Partagez|

Juliette Higgins ▬ Finie. ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
MessageSujet: Juliette Higgins ▬ Finie. ♪ Mer 9 Jan - 18:27

Higgins Juliette

You ♠
• Higgins
• Juliette
• Pandora
feat Kozakura Mary - Kagerou project


» Âge; Dix-huit ans.
» Né(e) le; 20 Mars.
» Sexualité; Bisexuelle.
» Nationalité; Locale.

» Métier; Archiviste.
» Famille; Higgins - Modeste.



Physique
Digne d'un fantôme des pires contes, elle ne laisse derrière elle qu'une maigre trace de son passage. Elle a beau discrète, elle reste visible aux yeux de tous. Il faut dire que son physique n'aide pas pour se cacher. Une albinos ne peut pas fuir éternellement le monde et le monde ne peut que rattraper une albinos, l'observant pour sa différence. Juliette fait partie de ces personnes rattrapées à cause de leur physique. Une apparence pas toujours agréable à porté. Depuis sa naissance, cette enfant possède les cheveux blancs comme la neige. Ils n'ont jamais pris de couleurs. Même pas un pauvre jaune. Fichue maladie qui la ronge. S'il n'y avait que cela, ça passerait encore. Mais après tout, les yeux vont de paires avec les cheveux. Un rouge qui autrefois était incolore. Malédiction, fichue mutation. Dire que cette dernière modifie ainsi son apparence sans même lui avoir demandé son avis. Et elle ne peut même pas bronze, gardant belle et bien une peau pâle tel un cadavre. Sympathique, joyeux. Une demoiselle charmante avec une apparence qui l'est tout autant. Elle reste dans l'ombre, vivant la nuit tel une chauve-souri. Pour se protéger de cette lumière, soignant ainsi sa santé si faible. Albinisme, quelle fichue vie. Personne ne verra vraiment son mètre cinquante-six ni même ses pauvres formes. A cause du noir. A cause de tout. Mais à ses yeux pourpres, c'est mieux ainsi, car personne ne dira rien sur ce qu'elle est. Pourtant, elle n'est pas laide. Juste normale. Hormis les trois éléments montrant sa différence de gênes.

Ses cheveux, elle les laisse pousser comme si de rien n'était. Ils lui arrivent même à la taille. Parfois, elle les attache. Pas souvent. A quoi bon si personne ne la voit hormis quelques ivrognes marchant la nuit dans les rues ? Elle pourrait se promener en pyjama la nuit venue, cela ne lui ferait ni chaud ni froid. Pourtant, elle prend le temps de s'habiller, mettant des habits on ne peut plus simples. Banales. Rien de très choquant. Elle aurait presque pu être quelqu'un de normale.

Son visage est de forme ovale et ses yeux sont cachés par une frange qui est, hélas, parfois bien trop courte. Ses expressions la laissent parfois montrer une indifférence envers les autres et ce qui se passe autour d'elle. C'est tout simplement parce qu'on ne lui a pas appris à sourire. De la solitude. Et d'une mélancolie qui reste caché dans son cœur.

A cause de sa peau pâle qui ne peut bronzer, si elle veut sortir de jour, elle sera obligée de se couvrir comme il le faut. Elle utilise donc un moyen simple de laisser passer peu de lumière sur elle : la cape. Une bien trop longue pour elle, mais qui se montre très pratique pour se couvrir des rayons.

Ah, douce Juliette, elle n'est pas parfaite. Pourtant, elle est tout ce qu'il y a de plus normale. Sans cette fichue maladie, peut-être serait-elle brune aux yeux châtains. Qui sait, même elle ne le sait pas et ne cherche pas à le connaître. Après tout, l'avis des autres compte peu. La santé, elle, compte déjà bien plus.


Caractère
Plutôt silencieuse et discrète, Juliette n'est pas le genre de file à vouloir attirer l'attention sur elle. Faisant tout pour ne pas déranger, elle fait en sorte qu'on ne la remarque que très rarement. Après tout, l'invisibilité et en quelque sorte un compliment pour elle car elle se sent presque normale, n’égarant pas certains regards sur son physique. D'ailleurs, son physique est en quelque sorte un sujet tabou. Elle n'aime pas en parler où entendre des remarques dessus, alors, elle esquivera tout simplement. Si on insiste ? Elle n'hésitera pas à passer aux poings, même si elle n'aimera pas foncièrement ça. Elle a beau être calme, quand on l'énerve on la trouve et ce n'est pas ce qu'on pense d'elle qui va la gêner dans ses « bastonnades » de gamine.

Juliette, c'est le genre de fille à s'enfoncer dans un livre sans prévenir personne et vivre dans son petit monde, aux côtés de ses héros. Pour pouvoir avoir une vraie discution avec elle, il faut soit qu'elle s'ennuie à mourir, soit réussir à attirer son attention. Pour ça, pas besoin de lui parler de la rotation du soleil autour de la terre ou vice-versas, dire quelque chose qui peut être intéressant ou bien même un ragot lui suffit. Parce que oui, c'est un peu comme une secrétaire. Quand elle s'y met, c'est une vraie pie. De plus, elle adore connaître les secrets des autres. Pas pour les répéter. Juste pour le savoir et se dire qu'elle connaît quelque chose que quelqu'un d'autre ne sait pas.

Hormis ça, ce n'est pas quelqu'un de franche. Elle le sera quand ça ne blessera pas, mais si cela doit être désagréable, elle se taira et fera comme si de rien n'était, mentant pour le bien d'autrui. On pourrait presque croire qu'elle est inquiétée par le sort des autres, mais non. C'est juste que si elle est désagréable, elle risque de se faire des ennemis. Et les ennemis, ce n'est pas vraiment son fort. Encore, se battre pour une part de gâteau aux chocolats, pourquoi pas, mais se battre juste comme ça, sûrement pas.

D'ailleurs, oui. Elle aime manger. Un appétit d'ogresse pour une petite gourmande qui pourrait dévorer tout ce qui lui tombe sous la main tant que c'est mangeable. Et après ça, rien de mieux pour digérer comme bonne sieste. Ah, on dirait presque que sa vie ne se résume pas à grand-chose ... Et c'est le cas. Mais que voulez-vous ? Une personne ne parlant pas vraiment et que l'on confond avec le mur n'a pas grand-chose à faire. Elle pourrait certes écrire, mais non, son hobby c'est lire. Donc oui, cela rajoute un petit côté flemmard à cette drôle de personne.

Avec tout cela, on pourrait presque croire qu'elle est asociale, pourtant c'est quelqu'un de très ouverte qui n'hésite pas à aller vers les autres si l'occasion se présente et qu'elle se sent en « confiance » dans la situation où elle est. Si elle tombe face à quelqu'un qu'elle trouve intriguant et imposant, elle n'ira sûrement pas le voir. Néanmoins, si elle ressent comme de la peine ou autre pour une autre, elle tentera de faire sa connaissance.


Histoire
Toutes les histoires ont commencé par « Il était une fois ... » pour narrer les combats de preux Chevaliers, de Dragons kidnappant la Princesse et de mariage plein de joie. Celle-ci ne se déroulera pas ainsi. Parce qu'il n'y a rien de tout cela dans cette histoire. Ce conte unique ne concerne qu'une enfant qui naquit le 20 Mars, dans une famille modeste de Reveil et dont le père n'était qu'un simple boulanger ayant quand même réussi à se faire une place dans la société et la mère restait à la demeure pour s'occuper des tâches ménagères. Une enfant qui ne vit pas véritablement le monde comme elle aurait dû le voir. Et par-dessus, une enfant malade. C'était quelque chose que l'on ne pouvait louper. A cause de ses yeux. Les cheveux ne pouvaient pas encore dire clairement le mal, mais la couleur de ses pupilles montraient très bien qu'elle n'allait pas avoir la tâche facile. Alors, dès les premiers jours, les premières semaines et les premiers mois de sa vie, on la laissa à l'intérieur. Avec quelqu'un, soit. Mais à l'intérieur quand même. On faisait en sorte que personne ne la voit, pour la protéger. Pour sa sécurité. A cause de ses yeux. Il était si peu courant d'avoir des yeux pourpres. Il était si peu courant d'avoir des cheveux blancs. En fait, il était même si peu courant d'être Juliette Higgins. Pauvre fille qui vécut enfermé chez elle pendant ses premières années, ne sortant que rarement lors de la nuit tombée, accompagnant son père qui allait promener le chien. Peut-être que sans l'animal, elle ne serait pas sortie. C'était une possibilité mais nul ne le sait si elle se serait avéré vraie.

Trois ans. Voilà le temps qu'elle passa dans les murs de sa maison, à pleurer, jouer dans un coin et écouter les autres parler sans comprendre ce qu'ils disaient. Et toujours pas de couleur changeante. Ni ses yeux, ni ses cheveux. Pas même sa peau. Mais l'enferment ne pouvait durer. Après tout, un enfant doit découvrir le monde bien jeune, observer ses beautés et comprendre le malheur. Alors, on décida de la sortir de jour. De voir les marchés, les rues et même les autres. Mais pour ça, on la couvrit d'un chaperon. Rouge. Comme dans le conte. Mais diable, la personne qui fit ceci n'eut pas réellement l'intelligence de se dire que cela ne ferait que montrer plus ses cheveux blancs. Et que ces derniers ne feront que montrer ses yeux rouges. Une chaîne bien triste de regard jeté sur une personne qui ne passa hélas pas inaperçue dans les rues. Pourtant, on l’emmena quand même dehors. Un peu plus chaque jour. Pour l'habituer. Mais au fond, cela ne faisait que la blesser inconsciemment.

Quatrième année de son existence et elle sentait toujours ces regards pesants sur elle. Pauvre enfant qui ne comprenait pas la source du problème. Néanmoins, elle ne voulait pas rester avec le sentiment d'avoir fait quelque chose d'inconnu et mal. Alors, dans sa tête, elle s'était tout simplement dit que c'était parce qu'elle marchait bien que les gens la regardaient ainsi. La jalousie. Au moins, cela fonctionna et elle n'y pensa plus. Désormais, seule les remarques désobligeantes des autres pouvaient la toucher. Mais pas les regards. Un problème de résolu. C'était si peu sur la liste de ceux qu'elle avait.

Cinquième année de cette histoire. La parole avait déjà lieu depuis longtemps, mais la connaissance des mots n'étaient pas encore présentes. N'ayant pas l'argent nécessaire pour aller étudier, ce fut sa mère qui lui enseigna la littérature ainsi que les mathématiques. Ces derniers lui donnaient la nausée alors que les textes, eux, la faisaient rêver. Hélas, elle n'avait pas encore les capacités nécessaires pour pouvoir lire seule et elle devait répéter sans arrêt les lignes que sa mère lui tenait à l'oreille. Mais qu'importe, elle était bien décidée. Et personne ne briserait ses rêves d'enfants.

L'année après son sixième anniversaire fut on ne peut plus calme et la jeune Juliette se pimentait la vie en sortant de chez elle sans demander l'avis de quelqu'un. Elle partait donc dans les rues de Reveil, caché sous une cape, sifflotant de joie et se perdant parfois. Bien sûr, ses parents hurlèrent à chaque fois, mais rien n'y fit. Malgré tous leurs efforts, elle continua.

Dès sa septième année, ses promenades sauvages se virent un peu plus émouvante. A cause de sa différence. Puisque selon les autres, elle ne pouvait pas aller aux mêmes endroits que les jeunes de son âge. Jeunes qui étaient dans l'âge de se défendre si quelque chose ne tournait pas rond ou ne leur plaisait pas. La violence de cette période était hors-norme. Énorme même. Elle s'était donc vue plusieurs fois tabasser à cause de sa maladie. Et elle s'était laissé faire sans rien dire. Pleurant juste des larmes silencieuses.

La huitième et la neuvième furent liées par sa farouche envie d'éplucher tous les livres de chez elle et ceux qu'elle trouvait partout. Elle n'avait pas les capacités pour tout comprendre, mais elle faisait de son mieux pour s'instruire. De plus, elle ne sortait plus vraiment, comprenant petit à petit qu'elle ne serait pas acceptée de si tôt dans la société. Elle s'était donc enfermé chez elle, cloîtré dans sa chambre. Ne sortant que rarement le soir. Pour le chien. Pas pour elle. Deux années silencieuses où elle ne parla presque pas. Vingt-quatre mois où elle se demanda quand on l'accepterait enfin.

Le dix ne fut pas son plus grand bonheur, loin de là. Le chien rencontra la mort et elle ne sortit plus que pour elle-même. Elle restait longtemps dehors, savourant la fraîcheur nocturne. Entendant parfois des craquements ou des bruits autour d'elle. Juliette avait fait comme si de rien n'était, se disant que de toute façon, elle serait sûrement protégée par l'âme de sa brave bête morte. Elle avait donc passé son année à entendre de drôles de bruits et à mettre ça sur le dos de monstres fantômes.

Le chiffre onze était pour elle la signification de renouveau. Elle sortait le jour comme la nuit, ignorant les autres malgré tout. Elle avait bien fais. Car ce fut grâce à ces sorties journalières qu'elle remarqua bel et bien la démarcation entre les classes sociales. Dès lors, elle ne regarda plus le monde de la même façon, trop occupé à se dire qu'elle était bien chanceuse de ne pas être naît pauvre en plus de malade.

Douze approchait de son dix-huit. Six ans entre aujourd'hui et l'hier d'avant. Ce fut lors de cette année qu'elle rencontra par hasard une gamine aussi chiante que ses pieds. Quoi que, même les pieds de Juliette étaient plus amusants qu'elle. Toujours à être heureuse, à se vanter de ce qu'avait sa famille. Et mine de rien, cela dura. Parce que le premier jour, cette peste lui avait clairement dit qu'elle reviendrait demain. Alors, comme une idiote, Juliette était revenue. Et ainsi de suite. Mine de rien, l'albinos commençait à l'apprécier cette enfant, au bout d'un ans.

Jusqu'à ses dix-sept ans, elles se voyaient régulièrement le jour. Et quand elle ne se voyait pas, Juliette vivait de nuit. A chaque fois qu'elles se parlaient, elles s'appréciaient un peu plus chaque jour. Même si le fait que cette demoiselle de bourgeoise l'ai clairement décrété comme étant son « esclave-mobile-de-ville » énervé clairement la pauvre albinos. Dans tous les cas, à chaque fois que l'une donnait rendez-vous à l'autre, elles étaient toujours présentes le jour de celui-ci. Elles pouvaient peut-être même se considérer comme amie. Même si ce mot était bien grand pour la pauvre demoiselle portant une partie de nom d'une divine tragédie. A part ce lien qui les liait ? Juliette passait ses soirées dehors, ses journées à dormir ou à lire. Deux passions qui se mêlaient bien pour rêver d'une suite palpitante à ces histoires qu'elle découvrait ou relisait. Et dans tout ça, toujours aucun changement dans sa maladie. Au moins, elle n'empirait pas.

L'année actuelle de sa vie fut celle qui la changea. Ou du moins en bonne partie. Étant devenue très proche de cette noble, cette dernière lui avait offert une confiance solide et sûrement durable. C'était sûrement le fait qu'elles ne connaissaient pas grand-chose de l'autre qui leur procurait cette sensation de sécurité. L'inconnu. Dans tous les cas, une bonne partie de l'inconnu allait être brisé lors de cette année. Cette partie de conte peut très bien sembler pousser par le bouchon, mais croiront le ceux qui le veulent, mais cette bourgeoise fut bien aimable de révéler à cette modeste albinos l'existence de choses qui ne devrait pas exister ainsi que de tout ce qui s'en suivait. Elle fut aussi bien aimable de la convier à les rejoindre si elle jurait de ne rien dire sur ceci. D'ailleurs, même si elle refusait elle n'allait rien devoir prononcer là-dessus. Pour Juliette, il n'y avait pas vraiment de problème à ça : loin de là. Après tout, la mort finissait bien par rattraper n'importe qui, alors, que ce soit plus tôt que prévue tué par une de ces créatures ne la dérangeait pas tant que ça. Ce fut d'ailleurs la réponse qu'elle donna et en quelque sorte le début de sa véritable histoire. Avait-elle un contrat ? Pas encore, mais elle ne doutait pas qu'un jour où l'autre cela viendrait. En attendant, elle se chargeait tout simplement de classer les dossiers pour qu'on s'y retrouve et de donner les informations nécessaires aux personnes le demandant. Pas grand-chose, certes, mais cela l'amusait. Et le mieux là-dedans, c'est qu'étant dans un bâtiment, elle n'avait pas de problème avec le soleil.


Test RP
[HRP: Ce post a était fait pour un autre forum sous le quel je joue un personnage nommé Jessie M. Rownn, excusez moi de ne pas incarner Juliette dans ce test mais j'ai en quelque sorte, la flemme. owo]

Fin de matinée totalement normale. Pour ne pas changer. Pour ne pas quitter cette vie monotone. Oui, un midi qui s'annonçait totalement semblable aux précédents. Comme d'habitude. Mauvaise habitude. Aucun élément perturbateur. Rien. Une simple vie banale pour cette ville. Réveil. Le genre de nom que l'on donne si peu souvent. On croirait presque en le voyant que quelque chose de spécial se trame à travers les murs des demeures qui façonnent la ville. Pas de grandes différences pourtant. Non. Vraiment rien d'extraordinaire quand on sait bien voir. Observer. Regarder. Tout se ressemble tellement dans ce monde quand on prend le temps de nuancer chacun des éléments que l'on croise. Tout est si semblable et fragile. Comme les personnes qui y vivent. Comme ceux qui y vivront. Ainsi que ceux y qui y ont déjà vécu. Et ainsi de suite, pour ne pas changer le cercle des choses. Pour ne pas détruire le côté monotone que chacun possède. Cette vie monotone désormais coupée en deux. Tout ça à cause d'une simple nouveauté. Une pauvre anomalie pourrissant le monde de l'Homme qui a pris le temps de couper la population entre ceux qui craignent et ceux qui attendent. Mais encore une fois, s'en est devenu monotone. Comme le reste. Comme la vie.

Oui, une piètre journée s'annonçait là. Comme celle d'hier. Comme celle d'avant-hier et des jours qui précédent. Comme celle de demain. Ainsi que des jours qui suivront le chemin de ce lendemain. Monotone, bien entendu. Sinon, cela briserait le rythme de vie dont cette pauvre population a pris l'habitude. Ils ne sont pas véritablement prêt à changer, cela est tellement connu. Une personne étant habitué à une façon de vivre ne changera pas parce qu'on lui a dit de le faire, il trouvera toujours un moyen de tourner les choses. C'était bien connu. Un peu trop même. Les gens se basaient bien trop sur ce point de vue. Si l'on fixait des impôts dépendant de la paie obtenue à la fin de chaque mois, alors, on chercherait à gruger pour payer encore moins cher. C'était un fait. On ne pouvait le nier. Comme le fait que cette vie était tout simplement trop calme. Trop banale et répétitive. Mais si peu de personnes se l'avouaient. Une majorité préférant garder le silence ; c'est tellement vu et revu.

Alors, oui. Comme à son habitude, le ciel était gris. Le soleil se cachait encore derrière. Pour ne pas changer. Un milieu de semaine, avec des gens se promenant dans les rues comme si nous étions en fin de cette première. Des enfants, des adultes. Peut-être autre chose. Des choses que l'on ne pouvait classer. Sûrement. Oui. Sûrement. Puisqu'ils se cachaient partout, vivant avec les autres. Les chains. Oui. Peu de gens savaient qu'ils existaient. Souvent, il n'y avait que trois catégories. Ceux qui avaient passé un contrat illégal, les membres de Pandora et les chains eux-mêmes. L'existence de ces créatures aurait pu très bien changer cette banalité. Mais non. De peur que les Hommes sombrent. Pour garder le secret. Rien ne devait être dit. Rien. Un silence devait prôner sur l'existence de ces choses. Pour la sécurité d'autrui, avait-on dis.

Elle n'y croyait qu'à moitié. Elle ne savait pas vraiment pourquoi, mais elle doutait fortement que ce soit la véritable raison pour cacher l'existence de ces êtres aux autres. Pourtant, elle ne cherchait pas à changer cela. Peut-être de peur. Ou juste parce que ses doutes n'étaient pas fondés. De toute façon, elle ne pouvait pas décider à elle seule si oui ou non elle allait détruire la vie paisible autour d'elle. Celle des autres. La sienne n'avait plus cette tranquillité depuis quelques années déjà. Elle l'était encore moins depuis les derniers mois. Dans tous les cas, elle ne voyait pas l'intérêt de tout dévoiler si personne ne voulait savoir et qu'ils se contentaient tous de cette vie banale. Alors, elle se tairait. Juste par simple respect envers les autres.

Elle marchait donc de ces rues, dans cette foule ainsi que dans ce bruit. Peut-être même dans son propre silence, mais ce dernier était tellement assourdi par les paroles des autres que l'on ne l'entendait plus. Cela le rendait tout simplement encore plus silencieux. Désagréable même. Mais ce n'était pas une nouveauté. Elle savait depuis tellement de temps que se taire sur ce genre de sujet nécessitait une sorte de concentration quasiment permanente. Pour ne pas dire tout par mégarde. Pour ne pas déclarer certaines choses en face de certaines personnes. Alors, oui. Cela n'était pas une nouveauté.

Plus le temps passait et plus les personnes se faisaient de moins en moins présentes. Sûrement étaient-elles partis manger, qui sait. En tout cas, cela permettait d'avoir plus d'espace autour, ainsi que moins de bruit. On pouvait même apercevoir des formes régulières pour les habitants qui marchaient. Des nez, des yeux, une oreille par-ci, une main par là. Des jambes, un bras et même des chaussures parfois. Rien d'extraordinaire, tout ce qu'il y a de plus normal. Encore. On pouvait décrire tellement de choses avec cet adjectif. Comme avec banal. Oui. Tellement. On aurait pu décrire la ville avec. Pourtant, ce ne pouvait être le cas. Il y avait quelques rares événements qui la rendaient unique. Quelques personnes parfois. Voir créatures. Elle n'était donc pas banale. Elle était simple et presque trop calme, mais seulement aux premiers abords. Après, tout devenait plus sombre. Comme la nuit. Le soir. Ou lors des tempêtes. Elle était tellement comparable.

En tout cas, elle commençait à être de plus en plus sûre que cette journée ne changerait pas des autres. Oui, Jessie avait en tête de passer une après-midi semblable à celle qu'elle avait déjà vécu. Après tout, pour l'instant, il n'y avait strictement rien autour d'elle qui aurait pu faire changer cela. Rien, certes, quelqu'un, peut-être. Si elle l'avait vu plus tôt, elle se serait sûrement dit que sa journée allait devenir sûrement intéressante. Ce n'était pas sûr, mais c'était le genre de rencontre qui faisait que. Le genre de personne que nous forçait sans le savoir à nous arrêter en plein milieu d'une rue pour l'observer. C'était le cas. Elle s'était tout simple arrêté au beau milieu du chemin en regardant cet inconnu. Il faut dire que sa chevelure ne laissait pas vraiment place à la discrétion. Parmi toutes ces têtes brunes, blondes ou même châtains, une blancheur hivernale était présente. Ne pas fixer cette personne lorsqu'on l'a vu devait sûrement être impossible ou alors, c'était juste elle qui était trop intriguée par cet être pour détourner le regard.

Elle ne pouvait pas y faire grand-chose, ce n'était pas tous les jours qu'elle s'arrêtait sans vraiment s'en rendre compte devant quelqu'un.


and Me.
Et le vrai toi?
  • Pseudo: Je suis batman ! Nul ne sait qui se cache derrière mon masque et ... Bon, okay, en ce moment les gens me surnomment Jessie.
  • Âge: J'ai quatorze ans ... Ou quinze, je ne sais plus en fait.
  • Pays/Ville: En France, quelque part.
  • Mangas préférés: Pandora Hearts, 07-Ghost, Katekyo Hitman Reborn, Karneval, Neon Genesis Evangelion, Death Note, Gundam Wing.
  • Animes préférés: Psycho-Pass, Neon Genesis Evangelion, Btooom.
  • Comment avez-vous connu le forum?: Par-ci par-là, par partenariat via un forum Reborn et je crois que je connais aussi Lacie. Je crois.
  • Et vous en dites quoi?: Il est beau, vraiment. Les couleurs changent de celles que l'on trouve d'habitude et j'aime ça.
  • Votre personnage préféré?: Hum ... Je dirais Reim.
  • Double compte?: Non, aucun.
  • Code du règlement: Validé par Oz



Dernière édition par Juliette Higgins le Ven 11 Jan - 18:07, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lyria Bezarius
avatar
Messages : 149
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 23
Localisation : Euh...*sort une carte*...perdu ?
MessageSujet: Re: Juliette Higgins ▬ Finie. ♪ Mer 9 Jan - 19:33

Bienvenue sur le forum !
Bonne chance pour la suite de ta fiche, si tu as des questions hésite pas >w<

Btooom owo good choix
Et Kagerou project ;w;
Bref au plaisir de te voir !

~~~~~~~~~~~~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Juliette Higgins ▬ Finie. ♪ Mer 9 Jan - 19:50

Merci beaucoup Lyria, si j'ai des questions je n'hésiterais pas, mais je pense que ça sera bon à ce niveau là.

Et oui Btooom quoi, faut que je rattrape mon retard au niveau des épisodes parce que bon ... J'ai fais une pause pour me manger les Psycho-Pass alors j'ai pas vu les derniers. Mais bon, je raconte ma vie là.
Oui, Kagerou Project. ♥ J'adore les bouilles de ces personnages, toujours inspirants, toujours cool. Toujours KP quoi. ♪

Sinon, je me hâte de terminer cette fiche pendant que je suis inspirée, en espérant ne pas trop vous faire attendre !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Juliette Higgins ▬ Finie. ♪ Mer 9 Jan - 20:17

Bienvenue sur le forum \0.
Amuse toi bien parmi nous. Content que le design te plaise. ~
Btooom c'est le bien uu. - content d'avoir fait connaitre la série à plein de personne-
Ah et si jamais, c'est étrangère ou Local. ( j'ai failli écrire Luca.... ) et non anglaise ou ect.. \0
Have a fun.
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: Juliette Higgins ▬ Finie. ♪ Mer 9 Jan - 20:23

Bienvenue owo !

Bonne chance pour ta petite fiche ! =w=
Btoom...aaah.. les soirée Btoom avec Leo /pan/ Anime pas mauvais manga encore à lire pour ma part ee
Amuse toi bien sinon o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Juliette Higgins ▬ Finie. ♪ Mer 9 Jan - 20:26

Merci Leo, j'ai changé ce détail, excuse moi de m'être trompé, pour moi c'était le pays d'où le personnage venait donc ... *toussote* sorry.
Merci à toi aussi Gil.
Et, omd, toute les personnes sur ce forum connaissent btooom ou c'est juste une impression donnée ... ? xD

En tout cas, l'accueil ici est bien chaleureux. ♥ oxo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Juliette Higgins ▬ Finie. ♪ Mer 9 Jan - 20:52

Bienvenue !
Bonne chance pour ta fiche !
Leo est du genre doué parfois pour répandre les choses on va dire...~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Juliette Higgins ▬ Finie. ♪ Mer 9 Jan - 21:00

Merci beaucoup !
Oh, je l'encourage à continuer ainsi dans ce cas. /SHOOT/

Par contre, en fait, si, j'ai une toute petite question histoire de ne pas faire de bêtise mais, y a t-il une façon particulière de rentrer à Pandora où il n'y a rien de précis là-dessus ?
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: Juliette Higgins ▬ Finie. ♪ Mer 9 Jan - 21:05

Pour entrer à Pandora il suffit d'avoir un lien avec la noblesse plus ou moins élevé. Ces derniers ne prenant pas n'importe qui. Après cela peut s'apparenter avec un lien certain avec la noblesse sans réellement en faire partie, il suffit juste que tu n'entres pas comme ça par magie en débarquant de ta campagne. xD

Edit Oz : Et tu n'as pas besoin de Chain aussi on va dire que c'est la déco ! "pan" voilà ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Juliette Higgins ▬ Finie. ♪ Mer 9 Jan - 21:13

Oh, merci pour cette réponse si rapide. Je n'avais pas prévu de faire "pouf-magie-me-voici" mais plutôt d'ellipser la scène si je ne trouvais pas d'idée où de décrire la situation en quelques lignes à peine. Mais bon, je pense que je vais quand même réussir à trouver quelque chose quand même et si je trouve et que cela ne convient pas et bien ... Je changerais. :3
En tout cas, encore merci pour la réponse, je me remets à ma fiche sur le pas. ♪
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Juliette Higgins ▬ Finie. ♪ Jeu 10 Jan - 15:00

Plop, excusez moi du double post mais je pense avoir terminé cette fiche et je ne savais pas si editer mon précédent message marcherait ou non.
J'avoue en être un peu déçue de moi-même mais bon, je ne voyais vraiment pas quoi dire d'autre sur Juliette. Bien sûr, s'il y a des détails que vous trouvez important d'ajouter, dîtes le moi. Il en est de même si je dois modifier quelque chose, je le ferais dans les plus brefs délais.
Revenir en haut Aller en bas
Lyria Bezarius
avatar
Messages : 149
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 23
Localisation : Euh...*sort une carte*...perdu ?
MessageSujet: Re: Juliette Higgins ▬ Finie. ♪ Jeu 10 Jan - 15:22

"arrive mode larve"
Bon je passe en première!
Physique et Caractére, rien à dire ça va >w<
Histoire, c'est bien détaillé, en fait rien à dire, à part une légère faute qui m'a fait sourire à la sixième année où tu as marquer la vie au lieu de l'avis.

Test Rp comme c'est un OC tu peux mettre donc ça me va !
Donc tu as une première validation ♥
Un autre Admin va passer pour confirmer ou voir un détail que j'ai raté

Voilà voilà ~

~~~~~~~~~~~~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Juliette Higgins ▬ Finie. ♪ Jeu 10 Jan - 18:27

Han, merci beaucoup. ♪
Pour la faute, je viens de la corriger, j'avouerais être totalement passé à côté alors excuse moi. :'3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Juliette Higgins ▬ Finie. ♪ Jeu 10 Jan - 18:43

Je te dis bienvenue avec un peu retard. (mon habituel flemme m'en avait empêché plus tôt /pan/) alors... bonne chance pour être validé ? Vu que t'a fini ta fiche xD

Et amuse toi bien ici ! ♪
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: Juliette Higgins ▬ Finie. ♪ Ven 11 Jan - 9:56

Alors j'ai du temps donc je passe pour la deuxième correction !

Première partie je n'ai rien à dire de même que le physique. Bien que j'ai eu peur pendant un moment que tu précises pas qu'elle sort parfois le jour, car en tant qu'employé de Pandora ça arrivera uwu.
Le caractère me va aussi.
Pour l'histoire j'aimerais que tu précises quelques part dans ton histoire un peu sa famille. Riche, pauvre marchand ect. C'est toujours plus simple pour situer d'où part ton personnage et ce qu'il est !
Sinon je tiens à préciser qu'au vu de la fin de ton histoire, si tu souhaites devenir membre de Pandora s'occupant de mission avec donc un Chain, il faut que tu trouves une bonne raison pour qu'elle se retrouve avec une de ces créatures vu qu'elle n'est pas noble d'après ce que j'ai compris. Mais ce sera en Rp tout ça, mis à part ce détail cité plus haut ton histoire me va ! Je trouve ça pas mal de faire des lignes en racontant les années par paragraphe au lieu de faire un gros résumé. xD
Vu que tu ne joues pas un prédéfinis ton Test Rp me va !

Voilà le peu que j'avais à dire ! (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Juliette Higgins ▬ Finie. ♪ Ven 11 Jan - 12:26

Bien venue madame Fantôme ! >w<
Bonne chance pour le dernier chemin ! =D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Juliette Higgins ▬ Finie. ♪ Ven 11 Jan - 17:14

Merci Vince' & Kuroi. :3
Sinon, Gil, j'ai rajouté quelques mots aux sujets de sa famille. Pour t'éviter de tout relire,je le cite là, sinon, c'est dans le premier paragraphe de l'histoire.
Citation :
, dans une famille modeste de Sabrier et dont le père n'était qu'un simple boulanger ayant quand même réussi à se faire une place dans la société et la mère restait à la demeure pour s'occuper des tâches ménagères.
Et pour la chain, je doute sincèrement qu'elle en aura une, j'ai plus mis ça au cas où et pour montrer le fait qu'elle n'en possède pas et que ce n'est pas près d’arriver. ♪
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: Juliette Higgins ▬ Finie. ♪ Ven 11 Jan - 17:33

C'est bon pour moi !

Je te valide donc ! Amuse toi bien et au plaisir de te recroiser dans le Rp ewe il y a des Rp de libre encore si je me souviens bien o/
Et n'oublie pas d'aller recenser ton avatar =3

Edit : -tousse- Juste. C'est Réveil pas Sablier... xD dans ton paragraphe rajouté.. '-' Merci Leo ee c'est dur le boulot je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Juliette Higgins ▬ Finie. ♪ Ven 11 Jan - 18:09

Merci beaucoup. ♥
Voilà, c'est edité, désolé de cette erreur. owo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Juliette Higgins ▬ Finie. ♪

Revenir en haut Aller en bas

Juliette Higgins ▬ Finie. ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts Times ::  :: Partenariats :: Refusées-