Partagez|

Parce que l'eau s'est puissant. Mais pas autant que des flammes combinées.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
MessageSujet: Parce que l'eau s'est puissant. Mais pas autant que des flammes combinées. Mar 18 Déc - 16:36

Le rêve continuait, les souvenirs revenaient sans vraiment le faire. Malheureusement, un rêve peut vite être oublié alors qu’on aimerait les garder. Les souvenirs ne reviendront peut-être pas tout de suite mais un jour, sa mémoire ne sera plus effacée. Les images reviendront dans sa tête et les personnes oubliées aussi. Peut-être que ce rêve était le commencement de ses retrouvailles ? Sans le vouloir, Ayumi le voudrait ou plutôt son esprit le voudrait et essayait de l’aider à l’accomplir. Mais pour le moment, continuons de traverser les rêves de cette jeune adolescente qui était toujours dans les bras de l’endormeur.

Quelques jours voir même semaine c’était passé depuis que la petite avait maintenant un compagnon de route. Elle avait gentiment appris à le connaitre et maintenant Ayumi lui faisait pleinement confiance. Hellias était quelqu’un de doux et attentionné. La personne la plus gentille qu’elle n’avait jamais rencontré. Ils avaient passé quelques jours dans l’auberge mais ce n’était évidemment pas un lieu de logement définitif. Quand ils n’eurent plus besoin de l’aide extérieur et surtout pas les moyens de garder des personnes qui ne faisaient pas grand-chose. Mais bon, ces quelques jours purent au moins remettre sur pied la petite Vampire qui allait beaucoup mieux maintenant. Elle avait même pu avoir de nouveau habit qui lui convenait bien mieux. L’albinos avait dit à Hellias qu’on les lui avait donnés mais je vous laisse imaginer que la petite les avait volés. Comme si on allait lui donner des habits aussi neuf ! Mais bref, ne nous attardons pas sur ce sujet.

Cela faisait maintenant quelques heures que les deux compagnons s’étaient arrêté dans une espèce de petite maisonnette abandonnée. Elle n’était vraiment pas grande vu qu’il n’y avait que deux petites pièces. Le salon servait aussi de chambre comme un lit était posé là, une cuisine était aménagée avec quelques ustensiles qui trainent par là et enfin une petite salle de bain avec une très petite douche et des toilettes. Le stricte minimum quoi mais c’était mieux que rien ! C’était donc ici qu’ils allaient loger pendant un petit moment ? Elle prit les outils de cuisine en le regardant.

« Je vais aller les laver. Pour qu’on puisse les utiliser. J’ai vu un petit étang pas loin. Je reviens vite ! »

Toujours de son petit air enfantin qui ne savait pas sourire, Ayumi prit les outils avant d’aller rapidement vers l’étang et commencer à les frotter comme elle le pouvait. Tirant un peu la moue, elle décida de faire venir ses flammes pour l’aider à enlever la crasse. La petite faisait tout de même attention de ne pas être trop près de l’eau. Cet élément ne lui avait jamais apporté confiance…

Mais l’albinos était trop plongée dans son nettoyage et ne vit pas les trois hommes arriver derrière elle. Rapidement, elle se fit prendre par les cheveux et collée à un homme pour qu’elle ne puisse pas bouger. Ses flammes bougèrent un peu dans tous les sens pour montrer sa panique.

« Alors, encore un de ses monstres errent dans le coin ? Tu contrôles le feu toi. Et si on voyait quel effet l’eau a sur elle ?
- La… Lâchez-moi !»

La petite se débattait comme elle pouvait, sa voix n’arrêtait pas de crier à l’aide ne voulant pas encore subir les tortures à cause de son espèce. Le plus grand continua de la porter pour qu’elle ne puisse pas bouger. Ayumi était tellement apeurée que ses flammes continuaient de voler partout. Arrivant sur un ponton, l’homme commença à lui mettre violemment la tête dans l’eau sans vérifier qu’elle arrive bien à respirer. La petite se débattait au possible pour ne pas se noyer et essayait de respire pendant les quelques secondes où on lui laissait de l’air. Mais ces quelques secondes seraient plus à lui faire boire la tasse qu’autre chose.

« Elle n’est pas très drôle. Elle ne sait rien faire. »

Violemment, il lui donna un coup de pied pour qu’elle finisse complètement dans l’étang. Ne sachant pas du tout nager, l’adolescente se débattait dans l’eau en essayant désespérément de prendre un peu d’air frais mais ses chances étaient minces.. Après quelques minutes, la petite finit par ne plus avoir de force et se laissa couler en n’ayant presque plus d’air frais. A quoi elle pensait ? Elle était désolée pour Hellias… Elle ne pourrait finalement pas rentrer pour le rejoindre…


Dernière édition par Ayumi Hasegawa le Jeu 9 Mai - 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Parce que l'eau s'est puissant. Mais pas autant que des flammes combinées. Mar 22 Jan - 0:12

La raison de toutes ces pensées nostalgiques lui échappait totalement pourtant il devait revenir à toutes ces images d'un passé si lointain et si proche à la fois. Quand il refermait ses bras, il croyait la saisir, elle, qu'il n'avait jamais oublié. Pourquoi fallait-il que tout se soit ainsi déroulé ...? Tous ces regrets l'assaillirent comme autant d'aiguilles se plantant dans sa peau c'était insupportable. Son dernier recours fut de tenter de se souvenir une fois encore, juste se souvenir pendant quelques instants pour panser ces blessures qui continuaient de saigner. Ces blessures n'étaient causées que par un seul fait qui suffisait à lui ébranler le coeur... son absence, l'absence de sa chère Ayumi dont il ne se remettait que difficilement en dépit des apparences.

Hellias avait en ces temps-là tant partagé avec elle jusqu'à ce qu'elle lui fit confiance, il était prêt à tout pour la faire sourire, juste pour la voir heureuse au réveil suffisait à lui donner envie de cuisiner de très bons plats. En somme c'était une vie idyllique dans laquelle il développa une forme de dépendance à cette présence. Elle avait autant besoin de lui que lui d'elle, c'était du moins ce qu'il ressentait. Il se contentait de cacher son visage souvent lorsque cela devenait trop criard et que le rouge de ses rouges devenaient presque aussi marqué que le noir de ses vêtements. Ayumi participait de plus en plus à ses activités, cela le flattait d'autant qu'il s'y investissait toujours beaucoup. Ils s'étaient trouvés une petite maison reculée qu'ils s'étaient fait un plaisir de remettre en état pour qu'elle devienne leur chez eux. Bon nombre de chutes l'inaugurèrent ainsi que des rires... Il était une fois retourné dans cette maison, mais elle ne s'y trouvait pas... il n'y avait rien d'autre que sa mémoire qui restituait absolument chaque instant.

Cette poutre qu'ils avaient posé pour tenir un pan de toit qui menaçait de s'écrouler avait une histoire. Hellias avait voulu apporter une planche beaucoup trop lourde, Ayumi avait voulu lui éviter une chute et l'avait aidé. Ils étaient tombés ensemble et avaient levé les yeux vers cette planche de bois qui, bien que de travers, tenait debout. Depuis le toit s'était maintenu à cette poutre bien qu'instable. Hellias n'avait pas osé la pousser de peur qu'elle ne penche et fasse tout basculer. Et puis il y avait ce petit salon minuscule avec ce tapis qu lui avait donné un homme étrange, mais bon on ne crache pas sur un cadeau surtout quand on n'a pas un sou en poche ou presque. Et soudain il était arrivé à cette pièce.. la salle de bain et alors cette scène lui était revenue....

Elle était partie depuis trop de temps, enfin trop de temps selon Hellias. Son départ, ce sourire le hantaient. Tout lui semblait suspect, il allait se passer quelque chose. Enfin parfois, il s'alarmait pour rien et se mettait à courir vers elle sans raison avec une petite larme à un unique oeil qu'il n'avait pas su retenir. Parfois, surtout ces temps-ci, il craignait que l'on ne s'en prenne à elle... Là, elle ne revenait pas, rien n'allait. Il enfila son chapeau, mais en oublia sa veste qui resta sur un fauteuil. Comme il laissait toujours la porte ouverte, inutile de préciser qu'il ne ferma pas la porte. Mais c'est utile de dire qu'il fut stupéfait par cette scène qu'il vit. Des hommes poussèrent Ayumi dans l'eau. Sans même y réfléchir, il se précipita. Il se contrefichait de qui il pouvait bien s'agir. En jetant des regards mauvais aux personnes présentes, il plongea. Les yeux ouverts, il rechercha une forme blanche qui ne pouvait être que celle qu'il recherchait.

Hellias la vit. Une forme fantomatique tombait comme suspendue par un fil jusqu'au fond de l'étang de façon progressive. Comme il ne savait depuis combien de temps elle coulait, il se mit en tête qu'il devait lui donner son souffle. Il en conserva un maximum tout en essayant de se rapprocher d'elle. Dès que son bras put la saisir, il la ramena vers elle et l'embrassa pour lui donner un peu de cette respiration qui devait lui manquer. L'eau rendait son visage si agréable avec les ondulations de l'au, il la regarda avec un mélange d'inquiétude et de fascination. Il la prit dans ses bras et la poussa vers la surface pour qu'elle puisse respirer par ses propres voies. Sous l'eau, il tenta d'avancer en la gardant sur ses épaules. Sa respiration se faisait de plus en pus difficilement, mais ce n'était qu'un étang après tout et il tenait tant à elle...

** Laisse-moi être ta barque, ton îlot dans lequel tu te protégeras... quelle peur tu m'as fait là...**

Oui, Hellias se souvint de cet instant puis de ceux qui suivirent, de ses poumons qui manquèrent d'exploser quand ils parvinrent presque à une zone où l'étang avait la hauteur d'une flaque d'eau, mais aussi de son corps qui n'en pouvant plus s'était écroulé au sol. Il aurait voulu se redresser immédiatement pour tenir tête à ces vauriens, mais l'eau n'était pas tellement sa tasse de thé non plus, mais il aurait tout fait pour elle. Son visage se tournait vers elle, elle pour qui il aurait tout fait même le pire si elle n'avait plus été de ce monde. La peur l'avait tant fatigué qu'il allait mettre du temps pour se redresser. Si c'était à refaire, il les aurait emmener avec lui ces vauriens au fond de ce lac et les y aurait laissés enfin peut-être pas... Rien que ce souvenir le rendait fou de rage et d'inquiétude... Pourquoi s'en était on pris à elle?.. C'était la seule personne dont il ne pouvait supporter la disparition...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Parce que l'eau s'est puissant. Mais pas autant que des flammes combinées. Mer 23 Jan - 17:36

Le vide puis le néant. Il faisait tellement noir maintenant que notre contractante croyait déjà avoir fini sa vie au fond de cet élément qu’elle haïssait tant. Peut-être que des larmes étaient en train de couler sur son visage mais personne ne pouvait le savoir à cause de l’eau l’entourant déjà. Sa vie tourna devant ses yeux en quelques secondes. Son passé, la mort de son petit frère et surtout… Ayumi s’en voulait de ne pas pouvoir prévenir Hellias qu’elle ne pourrait plus rentrer pour lui tenir compagnie. Pour finir, l’air n’était plus présent dans ses poumons et la petite n’attendait que sa dernière heure pour rejoindre sa seule famille dans un autre monde.

Mais à croire que le destin n’avait pas encore voulu prendre la vie de notre petite albinos. Pour dire vrai, Ayumi ne comprit pas directement ce qui était en train de se passer autour d’elle et plus précisément en dessus d’elle. Alors que ses poumons étaient vides, quelque chose ou quelqu’un vint les lui remplir directement par la bouche. L’envie d’ouvrir les yeux étaient très présente mais dès qu’elle essaya, ça lui faisait mal… Bien trop mal. L’adolescente se laissa simplement guider par des bras l’entourant avant d’arriver à la surface et de prendre une grande bouffée d’air frais. Un grand nombre de toux sortirent de sa bouche histoire de faire sortir l’eau en trop et de reprendre une respiration normale. Ses yeux purent enfin s’ouvrirent bien qu’un petit peu et la surprise ne fut pas si grande de voir qui était en train de la ramener vers la terre ferme.

« Hell…Hellias… ? »

Sa voix était encore toute petite mais la force de s’accrocher à lui était bien présente bien qu’une fois arrivée, Ayumi le lâcha rapidement pour ne pas l’épuiser encore plus. L’enfant se laissa rouler sur le côté en reprenant son souffle à la normale mais ayant son corps bien gelé. Se mettant à quatre pattes comme elle le pouvait, la petite se dirigea vers son Chain, qu’elle ne prenait pas comme tel, et le secoua un petit peu étant inquiète pour lui.

« Ca… va.. ? »

Sa voix n’était pas encore redevenue normale surtout à cause de la peur qui se lisait encore dans ses yeux. N’ayant pas l’habitude de ce genre de situation, l’albinos ne savait pas trop comment l’aider et n’en eut malheureusement pas le temps. Le groupe de vaurien n’était pas parti et semblait prendre un malin plaisir à s’approcher d’eux. Difficilement, Ayumi se mit debout pour que les types n’approchent pas de son ami mais un violent coup la fit tomber un peu plus loin la sonnant un petit peu. Les forces lui manquaient toujours beaucoup.

Se secouant un peu la tête, l’enfant vit rapidement que ces sales types étaient en train de s’en prendre à Hellias en le traitant de complice de monstre. Ayumi ne pouvait pas supporter de voir le jeune homme se fait agresser par sa faute et que les forces devaient encore beaucoup lui manquant. La peur prit vite possession d’elle et notre Vampire se dirigea vers la bande les yeux devenus jaunes. Ne marchant pas vraiment droit, elle tomba à genou aux côtés de son ami. Les gars allaient recommencer à les frapper mais n’en eurent pas le temps. Des flammes sortirent rapidement du sol alors que la petite était en train de prendre Hellias dans ses bras. Le feu consuma rapidement la bande qui partit en fumée en quelques instants. On pouvait surtout lire de l’inquiétude ainsi que de la peur dans les yeux de la petite.

« Moi aussi… Je veux te protéger… Et je ne te laisserai pas faire couler le sang… Je le ferais pour toi… »

Ayumi avait beau avoir la tête un peu ailleurs, les paroles qu’elle venait de lui dire étaient complètement vraie. Hellias était quelqu’un de beaucoup trop gentil et hors de question de le laisser se salir les mains par sa faute. Elle préférait tuer qu’il ne tue. Dire que normalement, c’est le contraire dans cette relation contractant et Chain… Doucement, la petite serra un peu plus le corps de son ami contre le sien cherchant la chaleur alors que le sien tremblait comme une feuille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Parce que l'eau s'est puissant. Mais pas autant que des flammes combinées. Mar 19 Mar - 8:46

Ce sentiment que l'on a lorsque tout se relâche et que plus rien ne tient. Genoux fléchis, Hellias tentait de récupérer son souffle assez maladroitement. Ce coeur qui bondissait sans cesse allait-il se décrocher? Et cette vue qui 'offrait à lui allait-elle disparaître? Est-ce que ce qu'il aimait resterait si'il fermait une seconde les yeux? Vous savez cette angoisse du sommeil ou de l'inconscience ? C'était exactement cela ou plutôt ce n'était que cela... On le secouait pour le ramener à cette réalité qu'il ne comprenait pas tandis qu'il répétait les noms de ses frères ce qui devait être incompréhensible pour la jeune fille qui se trouvait à ses côtés. Il se revoyait près d'eux enfin non il aurait souhaité être là bas. Son autre vie lui semblait si simple que dans la faiblesse dans laquelle il se trouvait, il voulait s'y raccrocher de toutes ses forces. Des visages commençaient à lui revenir d'abord des regards, puis des faciès. Il n'auraiit peut-être qu'à tendre le bras vers eux...?

La jeune fille le secouait, secouait encore vu qu'il ne répondait plus et que son regard se faisait absent. Il ne voulait pas l'inquiéter bien sûr mais cela s'était imposé à lui. Est-ce que cette fille ne lui rappelait pas cet amour qu'il n'avait pu t'avoir ? Etait-ce plus ou moins que cela ? Pourquoi pensait-il à ses frères ? Un vilain pressentiment le ramena à la réalité, il sentait qu'une catastrophe arrivait à grand pas. Alors il tenta de revenir, bougeant ses doigts aussi légèrement que les plumes d'un oiseau pendant son envol. Son corps, il tentait de repercevoir l'espace dans lequel il se trouvait, lui qui était parti si loin dans ses pensées. Une odeur de souffre lui picota le nez et le força à revenir. Il se trouvait dans les bras d'Ayumi. Des corps calcinés étaient près d'eux. Hellias fronça les sourcils, visiblement peu satisfait de la tournure des évènements et lorsqu'elle lui fit cette remarque:

« Moi aussi… Je veux te protéger… Et je ne te laisserai pas faire couler le sang… Je le ferais pour toi… »

" Tu n'as... pas besoin de tuer... juste... d'être là. Tu n'aurai pas dû... J'ai ... échoué à ma ... tâche."

Les yeux d'Hellias se refermèrent un instant, il n'était pas inconscient mais reprenait toujours peu à peu des forces dans cette chaleur qu'il connaissait de plus en plus. Sur son visage bien qu'il manifestait une insatisfaction face à cette tuerie, il lui sourit car pour lui elle ne voulait pas faire le mal... Il se dit que son rôle serait peut-être d'être son conseiller, non plus seulement d'encaisser les coups mais de les prévenir et éviter ces éventualités.

" Nous allons devoir quitter ... cet endroit... "

C'était une évidence et même avec le peu de lucidité qu'il avait, il le reconnaissait. Ils ne pouvaient rester dans un lieu où ils seraient traqués comme du bétail à abattre. Ses yeux clignèrent tandis que son visage reprenaient ses traits. Il se rendit compte qu'il se trouvait dans ses bras... L'émotion le prit et le força à se lever.Il poussa sur ses jambes tout en tapotant les bras d'Ayumi pour lui faire comprendre qu'il voulait se tenir sur ses deux jambes à présent. Le résultat se fit un peu attendre et pour cause on aurait dit qu'il avait bu et sans mauvaise jeu de mots oui il avait bu.. Sa démarche était à cheval entre le bambin qui découvre la mobilité et l'homme qui découvre l'ébriété. Quand il eut fini de vasciller enfin plutôt qu'il eut une stabilité un peu correcte, il lui fit face à nouveau.

"Alors tu es prête..? "

Il lui tendit la main comme s'il ne s'était rien passé, il ne voulait pas qu'elle reste sur sa remarque après tout elle n'avait réagi que parce qu'elle avait vu un danger. Dans son for intérieur lui ausi avait vu des flammes se dessiner et ronger ces hommes. Il espérait être assez fort pour l'empêcher d'utiliser ses pouvoirs, mais également aussi d'utiliser les siens. Une entente ou un échange voilà ce qu'il aurait fallu...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Parce que l'eau s'est puissant. Mais pas autant que des flammes combinées. Dim 24 Mar - 23:47

Les pensées de la petite enfant étaient complètement perdues. Son regard semblait lointain dans la seule envie de protéger le seul ami qu’elle n’avait jamais eu. Encore une fois, tout était de sa faute si on avait fait du mal à quelqu’un auquel elle tenait. Non, personne ne devait toucher les êtres poches d’elle. Plus jamais elle ne laisserait quelqu’un faire de mal à Hellias. Ses pensées auraient pu partir très facilement dans la démence ou encore dans la déprime. Ayumi commençait à avoir de la peine à accumuler le malheur qui était en train de se passer autour d’elle. Depuis toute petite, on lui répétait que sa présence ne faisait que nuire, elle était un fardeau et une nuisance pour la quiconque. Vous savez, quand on est enfant, les mots restaient encore mieux incrustés dans notre petite tête. Des mots qui mettraient certainement du temps à s’en aller des souvenirs de notre contractante.

Une voix la fit sortir de ses pensées. Les flammes disparurent autour des deux amis. Le corps de l’enfant était littéralement gelé à cause de l’eau ainsi que de son pouvoir de flamme. Le souffle un peu rapide, l’albinos posa les yeux sur son Chain. Elle n’aurait pas dû les tuer ? Mais... Ils étaient en train de lui faire du mal ! Ayumi ne voulait pas voir le jeune homme souffrir devant ses yeux… Elle préférait tuer que de le voir d’un coup sans vie comme lui… Et comment ça, il avait échoué à sa tâche ? Encore un peu en état de choc, notre Vampire essaya de comprendre la situation qui commençait à être trop compliquée pour sa petite tête d’amnésique.

« Mais.. Je ne veux pas qu’ils te fassent de mal Hellias ! Et quelle tâche.. ? »

C’était peut-être méchant de sa part, mais la petite ne voulait pas changer d’avis. Si Hellias était en danger, Ayumi n’hésiterait pas une seconde à le protéger de n’importe quel moyen. C’était bizarre de penser de cette manière pour un homme qu’on ne connaissait pas depuis très longtemps n’est-ce pas ? He bien, pour notre adolescente s’était bien plus que ça. Si quelqu’un auquel elle tenait devait encore mourir, on ne donnait pas très cher de sa peau.

Le voyant se relever, l’enfant voulut aider son ami, mais n’en eut pas le temps Hellias montrant qu’il voulait se lever tout seul. Restant à genou, notre petit ne savait pas vraiment comment se comporter après la remarque qu’il venait de lui faire. C’était peut-être une bêtise qu’elle avait fait finalement et effectivement, il ne fallait pas que le petit duo reste plus longtemps au bord de ce lac maudit. Reprenant les objets qu’elle était venue laver dans une main, la deuxième prit celle du noiraud avant de se relever. Une fois la question posée, elle fit un petit hochement de tête en sortant. « Oui, On rentre à la maison ! ». Une petite enfant qui voulait simplement passer un bon moment avec un ami…

Pendant le chemin, Ayumi ne lâcha pas une seconde la main de son Chain. L’Hasegawa avait peur qu’en le lâchant, il tombe d’un coup par terre... De cette façon, la petite pouvait le retenir en cas d’accident ! Oui, l’enfant ne voulait pas être un fardeau pour son compagnon de voyage… Hors de question qu’elle lui apporte encore des ennuis, s’était bel et bien décidé ! Une fois qu’ils arrivèrent dans la petite baraque en bois, l’albinos lâcha la main d’Hellias avant d’aller ranger les ustensiles dans un des seuls tiroirs encore en bon état. Sans attendre plus longtemps, la contractante prit la couverture se trouvant sur le lit et la tendit à son ami. Il devait avoir froid à cause de l’eau… Tout comme elle, qui avait le corps aussi froid qu’un mort. Pour le moment, que la santé d’Hellias comptait dans son esprit !

« Tiens ! Il ne faut pas que tu tombes malade Hellias… »

Continuant de tendre le petit tissu, l’enfant n’allait pas le laisser dans cet état trempé. Après tout, les deux avaient froids… Ayumi avait aussi sa chemisette blanche complètement mouillée. Un habit qu’elle détestait d’ailleurs, mais elle n’avait pas les moyens pour s’acheter un habit qu’elle préférait. Genre, un short ça serait bien avec une chemise et une veste ! Enfin, il ne fallait pas trop rêvé non plus et rester dans la réalité…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Parce que l'eau s'est puissant. Mais pas autant que des flammes combinées. Lun 25 Mar - 2:06

Hellias regrettait de ne pas être assez fort, il aurait dû empêcher cela... C'était ce jour-là qu'il réalisa qu'il ne devait pas devenir fort pour surpasser les autres ce qui l'insupporterait, mais pour protéger ceux qu'il aimait. Son regard se fit plus voilé, plus sombre, car il se faisait violence pour ne pas céder à ce regret. Sans doute toutes ces émotions l'avaient rongé même s'il ne voulait rien montrer. Il ne parlait plus, ne réagissait plus. Tout ce qu'il put faire pour la rassurer fut ce sourire encourageant qu'il lui faisait sans cesse pour lui montrer que tout allait bien. Elle lui prit la main et ne voulut plus la lâcher. Ils passèrent non loin des corps calcinés dont la vue horrifia Hellias qui cligna les yeux. Une espèce de fumée âcre s'échappait d'eux ... cela sentait le brûlé et rendait la poigne d'Hellias plus ferme, plus déterminée sans doute car juste après s'être éloigné, il ajouta :

" Ma mission est de rendre ta vie meilleure... loin de toutes ces atrocités, je suis ton chain, ton serviteur et aussi... ton ami".

Il ne rajouta plus un seul autre mot. Son coeur lui faisait atrocement mal en cet instant, il se sentait pris d'une violente culpabilité. Ses doigts se desserrèrent tandis qu'il baissait la tête sans réellement regarder où ils se rendaient. Fort heureusement, Ayumi savait où ils habitaient, car les yeux violets du chain étaient fermés à tout ce qu'il pouvait se passer autour d'eux. Il l'aimait, il s'en rendait tellement compte... Mais avait-il le droit de l'aimer..? Non, sûrement que non. il ignorait tout de ses réelles tâches tout ce qui la reliait à elle, c'était une promesse plus que sa nature. C'était justement ce qui le paralysait... Ses émotions le figeaient. Il l'avait vu morte dans sa tête lorsqu'il avait plongé. Et même des années plus tard, il se rappelait de cet événement cette fois en pleurant en songeant que Ayumi était peut-être disparue par sa faute toujours... Sa tristesse attachée à ce souvenir était si forte... qu'il tentait de se rappeler au minimum. Une fois des années plus tard toujours, il avait pris une bouteille et l'avait fracassée au sol. Sa main gantée était percée par de petits morceaux de verre qu'il regardait avec les yeux larmoyants non pas par sa propre douleur, mais celle qu'il n'arrivait pas à exprimer tant elle était forte...

Revenons donc à ce souvenir si fort dans l'esprit de notre chain...
Quand elle le quitta, il sentit son coeur bondir et il passa sa main sur ses yeux par pur réflexe, parce qu'en vérité ses yeux étaient secs. Hellias la vit s'éloigner presque sur la pointe des pieds à moins que ce soit ses yeux qui lui mentaient. Elle lui paraissait si agile, vive et si ravissante, mais également si fragile. Son corps se mit à trembler quand il entendit le bruit des ustensils qu’elle rangeait. Il eut peur qu'il ne lui soit arrivé quelque chose. Une masse sombre dans un costume mouillé se rapprocha donc. Hellias allait ouvrir la bouche quand elle lui tendit une couverture. Ses yeux brillèrent. Personne n'avait pris soin de lui à ce point ou n'avait été attentif et justement... il voulait offrir ce cadeau à celui qui lui donnait non pas par dégoût de ce présent, mais juste parce qu'il était trop heureux.

Il se saisit de la couverture et enveloppa Ayumi dans une sorte de cocon en lui tapotant les épaules.

"Je ne crains rien, pense donc à toi.", lui dit-il en lui souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Parce que l'eau s'est puissant. Mais pas autant que des flammes combinées. Lun 25 Mar - 4:54

Un Chain, un serviteur ? Hellias avait beau penser ce genre de chose pour Ayumi, le jeune homme était simplement son ami. Jamais elle ne penserait de lui qu’il était un objet comme pour les autres contractants ou encore un simple serviteur qu’on peut jeter à sa guise comme ses parents le faisaient. D’ailleurs, le noiraud ne savait rien de son passé, même de sa race. N’avait-il jamais trouvé ça curieux qu’Ayumi puisse contrôler le feu alors que l’enfant n’était pas un Chain comme lui ? Ce n’était pas l’envie qui manquait de tout lui dire, mais la peur que le jeune homme prenne peur et s’enfuie en courant comme tous les habitants de la Capitale. Enfin, ne nous éloignons pas trop du sujet voulez-vous ?

Alors que notre albinos avait été cherché la petite couverture pour envelopper son ami dedans, ce ne fut sans étonnement que la petite finit dedans à la place du grand homme. Une mine boudeuse sur le visage, Ayumi était une tête de mule et c’était bien connu ! Cherchant une idée pour que les deux soient contents, l’adolescente regarda autour d’elle avant de trouver une petite idée qui immergea en quelques secondes dans sa petite caboche fatiguée. Sans attendre une minute de plus, notre contractante attrapa la main de son Chain avant de le diriger sur le lit. Elle le tira va le bas pour qu’il s’assoit sur ce dernier avant d’ouvrir la couverture, qui était quand même bien large et la passer autour d’Hellias tout en restant dedans. De cette manière, les deux compères étaient au chaud sous la couverture et tout le monde il était content ! Malheureusement, ce n’était pas un monde tout rose non plus. Pendant qu’elle tirait le noiraud par la main, on pouvait voir très facilement que l’enfant avait littéralement évité de passer par la salle de bain qui n’était pourtant pas grande. Déjà qu’elle n’aimait pas ce genre d’endroit, maintenant elle n’oserait plus y mettre un pied à cause d’une peur d’overdose d’eau. On ne sait jamais… Si la porte se bloquait et qu’elle restait coincée à l’intérieur ! Oui, Ayumi était paranoïa, mais s’était normal vu l’événement récent.

« Voilà, on est les deux au chaud comme ça ! »

Un petit sourire apparut sur son visage. Toujours ce petit sourire maladroit qui n’arrivait pas à se transformer en vrai. Pourtant, elle était bien avec Hellias, mais quelque chose semblait bloquer dans ce petit tableau. Se blottissant un peu plus contre son ami pour y chercher la chaleur, c’était bien le seul endroit où elle pouvait en trouver. Un feu, des couvertures… Rien ne la réchauffait quand son pouvoir était trop abusé et il l’avait été en tuant ses personnes. Ayumi n’avait pas encore l’habitude de ce genre de situation, mais elle le prendrait si ne s’était pour sauver la seule personne qui lui restait.

L’enfant partit une nouvelle fois dans ses pensées fixant un seul point. Des pensées qui lui revenaient souvent en tête. Vous l’avez compris ? C’était le sujet précédent. Jouant un peu avec le bout de la couverture, la petite Hasegawa laissa planer un silence. Était-il pesant ? Sérieusement, elle n’avait pas la tête à le remarquer. Une simple petite pensée sortit de sa bouche sans qu’elle ne s’y attende.

« Neh Hellias ? Tu ferais quoi… Si tu apprenais qu’un ami et né que pour tuer et être une malédiction pour sa famille ? Et que maintenant, cette personne mettait tout le monde en danger comme elle aurait dû mourir en sacrifice… ? »

Mais, que venait-elle de dire exactement ? Rien de bien intéressant. Ayumi avait essayé de faire croire qu’elle connaissait quelqu’un dans cette situation bien maladroitement, mais elle avait besoin de le savoir. Comme si sa relation avec Hellias lui donnait envie de se laisser aller contre lui et d’ainsi lui dire toute la vérité. Avait-elle besoin de se vider ainsi que d’avoir enfin une personne digne de confiance à ses côtés ? Oh que oui. Ayumi avait besoin de soutien et bien plus qu’elle ne le pensait. Sans vraiment le comprendre, notre contractante avait bien plus besoin de son ami qu’elle ne le pensait. Ses yeux redevinrent sombres comme si elle s’attendait déjà à entendre le pire arriver à ses oreilles. Qu’était-il ? Simplement comme d’habitude. Que c’était un monstre et qu’elle n’avait pas le droit d’exister plus longtemps. Un mauvais réflexe arriva quelques temps après ses paroles. Notre adolescent se décolla d’Hellias comme si ce dernier ne devait pas la toucher. Pourquoi ? Car pour Ayumi, le jeune homme était bien gentil pour être atteint par un déchet comme elle. Oui, jamais elle ne mériterait quelqu’un comme lui…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Parce que l'eau s'est puissant. Mais pas autant que des flammes combinées. Mar 26 Mar - 1:35

Hellias était convaincu d'avoir cette fois réussi à tenir sa place. Enfin c'était sans compter sur la ténacité d'Ayumi. Il était parfois impossible de revenir sur un point lorsqu'elle avait en tête un projet qui lui tenait à coeur... Et c'est exactement ce qui se passa. Hellias fut accompagné par cette main déterminée jusqu'au ... lit? Pardon ? On allait se coucher déjà ? Elle était peut-être fatiguée, il lui jeta des regards inquiets. Il ne l'avait pas porté du trajet, peut-être aurait-il dû? Elle le fit s'asseoir puis s'enveloppa avec lui dans une couverture. Il était très tremblant, il ne savait plus où se mettre et il était assez gêné, il fallait dire que oui il avait froid certes, mais là c'était plus parce qu'il ressentait encore toutes ces choses interdites, ces choses auxquelles il se refusait. C'était trop, mais il y avait toujours cette main dans la sienne et son air jovial qui l'adoucissait. il devint à nouveau un peu plus détendu même si ces frissons n'étaient pas terminés pour autant. A l'intérieur, il bouillait, il explosait sans jamais prononcer un mot d'ailleurs il resta la bouche ouverte d'étonnement qu'il avait eu quand elle l'avait fait asseoir.

Ayumi lui fit une déclaration des plus étranges... pourquoi changerait-il ? S'il s'agissait d'un ami qui ne changeait pas, si leur amitié était toujours présente, le reste suivrait enfin il s'y tiendrait. Il ne put la retenir lorsqu'elle se retira avec ce visage absent, bien éloigné de la réalité ou peut-être trop présent qui c'est. Peut-être était-elle comme lui? C'était à tenter.

" Cet ami me fait penser à moi... Certaines choses nous arrivent bien malgré nous mais je lui serai fidèle, pour sûr..."

IL s'allongea sur ces paroles en se tournant, car il était devenue tout rouge avec cet espèce de câlin ou du moins de rapprochement et il ne voulait pas que cela se remarque trop... C'était énervant d'avoir le visage qui ressemblait à une tomate mûre puis d'affirmer que non tout allait bien, essayez et vous verrez la difficulté de la chose. Hellias était allongé sur le ventre sur le lit, il avait déjà retiré ses chaussures ce qui li permit de prendre ses aises et de cacher son visage dans un oreiller.

"... L'important c'est ce que la personne est et non son entourage." fit -il en se dégageant un peu pour se cacher à nouveau.

Ses yeux le picotaient tellement que ses joues s'étaient réchauffées, c'était si embarrassant...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Parce que l'eau s'est puissant. Mais pas autant que des flammes combinées. Mar 26 Mar - 4:16

Ayumi était bien appuyée contre son ami. La chaleur parcourait son corps bien que le Chain soit lui aussi gelé à cause des événements. Par réflexe, notre petite contractante réchauffa son propre corps comme pour aider son ami à reprendre des forces plus rapidement. C’était une habitude venant du passé même si elle ne s’en rappelait plus. De toute façon, la santé des autres avaient toujours été sa principale occupation et son propre état passait en second. Quand l’enfant se détacha d’Hellias, elle sentit juste la couverture tomber de ses épaules pour suivre le mouvement de l’homme. Ayumi restait étrangement silencieuse attendant une simple parole de la part du noiraud. Comment allait-il réagir à ce genre de questionnement qui ne pouvait paraitre que bizarre aux yeux de notre albinos. Vous savez quoi ? La réponse d’Hellias ne put que surprendre notre amie.

Comment ça, ses paroles lui faisait penser à lui ? Quelque chose de mal s’était passée dans la vie de son Chain ? Puis ses réactions étaient bizarre… Le garçon avait-il envie de dormir un moment étant trop épuisé ? Ayumi ne savait pas vraiment le voyant continuer de bouger. Légèrement, l’enfant tourna la tête vers la fenêtre toujours de ce petit air perdu. Doucement, elle laissa échapper un petit. « Que t’était-il arrivé ? » sans vraiment se rendre compte que sa curiosité pouvait le mettre mal à l’aise. Tournant une nouvelle fois la tête, notre étrangère regarda son ami qui lui faisait dos. Comme pour le rassurer, elle tendit la main vers lui pour lui caresser la tête, mais… S’arrêta au dernier moment comme se disant qu’elle n’avait pas le droit. Comme le noiraud n’avait rien vu, l’albinos retira rapidement sa main en laissant échapper un soupir. Pourquoi se retrouvait-elle d’un coup si hésitant et apeurée ?

« Si je te dis que… Je suis un Vampire et que je suis censé blesser voir tuer pour survivre… Que ferais-tu ? »

Voilà un de ses plus lourds secrets venait de sortir de sa tête. Normalement, jamais Ayumi n’aurait osé se révéler de cette façon, mais le besoin se faisait de plus en plus ressentir. Notre albinos savait très bien qu’elle pouvait faire confiance à son ami, mais voulant partager un de plus grand secret avec lui. Après tout, ils devaient bien se connaitre vu leur relation n’est-ce pas ? Les yeux du petit monstre ne changèrent pas d’expression. En effet, le vide était toujours aussi présent comme un manque d’émotion fulgurant. Du moins, notre blanchette fit tout de même quelque chose d’étonnant vu son état. Se laissant se coucher en arrière, ses yeux se fermèrent doucement avant de se rapprocher d’Hellias et de simplement se blottir contre lui. Pourquoi faisait-elle ça exactement ? He bien, Ayumi avait toujours existé avec un grand manque d’affection selon ses souvenirs et ce petit geste montrait simplement qu’elle tenait énormément à son ami. Bien plus qu’elle ne le pensait. Serait-ce aussi une manière de voir sa réaction ? Si le Chain la repoussait d’un air de dégout après cette révélation, tout serait normal non ? La race de notre Hasegawa ne devrait pas exister à la base et l’enfant avait juste envie de se laisser aller. N’osant pas ouvrir les yeux, Ayumi resta simplement dans cette position attendant une réaction de sa part. N’importe quelle réaction serait justifiée dans ses pensées. Encore une fois, à l’encontre de sa volonté, son corps se mit à trembler. Elle avait peur, oui tellement peur de le perdre. Pourquoi s’était-elle autant attachée à ce jeune homme ? He bien, c’était le bon moment pour essayer de lui faire comprendre non ? Toute seule, jamais elle ne le comprendrait.

Ayumi voulait juste être libérée de ses pêchés l’espace de quelques jours. Être en harmonie avec une personne qui pouvait peut-être la comprendre un petit peu. Est-ce que le destin jouera en sa faveur ? En tout cas, une petite larme coula sur sa joue. Elle voulait juste… Pouvoir aimer…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Parce que l'eau s'est puissant. Mais pas autant que des flammes combinées. Lun 1 Avr - 11:05

Le corps d'Hellias était immobile, allongé sur le ventre dans cette position qu'il ne prenait que dans un cas de fatigue assez prononcé. Il ne voulait pas dormir, il voulait rester conscient dans la même pièce qu'elle. Sa tête se tournait légèrement vers elle pour lui signifier qu'il suivait ce qu'elle disait. Sa vue était un peu floutée sous le coup de l'émotion, il ne savait pas s'il pleurait un peu... Le plus important c'était qu'il garde toujours un oeil sur elle. A ce souvenir, l'actuel Hellias se mit à soupirer. Tout paraissait si simple à cette époque, il lui suffisait d'être à ses côtés. La couverture se trouvait sur son dos, le lit était si agréable que s'il ne voulait pas à ce point rester éveillé. Sa main était posé sur le matelas touchant cette surface si lisse et si apaisante. Il se souvint de ces corps calcinés qu'il n'avait pas su protéger. Pourquoi protéger des gens ennemis …? Il n'en savait rien peut-être dans l'espoir qu'ils changent. Pouquoi avait-il senti qu'il allait les pulvériser s'il s'en prenait à nouveau à elle? Etait-il un bon soutien? Toutes ces questions lui vrillait la tête lui occasionnant une respiration lente et puissante prolongeant son état méditatif. Puis vint la question qu'il n'avait pas anticipée, il se retourna aussitôt avec la tête d'un homme qui vient de se réveiller. Il se frotta les yeux pour les empêcher de trop cligner. Son passé... voyons où avait-il rangé cette histoire? Dans que recoin de as mémoire?

«  Mes parents m'ont envoyé dans l'abysse, mais avant ils m'ont offert tout ce qu'un enfant pouvait rêver... oui c'était … « 

Bien..? Allait-il dire bien ? Allait-il faire ce mensonge et oublier toutes ces brimades, non il n'en était pas capable alors il regarda Ayumi en souriant. Dans le fond, son seul regret était de les avoir laisser seul... Il aurait aimé être près d'eux encore, mais s'ils jugeaient qu'il devait être sacrifié et ce depuis sa naissance presque, c'était qu'il devait y avoir une raison non ? Alors autant l'accepter. Il se cacha le visage, on pouvait voir qu'il souriait tout en pleurant. Son visage se fermait un peu tandis que son sourire résistait, c'était un spectacle qu'il ne voulait pas lui faire voir aussi se tourna t-il dans le lit. Il ramassa son chapeau qui avait glissé de sa tête lorsqu'il s'était couché. Il ne vit pas la main d'Ayumi s'avancer vers lui, puis se rétracter. Hellias s'était enveloppé dans la couverture, assis sur le milieu du lit. Il ne faisait que de promener sa main sur les draps, il ne savait comment s'occuper les mains. Une pointe d'émotion se fit sentir, il sentit que sa contractante n'allait pas très bien. Un souffle fort perça le léger silence ce qui le poussa à se retourner juste au moment où la jeune femme semblable à une colombe allait parler.

Après cette révélation, les yeux d'Hellias s'écarquillèrent un peu, mais il ne bougea pas d'un cil. En fait, cela ne lui faisait aucune différence. Du moment qu'elle restait elle-même, il n'y aurait pas l'ombre d'un souci. A son échelle ce n'était pas un problème insurmontable. Bien sûr, il allait tenter de mieux la prévenir contre ces pulsions. Ses idées tournèrent et retournèrent dans sa tête comme si un élément venait s'ajouter à ses précédentes observations. Il se leva et se posa devant elle. Rien dans ces mouvements ne montrait une once de peur, mais plutôt la surprise. Hellias se considérait comme un monstre alors ce serait une injustice de lui jeter une pierre à ce sujet. Il s'avança vers elle en lui prenant doucement les mains, puis il s'agenouilla devant elle :

«  Je te respecterai avec ce que tu es, rien ne changera... »

Alors qu'il avait les yeux émus levés vers elle, il inclina sa tête à nouveau pour se cacher sous son chapeau.

« … Je tiens trop à toi pour tenir compte de cela... »

Sa main se mit à trembler à nouveau et sans réfléchir il lâcha la main d'Ayumi pour placer son poing contre sa poitrine. Ses émotions étaient toujours aussi violentes... il espérait pouvoir toujours l'éclairer, illuminer ce visage aussi compléta-t-il son propos.

" Nous avons tous une part d'ombre tu sais... mais aussi de lumière et c'est ce que je vois en toi."

Comme il ne pouvait plus se cacher au sol comme un oiseau qui aurait pu ses ailes, il se redressa pour pouvoir la ramener vers lui, pour la serrer près de lui.

"Surtout... ne me quitte pas."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Parce que l'eau s'est puissant. Mais pas autant que des flammes combinées. Ven 5 Avr - 21:14

On pouvait dire que cette journée devenait de plus en plus bizarre bien que cette dernière devenait plus calme. Enfin, physiquement comme les pensées de nos deux compères semblaient être perdu dans les méandres du temps et de l’espace. Ayumi était ailleurs en même temps qu’être concentrée sur le jeune homme attendant les réponses à ses questions. C’était une situation un peu bizarre vu l’ambiance qui était en train de régner dans la pièce. L’enfant était en train de jouer avec ses gants noirs ne sachant vraiment que faire en attendant. Elle pensa à ses diverses morsures que la Vampire ne voulait montrer à son Chain. Pourquoi ? Pour cacher sa nature et qu’il ne s’inquiète pas encore une fois par sa faute. Après tout, boire son propre sang était quelque chose de mal pour sa santé n’est-ce pas ? Mais ce n’était pas la façon de penser de notre petite. Ayumi préférait se mordre que devoir faire mal à quelqu’un…

Les pensées de notre amie se tournèrent vers Hellias pendant la brève parole concernant son passé. Ses parents l’avaient envoyé dans l’Abysse ? L’albinos ne savait pas grand-chose de cet endroit, mais elle devait y être passée à cause de sa malédiction. D’un côté, notre petite pouvait comprendre le noiraud bien plus qu’il pourrait le croire sauf que l’enfant n’était pas tombée dedans finalement. Pour dire la vérité, cet endroit lui faisait en quelque sorte un peu peur sans vraiment savoir pourquoi. Une sorte de pressentiment ? Ce n’était pas bête. Comme si elle ressentait les émotions de son Chain, l’adolescente toucha simplement sa main avant qu’il ne se recule pour savoir sur l’endroit servant de lit. L’envie de le réconforter était là, mais comme une peur restait en notre enfant après les paroles qu’elle venait de lui avouer. Comme si Ayumi attendait un signe montrant que le jeune homme lui permette de le toucher même étant ce genre de monstre que toute personne aurait envie d’assassiner…

La petite Hasegawa avait tellement peur que son attention ne remarqua même pas Hellias en train de s’approcher d’elle ainsi que délicatement prendre ses mains dans les siennes. Un sursaut se fit ressentir avant que cette dernière se calme posant ses yeux cendrés dans ceux améthyste de son ami. Puis les paroles arrivèrent à ses oreilles la faisant prendre un air surpris ainsi que des rougeurs sur ses joues quand Hellias finit sa deuxième phrase. Il tenait tant que ça à elle ? Pourtant, Ayumi ne méritait pas d’avoir quelqu’un d’aussi gentil que lui proche de sa personne. Dans sa tête, elle représentait le mal ainsi que la malchance. Simplement une nuisance qui allait faire souffrir quelqu’un se rapprochant d’elle. Quand une de ses mains lâcha la sienne, l’enfant trembla légèrement se raccrochant à celle qui restait. Non, elle ne voulait plus le faire souffrir…

« Une lumière ? La seule que je puisse faire, c’est mon feu. Je finirais par te faire du mal un jour… Hellias… Et ça, je ne veux pas… Pas encore une fois… »

La tête de la contractante commençait à la taper. Son esprit était complètement perdu n’arrivant pas à comprendre quoi faire. Ses yeux étaient d’une noirceur à en faire peur tellement que cette émotion prenait possession de notre petite. Comme si quelque chose l’empêchait de penser normalement. Oui, encore une fois Ayumi se retrouvait submergée par des sentiments qui étaient trop fréquent pour elle… Sans que l’enfant ne s’y attende, Hellias l’a pris contre lui se retrouvant bien logée dans ses bras. Les premières secondes, la petite ne fit aucun mouvement avant de trembler de tout son corps et s’agripper à son ami comme si elle n’avait rien d’autre. Ce… Qui était d’ailleurs bien le cas. Puis ces mots arrivèrent à ses oreilles. Une phrase qui la perdit totalement tremblant encore plus. Son réflexe ? Serrer l’habit du jeune homme dans ses poings.

« Pourquoi… Pourquoi… ? Je vais encore te faire du mal… Tu aurais pu mourir ! Je suis qu’une nuisance, je ne veux pas que tu meurs. Hellias… je ne veux pas te perdre. Je ne veux pas. Jamais ne le supporterai de te voir partir… »

Phrase à double sens ? Bien évidemment sans qu’Ayumi ne s’en rende vraiment compte. Être seule était la chose la plus douloureuse pour la contractante. Pendant qu’elle paniquait et parlait, des larmes étaient vite arrivées sur ses joues ne se retenant pas pour mouiller ses joues d’eau salée. C’était la première fois que son cœur se retrouvait autant déchiré par la peur de perdre quelqu’un. Encore plus que quand son petit frère était mort. Pourquoi ne pouvait-elle pas mettre un mot sur le sentiment qu’elle était en train de ressentir ? Tout ce qu’elle faisait, c’est s’accrocher à son vêtement les larmes coulant et le corps semblable à une feuille tremblante au vent. Elle finit par les mêmes mots qui venaient d’arriver à elle.

« Ne me quitte pas… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Parce que l'eau s'est puissant. Mais pas autant que des flammes combinées. Sam 13 Avr - 22:12

Non, ce n’était pas la seule lumière qu’elle faisait. Hellias ne percevait pas les choses ainsi. Chaque être avait une lumière et celle d’Ayumi était particulière, il ne saurait dire en quoi. Ce n’était pas son feu qui la rendait si différente. Le chain n’était pas idiot et même s’il avait des questions sans réponse, il connaissait certains dédales. Il savait pourquoi il se sentait si effrayé et si bien en sa présence même s’il ne le disait pas. Sa main était tremblante, puis de nouveau sûre lorsqu’elle la saisissait. Il connaissait tout cela. Ce qu’il ne comprenait pas c’était pourquoi elle se dévaluait sans cesse alors qu’elle était son rayon de soleil. Il sentit lorsqu’il était près d’elle que l’étreinte devenait plus vive. Elle avait mal, si mal et lui ne faisait qu’amplifier ce mal ou bien l’apaisait-il, il ne savait pas… Il se redressa peu à peu pour reprendre sa véritable taille, son regard se fit plus dur. Non, il avait encore entendu des choses horribles. Quand il s’agissait des autres, il s’oubliait totalement comme si plus rien n’existait, comme s’il n’existait plus… Cela pouvait paraître effrayant un tel changement d’attitude, mais il ne pouvait agir autrement. Il se saisit des épaules d’Ayumi, glissa sa main le long de son bras jusqu’à atteindre ses mains pour les forcer à se décrisper.

« Ayumi ! Je ne compte pas te quitter. Personne n’est une nuisance. Tout le monde a ce droit de vivre… tout le monde tu m’entends… Quel que soit ce qui puisse m’arriver, une seule chose me peinerait… UNE seule chose…c’est que tu continues dans ce raisonnement… Vis Ayumi quoi qu’il arrive, tu le mérites, oui le mérites, termina-t-il en pleurant. «

Il eut le contrecoup de tout ce qu’elle lui avait dit ensuite. Tous ses sentiments lui étaient revenus au fur et à mesure qu’il s’était exprimé. Ayumi aussi avait u le visage défait par toute cette émotion, c’était peut-être ce qui l’avait poussé à pleurer. Il sortit un mouchoir pour non pas essuyer ses larmes mais celles d’Ayumi. Les siennes continuaient de glisser sur ses joues tandis qu’il essayait d’apaiser ses tourments. Son visage était si près du sien à un instant qu’il s’arrêta et recula pour se cacher le visage. Il se sentait ridicule, mais il ne voulait pas la fuir, non ce n’était pas son émotion qui lui dicterait sa vie et sa conduite. Ce fut dans un profond élan de détermination qu’il s’avança à nouveau, plongea ses yeux dans les siens et resta ainsi sans esquisser de fuite. Les yeux d’Ayumi étaient sombres, si sombres que rien ne semblait percer l’univers dans lequel elle s’était emmuré. Le chain plissa les yeux comme pour saisir cet espoir qui devait briller quelque part. Il posa doucement les mains sur sa nuque pour rapprocher son visage du sien pour que ses yeux soient devant les siens.

« Tes yeux… ouvre les… sur d’autres lumières… Tu en as Ayumi, je la sens… juste… là »

Hellias reposa ses lèvres sur le siennes, mais ce n’était plus son pouvoir qu’il utilisait. Toute sa tendresse, sa compassion et son amour pour sa contractante était dans ce baiser. Ce n’était ni violent ni doux juste une présence qu’il voulait lui manifester, juste cette envie d’exister et d’être là tout simplement. Aussitôt après il se cacha en posant sa tête sur son épaule. Il était pire que cramoisi et il ne voulait pas qu’elle voit une telle chose. Enfin ce qu’il n’avait pas perçu c’était qu’à force de serrer ses vêtements, sa ceinture avait cru bon de se relâcher donnant à son pantalon la liberté extrême de tomber… Voyant qu’il avait un peu froid, il tâta ses jambes… perdit tous ses moyens, tomba en arrière en se prenant le lit et se cacha sous la couette en laissant son pantalon au pied d’Ayumi.

« Je… rachèterai d’autres ceintures…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Parce que l'eau s'est puissant. Mais pas autant que des flammes combinées. Mar 16 Avr - 14:33

Pourquoi, pourquoi devait-elle être quelqu’un d’aussi maudite ? Depuis les souvenirs qu’elle possédait encore, Ayumi n’avait été qu’une nuisance pour son entourage causant la désolation ainsi que la mort alors que son seul désir était de protéger la dite personne. Oui, notre enfant n’était toujours pas remise de la mort de son petit frère et regarda par réflexe la main qui avait surement donné le coup fatal. Si seulement la vérité arrivait à ses oreilles, la petite s’en voudrait déjà beaucoup moins. Que voulez-vous… Quand la culpabilité tenait la jeune fille, c’était bien rare de réussir à la faire changer d’avis. Encore plus quand la victime était une personne chère au cœur d’Ayumi. Peut-être que le destin n’allait pas suivre la même route que les anciennes ? Pour elle, il ne fallait pas trop rêver. Une malédiction suivait son possesseur jusqu’à la mort voir même encore plus encore. Comme la marque étant placée dans son dos. D’ailleurs, que dirait Hellias en voyant cette dite signature de son père ? Jamais l’enfant ne voudrait la lui montrer. Elle ne voulait pas encore l’inquiéter.

Puis ses pensées revinrent à la réalité. Son ami venait de se lever avec un regard plus sérieux qu’avant. Surement une remarque que l’enfant avait dite de travers et qui n’avait pas plus. De toute façon, si elle devait voir ses jours se terminer, Ayumi serait heureuse si sa vie était enlevée par la seule personne qui lui restait. Drôle de raisonnement n’est-ce pas ? C’était ainsi que l’étrangère gardait ses maux. Quand la voix de son Chain arriva à ses oreilles, la contractante ne put retenir des yeux surpris. Plus Hellias était en train de parler, plus il était en train de lui affirmer que ses paroles n’étaient pas vraie. Et s’il savait pour son petit frère, dirait-il la même chose ? Ce qui continua de la surprendre, ce fut les larmes qui commencèrent à couler sur les joues de son ami. Pourquoi pleurait-il ? Non… Il ne fallait pas… ! Surtout que le mouchoir que le noiraud venait de sortir commença à essuyer les larmes de l’albinos et non les siennes. Ayumi ne pouvait accepter une telle réaction. Elle eut un réflexe… Comment dire… qui était réveillé par ses instincts de Vampire. Se mettant sur la pointe des pieds, l’étrangère lécha ses larmes sans rien dire et lui faire comprendre qu’il n’avait pas besoin de pleurer pour une personne comme elle.

Toujours sans aucun mot de la part de l’adolescente, Hellias se recula pour revenir encore plus près d’elle. Ses mains se déposèrent sur sa nuque comme pour l’approcher de lui. La jeune fille était tellement encrée dans ses émotions négatives, qu’elle ne rougit même pas même si la distance était vraiment proche entre les deux amis. Ecoutant une nouvelle fois les paroles du noiraud, Ayumi ne s’attendait pas à cette suite. Hellias venait de déposer ses lèvres sur les siennes, mais pas de la même manière que d’habitude. Ce n’était pas pour contrôler son pouvoir elle… Elle sentait quelque chose de plus doux, plus chaud. Pourquoi son cœur battait-il si fort en cet instant même ? Elle ne savait pas, mais ça faisait du bien… Son corps froid se réchauffait toujours par mystère. Quelques petites larmes coulèrent de ses yeux sans qu’Ayumi ne le remarque pour autant. L’enfant eut le réflexe d’entourer le jeune homme de ses bras et de le serrer un peu plus contre elle en fermant les yeux. Plein de sentiments inconnus étaient en train de tourner dans sa petite tête. Que devait-elle dire ? Que devait-elle faire…

Une fois le doux baiser arrêté, le Chain posa sa tête sur l’épaule de sa contractante qui ne bougea pas d’un pouce. Elle eut juste le réflexe de poser sa tête contre la sienne essayant de se retrouver un peu dans cette tête bien trop perdue. C’était comme si quelqu’un venait de la repêcher alors que la folie s’était éprise de notre Ayumi. Ne sachant toujours pas quoi dire, l’enfant préféra laisser faire les gestes. Mais un évènement vint casser le petit moment doux des deux compagnons. Alors que l’albinos serrait toujours son ami dans ses bras, elle sentit quelque chose tomber sur ses pieds. Baissant la tête curieuse, la petite Hasegawa fut surprise d’y voir le pantalon d’Hellias qui venait de lui tomber dessus. La réaction de l’homme ne perdit pas une seconde pour tomber en arrière et se cacher dans les couvertures du lit par gêne. Sans vraiment qu’elle ne le remarque, Ayumi lâcha un petit rire amusé en voyant la rapidité de la réaction de son ami. Prenant le dit vêtement, elle alla le mettre à pendre pour que l’eau y étant encore présente, s’échappe pour le faire sécher.

Une fois ceci fait, la contractante retourna aux côtés de son Chain pour s’assoir à ses côtés et ainsi se blottir contre lui. Pour ne pas le gêner encore plus, la petite trouva sa plus respectueux de rester en dehors des draps. Quand elle entendit la remarque concernant la ceinture d’Hellias, ses yeux se posèrent sur ses propres vêtements. Ayumi aussi n’avait jamais eu de pantalon pour dire vrai. Seule cette chemisette blanche qu’elle n’appréciait pas du tout. Restant comme sa blottie, elle prit enfin la parole d’une manière maladroite. Un peu perturbée.

« Moi aussi je n’ai jamais eu de pantalon… Ca… Ça te dérangeait que j’aie d’autre habit ? Ceux-ci me rappellent trop de mauvais souvenir… Je t’aiderai bien sur »

La voix d’Ayumi était vraiment toute petite. Montrant qu’elle se remettait encore de ses émotions. Pour tout vous dire, l’enfant ne savait pas vraiment quoi dire à son ami. Son cœur voulait dire une phrase, mais la petite n’était pas sûre de sa signification. Un je t’aime ? Qu’était-ce exactement ? Un souvenir flou lui disait que ses mots avaient déjà été employés pour un membre de sa famille et plus loin son petit frère. Mais, était-ce ce genre de je t’aime qu’elle voulait dire à Hellias ? N’étant pas très cultivée, Ayumi avait peur de faire une bourde et sans le vouloir, ses pensées la firent encore plus se blottir contre elle. Cherchant la chaleur de son corps et en même temps sa présence qui la faisait se sentir si bien. Oui, rien que sa présence lui permettait de se sentir en quelque sorte, vivante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Parce que l'eau s'est puissant. Mais pas autant que des flammes combinées. Mer 8 Mai - 12:37

Toute cette émotivité à la fois présente et modérée le rendait tout chose, il ne souhaitait que la protéger et ça il le savait au delà de son statut. C'était même plutôt fâcheux qu'il soit devenu son chain, il aurait aimé avoir un autre lien que celui-ci. Toutes ses actions pouvaient se conjuguer en un seul verbe qui faisait si mal aux oreille :servir. Il pouvait sembler noble, mais il faisait si mal à son coeur; comment serait-il considéré ?... Enfin il était ce qu'il était et pour le moment il ne s'en préoccupait que peu même si cela lui effleura l'esprit comme le passage étroit au travers d'une traversée forestière. Où allait le mener ce chemin ?

Il lui faisait ces rougeurs qui animaient parfois son visage de la même façon, il se disait qu'il n'était pas le seul même si cela le gênait au point qu'il veuille toujours se cacher. Il n'entendit pas ce rire amusé comme il se doit quand il se retrouva caché sous la couverture. Hellias se sentait ridicule, vraiment là il avait honte. N'osant plus lever les yeux vers Ayumi, il voulait à nouveau se rappeler de ce contact si doux encore une fois, de ses mains qui l'avaient entouré en cet unique instant. Non, il n'était qu'un serviteur s'il voyait plus haut ne risquait il pas de se brûler les ailes ? Il sursauta quand il sentit que quelqu'un se posait près de lui. Il était bien heureux de pouvoir se cacher et pouvoir se reprendre. Ses poings serraient les draps comme si ses doigts n'étaient rien d'autres que des tenailles qui se contractaient sans pouvoir se relâchaient de peur de ne laisser quelque chose de lui se perdre et mourir. Non, il n'avait pas peur pour lui-même, mais surtout de la perdre... Quand elle lui dit pour ses vêtements, il se leva comme un fantôme sous ce drap qui le recouvrait encore.

" J'irai t'acheter... une tenue".

Il irait jusqu'à sacrifier ses vêtements si ceux qu'elle portait étaient si lourds sur ses épaules. Hellias voulait tant qu'elle soit bien, il le désirait plus qu'autre chose. Il gardait le drap qui lui cachait le visage, non il ne devait plus la regarder; c'était un chain sans retour, il n'avait pas le droit, il profitait de sa situation, non, non il devait sans doute la pousser, il ne la respectait peut-être pas en faisant cela? Non, non , il ne voulait pas enfin... comment faire...? Déjà demain il irait lui acheter ce qu'elle lui demandait sans l'ombre d'une hésitation.

"Demain, cela t'irait?"

Les mots lui manquaient un peu comme s'ils patientaient tous dans une salle que Hellias se calme un peu. Il était tout de même en sous vêtement dans un lit près d'une jeune femme, mais il avait la crainte de se lever à nouveau.... Alors qu'il songeait à comment reprendre sa dignité, une pression si douce se fit contre lui, il sentit ses joues se réchauffer par des larmes chaudes qui glissaient de ses yeux. Non, il ne fallait pas qu'il bouge, il fallait qu'il reste immobile... Ses bras bougeaient pour l'entourer, puis se remettaient sur ses jambes comme s'il ne s'autorisait pas... Voilà de nombreuses semaines qu'il s'était occupé d'elle, elle était si particulière à ses yeux; il devait la protéger, juste la protéger... Alors pourquoi se détendit-il au point que ton son corps se laissa aller à cette douce étreinte, pourquoi d'un coup s'abandonnait-il à ses soins? Peut-être que lui aussi avait besoin d'être protégé..?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Parce que l'eau s'est puissant. Mais pas autant que des flammes combinées. Jeu 9 Mai - 16:53

Toute cette situation était vraiment bizarre pour notre enfant qui avait de la peine à comprendre quelque chose de logique pourtant. Le résumé de la journée était assez simple pourtant. Pour commencer, Hellias lui avait sauvé la vie quand ces enfoirés l’avaient poussée dans l’eau en la traitant de monstre. En suit, Ayumi avait tué ces dites personnes voyant qu’ils voulaient s’en prendre à son ami. Le feu arriva rapidement et ceux-ci ne firent pas longtemps pour partir en fumée. Pour finir, l’albinos avait finalement craqué ne pouvant plus d’apporter le malheur à ses connaissances et avait révélé sa véritable nature à son Chain qui ne l’avait pas repoussée. C’était bien rare qu’un homme ne le fasse pas quand on disait que nous n’étions pas humain et encore pire, une créature surtout présente dans les légendes urbaines qu’on pouvait lire dans les livres pour enfant. Enfin, on ne pouvait pas dire que la petite avait décidée de naitre sous cette race et aurait préféré être comme toute personne. Vraiment, la vie n’était pas clémente avec tout le monde et c’est pour ça que la petite s’était retrouvée aussi solitaire avant de le rencontrer. Après tout, les monstres doivent être enfermés et ne pas avoir d’ami n’est-ce pas ? Revenons plutôt à notre situation avant que l’esprit de l’enfant ne soit de nouveau assombri de tous les côtés.

La discussion était devenue beaucoup plus calme depuis qu’Ayumi avait arrêté de parler de son passé ainsi que sa véritable appartenance. Maintenant, les deux amis étaient plus en train de parler de vêtement à cause du petit accident qu’Hellias venait d’avoir et qui avait fait légèrement rire notre contractante lui faisant en même temps retrouver un peu de son moral. Assise sur le lit, l’albinos avait enfin réussi à lui demander d’avoir au moins un nouveau moyen de s’habiller. Cette robe lui avait toujours fait aussi horreur et tout comme son Chain en ce moment, Ayumi n’avait jamais eu de pantalon ce qui était bien plus radical. On pouvait d’ailleurs voir aisément que son sa longue robe ou chemisette, que ses jambes étaient bien abimée à cause de la marche et diverses épreuves. Cela ne lui ferait pas du tout de mal de pouvoir les couvrir ! Quand la blanchette entendit son ami lui dire qu’il irait demain, elle fit un vif mouvement de la tête pour pouvoir dire ce qu’elle pensait.

« On ira Hellias. Je viens avec toi ! »

Oui, Ayumi ne voulait pas le laisser partir tout seul si un problème devait arriver et surtout, l’enfant ne voulait pas rester toute seule à l’attendre sachant très bien qu’elle allait stresser au bout d’à peine cinq petites minutes. La contractante ne voulait pas se retrouver une nouvelle fois toute seule et se faire de mauvaise idée. Alors, elle suivrait Hellias partout ! Pas comme un chien, mais plutôt sur une petite fille qui voulait veiller sur un ami. Se blottissant un peu plus contre la seule présence qu’elle n’ait jamais eue, Ayumi s’y sentit bien même si le noiraud ne semblait toujours pas vouloir montrer son visage gêné. La petite fut contente quand elle sentit l’étreinte autour d’elle se retrouvant blottie encore plus contre lui. De cette manière, la chaleur de son corps lui était pleinement transmisse ce qui était le meilleur moyen pour apaiser notre adolescente.

Se positionnant comme il le fallait, Ayumi commença à mettre sa petite touffe blanche dans le cou de son ami baillant un petit peu. Pour être vraiment bien, la petite glissa ses une de ses jambes entre celle d’Hellias étant finalement complètement blottie contre lui. Continuant de bailler assez fréquemment, la chaleur corporelle eut finalement raison d’elle et le sommeil vint la prendre paisiblement ne bougeant pas d’un centimètre tellement elle se sentait bien. L’apaisement, le silence et la douceur. Je peux vous dire qu’Ayumi passait la première de ses nuits complètement tranquille, sans cauchemar et surtout complètement apaise sans pour autant comprendre les sentiments qui s’étaient créés en elle. Peut-être que le lendemain allait être une journée riche en révélation pour nos deux compères ? Effectivement et surement bien plus qu’ils ne l’auraient imaginés ! Mais pour le moment, laissons-les reprendre des forces et se reposer d’un sommeil bien mérité.

( voilà ! je te laisse commencer le prochaine éwè )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Parce que l'eau s'est puissant. Mais pas autant que des flammes combinées.

Revenir en haut Aller en bas

Parce que l'eau s'est puissant. Mais pas autant que des flammes combinées.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts Times ::  :: La dimension de Cheshire :: Fragments de Souvenirs-