrêtait pas de se manifester oralement pour ne pas dire grand-chose. Lâchant un peu pour lui-même bien que c’était parfaitement audible pour lui.

- Tu es bien silencieux d’un coup…

Pourquoi ne pas rentrer ? Il ne sait pas, mais son intuition lui disait qu’il n’allait pas pouvoir rentrer à Pandora de suite. Zut quoi, c’est qu’il fallait encore rentrer, pas de temps à perdre !

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Quand la glace rencontre le feu (PV Melvin) Sam 30 Nov - 22:51

Le voici donc replongé dans son pire cauchemar : son mutisme. A cet instant, il crut que c'était parce que quelque chose s'était produit, que l'individu lui avait fait quelque chose. Il ne fit aucun lien avec ce qu'il lui était arrivé précédemment. Sa colère ne faisait que lui contractait davantage sa gorge comme si elle n'en pouvait plus d'être contenue. Icare fixa Melvin puis le chain qu'il poursuivait qui s'éloignait pour qu'il soit à l'abri. Ah, il ne perdait rien pour attendre, il allait se mettre en chasse et rattraper ce chain de malheur. Enfin, cela aurait été possible si ses pouvoirs ne s'étaient pas scellés. Il s'étira les bras, sautilla sur place mais aucun changement ne s'opéra. Il repensa alors à ce que faisait Gilbert quand il bloquait ses pouvoirs, mais là c'était l'inverse... Oui ! Cela ne pouvait être que l'autre, il fallait qu'il revienne à la raison même si le lien avec les précédents événements apparaissaient clairement à son esprit, il lui avait ôté sa voix en scellant ses pouvoirs.... mais ça n'avait aucun sens ! Il remonta ses manches et quand il lui demanda ce qu'il voulait, il fut très clair.

Il cogna sa main contre son autre main, en gros " te casser la figure". C'était éloquent et même si cela ne défaisait pas le sort qu'il avait fait, ce serait un bon début.. Il pourrait toujours le tuer, cela ferait une unité en moins pour le camp adverse. Il n'était pas spécialement doué en tactique, mais de loin ça semblait être un bon plan... Le regard fier, il ne craignait rien ou presque. Certains mots étaient violents, certains mots tuaient, certains mots comme ceux-ci " - Tu es bien silencieux d’un coup…". Là, il voulait juste faire un malheur quelque part et se gausser pendant une vie entière du cruel châtiment qu'il voulait lui faire subir. Au lieu de cela, il se contracta allant jusqu'à replier sa tête tant ces mots lui étaient pénibles et tenta de lui sauter à la gorge, c'était de bonne guerre car depuis toute à l'heure la sienne était serrée. Comme le sort était parfois un sacré farceur, il déverrouilla sa voix d'un seul coup comme une valve de barrage. Ce fut brusque, brutal, digne des plus belles scènes d'action.


" ENFOIREEEEEE!"

L'espace d'un instant, notre chain impulsif s'arrêta. Il était guéri là non ? Enfin, il ne se voyait pas le remercier surtout que sa proie venait d'être capturée et devait être loin à présent...

"Ramène ton chain, tout de suite ! Ma proie! Au nom de tous les Baskerville, tu t'exposes à des problèmes, alors rends."

La menace c'était un moyen bien bas... oui mais là que lui restait-il ? Il pouvait toujours vider ses nerfs sur cet homme, mais le fait de crier l'avait déjà un peu calmé. Son visage semblait " presque"détendu, pas de là à prendre un café quand même, mais son envie de meurtre avait baissé. Cet homme n'allait pas s'échapper ainsi, en plus s'il avait envoyé son chain plus loin, il était sans défense et donc à la portée d'Icare. Enfin... non il ne profitait pas de sa faiblesse, il voyait juste là une évidence, un peu surfaite peut-être, mais ne gâchons pas le beau rêve de notre petit frustré en déroute...
Revenir en haut Aller en bas
Melvin Legacy
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 23/09/2012
MessageSujet: Re: Quand la glace rencontre le feu (PV Melvin) Lun 13 Jan - 23:53

Melvin traitait ce drôle d’individus de soudainement calme ? Il y avait en effet de quoi le trouver oui, puisque Monsieur semblait être un nerveux, mais soudainement, il c’était arrêté net. Ne disant plus le moindre mot, un peu comme s’il était muet. Allez savoir ce qu’il lui arrivait, en tout cas cela n’avait pas empêché notre homme de continuer sa mission un peu plus tranquillement, vu qu’il n’avait pas un truc vert pour lui courir entre les pattes en  braillant. C’est fou hein, quand c’est un peu plus calme pour pouvoir réfléchir avant d’agir correctement, les choses se passent toujours mieux. C’est pourquoi en compagnie de son Chain le membre de Pandora n’avait guère tardé à faire ce qu’il devait faire, c’est-à-dire mettre la main sur cette chose pour la ramener à Pandora. Vu son côté peu agressif il est plus que probable que ce dernier trouve un contractant parmi leur rend, et puis son pouvoir pouvait être pratique, il faut de tout pour faire un monde. Il chargea Elès de s’occuper de leur capture, l’emmenant alors à l’écart pour l’attacher et tout, il n’y aura plus qu’à le trainer au QG. Ça va qu’il n’était pas trop encombrant, avec l’aide de l’ange noir il n’aurait aucun mal à le ramener. Mais voilà, le calme était de courte duré. Puisqu’au moment où il souligna qu’il était silencieux, bien que ce dernier le menaça en se faisant comprendre via des gestes hein, il tenta de lui sauter dessus. Comme pris d’une haine soudaine, avant de hurler une insulte, une nouvelle fois. Il ne connaissait que ça ou quoi ? Ou plutôt il était tellement du genre à s’énerver pour rien que cela devait lui sembler logique de parler ainsi aux gens. En même temps Melvin ayant pour faculté de savoir rester calme en presque tout circonstance ou plutôt d’avoir des changements d’humeurs tellement peu visibles qu’il était difficile de savoir à quoi il pensait. Haussant les sourcils, restant surpris par cette hargne soudaine, il eut tout de même le réflexe de se dégager de la course du vert pour éviter de finir par terre à se faire étrangler, quitte à faire plusieurs pas vivement sur le côté.

Sur ses gardes, il se redressa, bien que semblant pas taillé pour le combat, il était prêt à réagir, tant offensivement que pour l’esquive. Quelques paroles mentales à son Chain qui n’était pas trop loin et hop, voilà un espèce de mini-portail qui fait son apparition à côté de lui, laissant alors au membre de Pandora  prendre une arme à feu bien plus grande et puissante que ce qu’il avait jusqu’à maintenant, c’est-à-dire un simple pistolet qu’il avait toujours sur lui. Ce gars disait être un Baskerville ? Un Chain des Baskerville ? Etait-il complètement idiot pour hurler ça comme ça ? Le brun aurait jusqu’alors eut la bonté de laisser ce pauvre Chain dans son coin, mais maintenant… Haussant le ton, le regard toujours aussi sérieux il parla.

- Baskerville ? T’es idiot ou quoi pour révéler ça comme ça ? Je n’ai pas vraiment le choix, je crois que je vais devoir m’occuper de toi maintenant.


Sans plus d’avertissement il tira sur lui. Ne sachant s’il allait le toucher ou  pas. Il visait bien, mais il pouvait bien l’éviter hein. Melvin n’était certes pas méchant, mais généralement en combat il était du genre pas pardonnable. S’il s’était donné comme objectif de  battre la personne en face de lui, ce n’était pas le membre de Pandora qui allait lui donner des chances de s’en sortir ou même de pouvoir l’attaquer en le prévenant à tout bout de champ. En somme, malgré les apparences on pouvait dire qu’il était un bon  « soldat » bien que sa gentillesse soi bien la seule chose capable de lui jouer des tours et de toucher sa volonté pourtant semblant inébranlable. Actuellement, il avait un objectif, tuer ou alors capturer ce garçon. Chose qui n’allait pas être aisé certainement… Une fois que l’impact eut lieux, laissant une immense fumée cacher un peu le terrain, il attendit, préférant voir ce qu’il se passait. Si une fois le lourd nuage partit il verrait un gamin mal en point ou alors toujours le même qui souhaite avoir sa peau. D’ailleurs, c’était quoi sa mission.. ? Mince, il aurait dût demander avant pourquoi il voulait ce Chain également. Voilà ce qui arrive quand on perd un peu de sa concentration on agit mal…

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Quand la glace rencontre le feu (PV Melvin) Sam 8 Fév - 19:43

Sérieusement, il avait bossé pour le traquer et il se faisait voler sa proie sous son nez de quoi vous donner envie de retourner chez vous pester sous votre couette... Mais là non il allait morfler en plus du point de vue d'Icare ce grand dadais n'était pas féroce tout juste s'il ne voulait pas s'envoler pour lui décocher une bonne juste là en dessous de la mâchoire,là où ça faisait bien mal. Ce qui l'énervait d'autant plus c'était l'impassibilité de son interlocuteur, tout semblait lui passait par-dessus mais vraiment quoi... Limite la terre tremblerait il resterait aussi calme, son visage toujours apaisé. Ah ces gens qui n'avaient pas de vie, ça le défrisait totalement, on aurait envie de les secouer pour voir ce qui pouvait en sortir ! Enfin là de toute évidence, il avait perdu, mais il n'en avait pas perdu sa langue, oh ça non. Il claironna une vive protestation en mentionnant les Baskerville, de quoi faire frémir dans les chaumières pensait-il, c'était sans compter sur le flegmatisme de son interlocuteur, qui se contenta d'ouvrir une espèce de portail.

" Et le clown tu fais qu... AAAAAh!"

Il avait parlé en même temps que cet individu aussi n'entendit-il pas tout. Quand vous voyez une nouvelle arme, vous avez beau avoir une confiance de fer en vos capacités et une envie de découdre une faculté vous rappelle à l'ordre. L'instinct de survie. Même si ses pouvoirs étaient plutôt instables ces temps-ci, il parvint à prendre sa forme équine. Il voulut s'envoler, mais voyant qu'il le visait déjà; il voulut parer avec ses ailes. Ce n'était absolument pas une bonne idée. Il eut l'intelligence dans le même temps de se reculer vivement comme s'il anticipait son choix discutable. Des plumes ne suffiraient pas une balle d'un bon calibre, il était inutile de tenter de faire dévier également. La balle transperça son aile gauche, ressortit en effleurant son flanc... Il fallait oublier la fuite par les airs, il ne lui restait que la fuite ou... s'il ne pouvait voler peut-être pourrait-il lui voler dans les plumes juste un peu... Son aile lui rappelait que touchée en son centre, elle allait l'embêter, oui mais il avait son honneur là... Icare plia ses membres pour se propulser, il eut une trajectoire qui n'était pas très rectiligne, il ne parvenait plus à maintenir aussi ne put-il que frôler son interlocuteur en pestant au dessus de lui avant de s'écraser plus loin...

"Tu veux mourir toi... Rends moi ma proie, j'aurais pité de toi avec tes yeux de merlan fris...


Il l'avait peut être touché avec l'un de ses sabots en passant tout près, peut-être que oui peut-être que non. Le chain allait se retourner en étendant son aile blessée pour la faire se reposer ne serait-ce qu'un seul instant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Quand la glace rencontre le feu (PV Melvin)

Revenir en haut Aller en bas

Quand la glace rencontre le feu (PV Melvin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts Times ::  :: Tradimento :: Pièces du Manoir-