Partagez|

I cry when angels diserve to die {Saori K. Gekkoo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
MessageSujet: I cry when angels diserve to die {Saori K. Gekkoo Ven 4 Jan - 1:48

Gekkoo Saori

You ♠
• [Nom] Gekkoo, c'est le nom qu'il lui a donné.
• [Prénom] Saori, mais elle possède un deuxième prénom : Kiyoi.
• [Groupe choisi] Baskerville
feat Inconnu


» Âge; 19 ans
» Né(e) le; 13 mai
» Sexualité; Elle n'a jamais eu réellement à se poser la question. Nous dirons donc qu'elle est bisexuelle.
» Nationalité; Locale

» Métier; Voleuse
» Famille; Baskerville

» Contrat; Avec Asharè.
» Pouvoir; Asharè est une chain particulièrement complexe. Elle peut modifier l'apparence de son contractant ainsi que sa propre image. Ceci est détaillé dans le spoiler concernant la chain.


Physique
Bien que changeante, Saori est souvent dotée d'un physique avantageux. Sa peau immaculée tranche avec la noirceur de sa longue chevelure. Même si cela semble être un contraste violent, l'harmonie de son visage demeure intact : de fines lèvres s'accommodant parfaitement à ses pupilles bleu et rouge. L'équilibre de son visage suscite l'admiration et la fait même paraître un peu plus jeune. Ses cheveux, atteignant ses cuisses, sont souvent retenus en arrière, car malgré leur longueur, elle n'apprécie pas plus que ça d'être gênée dans ses mouvements, affectionnant particulièrement d'y disposer des touches florales.

D'une taille correcte, la longueur de ses jambes donnent cependant l'impression qu'elle est plus grande, tout en lui conférant une silhouette élancée et légèrement musclée particulièrement appréciée de la gente masculine. Concernant d'éventuels tatouages, elle en a beaucoup plus sous sa véritable forme ( dont je laisse la surprise ) et se plaît à en afficher deux : un croissant de lune englobant un soleil apposé sur sa nuque, représentant sa propre dualité ainsi que celle qu'elle possède avec sa chain, mais également une rose sur le point d'éclore proie à l'hiver située à l'arrière de son pied. Elle accorde énormément d'importance à des détails tels que ses ongles qui sont généralement recouverts d'un vernis noir.

Spoiler:
 

Sur le plan vestimentaire, elle porte généralement des robes courtes mettant en valeur sa poitrine qu'elle crée elle-même grâce à sa chain. Très inspirées du style gothic lolita et souvent réalisées avec de la dentelle, ses tenues sont généralement provocantes et agrémentées de talons hauts. Elle ne passe donc pas inaperçue sous sa forme habituelle.

Au niveau des accessoires, elle accorde ses bijoux à la couleur de ses yeux, et si cela est impossible à la couleur de sa robe. Elle n'utilise jamais de parapluie, la seule protection qu'elle accepte contre les éléments est un long manteau noir pourvu d'une capuche. Ce vêtement la dissimule entièrement. En dehors il lui arrive de porter des manteaux chauds mais courts pour le style. En soi, elle n'a jamais froid, quand bien même elle déciderait de se coucher nue dans la neige.



Caractère
Saori est d'un caractère bipolaire voire schizophrène. Elle est ce qu'on peut qualifier de contradiction vivante, elle passe de l'amour à la haine la plus virulente en quelques secondes, de la confiance à la crainte, ... Ses émotions sont très changeantes, s'en rendant compte, elle a pris la décision de ne se lier à personne, de ne compter que sur elle-même. Sa seule confidente, c'est Asharè, sa chain, qu'elle considère comme une personne réelle. Elle lui parle même quand celle-ci est absente car elle est persuadée qu'elles ont l'une pour l'autre des sentiments si puissants que la distance, même si cela se révèle être entre deux mondes, est futile. Alors rien ne les séparerait ? Si. Les égarements de Saori, ses crises de fureurs, finissent par remettre Asharè à sa place de chain. La folie s'empare d'elle à tout moment, ce qui la pousse parfois à tuer des innocents, souvenirs qui visiblement la hantent. Hormis lorsqu'il s'agit de combines destinant à voler de jour, elle a souhaité ne sortir que de nuit et reste la majorité du temps enfermée à l'écart afin d'éviter les carnages.

Pourtant, c'est une personne profondément vertueuse qui a trop souffert de l'éloignement des autres. Elle ne supporte pas qu'on la regarde de travers mais a décidé à contre-coeur de mépriser les autres afin d'éviter que qui que ce soit ne souhaite la suivre, se lier à elle. En quelque sorte, elle s'inflige sa propre punition pour les péchés qu'elle estime être siens.

Lors de ses escapades diurnes, elle joue divinement bien la comédie. Souriante, elle se fait appeler autrement : Suisen. Un nom faisant l'unanimité de par sa beauté, mais pourtant lourd de sens, comme ses autres pseudonymes. Elle aide souvent les passants et achète à chacun de ses passages les fleurs de ces pauvres petites filles. Ce dernier acte est le seul qu'elle réalise en lui donnant un réel sens, en voyant un réel impact en elle, le sourire de ces fillettes frappées le soir si elles n'ont pas bien travaillé lui rappelant tellement ses plus noires années.

Les fleurs, une réelle passion. Plus particulièrement les roses d'ailleurs et les lycoris. Elle entretient une sorte de jardin autour de chez elle, si reculé qu'hormis quelques gamins vagabonds qui l'ont vu en prenant peur devant ces magnifiques fleurs rouges, tous ignorent son passe-temps en journée. Ses autres loisirs sont le chant et la musique en général, elle la pratique en transformant sa chain en instrument.





Histoire
{ How do you love someone without getting hurt ?

J'ai ouvert les yeux, et je les ai regardé. D'un de ces regards qui ne signifient plus rien. Beaucoup ont reculé, d'autres se sont approchés. J'ai senti les brûlures, j'ai senti les coups, j'ai senti que la vie n'en valait pas le coût.

Depuis ma naissance, il neigeait en mai, toujours à date de mon anniversaire. Je vivais seule, loin, orpheline car, comme ils le disaient, même ma mère avait préféré mourir lorsque je vis le jour que de subir ma malédiction. Chaque année, leurs espoirs étaient gelés, leurs cultures emportées par ce linceul blanc. Au départ, ils n'osaient pas se venger sur moi, mais mon coeur peu à peu gelait lui aussi, transi par la froideur de leurs regards, et avec l'âge, je devins visiblement moins sujette à leurs remords.

Peu m'importait, je me suis redressée et j'ai couru. Ils ne m'ont pas suivie. Je me suis arrêtée à un lac alimenté par une minuscule cascade. Comme j'ai toujours eu de bonnes idées, je suis allée me réfugier dans la crevasse derrière l'eau qui s'écoulait, et en regardant à travers, je passais ma main sur une surface invisible qui représentait mon tombeau de glace imaginaire. J'espère que cette cascade soit si solide que je ne pourrais pas m'échapper, mais aussi que personne ne puisse me sauver. Cet enfoiré de Dieu sait combien j'ai pu le vouloir, mais les enfants qui crient à l'aide et qui n'attendent plus rien de la vie peuvent poireauter encore. C'est vrai, c'était peut-être à l'ange de la pitié, le quarante-septième ange en partant de la gauche, de s'en occuper mais à mon avis, il devait avoir été appelé en urgence pour un problème lié à des licornes arc-en-ciel borgnes et myopes unijambistes...c'est vrai que ça devait être terrible d'être myope... Pendant que j'appelais le quarante-huitième ange, j'ai été sauvagement attrapée par le bras et sortie de mon cercueil chéri pour chuter dans l'eau glacial.

Je me suis réveillée près d'un feu, machinalement, j'ai reculé et je me suis cognée la tête sur la roche. Je craignais que ce soit un villageois qui m'aie suivi. Vous allez me dire " Oh mais tu fais la difficile, tu as dit que tu voulais mourir " oui, mais quelque part je préférais mourir grâce à l'ange et voir ma beauté emprisonnée dans la glace que finir lors d'une crémation vivante comme compost pour les arbres. Là, j'ai vu un garçon de mon âge qui me fixait de ses yeux d'un vert émeraude. Je pense qu'à mon âge, les coups de foudre, c'est fréquent, mais venant de moi, j'ai perdu le peu qu'il me restait : mon indifférence, et par conséquent, ma fierté.

Je n'ai pas daigné lui adresser un seul mot. Il s'est contenté de me suivre et nous étions devenus des amis, même si me concernant, mon coeur battait différemment. Il se nommait Nao et se trouvait aussi orphelin que moi, ayant privilégié la fuite à une vie jouée d'avance. Il était cependant né d'une relation illégitime d'un insignifiant membre d'une famille ducale. J'ai voulu lui poser des questions, mais il a fini par se terrer dans le silence et me demander d'arrêter, les larmes au coin des yeux.

Nous devions nous rendre dans un village, pour un petit boulot de saisonnier, et c'est là que je me suis retrouvée devant eux à nouveaux. Je l'avais suivi bêtement, regardant sa chevelure d'ébène secouée par la brise légère.
Et ils m'ont reconnue. Ils m'ont attrapée et lui n'a voulu que me protéger. Cette phrase, elle me hantera toujours : C'est toi ou elle. Il a juste répondu : Moi, avec un sourire si franc que je l'ai détesté de toute mon âme. J'ai compris que tant qu'ils seraient en vie, ils me prendraient tout, même si cela concernait un être humain.
Je l'ai enterré avec les moyens dont je disposais, et je suis restée là à sangloter, prostrée sur moi-même pendant plusieurs jours. J'avais si peu dormi que je ne me souvenais de presque rien, incapable de réfléchir quand j'ai vu sa silhouette, je lui ai demandé si on pouvait jouer. Elle s'appelait Asharè. J'ai très rapidement passé un contrat avec elle, et malgré mon jeune âge, elle m'a aidé à le venger.

Aujourd'hui, le village n'existe plus, il a brûlé, et je n'ai pas eu besoin d'appeler le quarante-huitième démon, lui, il est arrivé par lui-même.


{ Grab a brush and put on a little make up
Hide the scars to fade away the shake up
There you go create another fable
Father, why have you forsaken me in your eyes
Forsaken me in your thoughts
Forsaken me in your heart


Une nouvelle année sans toi. Asharè m'a aidée à cacher cette neige dorée qui encombrait ma vue. Je ne déteste pas la neige, je déteste ce qu'elle représente. C'est comme si j'avais toujours ton sang qui coulait entre mes doigts, comme si tu mourrais à nouveau. Je t'apporterais des fleurs demain si j'ai encore toute ma tête. Je n'aime pas la vie, mais si j'abandonne maintenant, tu aurais fait ça pour rien non ? Si tu savais combien je te hais de m'obliger à rester, j'ai la certitude que tu en étais conscient, et c'est déplaisant.




Chains
"Physique : Lorsqu'elle apparaît, beaucoup pensent qu'Asharè est un ange. Elle s'amuse souvent à être l'exacte opposition de sa contractante. Ses pouvoirs donnent l'impression qu'elle possède une aura de lumière ou que son corps est flou, comme si on la rêvait. Elle a pour habitude de flotter dans les airs.

Ses tenues sont plus longues et pudiques que celles de Saori, plus simples et épurées également. ( ce qui n'exclut pas qu'elle vire parfois dans l'excès et s'égare dans des tenues plus baroques. ) Elle déteste les talons et est persuadée que les hommes ont créé ces chaussures pour maintenir les femmes sous leur emprise. Elle a décidé de toujours représenté son statut de chain en portant toujours des manchettes attachées par de petites chaînettes finement ouvragées.

Cependant, sa forme habituelle est celle d'un nuage informe, qui prend une forme animale qui correspond généralement au sentiment de la personne qui la regarde. Les animaux les plus souvent vus font ressentir une sensation majestueuse telle que le cygne ou le cerf.

Caractère : Asharè était une chain sans réelle existence dirons-nous, une chain sans personnalité, jusqu'à ce qu'elle entende pour la première fois Saori. Depuis ce jour, quelque chose s'est éveillé en elle et elle a finit par développer son propre caractère. Elle se comporte à la fois comme une mère et comme une grande soeur. Ainsi, elle prend parfois l'initiative de protéger sa contractante en lançant elle-même des illusions. Mais ces écarts ne se limitent pas à la protection contre des ennemis, c'est parfois à sa contractante qu'elle provoque des hallucinations, par exemple pour la calmer lorsqu'elle fait une crise d'angoisse.

Encore plus exubérante que sa contractante, elle possède un grand sens de l'humour qu'elle a travaillé car elle souhaite plus que tout voir la jeune fille sourire. C'est une chain à l'esprit bon et au coeur grand mais qui se révèle sans pitié pour ceux qui touchent à sa protégée. Elle se révèle cependant être une personnage sage qu'il vaut mieux prendre le temps d'écouter lorsqu'elle parle, et au fond, c'est une personne modérée qui réalise de nombreux efforts pour paraître être différente.

Histoire :

- Ashe, cet endroit... on pourrait le considérer comme le paradis. Tout y est merveilleux et nage dans une douce lumière. On m’a même raconté qu’il n’y avait pas de nuages dans le ciel, jamais.

- Mais… Nathanaël… qu’est-ce qu’on ferait là-bas ? Tu aimes tellement…

- C’est parce qu’il n’y a pas grand-chose d’intéressant, ici ! Ashe, il faut qu’on arrive à s’y rendre !

- Je suis persuadée que tu vas encore me mettre dans un sacré pétrin, soupirai-je

- Tu abandonnes déjà ? Planche à pain ?

Je fronçai les sourcils, n’ayant pour seule envie que de démolir cet effronté, cependant, il me sourit d’une drôle de façon. Je compris à ce moment-là qu’il venait de me permettre de me rendre compte d’une chose essentielle dans la vie, la persévérance.

- Hey, tu seras ma femme quand on ira dans l’abysse, n’est-ce pas ?

- Pourquoi voudrais-je devenir ta femme ? C’est à moi d’en décider, et puis je n’ai jamais dit que j’irais dans l’abysse.

- Si tu changes d’avis et que j’y vais avant toi, tu me rejoindras !

- J’ai peur de te le demander, mais pourquoi ?

- Parce que tu seras toujours la seule, Asharè. C’est nul d’aller au paradis si c’est pour ne plus t’entendre rire. Oooohw… femme qui rougit…

- Je t’interdis !

- Plus qu’à moitié ton amie, termina-t-il, bloquant ma main qui s’apprêtait à lui mettre une gifle

Nous avions rêvé de l’abysse durant toute notre enfance lui et moi. Lors de l’une de nos entrevues, il me confia qu’il avait trouvé des personnes qui lui permettraient de passer de l’autre côté, et je n’avais qu’à en faire de même. Un soir, je suis tombée nez-à-nez avec l’un de ces individus, qui s’est contenté de me dire qu’il était passé et qu’il m’aimait. Au fond de moi, je me sentais trahie, je savais qu’il s’était arrangé pour que je ne le retienne pas.

Après de multiples efforts, je suis parvenue à rentrer dans un groupe d’adoratrices de l’abysse. L’honneur suprême était d’y être envoyée, je me suis alors donnée corps et âmes pour y parvenir. Après plusieurs années, qui furent de toute manière bien trop longue, on m’y transféra. Ce monde était si différent… si torturé… rien de ce qu’il n’avait pu me dire n’était vrai en réalité. Si vaste, si cruel, ce paysage inquiétant regorgeait également de dangers. J’ai fui, pensant à chaque fois que c’était la fin, que j’étais prise au piège par l’un de ces monstres.

Et j’en ai presque oublié le plus important : Nathanaël. Je l’ai tant cherché que, torturée par la solitude, j’ai finalement perdu ce qu’on peut qualifier d'humanité. A cet instant, j'ai cessé de me battre et mon esprit s'est comme endormi.

Ce son se répète encore et encore... on dirait que quelqu'un s'amusait à reproduire le bruit le plus irritant qui soit et pourtant, c'était la première fois que je n'avais pas envie de le dévorer. La première fois que j'ouvrais les yeux sur autre chose que...moi. Il me guidait ailleurs, cet ailleurs où je l'ai trouvée.

Minuscule, j'aurais pu n'en faire qu'une bouchée, mais j'en étais incapable. Elle semblait ne pas me voir, trop recroquevillée, trop naïve, trop pure. J'ai patienté en silence, elle est restée ainsi plusieurs jours, muette avant de finalement me tendre la main en me demandant si je voulais jouer avec elle. Ce jour-là, elle m'a demandé d'être toujours près d'elle, et j'y suis restée. Jamais je n'avais passé de contrat avec une personne si adorable.

Mais ce son qui résonne...qui me déchire chaque seconde le coeur... J'aimerais tellement pouvoir faire quelque chose contre ça avant qu'elle ne se noie dans sa propre tristesse... Pourquoi en suis-je incapable ? Elle me rappelle tellement qui je suis.

Il faut que je retrouve Nathanaël...il est peut-être encore en vie... sous la même forme que moi...

Pouvoirs :
Spoiler:
 


Test RP
Poc...poc...

Désertes... Posant délicatement une main sur son front, Saori soupira, soulagée. La tragédie, c'était sans nul doute que personne ne pourrait voir cette démarche élégante et ce sourire qui se dessina furtivement, à moitié éclairé par la lune. Elle était bien plus resplendissante à la nuit tombée, quand elle était certaine de ne blesser qu'un ivrogne ou un infidèle, particulièrement à cette heure qui était fort tardive.

Poc...poc...

Ses pas résonnaient sur les murs engourdis des demeures devant lesquelles elle passait. Elle imaginait, rêvait que cette rue fantôme n'était qu'à elle, que tout était vide. Imaginer qu'en dehors de son existence, on trouvait d'autres choses aussi vides et tristes la rassurait et apaisait son coeur meurtri. Elle sursauta, surprise par une ombre qui s'était formée à proximité. Après avoir craint le pire, elle se ravisa : Ce n'était qu'un chaton, noir avec de troublants yeux bleus. Elle s'accroupit, tendant le bras vers lui et restant immobile. Après quelques hésitations, il se décida à approcher d'elle et se frotta contre le dos de la main de la jeune fille. Elle s'aperçut qu'il était trempé jusqu'à l'os et le glissa dans son manteau, laissant sa tête ressortir du col, tête qu'elle caressa doucement. Elle ne pouvait se résigner à le laisser mourir dans le froid, ce chaton si faiblard. Désarmé face à ce monde si cruel.

Elle se surprit à penser qu'elle pourrait le garder avec elle, à penser combien il lui ressemblait en quelque sorte. Elle sentit sa langue râper contre sa joue et le fixa yeux dans les yeux. Elle choisit d'écourter sa balade et rebroussa chemin.

Poc...poc...

Cette fois-ci, ces pas n'étaient pas les siens, elle détourna le regard de sa destination pour discerner une forme dans la pénombre. Elle fit un demi-tour et s'immobilisa. C'était visiblement un petit escroc, l'un de ces bandits si minables qu'elle souhaitait souvent les épargner. Mais là, Asharè était encore absente. Elle avait parlé d'un rendez-vous ou d'une chose de ce genre... Impossible donc de camoufler son visage. Elle sortit une dague simple d'une poche de son manteau, et attendit qu'il se jette sur elle. Elle n'eut qu'à la planter. Tout en passant le dos de sa main sur sa joue afin de retirer les minces projections de sang, elle se mordit la lèvre inférieure et s'éloigna du corps de quelques pas.

- Tu n'as pas eu de chance ce soir. Désolée pour toi.

Ce murmure paraissait être un cri dans ce silence, dans ce vide. Elle se détourna, décidant d'aller rincer ses mains souillées. Elle prit grand soin à frotter sa peau dans une petite fontaine grossièrement ouvragée. La jeune femme attrapa ensuite ses cheveux, les attachant plus fermement en queue de cheval dans le cas où la fuite pouvait être plus indiquée. Après tout, il n'y avait pas que des petits voyous qui se promenaient à une heure tardive. Elle entreprit de nettoyer la lame et replongea ses avant-bras dans l'eau froide.

Elle sentit le minuscule félin se crisper, plantant ses griffes dans le cou de la demoiselle qui se mordit à sang la lèvre de surprise, dans une grimace peu flatteuse, laissant tomber par mégarde la dague qui atteignit le fond dans un important bruit métallique. Voilà le type d'individu qu'elle n'appréciait pas croiser, ceux-là qui, si discret, s'approchant sans un bruit, tel un chasseur avançant vers sa proie, sûr de lui.

- A qui ai-je l'honneur ?

Elle voyait l'individu et se tourna vers lui, gardant ses mains dans le dos, tentant de rattraper sa dague, tout en étant prête à détaler à la première occasion venue.






and Me.
Et le vrai toi?
  • Pseudo: Saori, mais j'ai beaucoup d'autres noms notamment sur les mmorpg.
  • Âge: 18 ans
  • Pays/Ville: Liège, Belgique
  • Mangas préférés: Rozen Maiden, D. Gray Man, Pandora Hearts, XXX Holic, Fairy Tail, Black Butler, ce serait trop long de détailler combien mes étagères sont pleines de mes séries favorites...
  • Animes préférés: Fairy Tail, Pandora Hearts, Rozen Maiden, enfin, pour beaucoup les mêmes que mes mangas préférés.
  • Comment avez-vous connu le forum?: A la base, je cherchais la date de parution du prochain chapitre ._. et je ne sais toujours pas comment google m'a envoyé ici.
  • Et vous en dites quoi?: C'est mauvais, c'est pour ça que je me suis inscrite. Je déteste ce forum... cette question est vraiment bizarre ! Smile
  • Votre personnage préféré?: En fait, je connais le personnage que je déteste mais la majorité des autres personnages de Pandora Hearts se dépassent de semaine en semaine dans mon coeur ( je détestais Oz jusqu'à ce que j'apprenne la vérité... ) Mais j'ai toujours détesté Jack et ça ne changera JAMAIS ! Et j'ai toujours eu un faible pour Gilbert et Elliot...et les Nightray en général...et Vincent...Et... ( vous voyez ça peut aller loin ! )
  • Double compte?: Non
  • code du règlement: Validé par Oz ~
  • C'est pas fini mais je suis morte =3 Je reprends à mon réveil si je suis incapable d'étudier ^^



Dernière édition par Saori K. Gekkoo le Sam 5 Jan - 18:30, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: I cry when angels diserve to die {Saori K. Gekkoo Ven 4 Jan - 2:09

Bienvenue sur le forum petit nouveau !
Ta fiche commence bien. J'aime bien ton style d'écriture. \0
Par contre, attention pour le pouvoir. Tu peux en avoir qu'un seul. Donc soit tu modifies ton apparence, soit c'est l’apparence des autres ou l'environnement. Il ne faut pas trop en faire non plus la limite de temps et obligatoire aussi comme je t'ai demandé d'avoir une vraie forme de base. Soit environ 1-2h par jour mais pas plus.
Et comme je le disais dans mon MP, C'est soit la copie de pouvoir, sa la copie d'apparence mais pas les deux. C'est beaucoup trop pour un personnage.
Sur ce, amuse toi bien sur notre petit forum !
Revenir en haut Aller en bas
Lyria Bezarius
avatar
Messages : 149
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 23
Localisation : Euh...*sort une carte*...perdu ?
MessageSujet: Re: I cry when angels diserve to die {Saori K. Gekkoo Ven 4 Jan - 2:20

Bienvenu sur le forum !
J'adore ton vava owo
Par contre un petit détail que moi je relève c'est la famille...
Bezarius et Nightray...ce n'est pas vraiment possible car les Bezarius et les Nightray évite le moins de contact possible, il participe rarement au même fêtes et surtout que si elle est de sang ducal pas possible de devenir un vrai Baskerville...donc il faut choisir quand même n'est pas faire dans l'impossible...

Voilà voilà bonne chance pour ta fiche ♥

~~~~~~~~~~~~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: I cry when angels diserve to die {Saori K. Gekkoo Ven 4 Jan - 2:23

D'accord, je vais supprimer la modification de l'environnement mais conserver la copie sous le domaine des hallucinations.
Je pense que j'ai voulu surtout ajouter parce qu'elle n'a pas réellement de mécanisme d'attaque, c'est vrai que quand on réfléchit en tant que joueur on est conscient des limites mais il est difficile d'expliquer en quoi elles en sont Smile

Enfin, ce n'est rien, pour une fois je ne joue pas un psychopathe...je vais considérer ça comme une thérapie.

Cependant, pour le changement d'apparence, elle est souvent sous une même apparence, mais elle en modifie beaucoup, notamment pour son métier, et puisqu'elle n'attaque pas, c'est un peu son mécanisme de survie quand tu le couples aux hallucinations. En fait, je crois bien que c'est le personnage qui va me donner le plus de fil à retordre au niveau de l'équilibrage.

Et oui je vais modifier pour l'histoire avec les Nightray et Bezarius, en fait c'était dans une optique de contractant illégal et puis je me suis perdue dans une autre idée en retravaillant ses pouvoirs... Je suis désolée de m'égarer toute seule dans mes pensées en vous entrainant avec moi !

Merci bien d'ailleurs Smile

Edit : C'est moi qui ai réalisé le montage de l'avatar il y a de ça une bonne année, il faut que je retrouve mon logiciel devenu un peu poussiéreux depuis le temps mais ça me fait plaisir qu'il soit apprécié Smile

J'ai modifié le pouvoir de changement pour qu'elle puisse choisir 3 apparences différentes par jour en dehors de son apparence de substitution ( celle sous laquelle on la connaît ). 3 n'est pas anodin car je compte dedans 1 transformation pour ses activités de voleuse plus 2 autres pour se battre / fuir ou s'infiltrer quelque part. Je pense que c'est bien plus efficaces que de mettre une durée car ça l'affaiblit énormément tout d'un coup X')
Et maintenant les illusions/hallucinations peuvent infliger de faibles dégâts pour équilibrer la perte de ses pouvoirs changeforme, en ce moment c'est réfléchi pour être du domaine de l'entaille.
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: I cry when angels diserve to die {Saori K. Gekkoo Ven 4 Jan - 6:39

Bienvenue !

On.. va m'excuser pour mon manque d'originalité du fait que j'ai pas encore lu ni la fiche ni les messages au dessus de moi et.. voilà. -pas réveillé-
Je vais juste te dire bonne chance puisque je ne sais pas ce qui est finit ou non, et au plaisir de Rp avec toi =).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: I cry when angels diserve to die {Saori K. Gekkoo Ven 4 Jan - 13:18

Merci

Mon désespoir est que rien n'est fini, j'ai abandonné à 6h du matin en bâclant les grandes lignes parce que je sentais que mon cerveau fondait devant l'écran. C'est ça d'écrire en étudiant du pénal <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: I cry when angels diserve to die {Saori K. Gekkoo Ven 4 Jan - 14:47

Je suis un peu plus original que mon frère, j'ai lu les messages du dessus et une petite partie de la fiche xD
Donc re-bienvenue, vu que je viens de te le dire ! uwu et bonne continuation pour ta fiche.

J'aime ton vava, au passage ! *^*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: I cry when angels diserve to die {Saori K. Gekkoo Sam 5 Jan - 0:54

Je vais quand même te dire merci une deuxième fois ^^

Je crois que les critères sont remplis... finalement, je ne pense pas qu'avec mon blocus j'aurais vraiment l'occasion de m'investir dans une fiche aussi détaillée que je le souhaiterais, mais je suis sans doute trop exigeante envers moi-même et je manque d'inspiration. ( Puis faut avouer que j'ai dû écrire 3 fois l'histoire hier entre 3 et 6h du matin car j'ai cliqué plusieurs fois sur la flèche pour fermer la fenêtre du navigateur ._. )

En attendant un avis des hautes-autorités du forum, je vais peut-être étoffer de mon côté afin que son histoire soit plus surprenante lorsqu'elle interviendra dans un rp, qu'on ne sache pas tout d'emblée sur elle tout en conservant la cohérence globale. Après tout, j'ai de nombreuses années de vide à combler que je n'ai pas encore réellement envisagé Smile

Je m'en vais tenter de retrouver le nom de l'artiste de mon artwork, sans ça je ne retrouverais jamais l'image pour ma signature ._.
Revenir en haut Aller en bas
Oz Bezarius
avatar
Messages : 153
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 23
Localisation : Partout !
MessageSujet: Re: I cry when angels diserve to die {Saori K. Gekkoo Sam 5 Jan - 12:40

"arrive en courant"
Tu as donc terminé ta fiche ou pas ? j'ai pas très bien compris....>.<
Tu as encore le temps de l'étoffer un peu si tu le souhaite =3

~~~~~~~~~~~~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: I cry when angels diserve to die {Saori K. Gekkoo Sam 5 Jan - 13:16

Merci
Je pourrais prendre le temps mais avec le début de ma période d'examen et de mon blocus, ça voudrait dire la finir sans doute dans une vingtaine de jours, et au final...
Je suis vraiment trop impatiente de caractère... X')

Donc si elle est correcte, je veux bien que vous la validiez puisque ce que je rajouterais ne sont que des détails qui peuvent tout aussi bien apparaître dans un rp =)
Revenir en haut Aller en bas
Oz Bezarius
avatar
Messages : 153
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 23
Localisation : Partout !
MessageSujet: Re: I cry when angels diserve to die {Saori K. Gekkoo Sam 5 Jan - 15:32

D'accord !
Donc pour le physique je pense juste qu'il doit avoir un petit bug de code car le texte change de police après le spoiler o.o
Sinon rien à dire au physique et au caractère pour moi

Pour L'histoire il va falloir rajouter quelque petite chose. Si j'ai bien compris elle reste à Réveil, mais voit des lumières dorées. Mais il faut obligatoirement qu'elle aille à Sablier si elle est désigné Baskerville. Elle ne peut pas rester comme ça seule.

Pour le pouvoir il faut que tu retires une partie je crois car il y a une partie avec des illusions alors que je pensais qu'elle n'avait que le changement de forme.
Et pour l'histoire partie Chain, c'est l'histoire de la Chain comment elle est devenue Chain en quelque ligne, pas le contrat.

voilà voilà ~

~~~~~~~~~~~~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: I cry when angels diserve to die {Saori K. Gekkoo Sam 5 Jan - 16:52

En soi, le réflexe qu'elle a avec les lumières n'est pas si différent que la réaction de Leo à leur vue, il fait tout pour nier leur existence et continuer sa vie.

Et je pensais faire en sorte que le déclic se produise lors du rp. Vu qu'elle assimile les lumières à de la neige, la douleur qu'elle a eu de perdre son seul ami à cause de sa soi-disant "malédiction" et les remords qu'elle en a l'ont quelque part traumatisée, elle est persuadée que le poids de son péché, c'est de voir la neige lui rappeler pour l'éternité qu'il est mort par sa faute, si tu transposes les mèches de Leo à son cas, elle s'est servi de sa chain pour maintenir une illusion sur elle-même pour "ignorer un appel" auquel elle n'a visiblement rien pigé, mais elle le pigera, sinon j'aurais fait d'elle une contractante illégale Smile [ J'ai envie de la torturer un peu beaucoup <3 ]
Puis comme ça on fera une grande fête chez les Baskerville !

Concernant le pouvoir d'illusion et de changeforme... bah je vais faire du changement d'apparence une illusion permanente de masse en conservant l'idée du nombre maximum de changement par jour et en justifiant ses changements permanents d'apparence par " Plus elle s'exerce sur une même apparence, plus elle peut la conserver longtemps aux yeux de tous dans le temps"

Je me suis occupée de l'histoire d'Asharè, j'apporte quelques modifications mineures à ses pouvoirs et ça devrait être bon... sauf si vous n'aimez vraiment pas l'idée qu'elle apprenne qu'elle est Baskerville en cours de route =/
Revenir en haut Aller en bas
Oz Bezarius
avatar
Messages : 153
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 23
Localisation : Partout !
MessageSujet: Re: I cry when angels diserve to die {Saori K. Gekkoo Sam 5 Jan - 17:02

Il vaut mieux que tu aille directement chez les Baskerville sa ira beaucoup plus vite, et plus pratique. De plus je viens de penser au soucis du contrat il vaudrais mieux qu'elle le fasse quand elle y sera déjà car les lumière dorée apparaisse souvent quand la personne est enfant donc elle devrais déjà y être. Et comme ça elle ne sera pas illégal chez les Baskerville.

Pour le pouvoir c'est sois le changement de forme ou l'illusion pas les deux ><
Et pour ma part je trouve le pouvoir de changement un peu trop puissant, faudrait te limiter a que tout le monde a vu ta forme de base et a quelque forme sois 2 par jour pendant 2h car sinon c'est vraiment trop puissant.

~~~~~~~~~~~~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: I cry when angels diserve to die {Saori K. Gekkoo Sam 5 Jan - 17:56

Un peu triste qu'on ne soit pas dans le même délire que dans PH... en soi on ne peut pas dire que le manga soit simple et aille au plus pratique, c'est son côté torturé qui fait la majeure partie de son charme, alors pourquoi tenter de casser dans une certaine mesure les originalités qui sont pourtant totalement justifiables avec le manga ? Ce n'est pas amusant au final que les personnages que l'on joue évoluent et créent des intrigues dans l'intrigue ? Qu'on puisse s'attendre à des chocs dans les relations, à des émotions semblables à celle de Oz quand il a perdu Leo ? En bref, qu'il y aie parfois des enjeux qui rendent l'histoire plus piquante ?

Quelque part, ça me dépasse de me dire qu'un manga d'espoir et de désespoir, prenant enfin vie entre les doigts de personnes qui ont reçues ces émotions, qui ont été touchées par elles, en restent à des convenances, alors qu'elles pourraient exploser et prendre des couleurs magnifiques. Un forum rp, c'est un peu comme une toile dont on est le peintre, et où on peut choisir entre faire une pâle imitation des grands maîtres ou en devenir un en ayant appris d'eux.

Continuez à rêver.

Après ce discours qui au final fait très...révolution... Je vais recommencer mon histoire pour la 6ème fois je crois et encore retravailler la limite de mes pouvoirs. Après tout, on est en démocratie et il faut bien se plier à la majorité.

Je vais quand même poster dans le forum Pandora Hearts car j'ai besoin de gros éclaircissement sur ce qui me semble être peu clair chez les Baskerville et qui me serait nécessaire afin de correctement comprendre si c'est moi qui aie mal lu ou si c'est voulu comme flou par l'auteur, je ne sais même pas si quelqu'un se perturbe autant que moi avec ça... ( Je ne me suis pas couchée depuis avant-hier, donc c'est vrai que j'ai pas mal retourné ça et j'aurais besoin d'avis. )
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: I cry when angels diserve to die {Saori K. Gekkoo Ven 18 Jan - 10:00

Je n'ai pas trop suivie les débats qu'il y a eu mais où en est cette fiche ? o.o
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilbert Nightray
avatar
Messages : 330
Date d'inscription : 22/09/2012
MessageSujet: Re: I cry when angels diserve to die {Saori K. Gekkoo Sam 2 Mar - 16:09

S'il n'y a aucune nouvelle d'ici Mercredi la fiche sera archivée. Tu pourra Mp un membre du Staff pour la récupérer.

~~~~~~~~~~~~
By ma chérie ma ptite Ayu [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I cry when angels diserve to die {Saori K. Gekkoo

Revenir en haut Aller en bas

I cry when angels diserve to die {Saori K. Gekkoo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts Times ::  :: Partenariats :: Refusées-