Partagez|

La pluie est le signe du rassemblement des roux ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lyria Bezarius
avatar
Messages : 149
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 23
Localisation : Euh...*sort une carte*...perdu ?
MessageSujet: La pluie est le signe du rassemblement des roux ? Lun 25 Mar - 21:43

Quelques jours ? Pourtant une impression que des mois se sont écoulé… Le monde n’a pas vraiment changé en fait… Sauf pour Lyria, en une seule journée, toute sa vie de Bezarius vient de passer au stade de… Baskerville ? Après tout, elle s'est rendu compte qu’elle lui doit beaucoup donc elle les a rejoint pour lui… Continuer sa vie avec des bouts de fragments, et l’idée terrifiante qu’elle a failli sombrer dans la folie. Quelle drôle de sensation. Alors qu’elle marche avec sa capuche sur la tête dans une forêt, sur le côté de la route pour ne pas se prendre une diligence ninja, qui peut arriver d’un coup, car cette route est rarement fréquentée ! La rouquine n’a même pas l’impression de bouger, comme ci ces remord la stagnait sur le chemin de la vie… Le ciel commence à devenir gris en plus, c’est bien le moment qu’elle a choisis pour aller faire quelque petite chose. La demoiselle avance du mieux quel peut, mais bon, à cette vitesse on n’est pas arrivé. Puis la rouquine bifurque d’un coup dans la forêt et avance plus vite. Mais où doit se rendre la demoiselle ? Eh bien en grimpe un arbre et se laisse tomber doucement et se retrouve face à une grande bâtisse… Lyria regarde à gauche, à droite, avançant peut rassurer. Se cachant au moindre bruit qu’elle entend suspect. Après un long moment d’esquive et de se planquer, elle arrive dans une pièce très connue d’elle. Sa chambre, et oui Lyria est revenu quelque temps au manoir pour récupérer des affaires pour Sablier. La Bezarius se dépêche au plus vite de prendre tout ce qu’elle peut avant qu’une malencontreuse rencontre ce fasse. La jeune femme ferme sa valise et d’un coup entend un miaulement, ce qui la fait légèrement sursauté. Les chats d’Ada surprennent toujours… Un petit grattage sur la tête pour la boule toute blanche et Lyria se dépêche d’ouvrir sa fenêtre, avant qu’il n’alerte quelqu’un du manoir… Elle se renfonce dans la forêt son œuvre faite. Serrant du mieux qu’elle peut sa valise, là revoilà dans l’autre sens de la marche, reprendre ce chemin peut fréquenté.

« Allé, encore un bon moment de marche et on arrive… »

Histoire de se donner un peu de confiance on va dire, mais bon le corps ne va pas retrouver toute son énergie d’un coup. Lyria pose sa valise et s’assoit dessus quelques instants pour se reposer de tout ça. Essayant de remettre un peu tout en ordre dans sa tête, mais le bruit des gazouillements des oiseaux commence sérieusement à l’énerver, trop de joie pour elle en ce moment. Saisissant un caillou elle le lance dans les arbres voulant stopper ce bruit incessant des forêts. Mais ce vulgaire caillou n’a fait que passer gracieusement devant le nid avec un grand écart entre eux. Lyria regarde littéralement blasé de ce coup mais bien foireux, bon ce n’est pas pour elle le lancé de cailloux. La demoiselle se rassoit sur sa valise minée boudeuse, et comme pour la narguer, les bruits d’oiseaux tout gaies reprennent. Tentant de les ignorer royalement, elle remarque un détail assez gros, il fait de plus en plus sombre. Levant la tête, elle voit de gros nuages noirs dans dangereux. Et comme pour la punir d’avoir lancé un caillou comme ça, la pluie tombe d’un coup, quelle chance non ?

« Non mais… Le monde est contre moi là ? »

La rouquine prend sa valise et avance plus vite sur le chemin, mais maintenant il y a un vent violent ou elle tente de l’affronter à contresens. La capuche ne tient plus, la cape vole bien au moins, on croirait une héroïne de BD… Bref elle avance du mieux qu’elle peut, mais comme pour encore plus l’embêter une diligence passe pour l’arroser du sol boueux… Ce que celle-ci souligna comme une malchance totale ne put s’empêcher de hurler.

« Non mais faite attention !! Les piétons c’est prioritaire dans ce monde ! »

Avançant les nerfs un peu à vif, elle décide de s’abriter dans une grotte formée par le temps. Elle ne semble pas habitée et tant mieux. Lyria pend sa cape pour qu’elle sèche un peu, et regarde sa tenue, gracieusement tâché par cette satanée diligence ! Qu’elle soit maudite ! La demoiselle ouvre sa valise, puis défait ses longues couettes pour changer de ruban qui sont trempés. Mais il n’y a pas que ça… Un peu rouge Lyria change aussi de robe, car elle ne va pas rester avec des habits mouillés ! Avec un peu de peine elle y arrive et la pend avec la cape comme elle peu pour que le tissu sèche. Mais bon avec ce temps elle va sûrement se balader en tenant la robe et la valise. Un petit bruit aigu se fait entendre dans cette grotte, c’est juste la Bezarius qui vient d’éternuer, c’est vraiment un truc à choper froid ! Enfin pour le moment notre rouquine est bloquée dans une grotte à regarder la pluie tomber n’est ce pas…Génial?

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: La pluie est le signe du rassemblement des roux ? Sam 30 Mar - 22:22

Combien de fois l'avait-il fait ce même trajets en voiture de Pandora au manoir Barma et inversement ? Beaucoup, beaucoup trop de fois, si bien que ce n'était même plus la peine de compter, à part bien sûr si s'il visait la dépression. Ne pouvait-il donc pas rester en permanence enfermé chez lui, à lire et à maltraiter ses serviteurs ? Certes, on le prendrait pour un ermite misanthrope, ce qui ne serait pas totalement faux, mais le jeu en vaudrait réellement la chandelle selon-lui. Seulement, en tant que duc, il avait des obligations envers Pandora, qu'il le veuille ou non, il n'avait pas vraiment le choix pour le coup. Encore que, il s'en tirait tout de même assez bien, cachant sa véritable apparence au plus de gens possible et gardant pour lui les informations qu'il ne souhaitait pas partager avec les autres ducs. Pourquoi leur donner les informations qu'il avait eu tant de mal à récolter après tout ? Ils ne le méritaient nullement, même pas cette chère Sheryl... Certes, il parlait plus avec elle qu'avec les autres, mais de là à tout lui dire, il y avait tout de même des limites. Quoi qu'il en soit, même si elle améliorait ses journées passées à Pandora, elle ne suffisait pas à le retenir là-bas bien longtemps. Eh oui, même les femmes n'avaient pas tous les pouvoirs en ce bas-monde.

Le résultat était le même, que ce soit pour y aller ou pour en partir, le duc devait sans cesse supporter cet interminable trajet. Certes, il était bien confortablement installé dans sa voiture, alors que d'autre n'avait pas cette chance, mais il n'était pas du genre à se satisfaire de ce qu'il avait notre Rufus. Au contraire, il était plutôt du style à se plaindre souvent... Ou à faire la tête pour bien montrer son mécontentement. En général, les moments où il était le plus insupportable étaient ceux où il s'ennuyait fermement, sauf quand il avait véritablement une raison de s'énerver bien entendu... Lorsqu'on le dérangeait pendant qu'il étudiait ou quelque chose de ce style. Mais là pour le coup, il n'y avait personne pour lui casser les pieds, ce n'était certainement pas son cocher qui allait chercher à avoir un quelconque contact avec lui, ce qui prouvait en quelque sorte la sagesse de celui-ci. Techniquement, il ne devrait plus avoir de contacts humains avant d'être rentré chez lui, si l'on pouvait qualifier quelques ordres donnés à son valet de contacts humains bien entendu. Cela lui convenait tout à fait pourtant, il n'était pas d'humeur très bavarde, même pas pour étaler à qui voudrait l'entendre à quel point il était merveilleusement intelligent. On pourrait même le qualifier de... Calme ? Oui voilà, c'était l'impression qu'il donnait en tout cas, il n'était pas dans l'un de ses jours où il s'agitait frénétiquement, nerveux et prêt à sauter à la gorge de n'importe qui. Ce n'était pas plus mal pour son entourage dans un sens.

Le front appuyé contre la vitre de la calèche, Rufus observait d'un air absent la pluie qui battait à sa fenêtre et couvrait le paysage d'une sombre aura grisâtre. Etait-ce donc ce temps-là qui le rendait si léthargique aujourd'hui ? Allez donc savoir, mais entendre la pluie tomber sur le toit avait un pouvoir calmant sur certaine personne, alors pourquoi pas sur lui après tout, il était humain. C'était le temps idéal pour réfléchir paisiblement et de toute façon, il valait mieux qu'il s'occupe tranquillement, car le cocher semblait décidé à avancer prudemment à cause du temps qui faisait des siennes, il n'était donc pas prêt de passer la porte de son manoir... Tant pis ? Oui, vous ne rêvez pas, le duc ferait avec sans s'énerver, une grande première. Peut-être en avait-il assez de ronchonner pour rien après tout... Non, il ne fallait tout de même pas rêvez, mais pour aujourd'hui, il ferait avec voilà tout. Il ne savait pas trop depuis combien de temps la voiture était en route ou encore depuis combien de temps la pluie tomber drue, mais bientôt, son regard fut accroché dans ce paysage monotone par une tâche orangée qui passa sous sa fenêtre. Une tache orangée ? Peut-être pas non, seulement une silhouette que ses yeux fatigués n'eurent pas bien le temps de définir sous la rapidité de la voiture.

Qu'était-ce donc ce orange alors ? Tout simplement les cheveux d'une femme, ou d'une jeune fille plutôt, debout sur le bord de la route malgré la pluie battante. Que faisait-elle le long de ce chemin, elle attendait qu'une âme charitable daigne la prendre en stop ? Elle risquait d'attendre longtemps la pauvre. Mais cette longue chevelure rousse, détrempé par la pluie, attira tout de même l'attention du duc. Ce genre de couleur était assez spécial après tout, mais pourquoi lui semblait-elle familière ? Ce n'était tout de même pas les roux si commun aux Barma qu'il connaissait, mais cela avait de quoi attirer l'oeil, c'était certain. Décollant son front de la vitre, le duc continua d'observer la jeune fille bien après que la voiture l'eut dépassée. Visiblement, elle avait été éclaboussée au passage et ne semblait pas en être ravie, d'où les éclats de voix qu'elle semblait pousser, mais qui ne parvenaient pas aux oreilles de notre homme pour autant. Elle avait été trempée par sa faute et alors ? N'était-elle pas déjà bien servie de ce côté-là en restant comme cela sous la pluie ? Encore une gueularde, il ne manquait plus que cela, fort heureusement, le cocher ne fit pas grand cas de la demoiselle et passa son chemin sans s'en soucier le moins du monde. Comment cela ce n'était pas très galant ? Peu importe, pour une fois ce n'était pas la faute du duc. Seulement, cette crinière rousse perturbait tout de même notre homme, comme s'il l'avait déjà vue quelque part... Qui dans le coin pouvait avec ce genre de couleur de cheveux ? Dans les gens qu'il pouvait connaitre bien entendu.

La réponse ne tarda pas à arriver comme une évidence, cette demoiselle n'était-elle pas la fille adoptive de la famille Bezarius ? Bon, certes, c'était un peu prématuré comme déduction, mais il disposait d'assez d'informations - grâce à l'espionnage assidu des autres familles ducales - pour savoir qu'une fille comme cela avait été adopté chez cette bande de blondins casse-pieds. Mais si c'était le cas, que faisait-elle ici, au beau milieu de la route et sous la pluie en plus ? Il ne fallait pas plus de questions que cela pour réveiller la curiosité du duc, eh oui, c'était une journée bien mornes, que voulez-vous. Quoi qu'il en soit, comme à chaque fois qu'il avait des questions, il souhaitait avoir des réponses, voilà pourquoi il ordonna au cocher de faire demi-tour. Mais lorsqu'il arriva de nouveau à l'endroit où ils l'avaient croisé, celle-ci avait déjà disparu. Rufus aurait donc bien renoncé, si son serviteur ne lui avait pas indiqué du doigt un reflet roux qui disparaissait à travers les feuillages... Mais où allait-elle celle-là ? Le manoir Bezarius était dans l'autre direction, cela il en était convaincu. Plus téméraire que d'habitude sans nul doute, le Barma se décida à descendre de voiture et à suivre discrètement la jeune fille, comme un véritable stalker pourrait-on dire. Celle-ci semblait trainer avec elle une grosse valise, ce qui ne fit que réveiller davantage la curiosité de notre homme... Serait-ce donc... Une fugue ?

Pourquoi fuir le manoir Bezarius après tout... Oui, bon, Rufus avait bien une centaine de raisons pour ne pas rester dans ce manoir-ci, mais il s'agissait de Rufus après tout, on ne pouvait pas le comparer à une personne normale, qu'importe la situation. Restant à bonne distance pour ne pas être repéré de la demoiselle, le duc la suivit jusqu'à une grotte où celle-ci eut la bonne idée de s'abriter pour éviter la pluie... Malheureusement, lui ne pouvait pas en faire de même sans révéler sa présence, il lui fallait donc supporter l'eau qui tombait à grosses gouttes du ciel et le trempait jusqu'aux os. Une position pour le moins inconfortable qui ne lui convenait pas tellement, d'autant que maintenant qu'il avait commencé à la suivre, rentrer sans la moindre réponse le mettrait d'une très vilaine humeur, alors qu'il était si calme, cela serait quand même du gâchis. Le Barma songea donc à une chose... Détourner l'attention de la jeune fille, au moins le temps d'aller s'abriter également et pourquoi pas, l'interroger de la sorte ? Jouait un sale tour ? Pensez donc, ce n'était vraiment pas son genre...Pourtant, c'était bien ce qu'il comptait faire.

Un sourire malsain à souhait peint sur les lèvres, annonçant sans nul doute une mauvaise farce de sa part, le duc fit apparaître grâce à son chain l'illusion dont il avait le plus l'habitude de se servir en tant qu'apparence publique. Rond, petit, franchement laid et flottant comme un ballon dans les airs, son illusion au chapeau en tasse de thé ne changeait pratiquement jamais quel que soit les circonstances, il l'aimait bien comme cela... Très loin de sa véritable apparence physique. Le bonhomme moustachu crée par le Barma s'engouffra dans la grotte, flottant littéralement au plafond de celle-ci, jusqu'à atterrir derrière la demoiselle qui pour le coup avait changé de tenue, à croire qu'elle s'attendait à l'importante visite qu'elle allait recevoir dans ce modeste endroit. Elle n'avait tout de même pas décidé d'emménager dans ce lieu, si ? Ce serait d'un drôle tient... En silence, l'illusion c'était approché et flottait maintenant, la tête en bas, derrière la jeune fille. Décidant de prêcher le faux pour savoir le vrai, le duc se dit que l'option " Bezarius en fuite " était la plus probable et certainement la seul qui l'intéressait d'ailleurs. S'il se trompait, tant pis, au revoir mademoiselle l'inconnue aux couettes rousses. De sa voix peu rassurante, l'illusion parla donc à sa place, tandis que lui supportait la pluie... Une véritable vie de chien, heureusement qu'il était calme aujourd'hui...

" Alors, petite Lady, on ait perdu ? La fugue ne se passe pas comme prévu ? Comme c'est triste ! " Fit l'illusion avant de partir dans un rire caverneux.
Revenir en haut Aller en bas
Lyria Bezarius
avatar
Messages : 149
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 23
Localisation : Euh...*sort une carte*...perdu ?
MessageSujet: Re: La pluie est le signe du rassemblement des roux ? Dim 21 Avr - 18:58

Une grotte peut être un lieu d’habitation, mais pour Lyria faut pas pousser ! Faut un minimum de confort quand même. Mais avec cette pluie, ça va être dur quand même de chercher mieux ! Surtout que l’idée de choper un rhume va lui rappeler des souvenirs très peu agréables qui vont encore la faire regretter son choix… Non assez de pleurer, en fait elle en est même lassée de laisser les larmes coulées ces derniers jours. Un peu boudeuse elle attend que cette satanée pluie cesse enfin. Puis elle se souvient qu’elle a pris un peu de quoi manger et fouille dans sa valise. Sortant quelques biscuits qu’elle grignote dans son coin. Elle médite si allumer un feu et une bonne idée, mais vu comme il pleut, le bois sera mouillé, donc autant ignore cette idée. Alors qu’elle grignote en fixant le fond de la caverne, elle sent comme un souffle bizarre derrière elle. Un instant l’idée qu’un ours soit dans son dos ne la rassure pas trop. Elle tourne doucement la tête avec les yeux les plus remplis de peur que possible.

« Alors, petite Lady, on ait perdu ? La fugue ne se passe pas comme prévu ? Comme c'est triste ! »

Un monstre de cauchemar ? Possible ?! La demoiselle pousse une espèce de hiiiii et donne un coup avec sa valise et recule le plus loin qu’elle peut met peur l’équilibre vu qu’elle recule en marche arrière et finit sur les fesses. Sur toutes les rencontres possibles, pourquoi tomber sur ça ! Lyria fixe avec des gros yeux. Cette…horreur ? Non cette chose qui n’est pas humaine ! On regrette vite d’avoir quitté sa petite famille tranquille dans coup, surtout pendant ce moment-là.

« Mais t’es qui toi ! Non en fait…TU ES QUOI ?! »

C’est vrai quoi, ce truc est censé être humain… ? Un instant elle serait tentée de hurler à l’aide… Mais bon, combien de chance qu’une bienveillante personne soit là ? Bonne question… La rouquine serre sa valise, seule arme qu’elle possède pour le moment. Peut-être que ce type est un pervers…oh non-pitié pas ça ! Puis pourquoi l’avoir appelé Lady…marque de politesse, ou il sait qui est Lyria… Raaah mais c’est quoi cette histoire ! Bon on se calme et on respire. L’Ex-bezarius médite quoi dire…ah non ça c’est ce qu’elle pense faire mais répond vite.

« Ce n'est pas tes affaires le truc ! Je ne fugue pas je… Je fais ce que j’ai à faire… Et ce n’est pas triste…c’est juste…pathétique. »

Passé de la colère à la tristesse, quelle fille lunatique. Enfin elle est comme ça de nature, de passer au sourire, aux larmes, à la colère au désespoir… Elle baisse un peu la tête, complètement perdu. C’est pathétique ? En fait c’est une fugue oui… qu’est-ce que ça peut être d’autre ? Rien… Ce type a presque raison mais ne connaît pas les raisons de cela !

« J’aurais dû laisser un mot à grand frère pour rassurer Ada et oncle Oscar…Raaaah ce n’est pas le moment de déprimer ! Le truc ! Tu…bon si tu veux t’abriter dans la caverne à cause de la pluie, tu peux mais tu restes loin de moi ! »

Si elle pouvait souligner le « loin de moi » elle le ferait ! Non mais après tout ce n’est pas sa grotte à Lyria ! Elle s’assoit sur sa valise essorant ses couettes un peu boudeuses… Attendant aussi ses réponses de cette…indescriptible personne… Sérieux sur toutes les personnes excentriques de ce monde, elle tombe sur ça ! Vive la chance quand même... Quoique Lyria n’ait jamais eu vraiment de chance on va dire… c’est une bête noire ce truc-là. La demoiselle continue d’essorer ses cheveux tout en fixant la personne sans nom, et aussi à la race très étrange, pas gâté par la nature pauvre personne aux ventres dodue

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: La pluie est le signe du rassemblement des roux ? Sam 4 Mai - 20:16

Faire peur à une jeune fille perdue en pleine forêt sous la pluie, ce n'était franchement pas très reluisant, à croire que ce cher duc était tombé bien bas aujourd'hui. Mais le connaissant, cela n'avait rien de très surprenant finalement. S'en prendre à des gamins, c'était tout naturel pour lui, puisque mentalement, il ne devait pas être si vieux que cela tout bien réfléchit… En tout cas, il n'approchait nullement de ses 67 ans, que cela soit d'apparence ou par ses actions. Certes, quelques fois c'était un véritable vieux de la vieille, ronchon, plongé dans ses livres et dans sa solitude, mais d'autre fois, lorsqu'il s'ennuyait dirons-nous, il avait tendance à enquiquiner son monde et ce comme personne. Un talent caché ? Certainement pas, puisqu'il l'affichait fièrement, ce n'était pas comme s'il s'agissait d'un secret d'état, le duc était bel et bien pénible à ses heures… Voir toujours. Mais en général, il n'y avait guère grand monde pour en être témoins, là pour le coup, il était tombé sur cette petite demoiselle qui semblait se rendre allez donc savoir où, mais venant très probablement du manoir Bezarius. Fille adoptive et fugueuse, que c'était drôle, il n'en fallait pas plus au duc pour sortir de sa monotonie et aller fouiner avec joie de ce côté-là. Se mêler de la vie des autres, c'était sa grande passion dans la vie et ce depuis longtemps, il n'y pouvait donc rien, il ne voulait pas savoir, il devait savoir. Question d'honneur aussi après tout, imaginez que quelqu'un sache qu'il avait laissé une information, même futile lui passer sous le nez.

Comme se montrer sous son meilleur jour et donc sa véritable apparence n'avait rien de bien comique, le duc avait décidé de jouer un mauvais tour à la demoiselle rousse, en infiltrant dans la caverne où elle avait trouvé refuge, la moins discrète de ses illusions, à savoir, cette boulette géante qui lui servait d'apparence publique. Comment cela c'était susceptible d'effrayant une jeune fille ? Oh, mais non à peine… Quoi que si, cela était le but non dissimulé de Rufus ou au moins, d'attirer son attention. Comme cela allait être drôle de voir cette gamine si surprise de voir débarquer cette énormité, le duc en souriait d'avance de sa bonne blague, bien que lui seul puisse trouver cela drôle, il fallait bien l'avouer. Cela n'y manqua pas cela dit, en voyant cette grotesque illusion, la jeune rouquine ne tarda pas à pousser un petit cri, se défendant comme elle lui pouvait au passage en donnant un coup de balise bien placé dans le gros bonhomme. Pas très ami avec les lois de l'apesanteur, l'illusion en se prenant le coup partie de côté sur un mur de la caverne, pour ensuite rebondir dans tous les sens tel un ballon sur-gonflé, le tout en laissant échapper un petit rire qui n'avait rien de rassurant… C'était vraiment Rufus qui avait créé cette chose ? Il fallait croire oui, cela démontrait bien l'esprit dérangé du Barma derrière ses apparences d'homme distingué. Posant la question inévitable de " tu es quoi ? " que n'importe quel humain normal aurait pu se poser, la demoiselle s'était lamentablement retrouvée sur les fesses en essayant d'éviter la balle humaine.

Oh, comme c'était triste, mais cela lui apprendrait à fuguer de chez elle au moins. Encore que, le Barma n'en avait rien à faire qu'elle se soit enfui de chez elle et il était encore moins soucieux d'améliorer ses relations avec les Bezarius en leur ramenant leur enfant chérie. Non, il n'en avait rien à faire de tout cela, il souhaitait simplement ses petites informations avant de retourner vaquer à ses occupations, rien de plus. Se stabilisant enfin au niveau du plafond de la caverne, la tête en bas, sinon ce ne serait pas drôle, l'illusion fini par pointer un index accusateur vers la jeune fille pour lui répondre.

" Moi ? Tu ne le sais pas ? Je suis l'incarnation de ta honte petite fugueuse ! Hi hi hi !!! "

La fente qui lui servait de bouche fendu en un sourire malfaisant, ses yeux en soucoupe brillant d'une hilarité qui n'amusait que lui, l'illusion semblait bien s'amusait aux dépends de cette pauvre gamine. Comment cela le duc était un sadique ? Mais non, je vous rappelle qu'il était tout de même sous la pluie le pauvre, cela n'était donc pas par pur plaisir, il cherchait tout simplement à mettre son plan en œuvre pour faire parler la demoiselle, rien de plus. N'empêche, cette pluie commençait à l'agacer, il n'allait pas pouvoir restait à découvert bien longtemps sous peine d'attraper la mort, ce qui serait tout de même bien dommage alors qu'il était encore si jeune. Mais son plan commença doucement à se mettre en place de lui-même, puisque la jeune fille ne tarda pas à confirmer ses dires… Enfin, non, elle lui expliqua qu'elle ne fuguait pas, qu'elle faisait juste ce qu'elle avait à faire, une chose pathétique en somme… Hum, elle devait donc fuir le manoir Bezarius ? Pourquoi donc, avait-elle commis une faute grave ou bien n'était-ce que la façon qu'avaient les enfants de tout dramatiser ? Le duc devait en avoir le cœur net. La demoiselle lui semblait un peu tristounette en plus, bref, il se passait quelque chose et la curiosité du duc le poussait à savoir quoi. Perdant un peu de son sourire malsain pour avoir plus intrigué, l'illusion se rapprocha encore de la jeune fille, toujours la tête en bas, c'était plus drôle après tout.

" Mais que tu le veuille ou non, le résultat est le même, tu fugue, tu t'enfuit, tu te sauves comme une petite voleuse ! C'est le prix à payer pour tes fautes commises ! "

Comment savait-il que la jeune fille avait fait quelque chose de mal ? Mais rien du tout, c'était du bluff voyons, encore une fois. Prêcher le faux pour savoir le vrai, il n'y avait rien de mieux, il suffisait que la personne soit un peu bavarde et hop, le tour était joué. Les jeunes filles ne savent pas tenir leur langue, ou alors bien rarement, c'est pour cela que le duc avait choisi de procéder ainsi. En tout cas, il avait déjà réussi à lui faire avouer qu'elle avait fuguée – ou presque – et la suite ne manqua pas d'être aussi réjouissante. Ada, Oscar ? N'étaient-ce pas des Bezarius ? Oh mais si, bien entendu qu'ils en faisaient partie de cette famille, le Barma le savait bien. Souriant tout seul sous la pluie, Rufus se félicita intérieurement d'avoir aussi vite déduit cette réalité. Bon, maintenant qu'il savait cela, il pouvait la laisser tranquille et rentrer chez lui non ? Hors de question ! Il souhaitait maintenant savoir le pourquoi du comment, mais ayant tout de même assez de traîner sous la pluie tandis que son illusion avait la belle vie dans la caverne, il se faufila à son tour dans le lieu en profitant de l'inattention de la demoiselle, trop occupée avec ses pensées et cette chose bizarre qui flottait au plafond.

Après tout, elle avait invité la créature grotesque à rester pour s'abriter de la pluie, alors pour un duc, elle n'allait tout de même pas faire la difficile. Et puis de toute manière, ce n'était pas sa caverne à elle qu'il sache, il pouvait donc y entrer sans permission. Allant s'asseoir sur un petit rocher derrière la rouquine, le Barma replia ses jambes sur lui avant d'observer la jeune fille aux couettes. Franchement, où comptait-elle aller celle-là ? Vivre seul ? Il serait curieux de voir cela alors qu'elle n'arrivait même pas à aménager dans une caverne sans se faire prendre par le duc en personne et son illusion. Pauvre enfant, elle n'irait pas loin comme cela. Mais Rufus était bien curieux de savoir ce qui l'avait conduit à fuir le toit du manoir Bezarius et ses serviteurs prêts à être aux petits soins pour elle par ce temps. Franchement, il y avait de plus belle journée pour fuguer. La tête posée sur ses genoux, calmement, Rufus finit par enfin faire entendre sa véritable voix, ne parlant cette fois-ci pas par le biais de son illusion qui ne disparut pas pour autant.

" Votre hospitalité me va droit au cœur. " Commença-t-il avec un léger sourire moqueur. " Mais j'apprécierais d'avantage entendre pourquoi mademoiselle Bezarius fuit sa famille adoptive. Alors, parlons un peu en attendant que la pluie cesse voulez-vous. "

Trempé jusqu'aux os, mais certainement moins effrayant que son illusion bizarroïde, le duc ne comptait certainement pas laisser passer une occasion d'avoir des informations directement à la source. Certes, il pouvait attendre que l'un de ses espions lui rapporte les faits, mais autant prendre ses informations de la fugueuse en personne, qui sait, cela pourrait sûrement être divertissant. Et puis… Il n'avait pas tellement envie de retourner affronter la pluie tout de suite, cela l'ennuierait.
Revenir en haut Aller en bas
Lyria Bezarius
avatar
Messages : 149
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 23
Localisation : Euh...*sort une carte*...perdu ?
MessageSujet: Re: La pluie est le signe du rassemblement des roux ? Lun 10 Juin - 16:06

Sérieux, le temps choisi bien son moment pour gâter la journée. Comment rentrer à Sablier ? Mystère pour le moment ! Tout ce qu’on peut affirmer et que la demoiselle est dans une grotte enfermée avec le type le plus ZARBY du monde. Non mais on ne va rien dire sur le physique, enfin on va essayer… Non pas qu’il a le physique le plus original du monde, mais c’est possible de vivre comme ça ? Mister dodue est vraiment étrange…mais surtout pourquoi il s’acharne ?! La demoiselle le regarde, il n’arrête pas de l’accuser de fugue. Cela commence vraiment à l’agacer ! Grognant un peu dans son coin. Marmonnant beaucoup de mots qui font en fait une phrase

« Sérieux comme incarnation de ma honte, j’aurais préférée plus sexy ou un chaton tout mignon….pas ce truc… »

Soupirant, ce truc continue de l’enfoncer comme pas possible, comment il peut se croire permis de dire tout ça ! IL ne sait rien ! Commençant à s’énerver dans son coin, la demoiselle essaie d’ignorer les paroles, ce qui est en soi miracle quand même ! Payer, assez payé… Serrant sa robe, la demoiselle ignore, lui répondre ne fera que l’enfoncer toute seule. C’est énervant tout ça. Alors que la demoiselle fait mine de se concentrer que sur elle. Voilà une autre voix qui se fait entendre, différente de l’autre taré. La demoiselle se retourne, et le coucou je suis roux et inconnu… Sur le coup elle a cru sérieusement à une femme, mais non c’est un trans !...Homme, ahem restons polie.

« Mais j'apprécierais d'avantage entendre pourquoi mademoiselle Bezarius fuit sa famille adoptive. Alors, parlons un peu en attendant que la pluie cesse voulez-vous. »

Fuck… ? Sur le coup la demoiselle fait de gros yeux, alors celle-là Lyria le pas vu venir. Voilà maintenant un mec (normal !) qui se ramène ici, sûrement pour s’abriter, mais qui n'est pas la moitié d’un con ! Elle cherche pour savoir qui est cet homme, mais sur le coup les pensées sont complètement... perdues ?

« ….Sérieux, c’est moi ou les grottes sont…en vogue ? Il y a une soirée ici ? C’est réunion ? »

Chercher à se détendre quelques instants, sourire nerveux et regarde qui cherche partout un truc pour s’accrocher. Bon Dieu Oz pitié tu es où ? Oscar…ou même papa… disait que lui et…elle l’a pas perdu si on peut dire… Serrant un peu le haut de sa robe, tenant de retrouver un calme presque régulier. Soupirant un peu, il ne faut pas se laisser effrayer rapidement.

« Vous n’êtes pas mon journal intime à ce que je sache, donc je ne vois pas l’intérêt, Monsieur ce n’est pas bien de me faire peur… »

Petit sourire narquois, cela lui donne un peu plus de confiance en elle, mais ces propos ont du mal à tenir quand même… Mais c’est qui ce type ? Le gardien du coin ? Sérieux un peu trop bien habillait… l’époux de ce truc ? Quel couple si bien assorti ! Non sérieusement Lyria ne sait rien du tout. Il faut trouver un moyen de connaitre cet homme, hélas il faut bien dire qu’il a raison pour le Bezarius, même si elle n’aime plus trop employer ce nom de famille, mais elle est connue comme cela.

« Eh bien… Lyria Bezarius ? On va dire que j’apprends un truc, et vous ? Vu vos vêtements vous devez être un minimal important…non ? »

Une voix pas trop sûre d’elle, sur le coup. Mais il faut bien que celle-ci arrive à savoir qui est cet homme… et cette chose aussi. Journée bizarre quand même. Faite que la pluie ne dure pas longtemps ! Enfin là c’est très mal partie, car vu comme ça tombe, sortir dehors risquerait plus d’être malade qu’autre chose que de ce sortir de ce pétrin. Aller on y croit on va se sortir vite de ce pétrin, avec beaucoup d’espoir !

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: La pluie est le signe du rassemblement des roux ? Mar 9 Juil - 20:45

Faire peur aux jeunes filles dans une grotte, très franchement… Un duc n'avait pas d'activité plus importante ou décente que cela ? Il fallait croire que non, pas Rufus Barma en tout cas, mais il faut dire aussi qu'il était un cas à part, même parmi les quatre ducs. Cacher son identité à tout le monde, vous trouvez cela normal aussi peut-être ? Et être un maniaque de l'information ne supportant pas qu'une d'entre elle soit erronée, c'était mieux peut-être ? Non ? En tout cas, cela faisait partie intégrante du rouquin, on ne pouvait pas changer cela, encore moins à son âge. Mais il avait des excuses voyons !... Non, en fait… Aucune, mais au moins, il ne faisait pas lui-même peur à la demoiselle aussi rousse que lui-même, non non, il avait eu la bonne idée d'envoyer son illusion en premier lieu. Cette chose infâme, ronde comme un ballon, qu'on avait envie de crever net pour faire disparaitre cet horrible sourire et ses yeux vides de vie. C'était méchant de lui montrer cela et de se moquer d'elle ? Oh, mais c'était son apparence public, rien de plus, on pouvait donc dire qu'il se présentait à elle en duc. Car après tout… Le rouquin aux cheveux longs était à Pandora considéré par beaucoup comme… Le type qui pousse le fauteuil roulant de la duchesse Rainsworth, rien de plus, ce qui lui conférait une certaine tranquillité il faut dire. Mais pour le coup, il faut avouer que c'était surtout pour donner un effet, car que la demoiselle sache qui il était ou pas, ce n'était pas vraiment important d'après lui, le principal étant d'obtenir quelques informations. Quitte à les payer en retour bien entendu, ce n'était pas un rat, il avait une certaine manière de procéder tout de même.

Enfin pour l'instant, il s'agissait surtout de se moquer et de traiter la Bezarius de petite fugueuse, admirez donc la maturité de notre homme… Mais la demoiselle n'était pas mieux voyons !... Oui bon, elle, elle devait vraiment être jeune, cela lui faisait donc une excuse, même pour désirer une incarnation de sa honte un peu plus "sexy" ou juste "mignonne". Ah non, cette grosse boulette n'avait rien de l'homme idéal et c'était bien fait exprès d'ailleurs ! Il servait d'apparence public au duc après tout, allez donc imaginer que la rumeur cours que le duc était bel homme… Vous suivez ? Eh oui, une flopée de prétendantes accourraient pour devenir Madame la duchesse Barma, sans même savoir qu'elles voudraient épouser une illusion… Oh non, il valait mieux que cela soit ce gros bonhomme joufflu, cela assurait au moins la tranquillité de notre noble. Mais bon, puisqu'elle souhaitait autre chose pour lui rappeler sa honte, c'était entendu, elle aurait au moins le vrai Barma. Faufilé dans la grotte sans faire de bruit, il n'avait pas perdu de temps pour annoncer cache la couleur, c’est-à-dire qu'il voulait des informations. Le moins que l'on puisse dire, c'est que son apparition eut l'effet escompté, puisque la jeune fille sembla prise au dépourvu. Un tel retournement de situation, elle ne s'y était pas attendue, trop occupé à faire attention à cette vulgaire illusion qu'elle était sans nul doute.

Voir les yeux grands ouvert de la jeune fille et sa manière de demander si les grottes étaient l'endroit en vogue en ce moment amusa assez le duc, dont le sourire ne fit que s'agrandir, tandis que son illusion continuait à rebondir lentement au plafond, comme si la pesanteur était inversée dans ce lieu. Mais il avait tout de même affaire à une noble, ou du moins, à une jeune fille élevée chez les nobles, elle décida donc très vite de se reprendre comme elle pouvait, sans pour autant céder à la demande d'information du plus âgé. Tant mieux dans un sens, ce n'était pas drôle sinon et puis… Il fallait bien passer le temps jusqu'à ce que la pluie cesse, ce qui pouvait prendre un bon moment par cette  saison. En tout cas, la remarque sur le fait qu'il lui avait fait peur aurait presque pu faire rire le Barma. Elle avait peur de quoi ? Ce ballon de baudruche ? D'un homme inconnu qui l'abordait dans une grotte éloigné de tout ?... Bon, la dernière option pouvait être flippante, certes, mais le duc n'avait nullement d'intention déplacé envers elle, il était tout simplement en manque d'informations fraiches à se mettre sous la dent. Se levant tranquillement, toujours avec ce sourire si supérieur au lèvre, le duc fit quelques pas vers la demoiselle avant de lever son éventail pour lui montrer l'illusion qui vivait paresseusement sa vie au plafond.          

" Ceci vous effraye mademoiselle ? Et vous vous enfuyait toute seule un jour d'orage ? Il y a des choses bien pire dans ce monde que ce personnage trop rondouillard, si vous ne souhaitait pas les voir, rentrez tranquillement vous cacher au manoir Bezarius. "

Dépliant son éventail pour le placer devant le bas de son visage, il se pencha un peu vers la jeune fille, pas trop… Car elle était tout de même grande la bougresse.

" A moins qu'ils n'aient décidé de vous mettre dehors, jugeant que qu'une rouquine faisait tâche dans la blondeur immaculé de leur famille, mais c'est un peu tiré par les cheveux me semble-t-il… Sans mauvais jeu de mot. "

Si si, c'était un très mauvais jeu de mot, mais un duc pouvait se le permettre… Ou pas. Mais bon, il avait bien le droit de se moquer un peu non ? Il n'aimait pas vraiment les Bezarius dirons-nous… Ou plutôt, il supportait mal cet agaçant petit Oz, jeune homme o' combien ennuyeux qu'il devait se supporter, il était utile après tout… Mais ses réactions étaient tellement ennuyeuse, s'il pouvait s'en passer, il le ferait volontiers. Finalement, il pouvait comprendre la fugue de la demoiselle, supporter les Bezarius à longueur d'années devait être une épreuve, la pauvre enfant en somme… Laissant la demoiselle en plan pour retourner s'assoir sur son rocher, le duc tenta tant bien que mal d'essorer ses cheveux rouges avant de se mettre par désespoir à agiter son éventail devant eux dans l'espoir de les sécher avant d'attraper la mort. Tient, il apprenait quelque chose à quelqu'un ? Pas du tout son genre, sans rémunération en tout cas, mais cela voudrait dire que mademoiselle ignorait son nom… Non, improbable, elle se moquait de lui, tout simplement et espérait de la sorte savoir qui il était lui. Il faut suivre un peu, il était celui qui poussait le fauteuil de Sheryl !... Bon, Sheryl n'étant pas dans le coin, sa couverture était tombait un peu à l'eau, tant pis. Mais au moins, la jeune fille avait raison, il était important… Mais devait-il lui dire ? Il se le demandait bien. Parlerait-elle plus si elle savait qui il était ou pas ? Réfléchissant à cela, il se décida tout de même à lui répondre d'un ton plutôt neutre.

" Vous voyez, apprendre est une bonne chose. Je veux savoir ce que vous faite ici, vous voulez connaitre mon identité en vous demandant également si vous courez un quelconque danger… L'échange d'information équivalente, voilà un concept qui a fait son chemin dans m'a famille, pourquoi ne pas s'y tenir ? "

En somme, parle et je parlerais, c'était assez équitable non ? A croire que Rufus était de bonne humeur tient, en plus, il se permettait même de lui donner un indice… Encore fallait-il l'associer aux Barma et savoir que ceux-ci étaient des trafiquants d'informations depuis des générations, mais bon, avec un peu de jugeote, c'était trouvable, sinon tant pis pour elle. Cela donnait un coup d'avance au duc, après, était-il doué aux échecs ?.. Vous en doutez, franchement ?
Revenir en haut Aller en bas
Lyria Bezarius
avatar
Messages : 149
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 23
Localisation : Euh...*sort une carte*...perdu ?
MessageSujet: Re: La pluie est le signe du rassemblement des roux ? Mar 22 Oct - 20:45

La pluie c’est énervant car ça se prévoit pas, mais en plus sa donne froid… Surtout pour la demoiselle qui aurait-voulu vite rentrer à la maison… Enfin maison c’est vite dit quand même, on va dire dans la chambre où elle squatte est un meilleur terme pour la jeune femme. Mais pas de chance, la rousse est bloquée dans une grotte avec… Deux hommes. Aucune idée mal placé s’il vous plait, ce ne sont que de pauvre personnes perdu par la pluie, quoi que l’un devrait se cacher car sa vue fait sérieusement flippé Lyria, sérieux à la naissance ils se sont pas dit de l’enfermer dans une tour… Non laissons cette chose en liberté tient… Bien que l’autre sois pas loin de prendre la porte de la grotte, oui imaginez une porte dans cette grotte. Le monsieur rouge semble trempée, ah bah affronter la pluie c’est dangereux n’est-ce pas… A moins que c’est propos le soit… Comment peut-il savoir ça… Serrant un peu le poing, puis le détendant pour oublier…N’apportons pas de problème aux Bezarius, restons calme. Mais d’un coup l’homme approche… on a dit pas de choses OBSENES, la demoiselle recule un peu quand même, se disant qu’elle ne peut pas affronter un homme, sa faible force est quand même peu équilibré devant un homme en pleine forme. Mais il ne fait que pointer l’homme au plafond qui sérieusement, comment il fait ?! La demoiselle vient juste de percuter que ce n’est pas possible ça, bravo Lyria…

Mais alors que la rousse redresse la tête la voilà face à face à l’homme un peu prés à son goût, sérieux il veut une gifle ? Oh mais oui il en veut une, vu cette parole dit tranquillement comme s’il demande du pain à une boulangère. Bien que son visage semble calme, son regard fixe l’homme comme un homme presque à abattre. Il retourne tranquillement sur son rocher. Lyria fixe le sol quelques instant, puis fait un petit rire.

« Ah bah c’est dommage, vu votre rousseur vous ne pourrez pas postuler pour ma place, puis vous semblez vieux pour prendre ma place. Puis à ce que je sache les rondouillard ne sont pas une chose commune dans les grottes. Ou alors nous sommes peut être un vendredi 13 du mois d’une nouvelle lune avec une année bissextile  à 13h13 et 13s Mais cela j’en doute n’est-ce pas ? Rit-elle taquinement. Puis je crois que je suis assez grande pour affronter les pires choses… Je crois même que vous en faites partie ? Enfin je pense que papa m’a assez montrer ce qui est dur… »

Rit-elle presque tristement, le père est une chose que Lyria semble avoir en malheur. Ayant des souvenirs flous du géniteur, qui semble absent. L’autre qu’il l’a adopté semble froid et distant avec grand frère…enfin Oz, Lyria n’a pas eu de problème, bon elle n’est pas l’enfant désirée, plus une chose imprévus qui est arrivé chez eux. Pourtant contrairement à Oz, celle-ci ne connus pas ce père froid, enfin blessant mais étrangement il ne l’envoyait pas balader… S’il l’a adopté c’était car il l’a veut non ? La rousse n’en sait rien du tout, ne posant jamais cette question les rares fois où elle le voyait… Serrant un peu le poing, c’est bien le moment de repartir loin dans sa pensé… Elle se rassoit sur sa valise, passant la main dans ses cheveux. Un peu humidifié c’est regrettable d’avoir les cheveux long quand même.

Mais alors que le silence eu un instant de répit, l’homme repris la parole comme une sorte de présentation débita (…sérieux ce mot ma perturbé XD)t-il. La contractante penche la tête une fois, deux fois, trois fois. Jusqu’a une percutions que la demoiselle vient de se souvenir, imaginé vite le choque qu’elle a eu quand elle le pointe du doigt.

« Vous êtes le types chez qui je me suis incrusté pour avoir des informations sur moi-même !!! Rufusy…Roufy…Rusuf….Ru…RUFUS BARMA !!! Mais vous êtes stalker ou quoi ?! J’ai rien volé ! Juste de très bon cookies et une tenue de soubrette, rien de plus ! Je crois…euh…Je le jure ! »

Dit-elle presque en hurlant après. Jeune fille apprendre à parler doucement et rester calme est une chose que les dames apprennent. Lyria a du rater ce cour tient. La demoiselle croise les bras un peu boudeur.

«Bien que je n’ai rien trouvé sur les Merryfall. »

Dit-elle en boudant un peu. Tout ça pour rien on va dire. La demoiselle d’un coup fait de gros yeux et met les mains devant sa bouche, paniquant un peu toute seule quand même. Quel bourde, dire un nom de famille comme ça, bon c’est qu’un vulgaire nom de famille, quoi d’autre ? Bon essayons de récupérer ça.

« Je voulais dire j’ai rien trouvé sur les Mer falaise ! Un phénomène très étrange ! »

Sérieux n’y a pas mieux comme récupération moisis ? Car la Lyria tu touche le fond de la mer. Voir même le centre de la terre là…Enfin on fait comme on peut, qui tente rien n’a rien comme on dit !

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: La pluie est le signe du rassemblement des roux ? Sam 1 Fév - 18:16

Le duc Barma était un homme qui ne se laissait pas arrêter par certaines limites. En gros, il pensait avoir tous les droits et personne ne semblait décidé à lui prouver le contraire. Mais était-ce donc une raison pour faire vraiment n'importe quoi ?... Oh, il ne risquait rien après tout, mais cela pourrait tout de même être mal interprété si on apprenait qu'il s'était mis à suivre les jeunes filles qui avait la maladresse de se promener toutes seules… Bon d'accord, ce n'était tout de même pas toutes les jeunes filles qu'il suivait hein, seulement la petite rouquine qui se trouvait à présent dans la même grotte que lui… Non, il n'avait pas spécialement d'infinité avec elle et ne voulait pas l'égorger ou un truc du genre, ne le prenez pas pour un malade mental non plus, mais il avait tout simplement été intrigué par la demoiselle qu'il lui avait semblait reconnaitre comme la fille adoptive des Bezarius. Suivre son instinct n'est jamais une mauvaise chose, surtout quand on a du flair comme un certain rouquin. De plus, il avait là l'occasion de gâcher la journée de quelqu'un, chose qui ne se refusait pas chez les Barma. Cela était déjà bien entamé non ? En tout cas, il était certain d'avoir fait son petit effet grâce à son illusion, aussi grotesque qu'affligeante, qu'il avait envoyé en premier pour faire connaissance avec la demoiselle. Juste histoire d'être certain qu'elle était bien celle qu'il croyait, inutile de perdre son temps avec une autre petite noble fugueuse dans le cas contraire. Que comptait-il faire avec elle ? La ramener à sa famille pour qu'ils ne s'inquiètent pas ?.... Vous plaisantez n'est-ce pas ? Pourquoi donc se donnerait-il de la peine pour faire plaisir aux Bezarius… Il ne leur devait rien à cette bande de blonds dégénérés, s'ils voulaient quelque chose de sa part, ils n'auraient qu'à lui demander…. Et lui payer une coquette redevance.

Mais voulaient-ils réellement récupérer la petite rousse après tout ? Mouais, le rouquin pourtant bien informé n'avait pas encore entendu parler de recherche, même discrète au sujet de la demoiselle… Quoi que cela devait être encore trop frais peut-être. Ah, encore une fois le Barma faisait partie des premiers informés, ce qui n'allait sûrement pas calmer la croissance de son égo surdimensionné. Mais peu importe que la jeune fille finisse par retourner sagement chez elle ou pas, Rufus était pour l'instant intéressé de savoir le pourquoi du comment de cette fugue. Mais comment inciter à parler une demoiselle qui est visiblement de mauvaise humeur ? Oh, faites donc confiance au Duc Barma pour cela, il avait ses techniques pour faire parler les gens et immiscer le trouble dans leur esprit. Il suffisait de voir ce qu'il se passait là, car le rouquin n'avait pas mis bien longtemps à rappeler quelques mauvais souvenirs à la miss Bezarius. Elle avait l'habitude des mauvaises choses alors ? A cause de son père ? Mouais, il n'était pas réputé pour être le meilleur des paternels le Duc hein, mais que pouvait-il donc lui avoir fait ? A moins qu'elle ne parle d'un autre père puisqu'elle avait été adoptée. Pour une fois, Rufus n'en savait trop rien, mais il ne lui semblait pas que cela soit primordial pour le moment. A l'instant, il était bien plus drôle de lui faire deviner à qui elle avait à faire.

Il ne fallut pas longtemps… Enfin pas trop, pour que l'information remonte au cerveau de la rouquine et qu'elle arrive à tout lier pour avoir une réponse évidente à lui fournir. Inutile de préciser que la mine choquée qu'elle afficha ensuite fut assez réjouissante pour le Barma qui la trouvait finalement assez amusante à taquiner la petite, bien plus que son frère adoptif en tout cas. Sans prendre le temps de réfléchir à la formulation des mots à employer, comme une jeune fille de la haute société le ferais en somme, elle ne tarda pas à le pointer du doigts tout en bégayant quelques noms écorché avant de trouver le bon… Avouant au passage s'être infiltré chez lui un jour pour s'informer sur elle-même… Franchement, qui a besoin de s'informer sur soi-même ? C'était débile ça… Enfin, une orpheline a sans doute plus de raison qu'une autre de s'informer sur son passé et quant au fait qu'elle est cherché chez lui… Autant aller voir chez ceux qui savent tout hein ? Pas de chance, le Barma n'avait jamais jugé bien utile de s'intéresser à elle, à tort ou à raison il l'ignorait encore. Une chose perturba pourtant le Barma dans le petit discours de sa nouvelle connaissance… Non, pas le fait qu'elle s'était introduite chez lui, il n'était pas assez débile pour oublier une telle chose, mais qu'est-ce donc que cette histoire de tenue de soubrette….? Qu'on s'en serve pour s'introduire chez lui était une chose, mais qu'on reparte avec en était une autre. Qu'avait-elle donc décidé de faire avec cela bon dieu ? Regardant la jeune femme avec un sourcil levé, le Barma fini par reprendre la parole, beaucoup plus calmement qu'elle.

" D'accord… Je ne veux surtout pas savoir ce que vous avez fait avec cette tenue. "

… Oui, Rufus Barma qui ne veut pas savoir quelque chose, c'était assez exceptionnel pour être noté. Mais non, il n'était pas du tout en train de regarder la demoiselle comme si elle était la dernière des perverses et avait joué à de drôles de jeux avec un amant hein… Enfin si un peu, mais comme il venait de lui préciser, il n'avait pas du tout envie qu'elle lui lâche une information là-dessus par erreur. S'éventant pendant que la demoiselle s'était mise à bouder on ne sait trop pourquoi, le Duc sorti cela de sa tête pour l'écoutait dire qu'elle n'avait rien trouvé sur les Merryfall… Oh ? C'était donc cela son vrai nom ? Question de déduction, si elle cherchait des informations sur elle-même et avait donc tenté de trouver quelque chose sur cette famille, c'était bien qu'elle en faisait partie, il ne fallait pas être un génie ou un grand détective pour comprendre cela. Et ce n'était certainement pas la misérable tentative de rattrapage que la rouquine qui allait faire douter Rufus sur ce point. Si ce nom lui disait quelque chose ? Certainement, pour qui le prenait vous donc ? Pourtant, cela ne l'étonnait guère qu'elle n'ait rien trouvé là-dessus la petite… Après tout, il ne laissait pas trainer tout et n'importe quoi hein, inutile de dire qu'elle n'était certainement pas resté assez longtemps pour mettre la main sur tous les secrets du Duc. Un sourire triomphant aux lèvres, le Barma se releva donc de son rocher et s'approcha de nouveau de la demoiselle d'un pas assuré. Elle pensait vraiment le berner avec cette histoire de falaise ridicule ?

" Ma chère, c'est bien le rattrapage le plus grotesque que j'ai jamais entendu… Et pourtant on m'en a raconté des absurdités dans ma longue vie. "

Et oui, à plus de soixante ans, on a eu le temps d'en entendre des débilités. Comme quoi, il ne fallait pas perdre espoirs, on pouvait continuer d'être étonné même à son âge. Plaçant son éventail devant son visage, l'homme scruta d'un regard dominant la jeune fille qui ne savait visiblement pas tenir sa langue, ce qui était bien le pire des défauts face au Duc Barma. Pourquoi avait-il l'impression d'avoir déjà gagné face à elle sans avoir fait le moindre effort pour ? Quoi qu'il en soit, elle avait piqué sa curiosité et il n'allait donc pas la lâcher de si tôt.

" Alors comme cela, vous faites partie de la famille Merryfall… Hm… Il se pourrait que je possède quelques informations sur eux contraire à vous. "

Et un appât de lancé, un… Car oui, Rufus pouvait pratiquer la pêche quand l'envie lui prenait, la pêche aux informations et il était assez doué à ce petit jeu… Plus qu'à voir si le petit poisson rouge allait morde gentiment.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La pluie est le signe du rassemblement des roux ?

Revenir en haut Aller en bas

La pluie est le signe du rassemblement des roux ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts Times ::  :: Autres endroits de l'île :: Alentours de la Ville-