Partagez|

Un intrus chez les Bezarius ? Pas du tout ! [PV Oz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
MessageSujet: Un intrus chez les Bezarius ? Pas du tout ! [PV Oz] Dim 24 Mar - 15:32

L'été, quand il n'était pas occupé avec ses petits jobs de serveur ou d'aide chez un vendeur de glace quelconque, Sora aime se balader – non pas qu'il ne le fasse pas le reste de l'année bien au contraire, sa capacité d'adaptation à n'importe quelles conditions météorologiques est impressionnante, mais il faut bien admettre que c'est plus agréable pendant la saison chaude. Pas de pluie, pas de neige, pas de grêle, pas de feuilles mortes pour prendre les passants au piège soit en couvrant quelque chose de glissant, soit parce qu'elles sont mouillées. Vous ne serez donc pas surpris si je vous apprend qu'en cette magnifique journée, le jeune homme avait vite fait de mettre le nez, ainsi que le reste de sa morphologie, dehors. Pour une fois qu'Alfic ne l'avait pas tiré du lit, l'artiste de rue avait quand même trouvé le moyen de se réveiller tôt pour une raison qui lui échappait complètement – peut-être était-ce à cause du chant des oiseaux ? -. Après une bonne demi-heure passée dans son lit, il s'était finalement levé pour prendre une douche, s'habiller d'une chemise et d'un pantalon légers et sortir.

L'astre diurne était vraiment décidé à réchauffer la terre. Le jongleur parcourut les premiers mètres les yeux plissés, le temps qu'ils s'accoutument. Il décida de faire un rapide crochet chez sa mère pour prendre de ses nouvelles et fut agréablement surpris de voir son frère et sa sœur. Ils mangèrent un petit quelque chose ensemble, puis l'associé défendu reprit sa route. Traversant la capitale en observant tout ce qui l'entourait, l'homme aux yeux bleus-gris ne cessait de s'inquiéter d'un problème alpha ou bêta qui lui tomberait au coin du nez, mais ce ne fut pas le cas et vers le tout début d'après-midi il arriva à l'orée d'un bois qui lui était encore inconnu. Ses années de vagabondage lui ayant donné un esprit d'explorateur en herbe, c'est à l'ombre des arbres – une bénédiction sous cette chaleur, encore heureux que le temps ne soit pas lourd en prime - que l'artiste continua sa marche. Mais bien vite il réalisa que le premier problème de la journée venait de se manifester : son sens de l'orientation l'avait trompé, alors qu'il pensait faire demi-tour ses pas le guidèrent en fait à un grand manoir.

Le jeune vagabond eut un petit sifflement admiratif. Une demeure pareille, la famille qui l'habitait devait être noble ! Reculant de quelques pas pour rester sous le couvert des arbres, il entreprit de faire le tour de l'immense bâtisse. Beaucoup de personnes se seraient contentées de repartir avant de se faire attraper par la sécurité – car le curieux ne doutait pas qu'il y en avait une -, mais lui avait bien envie d'explorer un peu. Et puis même si on l'attrapait, il pourrait toujours utiliser son pouvoir et s'enfuir par la voie des airs par exemple. La métamorphose avait beaucoup de côtés pratiques, le seul souci était que sentir son cœur s'arrêter à chaque fois qu'il reprenait forme humaine était tout sauf plaisant. Plissant les paupières, Sora étudia les alentours tout en progressant avec souplesse et discrétion. Il passa finalement un angle et, après quelques mètres, se rendit compte qu'en face de lui se dressait la façade arrière du manoir. Décidément, l'intérieur devait être truffé de salles et de couloirs, un vrai labyrinthe !

Le contractant illégal décida alors de sortir de la forêt. Après tout, il y avait moins de risque à l'arrière qu'à l'avant non ? Et à première vue, les alentours étaient déserts. D'ailleurs, rien ne lui permettait d'affirmer que la demeure était habitée. Notre jongleur s'approchait prudemment en se demandant si s'aventurer à l'intérieur serait une bonne idée. Malheureusement il n'eut pas le temps de se décider, car des pas se firent entendre à une distance assez courte. Voilà de quoi maudire sa chance, le jeune homme était déjà bien près de la demeure... Son cœur accéléra légèrement alors que son regard cherchait frénétiquement de quoi se cacher, quand la personne – qui devait être encore moins loin que ce que l'explorateur pensait – arriva finalement en face de lui... Son apparence prit Sora au dépourvu : il s'attendait à voir un grand garde bien musclé, pas un adolescent blond aux yeux verts émeraude. Qui pouvait-il bien être ? Un membre de la famille propriétaire du domaine ? Dans ce cas, la situation était assez grave. Bah ce n'était pas un employé de la sécurité après tout, peut-être pouvait-il encore espérer en réchapper sans avoir à employer son pouvoir ou bien ses lames cachées sur lui, qui sait. L'intrus adopta donc un air innocent, un sourire amical aux lèvres, pour prendre la parole tout en se rapprochant du garçon.

-Bonjour ! Vous tombez bien... Excusez-moi mais je me suis perdu en me promenant dans la forêt, pourriez-vous m'indiquer comment retourner à Réveil ?

Une excuse comme une autre hein, et puis ce n'était pas totalement faux non plus, même si le fait qu'il se tenait très près du manoir n'aidait pas à rendre son histoire crédible. Il suffisait que le jeune inconnu soit une personne qui aime venir en aide à ceux qui le demandent pour que tout se déroule sans souci.


Dernière édition par Sora Enderstar le Lun 22 Avr - 14:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oz Bezarius
avatar
Messages : 153
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 23
Localisation : Partout !
MessageSujet: Re: Un intrus chez les Bezarius ? Pas du tout ! [PV Oz] Dim 21 Avr - 14:41

Tout est vraiment calme quand même… Depuis que les jours passent, le manoir Bezarius se montre de plus en plus calme. On va dire qu'avant quand Oz était petit sa courait partout. Quand on se rendait au manoir Bezarius beaucoup de personne remarquée des gamins courir partout, avec un valet qui paniquait de tout. Quel bon vieux temps… à croire que celui-ci n’a jamais existé en vrai. Enfin, il faut quand même positiver un moment ! Une bonne journée calme ne sera pas de refus quand même. Alors qu'Oz est pas mal pensif dans son lit, celui-ci décide enfin de ce lever, car bon rester coucher toute la journée pas vraiment son truc quand même. Il se fait sa toilette habituelle et s’habille en mode détente, mais fait quand même attention à son apparence tout de même. Le blond sort de sa chambre et avance dans les couloirs calmes du manoir, enfin c’est bien un peu de calme ! Après tout si ça courait partout paniquer, ou même en pleure, ça ne serait pas la joie. Prenant son petit déjeuner tranquillement, il réfléchit à quoi faire en cette merveilleuse journée. Peut être un petit tour dans les jardins! Histoire de prendre un peu le bon air de cette journée.

Le repas terminé, Oz se lève et avance paisiblement. Pour une fois aucune zone d’ombre à l’horizon ! Tant mieux quand même, car vivre constamment dans les ténèbres n’est pas une chose qu'Oz favorise. Alors qu’il arrive dans le hall, il se rend compte que cette journée va être chaude quand même… Faut faire attention de ne pas en tomber malade quand même, car bon rester au lit en été est une chose un peu mortelle. Il ouvre la porte, légèrement aveuglé par les rayons du soleil assez fort. Mais cela n’arrête pas Oz qui sort de la bâtisse.

« Ouah, ça fait plaisir ce soleil ! Je me demande si beaucoup de personne sont de sortie. »

Une parole de joie qui fait sourire Oz qui s’aventure dans les jardins. Heureusement qu’au milieu se trouve une fontaine, cela apporte une légère fraicheur aux terres cultivées. Alors qu'Oz, qui avance à une vitesse calme, voit une drôle de tâche au loin qui bouge quand même. Ce qui a le don de convoitise une curiosité au jeune homme. Il ne semble pas être un serviteur ou garde… ou même un membre de Pandora, mais qui- est-ce donc ? Alors qu’il approche un peu, le jeune homme approché d’un coup l’héritier avec un sourire un peu qui veut dire je n'ai rien fait, mais Oz lui rend gentiment.
…Ah ouais faut le faire quand même, finir chez Les Bezarius alors qu’il voulait aller à Réveil. L’orientation ne doit pas être son truc quand même à cet homme. Cela ressemble plus à un étranger qu’autre chose, qui est quand même pas mal proche de la maison d’Oz. De plus il ne semble le connaitre, bah pas grave on ne va pas le jeter au bucher pour si peut…

« Vous êtes bien perdu quand même pour finir devant cette bâtisse ! »

Rit-il amusé de cela, bon c’est vrai que pour Oz, il ne va jamais confondre sa maison et réveil, cela serait la meilleure tient. Il regarde l’homme un peu curieux, ce n’est pas tous les jours qu’un étranger se perd ici.

« La chance vous tient quand même, si vous étiez tombé sur un garde, vous aurez passé un sale quart d’heure ! Enfin je dis ça… Vous n’êtes pas un voleur au moins pour être aussi proche de ce manoir ? »

Comment cuisinier quelqu’un avec une parole joyeuse. Après tout autant savoir qui est cette personne, manquerait plus que ce soit un voleur quand même… Journée qui deviendrait moins calme. Ou pire tient un kidnappeur, même si la personne n’en a pas trop la carrure mais il ne faut pas se fier aux apparences comme on dit !

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Un intrus chez les Bezarius ? Pas du tout ! [PV Oz] Lun 22 Avr - 16:17

Bien que sa situation géographique puisse laisser imaginer le contraire, s'infiltrer chez les autres n'était pas un des passes-temps de Sora. Mais autant dire que la demeure qu'il avait trouvée en plein milieu du bois était d'une magnificence telle que l'envie d'explorer l'intérieur lui plaisait bien. Donc oui, il se tenait très près de l'immense demeure. Pour autant, ne pensez pas tomber nez à nez avec lui un beau jour en rentrant du boulot ou d'une sortie. D'accord ça lui arrivait de vouloir jouer les explorateurs, mais pas à tout va quand même, ça c'était plus pour les cambrioleurs, or notre jeune vagabond n'en était pas un. En fait, s'il s'infiltrait chez vous, vous auriez moins de chance que quoi que ce soit se fasse kidnapper que de voir l'un de vos vases favoris se fracasser au sol – c'est bien connu que ce jeune homme avait une tendance involontaire pour la malchance. Bref, dans le cas présent il ne comptait toucher à rien et pensait bien avoir assez d'espace à l'intérieur pour ne pas se cogner dans quoi que ce soit. Mais pour vérifier sa théorie, encore aurait-il fallu rentrer.

Tout comme sa malchance, sa curiosité était facilement discernable. Un énorme manoir perdu au milieu de la forêt ? Oh eh bien, ma foi, allons voir ça de plus près ! Les gardes ? On avisera le moment venu ! Une fois que son intérêt était piqué, l'explorateur en herbe avait du mal à s'arrêter. Et puis, sa capacité à envisager les pires scénarios lui permettait de s'y préparer. On peut penser que ce trait est à l'amont de sa poisse et ce n'est peut-être pas faux, mais comme on dit « la curiosité n'est pas un vilain défaut »... Ah c'est le contraire ? Mince alors. Tant pis, changement de stratégie. Est-ce un défaut de s'intéresser à ce(ux) qui nous entoure(nt) ? Pas aux dernières nouvelles, donc non vouloir s'infiltrer dans une bâtisse qui devait contenir maintes œuvres d'arts et bénéficier d'une architecture superbe... Comment ça s'infiltrer chez les autres est un crime ? Puisque je vous dis que c'est sa curiosité, et que ce n'est pas une mauvaise chose ! Et oui, ça change la donne. Rabats-joie. Ce n'est pas comme s'il allait repartir avec tout ce qui lui tombe sous la main ou fouiller n'importe où... Quoi que, sur ce point, j'ai des doutes. Une porte fermé à clef, c'est tellement attrayant.

Tout ça pour dire que Sora n'avait aucune mauvaise intention en s'approchant de la demeure découverte en se baladant dans les bois. Et si ils ne voulaient pas que les gens s'invitent tout seuls, ils n'avaient qu'à mettre des barrières tiens, c'est comme si l'artiste de rue laissait la porte de son appartement grande ouverte avant de partir, les gardes en moins cela dit. En parlant des gardes, même en faisant le tour du domaine le jongleur n'en avait vu aucun, à croire qu'ils ne faisaient de rondes qu'à l'intérieur. Si je n'ai pas l'impression d'essayer vainement de le défendre depuis tout à l'heure ? Pas du tout, qu'y a-t-il à défendre ? Enfin, passons. Toujours est-il que le contractant illégal était parfaitement seul dans le coin, tellement qu'il se demandait si la bâtisse n'était pas en fait abandonnée, quand un adolescent fit son apparition dans le tableau. Le garçon n'a pas l'air si méchant, puisqu'il va jusqu'à rendre le sourire de l'intrus avant de se moquer gentiment de son sens de l'orientation. Bon, celle-là le vagabond l'avait bien cherchée, mais pour sa défense en temps normal il retrouvait son chemin facilement. C'est juste que pour le coup, il avait oublié de rebrousser chemin pour retourner à Réveil. Avec une petite gêne, l'associé défendu répliqua.

-On dirait, la forêt ne doit pas me réussir.

N'empêche, le regard du jeune inconnu était curieux de savoir le pourquoi du comment de sa présence ici. Il ne tarda pas d'ailleurs à tenter de le savoir, enrobant sa question d'une couche d'humour. Bon, première nouvelle : effectivement le garçon n'était pas un garde (non, sans blague) c'était donc soit un fils de la famille propriétaire, soit un ami de l'un d'eux, soit le fils d'un(e) employé(e). Techniquement, Sora ne devrait pas risquer grand chose... Riant légèrement, il répondit gaiement à la question camouflée.

-Oui, je dois avoir de la chance et non, je ne suis pas un voleur. Pour être tout à fait franc, ma curiosité m'a poussée à m'approcher.

L'homme aux yeux bleus porta alors son attention sur l'imposant manoir, avant de revenir sur son interlocuteur, ses lèvres toujours étirées.

-Une magnifique demeure que voilà ! Est-ce la vôtre ?

Na, lui aussi pouvait interroger. Mais comme gagner la confiance du jeune blond était important, le lanceur de couteaux tendit le bras.

-Je m’appelle Sora. Et vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Oz Bezarius
avatar
Messages : 153
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 23
Localisation : Partout !
MessageSujet: Re: Un intrus chez les Bezarius ? Pas du tout ! [PV Oz] Mer 29 Mai - 14:00

Une journée tranquille pour une fois ! Un soleil qui ne réchauffe bien, pas de soucis, bref une journée paisible comme tout le monde l’aime ! Une petite marche dans les jardins ne peut faire que du bien ! Mais alors que le blondinet avance tranquillement, voilà quelque chose qu’on ne voit pas tous les jours. Un homme, là comme ça dans les jardins. IL est totalement étranger au lieu quand même. Bien sûr le Bezarius ne peut s’empêcher de l’approcher, il n’a pas l’air bien méchant le jeune homme là. Alors qu’Oz cherche son identité, l’homme aux yeux bleus ne put que poser une petite blague qui fait rire l’héritier.

Bien ce n’est pas un voleur, eh bien tant mieux quand même. Ce n’est pas que cela n’est pas de la parano, mais un voleur ici serait quelque peu gênant. Surtout pour le manoir Bezarius, le voleur serait fou ou idiot de venir comme ça ici. Mais alors c’est qui ce type ? Il est vraiment perdu ? Autant avoir une petite méfiance quand même. Non pas que Oz suspect tout le monde, mais un homme la commune ça ? Puis autant s’occuper ! Puis la question des présentations arrive. Le jeune homme réfléchit que dire, puis il sourit en tendant la main.

« Moi c’est Gilbert ! Ravi de te connaitre, ton prénom est facile à retenir. Si tu veux tu peux m’appeler Gil ! »

Un sourire d’ange s’affiche sur le visage d’Oz, comment ça il ment ? Mais non c’est du détail tout ça ! Alors que le blond avait fait les présentations, il doit maintenant trouver une réponse à son autre question que Sora lui a posé. Que dire… ah !

« Non le manoir appartient au Bezarius ! Je ne suis qu’un valet, celui du futur héritier. Bon monsieur n’est pas là, il est souvent déprimé ces temps-ci, il manque encore de beaucoup de confiance hélas… Oz fait vraiment pitié parfois... Mais bon ! »

Gilbert tu es promu nouvel héritier, remplacement de dernière minute comme on dit. Mais c’est drôle non ? Enfin chacun son truc après, s’il découvre la vérité cela ne sera pas trop drôle. Puis comme ça, l’homme n’aura pas à se dire, « je suis devant un noble donc prudence » autant se mettre au niveau de tout le monde ! Se faire passer pour un valet n’est-il pas intelligent ?

« Mais dit moi ! Tu fais quoi de ta vie ? Enfin si tu n’es pas voleur tu dois bien faire quelque chose ! »

Qui es-tu ? Révèle-moi tous tes petits secrets inconnus du jour ! C’est un peu ça quand même… Mais Oz ne fait rien de bien méchant, juste de l’amusement ! Puis qui sait c’est peut une bonne personne ! Un prêtre ou même un vagabond, il doit mourir de faim alors… Enfin laissons le ce présenter quand même !

« Eh bien tant qu’on y est tu veux faire un tour de jardin . »

Rit le jeune homme. C’est vrai quoi, maintenant qu’il est rentré, autant lui montrer les jardins, ce n'est pas que cela ne dérange pas, mais ne restons pas statique tout de même ! Journée calme pour le moment, pour notre Bezarius !

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Un intrus chez les Bezarius ? Pas du tout ! [PV Oz] Dim 16 Juin - 16:56

Par une belle journée comme celle-ci, certains n'avaient rien d'autre à faire que... S'approcher des demeures des autres. Vraiment, Sora, quand apprendras-tu à retenir tes élans de curiosité ? Jamais certainement, il aimait beaucoup trop en découvrir plus sur ce qu'il voyait que, parfois, le jeune homme ressemblait à un vrai gosse. Que voulez-vous, c'est tellement amusant de s'aventurer un peu partout et de visiter les belles demeures qu'on trouve en plein milieu de la forêt. Et d'autant plus facile quand aucune sécurité n'est mise en œuvre, mais ça, pourquoi s'en plaindre ? Ainsi, il pouvait espérer tenter d'explorer cette magnifique demeure entourée d'arbres. De l'arrière elle semblait déjà magnifique, alors l'intérieur devait valoir le détour. Mais alors que notre explorateur se demandait si ce serait bien sage de rentrer sans prendre la peine de demander la permission – car il se doutait bien qu'on ne la lui accorderait pas –, il tomba nez à nez avec un jeune garçon bien mystérieux. Très souriant et amical, certes, mais cela le rendait mystérieux, surtout quand on avait l'impression qu'il cherchait à en apprendre plus sur nous et à nous sonder.

Face à cette impression, Sora avait décidé d'adapter son comportement. Il s'était présenté amicalement dans une tentative pour mettre le blond en confiance, ce qui sembla marcher puisque celui-ci se présenta à son tour et donna même un surnom. Sûr que « Gilbert » n'était pas le prénom le plus court qui soit, preuve étant que le sien même l'était beaucoup plus, c'est certainement pour cela que son interlocuteur le qualifia de « facile à retenir ». Un sourire amusé sur le visage, le contractant illégal scruta son visage innocent tout en serrant sa main. Pourquoi cet expression digne d'un angelot lui donnait une impression bizarre ? Bah, certainement qu'il devenait parano. Mon pauvre, ce serait un comble, tu es déjà pessimiste... Remarque, beaucoup associent ces deux traits. M'enfin, là n'est pas la question. La question, c'était celle qu'il avait posée à l'adolescent. Et s'il s'était bien douté que l'immense manoir appartenait à une famille riche, apprendre que c'était celui d'une des quatre grandes familles ducales était quand même une sacrée révélation. Le manoir Bezarius, rien que cela ! Le vagabond avait envisagé de s'aventurer dedans ? Ce devait être truffé de garde, à défaut d'être muni de murs ou de grillage pour décourager les éventuels cambrioleurs.

Ensuite, Gil parla un peu de son maître Oz qui déprimait. Un sacré valet que voilà, pour dire que l'héritier de la famille « faisait pitié », on peut dire qu'il ne mâchait pas ses mots. C'était assez amusant, mais Sora espérait tout de même pour lui que personne ne le surprendrait ou que ce fameux Oz n'était pas susceptible. Gaiement, il répondit à son exposé.

-Je vois. Mais je suis sûr qu'il reste quelqu'un de bien.

Ne lui demandez pas d'où cela lui venait, vous n'auriez pas de réponse... Tout simplement parce qu'il ne savait pas. C'était juste pour le plaisir de parler. Oui, ça lui arrivait de parler juste comme ça à notre réservé par nature. C'était plus facile quand il n'était pas le sujet de conversation, ce à quoi le blond eut tôt fait de remédier en demandant ce qu'il faisait de sa vie. Sur un ton plus réservé que précédemment, le jeune homme répondit.

-Un peu de tout et de rien... parfois je me trouve un emploi pour une courte durée, le plus souvent je donne des représentations.

Cela dit, Gilbert proposa une virée dans le jardin. L'idée plut beaucoup à l'associé défendu : ce devait vraiment être magnifique, surtout par un temps pareil ! Du moment que personne ne demandait ce qu'il faisait là – parce que trouver que répondre serait difficile –, tout irait bien de toute façon. Oui, on pouvait dire que tout se baisait sur le petit bonheur la chance actuellement, mais qui sait ? Peut-être que cela s’avérerait amusant. Allez, aujourd'hui on abandonnait le penchant négatif, le ciel était beau et sa rencontre intéressante ! Sora répondit donc avec le sourire.

-Si tu veux bien me servir de guide !

Cela ne devait pas le déranger, puisqu'ils se mirent en route et arrivèrent rapidement à destination. Effectivement, l'endroit valait le détour : chaque arbre, chaque arbuste, chaque buisson avait sa place et était taillé avec minutie. Plus ça allait, plus notre artiste de rue se demandait à quoi pouvait bien ressembler l'intérieur. Se penchant sur un rosier, il observa un instant les fleurs à l'entretien parfait avant de se redresser pour s'adresser au blond.

-Comment es-tu rentré au service des Bezarius, Gilbert ?

Non, il n'osait pas l'appeler par son surnom alors qu'ils venaient tout juste de se rencontrer. Quand à l'interrogation, non seulement Sora cherchait à ne pas laisser le silence s'installer, mais en plus le pourquoi du comment il s'était retrouvé chez l'une des quatre familles les plus puissantes du pays l'intéressait. Ce n'était pas courant, après tout.

Mais peu de temps après, leur conversation fut interrompue par une jeune femme en tenue de domestique qui, d'après ce qu'elle criait, était à la recherche du jeune maître. Et bien évidemment, comme Gil avait dit être le serviteur de l'héritier, le jongleur ne peut s'empêcher de le questionner en voyant qu'il ne faisait pas un mouvement en direction de la demoiselle.

-Elle cherche ton maître, non ? Tu ne sais pas où il est ?
Revenir en haut Aller en bas
Oz Bezarius
avatar
Messages : 153
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 23
Localisation : Partout !
MessageSujet: Re: Un intrus chez les Bezarius ? Pas du tout ! [PV Oz] Jeu 8 Aoû - 12:50

Une journée d’amusement, voilà une bonne idée ! Enfin bien que celle-ci n’était pas prévue on va dire. Un inconnu qui rentre comme ça dans le manoir, ce n’est pas que c’est rare, mais peu commun plutôt ! Comment voulez-vous que le jeune blond puisse se retenir du mieux qu’il peut quand même ! Souriant à son nouvel ami, car Oz est beaucoup plus social qu’autre chose quand même. Sora ne semble pas bien méchante non plus donc ça va ! Bien que faire passer Gil pour le nouvel héritier est osée, mais bonne c’est le Bezarius ! Il faut juste faire attention à la supercherie quand même ! Le jeune homme aux yeux verts le regarde la remarque de Sora et l’aborde d’un sourire.

« Oui Oz est une bonne personne…Bien que Froussard ! »

Dit-il en riant quand même, Gilbert est une bonne personne, bien que parfois un peu hors normes. Mais c’est Gilbert c’est tout…juste son meilleur ami qu’il apprécie. Puis une petite réponse sur sa vie, Sora n’est vraiment pas bien méchant, juste un homme qui cherche à vivre sa vie sûrement ! Oz est content qu’il accepte son invitation à la petite promenade dans le jardin ! Après tout rester statique n’est pas trop amusant quand même. Le blondinet avance tout gaiment, ne se préoccupant pas trop de son emploi du temps quand même. Bien qu’une question assez compliquée arrive à Oz, il faut mentir? Huuum compliqué ! Le jeune homme regarde Sora avec un sourire triste.

« On va dire rien de bien commun, je suis tombé devant le manoir, je ne me souviens de rien du tout d’avant. Le maitre à voulu de moi comme servant, je n’ai pas réussis à refuser donc je suis devenu son valet comme son ami… »

Un ton nostalgie qui montre une puissante amitié qu’il lie avec. Autant ne pas mentir même si c’est quand même le passé de notre vrai Gilbert le grand tout noir, mais autant ne pas dire la vérité, ou un mensonge bancal quand même ! C’est amusant de se faire passer pour Gilbert, pour une fois il a du charisme ! Bien qu’il en soit de temps en temps ce petit Gilbert, soyons gentil. Alors que la petite balade continue doucement, il faut que cela arrive, une servante qui cherche Oz, sûrement pour son emploi du temps ! Le jeune blond réfléchit. Puis pousse Sora dans une autre direction ! Mais faut expliquer cet acte un peu étrange quand même !  

« Je n’ai pas trop envie de jouer à cache-cache avec Oz, celui-ci respecte rarement son emplois du temps, il ne se rend pas compte de son importance ! Puis si on te voit tu peux avoir des problèmes ! »

Essayant de ramener le sujet du côté, « si on te voit tu es mal » pour qu'il ne pose pas plus de question quand même. Ne se rendant pas compte qu'Oz pousse Sora et lui dans un labyrinthe de buisson, il connut d’avancer surveillant ces arrières. Puis lâche le dos de son ami. Un petit rire en se grattant l’arrière de la tête.

« J’espère que je n’ai pas été trop brusque ! »

Oublier le sujet d’avant, cela serait quand même gênant que tout sois déballés comme ça. Surtout peut-être que l’homme pourrait mal le prendre quand même. Donc évitons de trop se faire avoir par les servantes. Bien qu’on entende certaine appeler le jeune maitre. Oz regarde partout et se rend compte de l’endroit où il se trouve…

« Oh moins c’est privé ici, mais j’espère avoir bien mémorisé la sortie…cela serait gênant de ne plus savoir comment en sortir ! »

Il rit mais c’est inquiétant quand même. Prisonnier d’un labyrinthe décoratif ce n'est pas génial quand même, surtout pour le vrai héritier de la famille Bezarius, se perdre dans son jardin... Vive la honte quand même !

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Un intrus chez les Bezarius ? Pas du tout ! [PV Oz] Dim 6 Oct - 21:48

Quelle chance tout de même, que ce jeune homme ne soit pas directement allé reporter son infiltration aux gardes après l'avoir vu. Bon quelque part cela rendait Gilbert bien étrange aux yeux de Sora, mais puisqu'il ne semblait vraiment pas décidé à le dénoncer et était même plutôt sympathique à commencer une conversation, il relégua cela au second plan. Mais au fait, pourquoi l'adolescent n'avait-il pas couru avertir quelqu'un de la présence d'un invité qui n'était certainement pas désiré ? L'intrus du jour inspirait confiance, peut-être ? Allez donc savoir, c'était bien mystérieux... Gil était-il un optimiste légèrement aveugle qui ne se doutait de rien et était de nature à faire confiance à tout le monde, voulait-il le jauger avant de déranger le personnel du manoir, cherchait-il juste à s'amuser de cette intrusion en se montrant amical avec lui, ou bien sa raison échappait-elle complètement au contractant ?  Quoi qu'il en soit, celui-ci était reconnaissant... A moins que le plan de son vis à vis soit en fait de le mener droit dans un nid à gardes après l'avoir rendu moins attentif au danger, c'était une possibilité qu'il ne fallait pas omettre et qui le faisait rester alerte. Que cachait ce visage innocent ? Surtout que notre jeune curieux s'était senti épié par le garçon un peu plus tôt, allez donc savoir ce que ce dernier avait concocté pour lui suite à son évaluation...  

Pourtant rien ne laissait penser que Gilbert cherchait à l'entourlouper, en fait ils avaient même sympathisé assez rapidement. Oui bon vous me direz que c'était ce que le blondin avait de mieux à faire s'il voulait mener l'intrus jusqu'à un piège, en tout cas Sora doutait du bon fondement de ses doutes – oui oui, ce que je viens de dire est parfaitement logique. Je rajouterai à cela que le plus jeune des deux ne donnait pas l'impression de se méfier de cet inconnu qui avait trépassé les limites du domaine Bezarius, allant jusqu'à lui parler de son maître Oz, futur héritier de la famille ducale qui déprimait un peu en ce moment. L'artiste de rue aurait bien tenté de lui demander où se trouvait la chambre de son maître pour avoir le cœur net sur le fond de la pensée du jeune valet, mais ce plan aurait sans doute l'effet inverse d'attiser sa méfiance... Or ça, c'était quelque chose dont il se passerait volontiers. Bah, pour le moment autant apprécier la parlotte et ensuite, adviendra ce qu'il doit advenir sans baisser sa garde.
Et puisque nous avons parlé de ce que l'adolescent révélait sur son maître, il ajouta aussi que le noble qu'il servait était un froussard. Cela les fit rire tous les deux, suite à quoi Gilbert proposa de lui faire visiter les jardins. Ah, ça devait être une offre à ne pas rater ! Une visite dans des jardins qui devaient être magnifiques, guidé par une personne qui devait connaître le manoir comme sa poche, le jeune sans emploi fixe s'en voudrait de refuser.

Mais cela n'empêchait personne de parler et il n'avait pas tardé à demander à son jeune guide par quel hasard il s'était retrouvé au service d'Oz Bezarius. Le blond prit une mine triste avant de raconter vaguement son histoire, qui n'était somme toute pas courante, d'enfant amnésique qu'un foyer plus aisé que la moyenne avait recueilli puis avait adopté en tant que valet pour le jeune maître des lieux. Oh Sora était bien conscient que mentir faisait partie des nombreuses choses que la parole permettait à l'Homme, mais en voyant le visage et en entendant la voix de l'adolescent, il eut envie de le croire. Sauf que du coup, il n'avait peut-être pas abordé le sujet le plus simple...

-Désolé si j'ai posé la mauvaise question, dit-il, gêné.

Par la suite le sujet fut clôt naturellement, tandis que l'exploration continuait. Seulement elle devait apparemment trouver une fin à son tour, quand une domestique à la recherche de l'héritier fit son apparition. Tiens, c'était bizarre que Gilbert n'aille pas s'enquérir de la situation... Devaient-ils souvent partir à la recherche d'un jeune maître joueur, ou bien n'avait-il pas entendu la servante ? Quelque peu curieux notre associé défendu s'adressa au blondin, qui sembla prendre un instant de réflexion avant de le pousser dans la direction opposée à celle de la jeune femme, en prétextant ne pas vouloir jouer avec Oz, qui devait tout de même faire un sacré personnage : à la fois peu confiant en lui ainsi que déprimé depuis quelques temps, mais en même temps adepte des caches-caches dans cette immense demeure.  

La tête blonde argumenta aussi que ce serait une mauvaise idée de prendre le risque qu'on voit un intrus... Ah, voilà qui était une bonne raison effectivement, l'indésirable en question devait tellement être habitué à la confiance que semblait lui accorder Gil qu'il avait oublié l'espace d'un instant que toutes les âmes du manoir ne seraient pas forcément aussi aimables. Bon un bon point pour le cadet, mais malgré tout il ne pouvait s'empêcher de sentir qu'on lui cachait des choses. Enfin, les secrets ne faisaient pas une personne et le jeune valet n'avait jusqu'ici rien fait pour lui nuire, donc l'acrobate décida de se laisser faire sans jouer les interrogateurs... Ou comment finir dans un labyrinthe sans avoir prêté attention au chemin emprunté depuis l'entrée, trop occupé qu'on était à faire attention à nos pieds parce que notre interlocuteur menaçait – au sens figuré – de nous faire perdre l'équilibre en nous poussait dans le dos.  

-Gilbert ? Jusqu'où allons-nous nous aventurer ?

Demanda-t-il au bout d'un moment avec un sentiment d'urgence dans la voix, sans relâcher sa concentration. Son jeune ami s'arrêta alors en déclarant espérer ne pas avoir été trop brusque, ce à quoi Sora répondit négativement.
Maintenant que les deux protagonistes étaient à l'arrêt, ils pouvaient observer les alentours... Enfin dans un labyrinthe végétal il n'y a pas grand chose à voir, juste... De sortes de grands buissons taillés au millimètre près qui faisaient office de murs. Ce n'était pas simple comme situation, mais ils n'étaient pas non plus – pas du tout même – dans une impasse, tout allait bien donc au final... N'est-ce pas ? Se secouant la tête pour empêcher toute pensée négative de s'y insérer alors que les choses n'étaient pas catastrophiques, le contractant illégal écouta le jeune blond sortir un trait d'humour et parler de mémoriser le chemin. Riant à son tour, il répondit en s'incitant lui-même au calme et à la décontraction.

-Oui, je ne pense pas que ces murs aient des oreilles, dit-il en portant une main à l'une des parois. Tu en as au moins retenu une partie, je suppose ? Dans ce cas, nous pouvons repartir dans la direction d'où nous venons en suivant ce mur. Nous devrions trouver la sortie.

La main à la paroi, une technique très répandue mais que tout le monde ne devait pas avoir la chance – enfin la malchance si on se disait que l'utiliser signifiait qu'on était perdu – de tester... Eh bien ça allait être leur cas. Ne restait plus qu'à espérer qu'elle n'avait pas volé sa réputation, mais selon notre Enderstar avec cette méthode plus ce que Gil devait savoir du dédale vert, ils devraient s'en sortir sans soucis. Et au pire des cas, mais vraiment au pire car révéler ses pouvoirs ne l'enchanterait pas du tout, son pacte lui permettrait de se transformer en oiseau pour observer la situation depuis les airs. Mais de cela l'adolescent n'était pas au courant donc ne pouvait pas se réconforter avec, or il était désolé mais préférait garder l'information pour lui
Plaçant sa main de manière à ce que le feuillage la frôle – il ne voulait tout de même pas s'écorcher la paume -, Sora se ragaillardit avec une grande inspiration puis adressa un sourire positif  à Gilbert, lui indiquant ainsi qu'il était prêt à le suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Oz Bezarius
avatar
Messages : 153
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 23
Localisation : Partout !
MessageSujet: Re: Un intrus chez les Bezarius ? Pas du tout ! [PV Oz] Ven 3 Jan - 18:41

Le jeune Bezarius a le chic quand même de se trouver dans des situations uniques quand même. Cette fois qu’elle est cette situation originale ? Perdu dans un labyrinthe végétal de chez lui, qui en plus est avec un inconnu. Bon il ne semble pas méchant cet inconnu, mais le problème c’est qui va le prendre comment le fait qu’il n’a pas suivit le chemin de retour ? Peut être bien allé. Le blond continue d’avancer pendant que l’autre grand le suit. Bien que ce n’est que du tâtons pour le moment.

« Eh bien je crois que cela va plus ce compliqué, mais c’est ça l’aventure on va dire ! »

Souriant comme pour se positiver à lui-même que tout va bien, l’héritier continue la marche qu’il a entreprit croyant que c’est la bonne. Pourtant il n’a l’impression que de tourner en rond, alors pour cacher cette sensation il ne fait que prendre la parole.

« Ne t’en fait pas, tu n’as aucunement touché un point sensible. C’est juste que je lui dois beaucoup qu’il soit mon ami, sans lui peut être que je serais toujours seul… Toujours… »

Visage qui reperd son sourire, enfin pas un sourire de joie mais triste. Gilbert est un véritable ami, peut être que Elliot l’était aussi, mais il n’est plus de ce monde maintenant, donc c’est assez dur. Leo ne donne plus signe de vie depuis un moment, mais il espère qu’il va bien. Bref Oz n’a pas beaucoup d’amis en fait, Alice l’est aussi et heureusement. Reprenant un visage joyeux, le gamin continue son avancer  joyeuse entrainement dans sa perdition le pauvre Sora.

Pourtant un détail vient toucher Oz, cela fait beaucoup trop de temps qu’il son perdu, et le chemin végétal n’est pas si grand qu’il ne le semble. Se stoppant un instant, et montant sans demander sur les épaules de Sora comme pour regarder par-dessus, le mur végétal se grandis d’un coup, comme vivant. Oz tombe de surprise du dos de l’inconnu surpris de cette réaction peu commune. Se frottant le derrière et se relevant dignement, le Bezarius inspire doucement comme pour reprendre son calme malgré la situation qui semble mal tourné.

« Je crois qu’on va avoir des problèmes… »

C’est bien le moment, la situation tourne vraiment à l’unique en ce moment même, mais ce qui inquiète Oz, c’est de savoir ce qui rend le Labyrinthe dans cet état, non pas que la surprise il n’aime pas ça, mais c’est ce qu’elle cache. Un Chain ? Un contractant ? C’est bien le moment qu’il y est vraiment de personne dangereux dans le jardin des Bezarius, de plus maintenant il est bloqué.  Essayant de trouver un moyen de sortir de la, il entend des voix voisine à leur position qui n’ont pas le don de rassuré le cookie-man.

« Tu crois qu’on va le choper cet hériter ?
-Bien sur, dès qu’on le voit on le plonge dans ce lieu, il en perdra la tête !
-Déjà y en a pas mal de perdu dans ce piège on fait comment ?
-On tue a l’œil !»

Les jardiniers n’ont pas du se rendre compte, ou alors il est vraiment grand car il n’a croisé personne. Faisant le silence comme pour ne pas attirer l’attention des personnes, il avance à pas de chat dans ce lieu maudit, faisant signe à son ami de maintenant de le suivre pour s’éloigner..

« On va chuchoter… Je crois que nous sommes dans la galère… »

Il sourit en se retenant de faire un moindre bruit inutile, se demandant s’il doit parler de Chain à un étranger, après tout cela est tenue secret, donc informer la population de tel chose serait les choquer. Essayant de trouver les mots le jeune homme regarde Sora.

« Dit moi tu crois en la magie vu le lieu ? »

Allons à tâton dans les mots, ne pas brusquer la personne, même si la situation est assez brusque en elle-même, ça peu chambouler un être normal tout ça.

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Un intrus chez les Bezarius ? Pas du tout ! [PV Oz] Mar 4 Fév - 18:08

Eh ben, on pouvait dire que la situation devenait de plus en plus étrange. Vous me direz, ce n'était pas comme si elle avait été normale à un moment ou à un autre. Après tout, si Sora avait rencontré Gilbert, c'était parce qu'il s'était dit que s'infiltrer dans un énorme manoir devait être une superbe visite tout en lui faisant une bonne petite balade très enrichissante culturellement parlante et rassasiante pour sa curiosité. Mais n'empêche que plus ça allait et plus ça empirait. Ils allaient avoir droit à quoi, vers la fin, à des Ovnis qui s'écraseraient en plein milieu du jardin des Bezarius et des centaines de milliers de petits hommes verts qui en sortiraient pour déclarer la guerre contre l'humanité parce qu'ils estiment que la Terre ne devrait pas avoir le monopole sur l'exploitation des ressources de l'Abysse, provoquant ainsi la première guerre universelle ?... Oui, bon, il allait peut-être un peu loin là. Il ne faut pas confondre l'étonnant, le surnaturel et la science-fiction et ce n'est pas parce que les choses semblaient rapidement escalader d'un pallier à l'autre qu'ils allaient forcément en venir à ce dernier stade. Sans oublier que les martiens ne viendraient pas forcément avec des intentions hostiles, ils pourraient très bien vouloir signer un traité leur permettant d'avoir accès à une partie de l'Abysse – notez qu'il remettait en cause les éventuelles intentions de possibles visiteurs de l'espace, mais pas leur existence. Il était allé un peu trop loin dans son imagination pour cela.

Bref, revenons un peu à nos moutons. Si je dis que la journée devenait de plus en plus étrange ce n'est pas sans raison, mais celles-ci n'ont rien à voir avec des extraterrestres. Pour commencer, Sora fut tout de même étonné que Gilbert n'aille pas reporter la présence d'un intrus sur le domaine, après tout cela aurait été une réaction normale pour le valet de l'héritier d'une des grandes familles ducales. M'enfin le blondin semblait sympathique, ceci expliquait cela certainement, il ne voulait créer d'ennuis ni à la sécurité ni à l'infiltré si celui-ci n'avait pas de mauvaises intentions. Jusque là, tout était encore relativement normal donc.
Vint ensuite la courte apparition d'une domestique qui était à la recherche de son jeune maître. Et à partir de là, rien n'alla plus.
Si le jeune homme avait trouvé étrange que Gil ne le dénonce pas aux gardes, il avait techniquement encore plus de raisons de se demander pourquoi il ne voulait pas que la servante le voit, au point de se réfugier dans un dédale végétal en le poussant devant lui, mais il avait une explication – ce qui ne faisait pas tout, certes, mais l'artiste de rue décida de le croire. Et puis même s'il trouvait cela suspect, qu'est-ce que ce comportement pourrait bien signifier ? On ne peut pas deviner en claquant des doigts qu'en fait, depuis tout à l'heure, ce n'était pas un valet mais un futur duc qu'on parlait. Et puis le blond était gentil, c'était le principal.

Surtout qu'ils allaient avoir quelque chose de bien plus important que des cachotteries sur le feu. Mais avant cela, Gil soulagea enfin la conscience de Sora en lui certifiant qu'il n'avait pas touché un point sensible et dit qu'il serait probablement seul sans Oz, ce qui le toucha car il pouvait s'y identifier. Lui-même ne savait pas ce qu'il aurait été sans Alfic. Un sourire se dessinant sur les lèvres, il se dit qu'on reconnaissait sans doute notre meilleur ami au fait qu'il nous a permis de relever la tête à un moment difficile, de ne pas mal tourner.
Mais avant que le contractant illégal n'ait le temps de dire quoi que ce soit il manqua de peu de percuter son jeune ami, qui venait de se stopper net. Il lui aurait bien demandé ce qui lui prenait, mais Gilbert le prit de court en grimpant soudainement sur ses épaules comme pour voir ce qu'il se passait de l'autre côté du mur qu'ils longeaient... Ce qui pour le coup n'allait pas être possible, puisque ladite paroi réagit automatiquement en s'allongeant. À cela, chacun sa réaction : le plus âgé ouvrit de grands yeux surpris, tandis que le blondin tombait de son perchoir improvisé. Notre jongleur lui tendit la main pour l'aider, mais il se releva souplement avant de chuchoter.... Qu'ils avaient des problèmes. Non, sans blague ! Les murs donnaient l'impression d'être vivants et ne voulaient de toute évidence pas les voir sortir, mais sinon tout allait bien, la journée était belle, rien ne sortait de l'ordinaire et ils ne couraient aucun risque ! Mais sous la vilaine montée de pression à laquelle il était sujet, il dut se contenter d'exprimer tout cela par un petit rire nerveux.

Mine de rien, ce phénomène était assez étrange. Paranormal, même. Sora se demandait si c'était l'oeuvre d'un Chain, quand deux voix qui se voulaient discrètes leur apprirent que les coupables en avaient après l'héritier.... Qui n'était pas là, de ce qu'il savait, à moins qu'il ne se soit retrouvé dans le labyrinthe en même temps qu'eux mais les probabilités étaient faibles. Était-ce une méprise de leur part ?
Cela dit, Gil entreprit de s'éloigner en lui faisant signe de le suivre, ce qu'il ne se priva pas de faire, avant de lui dire en chuchotant que c'était la cata. Oh, l'associé défendu l'avait bien compris ça, il n'en doutait plus.
Le blond enchaîna en lui demandant s'il croyait à la magie. Heu, quelle magie ? Celle qu'il utilisait dans ses représentations, ou celle qui venait des Abysses ? Bah, ça ne faisait pas une grande différence, dans les deux cas la réponse était oui. En revanche, il était bien curieux de découvrir ce que savait Gil – parce qu'il avait comme l'impression que sa question était détournée. Bon. Tout d'abord, il hocha la tête.

-J'y crois.

Sora réfléchit alors pour savoir s'il valait mieux parler de son contrat ou pas mais préférait attendre un peu. À la place, il posa une question.

-Ils ont dit vouloir capturer l'héritier, non ? Ils se sont trompés en pensant qu'il était ici, à ton avis.... ?


Ou est-ce que l'intuition qui lui soufflait que Gilbert s'appelait peut-être Oz Bezarius était vraie ? Quoi qu'il en soit, peu après, l'une des voix de tantôt résonna à nouveau.

-On le tient !

C'est alors que le niveau de bizarrerie augmenta encore un peu : des lianes se détachèrent des murs et foncèrent sur eux. Sans réfléchir, Sora attrapa son compagnon de galère par la main et se mit à courir. Il ne voulait surtout pas rester ici.
En s'arrangeant pour que leur trajectoire soit difficile à suivre, ils parvinrent à perdre les lianes. Le vagabond s'arrêta alors un instant, essoufflé. Ils n'auraient que quelques minutes de répit, mieux valait en tirer le plus de profit possible.

-On a intérêt à se dépêcher, sinon ils nous auront à la longue. Il eut alors un sourire ironique. Si tu as des allumettes sur toi, on aurait des chances de s'en sortir. Sinon, mieux vaut avoir un plan. Ou bien trouver une méthode pour neutraliser ce Chain.

Et voilà Sorachou, tu venais de te trahir, il allait forcément deviner que tu en sais plus qu'un citoyen lambda avec un indice pareil. Mais bon, dans une situation critique, on pouvait rarement contrôler les choses ou même choisir ce qu'on allait faire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un intrus chez les Bezarius ? Pas du tout ! [PV Oz]

Revenir en haut Aller en bas

Un intrus chez les Bezarius ? Pas du tout ! [PV Oz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts Times ::  :: Arte :: Extérieur-